Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2007

N°114 Mini-journal de l'Afghanistan Special dossier 30-07

Mini-journal de l'Afghanistan Special dossier      
                                                             114                                                                            du 30-07

 

                         Par M.Lemaire 

 

                  

 

 

 


 


Le Le journal de l'Afghanistan Special dossier   " est  visible dès maintenant sur mon blog : http//journal-kaboul.blogspot.com/(En panne

 

Et sur le site http://www.aredam.net

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire :

 

1 Médias

1-1 Les médias capitalistes luttent-ils pour la liberté de presse ?

 

 

2 Brèves

2-1 Les EAU préparent l'envoi de troupes.

 

 

 

5-0 Annexes

5-1 Alexandre Loukachenko : "l'OTAN est une organisation illégale".

 

5-2 Craig Roberts : George Bush aurais élaboré les bases juridiques permettant d'instaurer l'état d'urgence et devenir un Etat policier dictatorial.

 

 


 

 

 

 








1 Médias
Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

 

 

 1-1 Les médias capitalistes luttent-ils pour la liberté de presse?

 

C'est ce qu'il disent dans le cas de la RCTV au Venezuela , mais en fait ils mènent cette bataille particulière pour le contrôle absolu de nos cerveaux par les grands monopoles médiatiques. 

 

En vérité ils ne défendent qu'une liberté : celle de mentir pour permettre aux puissances impérialistes de déstabiliser des gouvernements favorables aux peuples, de perpétrer des coups d'État et des guerres d'invasion et d'occupation, le pillage des richesses naturelles, l'exploitation des travailleurs/euses, l'obtention de nouvelles positions stratégiques pour mener de nouvelles guerres de conquête, l'installation d'un fascisme de type nouveau, l'extension à toute la planète de l'hégémonie des USA et des puissances alliées.

 

Le but final général est simple :

 

- le musellement et la destruction de toute opposition au capitalisme; et

 

- l'accroissement du pouvoir et des richesses de la classe des propriétaires et des actionnaires d'institutions bancaires et de transnationales minières, pétrolières, agropastorales, industrielles, c'est-à-dire de la bourgeoisie, la classe dominante actuelle.

 

Pour s'enrichir, les capitalistes ont déjà plongé le monde et l'humanité dans deux guerres mondiales interimpérialistes déclarées.

 

Et dans une guerre mondiale non déclarée contre les peuples et la classe ouvrière, la soi-disant "guerre froide".

 

Aujourd'hui ils multiplient les guerres, les unes après les autres.

 

Et ils se préparent aussi peut-être aussi à plonger à nouveau le monde et l'humanité dans une troisième guerre mondiale interimpérialiste.

 

En effet les États-Unis sont un danger pour les autres puissances capitalistes, et celle-ci, tôt ou tard, se prépareront à mener une guerre.

 

C'est la logique du capitalisme à son stade suprême, l'imperialisme : je te tue ou tu me tues

 

Antonio Artuso - pueblo@sympatico.ca

 



2 Les Brèves

 

 

Ndlr :  la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

 

 

 2-1 Les EAU préparent l'envoi de troupes.

 

Les Emirats Arabes Unis s'apprêteraient à envoyer des soldats en Afghanistan où ils serviraient sous commandement canadien, et renforceraient la composante musulmane de l'Otan qui lutte contre les Taliban, rapporte vendredi le quotidien Toronto Star.

 

"Les Emirats Arabes Unis peuvent apporter un soutien financier important aux projets de développement et donneraient un visage musulman aux opérations de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), en fournissant un contrepoids à la rhétorique des insurgés", indique une note interne du ministère canadien de la Défense , citée par le journal.

 

Selon une source anonyme du Star, les autorités émiraties planifieraient le déploiement de troupes "symboliques" en Afghanistan à la demande du Canada, qui dispose d'un contingent de 2.500 soldats à Kandahar (sud).

 

Le ministère de la Défense , contacté par l'AFP, n'a pas immédiatement commenté cette information.

 

Les Emirats Arabes Unis, l'un des trois seuls pays qui avaient reconnu le régime intégriste des Taliban (1996-2001), s'apprêteraient à déployer une petite force tactique sous commandement canadien, en envoyant notamment quatre tanks ainsi que des véhicules de reconnaissance et des drones, précise la note obtenue par le journal torontois.

 

La Turquie et l'Albanie, deux pays à majorité musulmane, participent à la mission de l'Otan en Afghanistan.

 

http://www.lematin.ma/Info/Article.asp?id=9785

 

Le Matin (Maroc),  21.07.2007

 

 

 

 


 


5-0 Annexe

 

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

 

5-1 Alexandre Loukachenko : "l'Otan est une organisation illégale"

 

Extraits

 

Q : Avez-vous la même compréhension pour ce qui concerne l'extension de l'OTAN ? [que pour l'élargissement de l'UE]

 

A. Loukachenko : L'OTAN, c'est une autre histoire. Nous la considérons comme une organisation illégale. Nous étions d'accord avec les Etats-Unis : nous dissolvons le Pacte de Varsovie, vous anéantissez l'OTAN. Le Pacte de Varsovie a disparu. L'OTAN se renforce. Pire, les Américains ne demandent même pas l'avis de ses partenaires européens. Vous [les Européens] faites semblant de ne pas le voir et vous vous taisez. Vous connaissez pourtant le prix du silence, qui a conduit à la seconde guerre mondiale. Dans ces conditions, le déploiement de missiles américains sur les territoires tchèques et polonais est une question pour la sécurité de l'Europe, pas seulement de la Biélorussie.

 

 

 

Cela comporte-t-il un risque de conflit ? 

 

Je crois que oui. On ne peut pas garantir que ce ne soit pas le début d'un processus destructeur, de déstabilisation de notre continent tranquille. D'autres pays pourraient se joindre à ce conflit, surtout en tenant compte des guerres et des points chauds diplomatiques aux frontières de la Russie. Cela pourrait aboutir à un conflit global dont on sait comment il se finirait.

 

Christophe Chatelot

 

LE MONDE | 20.07.07 | 13h49  •  Mis à jour le 20.07.07 | 14h32
Article dans son entièreté : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3210,36-937832@51-937833,0.html

 

 

 


 

5-2 Craig Roberts : George Bush aurais élaboré les bases juridiques permettant d'instaurer l'état d'urgence et devenir un Etat policier dictatorial.

 

Le républicain Paul Craig Roberts, ancien sous-secrétaire aux Finances de l'administration Reagan, a expliqué que George W. Bush avait élaboré les bases juridiques permettant d'instaurer l'état d'urgence et que d'ici un an, les Etats-Unis pourraient devenir un Etat policier dictatorial, en guerre contre l'Iran.

 

Il a déclaré que dans une telle situation, les militaires américains pourraient constituer l'unique force d'opposition.
"Il est possible qu'ils (les militaires) en aient assez et qu'ils n'aient plus envie de se soumettre", a-t-il ajouté lors d'une interview à la radio, retransmise simultanément jeudi sur les ondes de plus de 50 stations américaines.
M. Roberts a fait ces déclarations particulièrement inhabituelles à la suite de la signature mardi par le président américain d'une ordonnance spéciale, autorisant le ministre américain des Finances, après consultation du chef du Pentagone et du secrétaire d'Etat américain, à arrêter n'importe quelle personne et à confisquer ses biens sur le territoire américain, si elle "présente une menace pour la stabilisation en Irak".
"Il s'agit du pouvoir total et absolu d'un seul homme", a noté l'ancien membre de l'administration Reagan, soulignant que l'ordonnance du président Bush n'était pas passée devant le Congrès américain et laissait les mains libres au président des Etats-Unis.
"Le peuple américain ne comprend pas le danger auquel il est confronté", a-t-il poursuivi.
Il a mis en garde contre l'administration Bush qui selon lui prépare quelque chose, afin d'effrayer le pays et réunir la population autour des républicains, qui dans le cas contraire pourraient perdre totalement le pouvoir lors des élections l'année prochaine.
"Quelque chose se prépare", affirme Paul Craig Roberts.
"Des membres de l'administration Bush et d'éminents propagandistes républicains préparent un nouvel événement dans la lignée du 11 septembre 2001 ou bien une série d'événements de ce type", a-t-il averti.
"Si ce n'est pas Al Qaïda qui le fait, il s'agira d'une mise en scène", a-t-il garanti.
L'interview radio de l'ancien sous-secrétaire aux Finances a eu lieu après la publication cette semaine d'articles dans lesquels il mettait en garde contre George W. Bush et le vice-président américain Richard Cheney, affirmant qu'ils préparaient le terrain pour détourner l'attention de la population des déconvenues de leur administration en Irak, et pour préparer une attaque contre l'Iran.
"L'administration Bush a absolument besoin d'événements dramatiques pour effrayer les Américains et forcer le Congrès à accepter l'Etat militaire et policier, dont George W. Bush et Richard Cheney tissent les mailles", pouvait-on lire dans un article de Paul Craig Roberts, prévoyant que d'ici un an, "les Etats-Unis pourraient être un Etat policier dictatorial, en guerre contre l'Iran".
"George W. Bush a préparé toutes les mesures nécessaires pour mettre en place une dictature sous forme "d'ordonnances présidentielles" , qui entreront en vigueur au moment où il jugera nécessaire d'instaurer l'état d'urgence. Les récentes déclarations du ministre américain de la Sécurité intérieure, Michael Chertoff, du sénateur républicain Rick Santorum et d'autres personnalités montrent que dans un avenir proche, les Américains pourraient s'attendre à une série de fausses opérations terroristes, soutient l'ancien sous-secrétaire aux Finances.
Il a en outre noté que l'administration Bush avait l'intention de se sauver de sa situation impopulaire par l'intermédiaire de fausses opérations, qui pourraient être utilisées pour propager une guerre en Iran.
La Maison Blanche , le département d'Etat des Etats-Unis et le Pentagone n'ont pas encore commenté les déclarations fort peu habituelles de Paul Craig Roberts.
M. Roberts qui a été sous-secrétaire américain au Trésor de 1981 à 1982 est considéré aux Etats-Unis comme le père de la reaganomie, politique économique menée par Ronald Reagan, alliant la liberté de marché et une politique économique conservatrice. Paul Craig Roberts a reçu une récompense spéciale du ministère américain des Finances ainsi que la Légion d'honneur, remise par le gouvernement français.
20 juillet - RIA Novosti.

 

http://fr.rian. ru/world/ 20070720/ 69339675. html
 

 

Commentaires

Formidable

Écrit par : De broeder | 02/08/2007

Les commentaires sont fermés.