Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2009

N° 273 - journal de l'Afghanistan -- du 20-06 au 06-07 - Début- : L’image pacifiste du Président Obama est définitivement balayée.

N° 273 - journal de l'Afghanistan -- du 20-06 au 06-07 - Début- : L’image pacifiste du Président Obama est définitivement balayée.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



            journal de l'Afghanistan 

        n° 273 - du 20-06 au 06-07

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes


 Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

Tiré à part :

L'Opération Khanjar

Robert Bibeau : Échec de cette nouvelle offensive contre le peuple Afghan soyez en assuré.

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge.

Paroles & action du président...

L’image pacifiste du Président Obama est définitivement balayée.

1 Analyse & déclaration :

Résistance

Occupants:

Suite

2 Occupation de l'Afghanistan 

Les forces en présence

3 Politique

1) collaborateurs afghans

2) occupants 

Fin

4 Lutte pour la libération du territoire

Détails.

L'Afghanistan en chiffre. 

 



L'Afghanistan en chiffre du  20/06/09 au 06-07

 

 

 

tués

blessés

 

 

 

Usboys / Autres boys

 21

 22

 

 

 

Policiers, armée et collaborateurs

 36

 35

 

 

 

Peuple Afghan

 68

 98 + x

 



Tiré à part :

L'Opération Khanjar ("coup de poignard" en dari ou en pachtoune)

L'armée US soutenue par des forces afghanes a lancé une importante offensive contre les résistants dans la province du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan.

Selon les officiers US, il s'agit de la plus grande opération aéroportée des Marines depuis le Vietnam.

L'Opération Khanjar (coup d'épée) comprend près de 4000 Américains ainsi que 650 policiers et militaires afghans, a indiqué la brigade expéditionnaire des Marines (MEB) en Afghanistan. L'opération, à laquelle participent environ 50 avions, consiste à faire intervenir les troupes contre les positions des résistants dans le sud.
"
Ce qui rend l'Opération Khanjar différente des précédentes, c'est l'ampleur des forces engagées, la vitesse avec laquelle elles vont s'implanter et le fait que nous resterons dans les endroits où nous allons et là où nous resterons, nous tiendrons bon", a déclaré le général Larry Nicholson, commandant en chef du MEB.
02-07

Source : www.sda-ats.ch

http://www.laliberte.ch/?depeche=44695

 

Suite- Opération US, baptisée Khanjar

Baptême du feu pour la stratégie Obama

Obama considère que la stratégie du "surge" irakien, le déploiement temporaire de force pour submerger la résistance, est un immense succès, "au-delà de nos rêves les plus fous"
La nouvelle administration veut mieux coordonner les fronts afghan et pakistanais.

Cette première grande offensive de l’armée américaine depuis 2001 sera aussi le premier test pour la nouvelle stratégie régionale définie par la présidence Obama afin de stabiliser l’Afghanistan.

Si elle s’est fixé le Helmand comme objectif, c’est parce que cette province du Sud-Est de l’Afghanistan est à la fois un fief des résistants, qui contrôlent la plupart des districts, la plus grande région productrice de pavot du monde et, enfin, un mauvais exemple, celui des échecs militaires répétés de l’Isaf (la force de l’Otan déployée en Afghanistan) à la contrôler au-delà de quelques jours. Cette fois, l’US Army entend non seulement nettoyer la région de ses insurgés mais la garder ensuite sous sa coupe et y reconstruire un embryon d’Etat. C’est donc essentiellement une opération américaine.

Libération,

3/7/09

(http://www.cnsnews.com/public/content/article.aspx?RsrcID=35226). Il s'applique donc à recopier ce merveilleux rêve en Afghanistan...

 

Robert Bibeau : Échec de cette nouvelle offensive contre le peuple Afghan soyez en assuré.
OBAMA = CLINTON = BUSH (Tantôt le bon, tantôt le mauvais exterminateur)...
Cette offensive ne vise pas pas les Résistants (comme si lesRésistants étaient une race venue d'une autre planète).

Les Résistants sont issus du ventre du peuple Afghan que vous les aimiez ou non...

Ce sont les fils du peuple Afghan comme les Vietcong étaient les fils du peuple Vietnamien...que vous aimiez leur idéologie ou non c'est ça la réalité.

Les afghans n'ont rien à foutre de votre opinion sur la burka et sur le droit de regarder la télévision et sur le travail des femmes et sur l'accès à l'université de dix ou douze bourgeoise anxieuse de terminer leurs études àOxford...c'est leur problème à eux qu'ils devront régler entre eux...sans l'intervention des féministes occidentales prêtes à libérer les femmes afghanes jusqu'a ce que la dernière afghane succombe sous les bombes impérialistes.
2) C'est une escalade désespérée comme celle qui avait mener à l'attaque des sanctuaires VietCong au Cambodge et au Laos.
Toutes ces escalades ne font que raffermir la détermination de ceux qui veulent chasser l'envahisseur étranger, ennemi.
3) Évidemment, cette escalade amènera d'autres souffrances, d'autres massacres de population civiles afghanes par les assassins de l'OTAN (US, Pays-Bas, France et CANADA, etc. )

Mais au bout, après d'autres années de souffrances et de morts les soldats de l'apocalypse retourneront chez eux la queue entre les jambes, défait, brisés par ce peuple pauvre et courageux, mais après avoir massacré des milliers d'Afghans au nom de la merde «démocratique » et de la soi-disant « liberté », la liberté d'occuper et d'opprimer les peuples du tiers-monde qui se rebellent.
Les armées terroristes américaine et canadienne et française HORS DEL'AFGHANISTAN
L'Afghanistan aux afghans (:-)
Pardonnez ma colère....
Robert

A lire le marxisme tribal pour les nuls :
http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

30-06
"Lors d'un échange de tirs entre la police afghane et des forces afghanes entraînées par l'armée américaine aujourd'hui, le chef de la police de Kandahar, Mutaiullah Khan Qateh, le chef des enquêtes criminelles (Abdul Khaliq Khan, ndlr) et huit autres policiers ont été tués" dans la capitale provinciale Kandahar, a déclaré lundi M. Karzaï, frère du président afghan Hamid Karzai.
Selon des sources concordantes, les "forces afghanes entraînées par l'armée américaine" mentionnées par M. Karzai sont des gardes de sécurité privés afghans employés par l'armée américaine.

http://www.leparisien.fr/


Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

21-06

Deux civils afghans ont été tués et 17 blessés samedi soir "dans des tirs croisés provoqués par une attaque contre un avant-poste de l'armée afghane" du district de Pech, dans la province de Kunar (est), a indiqué l'Otan dans un communiqué séparé.

"Nous ne savons pas qui a été tué par quels tirs, mais les habitants disent que les forces étrangères ont tiré sur des maisons où se trouvaient les personnes tuées ou blessées", ajoute le gouverneur.

AFP

21-06

La force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a annoncé qu’une collision à eu lieu jeudi dans la province de Kunar, où la plupart des soldats étrangers sont américains.

Dans le district de Khas Kunar, un véhicule de l'Isaf est entré en collision avec un camion afghan, indique un communiqué de l'Isaf. Quatre civils ont été tués, deux sur le coup et deux plus tard de leurs blessures, et quatre blessés, ajoute-t-il.

AFP


Paroles & action du président...

22-06

Obama, qui a fait de l'Afghanistan le front prioritaire, a ordonné le renforcement massif des forces américaines dans ce pays. D'ici à la fin de 2009, elles devraient doubler et atteindre les 68.000.

AFP

L’image pacifiste du Président Obama est définitivement balayée.

Si les escadrons de la mort formés par la SOA (voir  le récent article de ReOpenNews) étaient destinés à l’action sur le continent sud américain, les mêmes commanditaires, c’est à dire le gouvernement américain, lancent leur Force Spéciale ailleurs dans le monde, là où la soumission des populations se fait urgente.

Visé cette fois, l’Afghanistan.

Le Président B. Obama, vient de cautionner la création d’une nouvelle équipe aux pouvoirs exceptionnels afin de remplacer les incapables qui n’ont su imposer l’hégémonie U.S. dans la région.lire dans dossier : L’empreinte américaine en Afghanistan )

 

"Les Afghans sont au centre de notre mission, ils sont même l’essence de notre mission en réalité, nous devons les protéger de toute violence, quelle qu’en soit la nature."

Et :

"2009 sera une année cruciale pour la coalition (internationale) et, même si nous agirons avec précaution, nous le ferons sans peur." (Citations  du Général Mcchrystal lors de la cérémonie de passation de pouvoir au QG de la Force Internationale d’assitance à la sécurité (ISAF) de l’OTAN à Kaboul, reprises par levif.be).

Quant à M. Gates, le secrétaire à la Defense du gouvernement Obama,  il n’annonce rien de moins qu’ un bain de sang.

Si l’on est loin d’en avoir terminé avec la politique de la terreur instiguée par Bush et Cheney, l’image pacifiste du Président Obama est définitivement balayée.

apetimedia

juin 17

http://www.reopen911.info/News/2009/06/17/lorsque-les-specialistes-de-la-guerre-ont-developpe-lexpertise-obama-a-retourne-sa-veste/



1 Analyse & déclaration

a) Résistance  

L'intensité des combats a régulièrement augmenté depuis fin 2001, les résistants étant en mesure peu à peu de relancer leurs attaques contre les forces occidentales.

AFP

09-03


b) Troupes d'occupation : Analyse & déclaration

USA & Coalition

Opération Khanjar - Les marines à l'assaut…

Des marines attendent d'embarquer à bord d'un hélicoptère, à Camp Dwyer, dans la province de Helmand, en Afghanistan.

Les marines déployés en Afghanistan ont lancé une opération d'envergure contre les résistants dans la province du Helmand, dans le sud du pays, annonce, jeudi 2 juillet, le corps des marines. L'Opération Khanjar (coup d'épée) implique près de 4 000 militaires américains et 650 policiers et militaires afghans. Une cinquantaine d'avions y participent. L'état-major américain espère réussir là où les forces de l'OTAN ont échoué depuis des années. Il s'agit de prendre le contrôle de l'ensemble de la basse vallée de l'Helmand, cœur de la résistance et première région au monde productrice d'opium.

Entre 300 et 500 résistants tiendraient le district de Nawa.

Vague après vague, des hélicoptères américains ont débarqué les marines en pleine nuit dans plusieurs endroits de la vallée, où alternent champs de blé et champs d'opium, arrosés par des canaux et parsemés çà et là de petites maisons de brique en boue.

C'est dans ce cadre que les résistants défient depuis des années les forces de l'OTAN. Cette opération est, selon les officiers sur le terrain, la plus grande opération aéroportée lancée depuis la guerre du Vietnam.

L'opération est censée convaincre les Afghans de la région que les forces de sécurité afghanes - soutenues par les forces internationales - offrent un meilleur avenir à long terme que les islamistes.

L'opération doit durer 36 heures dans sa première étape et apporter la sécurité dans la vallée de l'Helmand avant les élections du 20 août.

Les principaux objectifs de l'offensive comprennent les districts de Garmsir et de Nawa, situés près de la frontière méridionale avec le Pakistan, où les résistants trouvent refuge.

02.07.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009/07/02/les-marines-a-l-assaut-du-trafic-d-opium-en-afghanistan_1214175_3216.html

 

Les raids aériens contre-productifs.

Changement de stratégie américaine, en Afghanistan.

Le nouveau commandant US dans le pays, le général Stanley McChrystal, veut minimiser les pertes civiles en réduisant des frappes trop souvent meurtrières.

La question n'est plus « comment tuer l'ennemi ? », mais « comment protéger la population ? ».
Le général Stanley McChrystal, qui a pris ses fonctions la semaine dernière, a annoncé qu'il va émettre de nouvelles directives préconisant un recours beaucoup moins systématique au soutien aérien.

« La puissance aérienne contient les graines de notre propre destruction si nous ne l'employons pas de manière responsable », a-t-il récemment déclaré, lors d'une vidéoconférence.

Philippe Chapleau

25-06


Bavures à répétition

29-06

Explosion meurtrière près d'un convoi américain.

Plusieurs blessés et d'autres témoins ont déclaré à Reuters qu'un militaire américain avait lancé une grenade après l'arrêt de son convoi à la suite de l'éclatement du pneu d'un véhicule.

L’explosion près d'un convoi militaire américain a fait un mort - un enfant - à Asadabad, dans la province orientale de Kunar.
Le gouverneur de la province de Kunar, Fazlullah Wahidi, a fait état de 49 personnes blessées.

Un médecin de l'hôpital d'Asadabad a indiqué que la plupart des victimes étaient des enfants, dont certaines sont dans un état critique.
"J'allais à l'école. Leur pneu a éclaté puis un soldat du convoi a jeté une grenade", a raconté Abdul Wahad, un enfant de 12 ans hospitalisé pour des blessures aux jambes.
Deux autres victimes admises à l'hôpital d'Asadabad ainsi qu'un commerçant ont présenté la même version des faits.

[Mais ils mentent tous, puisque l'armée US dit toujours la vérité. Tous les témoins mentent bien sûr, ce ne sont que des Afghans après tout.

 L'enfant de 12 ans s'est d'ailleurs blessé lui même pour pouvoir accuser les Américains. Je me demande bien pourquoi on continue à vouloir les aider comme cela? - RM]

NOUVELOBS.COM |
25-06

Les populations afghanes sont les premières victimes des bavures aériennes.

Extrait

L'une des plus récentes a provoqué, début mai, la mort de 140 civils .

Les « victimes collatérales », en jargon militaire, des raids aériens, font basculer des vallées entières dans le camp de l'insurrection, préviennent des spécialistes de la région. Mariam Abou Zahab, chercheur au Ceri-Sciences Po, assure que « c'est quelque chose que nous, les experts qui parlons aux Américains, leur répétons sans cesse. On leur dit : « Si vous commencez à faire des frappes aériennes pour la moindre embuscade, vous êtes perdus » ».
« Les Pachtounes peuvent accepter la mort d'hommes. Les hommes, ça meurt à la guerre. Mais les femmes et les enfants, ça pose problème, poursuit-elle. C'est une atteinte à l'honneur. Et la vengeance est obligatoire. »
« Avant ces raids, les résistants disaient qu'ils avaient du mal à recruter dans les zones tribales. Maintenant, après chaque raid, il y a deux à trois cents jeunes impatients de s'enrôler »,
confirme un général pakistanais en stage au sein des unités de la coalition en Afghanistan.

Philippe Chapleau

25-06

01-07

Le commandant des forces US en Europe, le général John Craddock, a critiqué le faible niveau d'engagement des pays européens en Afghanistan.

Alors que l'US Army renforce également ses forces spéciales, les mieux à même, selon elle, de combattre dans les guerres irrégulières et d'optimiser les techniques de contre-insurrection (…) , la France ne prévoit pas de renvoyer ses unités d'élite.

Isabelle Lasserre .


Otan- Isaf 

Ivo Daalder demande à "l'Europe d'en faire plus en Afghanistan".

Le représentant permanent des Etats-Unis auprès de l'Otan a demandé aux Européens des fonds et des hommes pour l'Afghanistan. L'Allemagne est également sollicitée.

Ivo Daalder, représentant permanent des Etats-Unis auprès de l'Otan a demandé mercredi 1er juillet aux Européens des fonds et des hommes pour l'Afghanistan, lors d'une conférence à Berlin.
Estimant que les "Etats-Unis assument leur part", il a déclaré que "l'Europe et l'Allemagne peuvent et doivent en faire plus" lors de cette conférence sur les relations transatlantiques.
8.000 à 10.000 soldats pour les élections
"Les renforts de troupes envoyés pour les élections doivent rester", a-t-il ajouté avant de préciser que les Américains ne prévoyaient de financer que 7,5 des 19 milliards de dollars annuels nécessaires à l'armée afghane à partir de 2010.

NOUVELOBS.COM |

01.07.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/20090701.OBS2681/washington_demande_a_leurope_den_faire_plus_en_afghanis.html

 

L'Otan appuie l'action US en Afghanistan,et enverra des renforts.
L'Otan a apporté vendredi son soutien à une réorganisation du commandement américain en Afghanistan et a confirmé le déploiement d'entre 8.000 et 10.000 hommes supplémentaires pour assurer la sécurité des élections présidentielles du mois d'août.

Le secrétaire américain à la Defense, Robert Gates, a espéré que cette double décision marque un tournant dans la guerre contre lesrésistants et il s'est félicité du soutien des ministres de la Defense de l'Alliance, qui étaient réunis à Bruxelles.

La réorganisation américaine, inspirée de l'expérience acquise par Washington en Irak, consiste à séparer la gestion stratégique de la guerre de sa gestion au quotidien.

Les Etats-Unis ont donc nommé le général de l'armée américaine Stanley McChrystal pour superviser le commandement des forces alliées, américaines et de l'Otan. Il sera assisté de deux adjoints, l'un responsable des opérations militaires, l'autre de l'entraînement des forces de sécurité afghanes.

"La logique est claire, avec l'accroissement de la mission à plus de 60.000 hommes et son accroissement futur (...) Il y a un besoin encore plus grand de coordination", a dit le secrétaire général de l'Otan, Jaap de Hoop Scheffer, en référence à la composante de la mission placée sous le commandement de l'Otan.

Le chef de la Defense américaine, Robert Gates, a quant à lui estimé que cette nouvelle politique en Afghanistan porterait ses fruits dans les prochains mois.

"Je pense qu'avec ces forces additionnelles et avec tout ce que nous faisons (...) nous avons une chance d'inverser la tendance au cours de l'année qui vient", a-t-il déclaré.

Les USA a accru sa présence de 32.000 soldats fin 2008 à 56.000 actuellement et ce chiffre pourrait être porté à 68.000 d'ici l'automne.

Quelque 33.000 soldats supplémentaires sont déployés en Afghanistan venant de l'Otan ou des pays alliés.

Comme attendu, le secrétaire général de l'Alliance, Jaap De Hoop Scheffer a indiqué que les ministres s'étaient engagés à Bruxelles à dépêcher entre 8.000 et 10.000 soldats pour assurer la sécurité de l'élection présidentielle afghane.

Ils ont également appuyé la mise en oeuvre sous l'égide de l'Otan d'une mission de formation des forces de sécurité afghanes, avec pour but de constituer à terme un corps de plus de 200.000 policiers et soldats. 

De Hoop Scheffer n'en a pas moins indiqué qu'il serait tout sauf facile de relever les défis posés par la situation en Afghanistan, citant notamment les élections, l'insurrection islamiste et les progrès très lents de la reconstruction.

Il a dit espérer que les pays qui vont envoyer des troupes supplémentaires à l'occasion des élections accepteraient de les laisser sur place et a appelé à un plus grand engagement financier pour couvrir le fonds mis sur pied pour couvrir les besoins matériels des forces de sécurité afghanes.

Julien Toyer

12 juin

 Reuters,

 

L'Otan se prépare à de durs combats sous un commandement US renforcé

L'Otan a renforcé vendredi le commandement des forces internationales en Afghanistan, prenant acte de leur "américanisation" et se préparant à une intensification des opérations face aux résistants.

"Nous avons devant nous de durs combats", a résumé le secrétaire américain à la Defense Robert Gates, à l'issue d'une réunion de deux jours avec ses collègues de l'Otan dominée par la question afghane.

En même temps, l'administration américaine reconnaît que ses alliés européens, australiens et canadiens -qui ont au total 32.000 soldats - auraient du mal à suivre ce rythme.

M. Gates a tenu vendredi à saluer l'apport de la quarantaine de pays qui combattent aux côtés des Etats-Unis. "Nous sommes certes majoritaires mais je ne voudrais pas minimiser l'importance des 32.000 soldats de nos alliés de l'Otan et de nos partenaires en Afghanistan".

La veille, M. Gates avait redit qu'une "domination américaine" dans les opérations afghanes "n'était pas dans l'intérêt des Etats-Unis", et que les alliés partageaient "des responsabilités communes", selon le ministre allemand Franz Josef Jung.

Mais, à l'exception de 200 militaires allemands, les quelque 2.600 soldats envoyés par l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne pour aider à garantir la sécurité de l'élection présidentielle afghane, sont en mission temporaire.

Et aucun pays européen n'a annoncé vendredi l'envoi de renforts.

M. Gates a en substance vendredi donné "un an" à ses troupes pour commencer à redresser la situation face à des résistants de plus en plus entreprenants.

Même s'ils affirment ne pas vouloir faire de l'Afghanistan "leur" guerre, les Etats-Unis entendent néanmoins "reprendre les affaires en main", a expliqué un responsable militaire de l'Otan.

Les ministres ont d'ailleurs entériné un renforcement de la structure de commandement en Afghanistan réclamé par Washington, avec "la création d'un nouveau quartier général de l'Isaf à Kaboul pour les opérations au jour le jour", a annoncé le secrétaire général de l'Otan Jaap de Hoop Scheffer. Le poste devrait être confié au général américain David Rodriguez.

Son supérieur direct, le général américain Stanley McChrystal, nouveau commandant en chef de l'Isaf (et de l'opération américaine), s'occupera dorénavant de la stratégie d'ensemble.

Les alliés ont également validé la création d'une "Mission d'entraînement de l'Otan" pour former la police et l'armée afghanes, qui sera placée également sous les ordres d'un général américain. Quelque 150 gendarmes français devraient travailler sous ses auspices fin 2009.

M. Appathurai a par ailleurs confirmé que les alliés allaient envoyer "trois ou quatre" avions-radar Awacs pour contrôler l'espace aérien en Afghanistan.

Tout est donc en place pour que l'Isaf passe partout à l'offensive, sous contrôle américain.

Conscients des risques de "bavures" lors de l'intensification des combats, aussi bien M. Gates que M. de Hoop Scheffer ou le général McChrystal ont insisté vendredi sur la nécessité de "tout faire" pour éviter de tuer des civils afghans.

Cela risquerait de retourner la population contre le soldats étrangers et même le gouvernement de Kaboul, que l'Isaf est censé assister.

Début mai, dans un grave incident dans la province de Farah (ouest), impliquant l'opération Liberté immuable placée sous commandement américain, des dizaines d'Afghans avaient été tués lors d'un raid aérien.

M. Gates a reconnu que c'était l'une des "principales vulnérabilités stratégiques" des forces internationales.

AFP –

12 juin


Isaf 

L'Isaf va accentuer son offensive dans le Sud de l'Afghanistan.

La force de l'Otan stationnée en Afghanistan (Isaf) va prochainement intensifier ses opérations dans les provinces méridionales d'Helmand et de Kandahar, fiefs traditionnels des résistants, a annoncé jeudi le commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité pour le secteur, le général néerlandais Mart de Kruif.

"Nous entrons dans une nouvelle phase opérationnelle", a déclaré ce général par visioconférence depuis son PC de Kandahar.

"L'insurrection est plus au moins forcée de concentrer ses efforts dans l'Helmand et Kandahar.

Dans un laps de temps très court, (...) nous lancerons de nouvelles opérations d'envergure (...) pour sécuriser le centre et le sud de la province d'Helmand et stabiliser Kandahar", a-t-il dit aux journalistes réunis au Pentagone.

D'après le général De Kruif, les résistants seraient entre 10.000 et 18.000 dans le Sud.

25/6

http://fr.news.yahoo.com/4/20090625/twl-afghanistan-isaf-41953f5.html


Pays

France.

01-07

Le général Georgelin reconnaît qu'envoyer un détachement de forces spéciales pour épauler le dispositif français en Kapisa et à Surobi serait «un plus en matière de renseignement». Mais la question d'une augmentation des troupes a été écartée par l'Élysée. "Ce n'est pas l'objet pour le moment".

Isabelle Lasserre .

Fin de mission afghane pour Lellouche

24/06

Nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes ce mardi, Pierre Lellouche abandonne sa fonction de représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan. Notre envoyé spécial Romain Rosso, l'accompagnait lors d'une tournée en Asie centrale qu'il a dû écourter. Récit.

Pierre Lellouche a dû rentrer précipitamment. Le nouveau secrétaire d'Etat aux Affaires européennes effectuait une tournée en Asie centrale, comme représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan. Un poste inventé pour lui, en mars, par Nicolas Sarkozy, calqué sur l'initiative de la nouvelle administration américaine de confier à Richard Holbrooke une mission dans la région -la situation dans ces deux pays est jugée indissociable par les chancelleries occidentales, qui parlent désormais de la zone "Afpak".

Comme le veut la loi, la mission du député Lellouche ne pouvait excéder six mois - sauf s'il démissionnait de son mandat. Ironie de l'histoire, elle devait se terminer le 11 septembre... Son entrée au gouvernement vient d'y mettre un terme prématurément.

Il y a quelques jours, Lellouche était encore en Afghanistan. Outre sa rencontre avec le président Hamid Karzaï et avec d'autres membres du gouvernement, il voulait se rendre compte, sur le terrain, de l'avancement des projets de développement qui ont été lancés. Les Occidentaux ont enfin compris que la guerre en Afghanistan ne se gagnerait pas seulement par les armes. "On a perdu sept ans", reconnaît le député.

Auparavant, la France dépensait environ 200 millions d'euros pour les opérations militaires et seulement 11 millions d'euros pour l'aide civile. Cette dernière a été portée à 40 millions d'euros en 2009, auxquels il faut ajouter 20 millions d'euros pour la formation de la police afghane et 9 millions pour l'hôpital de Kaboul. "On cesse d'être ridicule!", lance le député français. Une goutte d'eau en comparaison avec l'aide américaine? D'après lui, même Richard Holbrooke n'en connaîtrait pas le montant. "Ce qu'on sait, c'est que 80% de l'aide s'évaporent! Nous avons demandé à ce qu'elle soit coordonnée par la Banque mondiale", révèle-t-il.

Pour mettre fin à cette gabegie, du moins dans la zone où sont implantés les soldats français, en Kapisa et en Surobi - au nord-est et à l'est de Kaboul - Lellouche veut supprimer les intermédiaires. Des équipes civilo-militaires doivent coordonner la mise en œuvre de projets agricoles et d'infrastructure, qui répondent à des besoins simples (engrais, ruches, canaux d'irrigation...).

La construction, plus technique, de celliers pour stocker des pommes de terre grenades a été confiée à une ONG spécialisée. "Si les Afghans peuvent stocker les produits, ils pourront les transformer, puis les commercialiser", explique-t-il, lors d'une visite au village de Surobi, où des Afghans, en formation, bêchent la terre pour planter des amandiers. Des paysans qui viennent de la vallée d'Uzbin, où dix soldats français sont morts dans une embuscade l'été dernier. Ce vendredi, jour de prière, ils sont restés spécialement pour cette visite, effectuée sous la protection d'un impressionnant dispositif militaire.

C'est l'autre objectif de ces actions: faire basculer les populations du côté de la coalition de l'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan. S'ils étaient acceptés dans les premières années de la "guerre contre le terrorisme", les soldats étrangers sont aujourd'hui perçus comme des troupes d'occupation.

"Pour l'instant, les gens restent indécis, car ils savent que si nous partons, les résistants reprendront le terrain", souligne un officier. "Il est clair que lesrésistants vont tout faire pour retarder notre travail. Il va falloir trouver des solutions pour distribuer nos semences et nos engrais", relève Lellouche, en se tournant vers les officiers français.

Sur le plan militaire, les soldats s'attendent à une recrudescence des attaques cet été, notamment à cause de la végétation foisonnante, qui favorise les infiltrations. Par ailleurs, les résistants pourraient être tentés par des actions d'éclat, à la veille de l'élection présidentielle du 20 août. Sur les quatre premiers mois de l'année, le nombre d'incidents recensés par l'Isaf est en hausse de près de 60% par rapport à l'an dernier. Du jamais-vu depuis 2001.

En Kapisa, cependant, le nombre d'incidents est en légère baisse. Preuve que les Français tiennent plutôt bien leur zone. C'est aussi pourquoi le dispositif militaire sera remanié après l'élection présidentielle, de façon à le rendre plus "robuste" et plus "cohérent".

La province de la Kapisa et le district de Surobi seront placés sous le même commandement, vraisemblablement le 1er novembre, lorsque la France passera le relais du commandement du RCC (Regional command capital - autour de Kaboul) aux Turcs. En clair, le gros des moyens militaires et des investissements civils seront concentrés dans cette zone. Paris espère ainsi que son effort produira des effets durables. Peut-être faudrait-il que la fonction de représentant spécial le soit aussi...

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/fin-de-mission-afghane-pour-lellouche_769977.html


Les commentaires sont fermés.