Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/08/2009

n° 279 - journal de l'Afghanistan - 23-07 au 10-07 - Fin - : Rasmussen : "Il n'est pas exclu que l'OTAN ait besoin de plus de troupes"


n° 279 - journal de l'Afghanistan - 23-07 au 10-07 - Fin - : Rasmussen : "Il n'est pas exclu que l'OTAN ait besoin de plus de troupes"



journal de l'Afghanistan n° 279 - du 23-07 au 10-07

         C.De Broeder & M.Lemaire                                                                            



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes


Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

3 Politique

Fin

2) occupants 

4 Lutte pour la libération du territoire

 


Dans le monde

Belgique

La Belgique accueillera des détenus de Guantanamo

Les premiers détenus libérés de la prison de Guantanamo pourraient arriver à la fin du mois ou début septembre en Belgique, écrit lundi De Morgen, citant des sources gouvernementales.

Les groupes techniques mis en place par le gouvernement étudient les cas, dossier par dossier, en concertation étroite avec les autorités américaines.
Il s'agit de détenus contre qui rien n'a été retenu à charge, qui doivent être bientôt libérés mais qui, pour raison humanitaires, ne peuvent être renvoyés dans leurs pays d'origine. Il s'agit notamment d'Ouïghours, de Yéménites, d'Ouzbeks ou d'Egyptiens.

La Belgique devrait en accueillir "quelques-uns".

Cinquante détenus doivent être libérés tandis que 190 autres devraient comparaître devant un tribunal militaire aux Etats-Unis.

(belga/mb)

03/08

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/954391/2009/08/03/La-Belgique-accueillera-des-detenus-de-Guantanamo.dhtml


Allemagne

Les Allemands pourraient rester encore dix ans en Afghanistan.

Le ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung, a prévenu samedi que la Bundeswehr pourrait rester encore dix ans en Afghanistan, "jusqu'à ce que la situation de sécurité se stabilise pour de bon", alors qu'un général britannique a évoqué un engagement "de 30 à 40 ans".

"Nous avons besoin d'au moins cinq à dix ans" supplémentaires pour apporter la stabilité dans la région de Kunduz (nord de l'Afghanistan), placée sous la responsabilité de l'Allemagne dans le cadre de la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l'OTAN, a affirmé M. Jung dans une interview au journal 'Bild'.

En juillet, les troupes allemandes de l'ISAF ont lancé leur plus grande offensive depuis la seconde Guerre mondiale, l'opération "Uqab" (alias "Eagle" ou "Adler") destinée à créer un "environnement stable et sûr" dans la région de Kunduz en vue des élections présidentielle et provinciales du 20 août. Ces troupes ont désormais l'autorisation d'attaquer les résistants. La mission afghane de la Bundeswehr n'est guère populaire en Allemagne, où les sondages d'opinion montrent qu'une majorité d'Allemands sont en faveur de la fin des opérations de combat.

En réponse à la demande de renforts formulée vendredi par le nouveau secrétaire général de l'OTAN, le Danois Anders Fogh Rasmussen, M. Jung a affirmé que l'Allemagne assurait sa part de responsabilités et n'accroîtrait pas ses effectifs en Afghanistan. "Nous y avons déjà 4.500 soldats, plus les 300 à bord des AWACS (NDLA: avions-radar de l'OTAN qui surveillent l'espace aérien afghan). Nous payons 200 millions d'euros chaque année pour l'Afghanistan, ce qui représente 1,2 milliard d'euros depuis 2002", a affirmé le ministre.M. Jung a ajouté que les efforts de reconstruction civile étaient désormais aussi importants que les moyens militaires, assurant que l'Allemagne avait fait "dans ce domaine plus que beaucoup de nos partenaires européens".M. Rasmussen a déclaré vendredi à la BBC-radio que des troupes supplémentaires étaient nécessaires en Afghanistan, mais que la solution n'était pas "uniquement militaire".

A Londres, le futur commandant en chef de l'armée britannique, le général David Richards, a indiqué dans une interview publiée samedi par le 'Times' que l'engagement de la Grande-Bretagne en Afghanistan pourrait se poursuivre 40 ans."Le rôle de l'armée (britannique) évoluera, mais le processus complet pourrait prendre entre 30 et 40 ans", a déclaré le général Richards, qui prendra ses fonctions fin août. Alors que les troupes britanniques avaient été engagées en Afghanistan à moyen terme, l'OTAN n'a "absolument aucune chance" de s'en retirer complètement et la Grande-Bretagne aura à jouer son rôle dans ce pays, a-t-il ajouté.

9.100 militaires britanniques sont actuellement déployés au sein de l'ISAF, ce qui fait de la Grande-Bretagne le second contributeur après les Etats-Unis, mais devant l'Allemagne.

08.08.

http://www.rtbf.be/info/index.php?q=economie/lallemagne-pourrait-rester-encore-dix-ans-en-afghanistan-ministre-131651


Canada

Le Canada se retirera d'Afghanistan en 2011

 

Le chef de la diplomatie canadienne, Lawrence Cannon, a réaffirmé jeudi que les troupes canadiennes se retireraient d'Afghanistan en 2011, réagissant aux propos du secrétaire général de l'Otan, le Danois Anders Fogh Rasmussen, qui a jugé "regrettable" un tel départ.

2.800 soldats canadiens sont déployés dans la province de Kandahar (sud-ouest, foyer des résistants) et la Chambre des Communes a voté l'année dernière la fin de leur mission en 2011.

M. Cannon a assuré qu'"il n'y a pas de changement" dans les plans du gouvernement canadien.

"Notre gouvernement respecte la motion passée au Parlement en 2008 qui stipule que les troupes de combat partiront en 2011", a déclaré le ministre des Affaires étrangères dans un courriel à l'AFP.

Les propos du nouveau chef de l'Otan illustrent les tractations menées depuis plusieurs semaines en coulisse par l'Alliance atlantique pour convaincre Ottawa de prolonger sa mission militaire, ont souligné les médias canadiens.

Au moins cent vingt sept militaires canadiens sont décédés en Afghanistan depuis le début de la mission militaire canadienne dans ce pays, en 2002.

07/08/09

http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/interna...


Espagne

Zapatero : "Nous sommes prêts à renforcer notre présence en Afghanistan" 

Dans une interview publiée jeudi 30 juillet par le New York Times, le premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero se dit ouvert à l'envoi de nouvelles troupes espagnoles en Afghanistan. "Nous avons toujours été ouverts à l'envoi de nouvelle troupes pour soutenir le processus électoral, comme nous le faisons déjà, affirme-t-il. Et s'il faut maintenir plus de troupes sur le long terme, nous y sommes prêts".

Pendant longtemps, l'Espagne avait refusé à l'OTAN et à l'administration Bush l'envoi de renforts en Afghanistan. Ce changement de politique semble un geste de soutien au nouveau président américain Barack Obama.

 "Les choses ont bien changé, admet M.Zapatero. Je pense qu'Obama est une personne qui sait écouter. Il est assez humble pour comprendre que le monde est divers et compliqué en termes de cultures, de façon de vivre, de religions et de perspectives quant à l'ordre mondial."

Jusqu'à présent, l'Espagne comptait 800 soldats en Afghanistan, basées dans les provinces de Herat et de Bagdis . Elle en a envoyé 450 supplémentaire

. "L'effort", espagnol devrait consister à maintenir ces renforts sur le terrain plus longtemps que prévu.

LEMONDE.FR |

30.07.09


France 

Sarkozy a encore fait tuer un soldat français en Afghanistan.

Un soldat français a été tué et deux autres blessés samedi 1er août en Afghanistan, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. Les militaires ont essuyé une attaque de résistants lors d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la vallée de Ghayne.

Le gouverneur Sarkozy condamne "une nouvelle fois "avec force" les pratiques lâches et barbares des ennemis de la paix en Afghanistan" et "réaffirme la détermination de la France à lutter, aux côtés du peuple afghan, contre l'obscurantisme et le terrorisme".
La mission de l'armée française est-elle de lutter partout dans le monde contre "l'oscurantisme et le terrorisme"? Sarkozy continue, encore et toujours, à mentir aux Français.

Jamais les résistants afghans n'ont pratiqué le terrorisme à l'étranger, et en particulier en France.

La seule raison pour laquelle l'ignoble et criminel Sarkozy envoie nos soldats se faire tuer dans une guerre d'occupation c'est son obéissance aux ordres de ses commanditaires mondialistes, les Etats-Unis et Israël.

01-08

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkuAEyyFZuEpwLVbvJ.shtml


Afghanistan: le flop de la stratégie Sarko

L'engagement français en Afghanistan relève, d'une stratégie complètement anachronique...

voire dangereuse.

Alors candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy avait promis... un désengagement de l'Afghanistan : « Il était certainement utile qu'on les envoie dans la mesure où il y avait un combat contre le terrorisme. Mais la présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive ».

Un an plus tard, parvenu à l'Elysée, le monarque nous expliqua le contraire : en février 2008, il fallait renforcer le contingent français aux côtés des forces de l'Otan, pour lutter « pour la paix » et combattre « les barbares ». Un petit millier d'hommes rejoint alors les troupes sur place. Le 19 août 2008, dix soldats français périssaient dans une embuscade. Nicolas Sarkozy célébrait la mémoire des « combattants de la paix ».
Samedi dernier, on apprenait qu'un soldat du Régiment d’infanterie de Marine de Vannes, âgé de 22 ans, avait été tué dans une embuscade qui coûta la vie à 5 autres militaires étrangers.

Le communiqué de la présidence française prit des accents bushistes : « Le chef de l’État a une nouvelle fois condamné avec force les pratiques lâches et barbares des ennemis de la paix en Afghanistan et a réaffirmé la détermination de la France à lutter, aux côtés du peuple afghan, contre l’obscurantisme et le terrorisme ». Trois autres militaires français ont été blessés le 21 juillet.

Il n'y a eu que 29 morts français depuis 2011, dont près de la moitié depuis 2 ans...

Strapontin à l'OTAN

Il y a quelques mois, la France a rejoint le commandement militaire intégré de l'Otan, après l'avoir quitté en 1966. Le débat sur cette réintégration a été occulté.

Sarkozy l'ayant officiellement annoncée sept jours avant le débat parlementaire. Depuis, la Sarkofrance tente de convaincre une opinion française dubitative que ce renforcement signifie rééquilibrage en faveur de l'Europe au sein de l'alliance atlantique. Le 30 juillet dernier, un officier français s'est ainsi trouvé nommé au poste de Commandant suprême allié de la Transformation à Norfolk, l'un des deux strapontins promis aux Français pour leur ralliement. L'Elysée a le communiqué triomphant : « Cette nomination, après celle du général Philippe Stolz au poste de Commandant de l’état-major des forces interarmées le 20 juillet dernier, confirme le renforcement du rôle de l'Europe au sein de l'Alliance, qui était au cœur de la décision de la France de reprendre toute sa place dans la structure de commandement de l'OTAN ».

 08 Août

http://www.marianne2.fr/Afghanistan-le-flop-de-la-strategie-Sarko_a181725.html

 

Rupture consommée avec le monde arabe?

Mardi 4 août, le numéro 2 d'Al-Qaida a nommément visé la France.

 La Sarkofrance est la cible. Ayman Al-Zawahiri s'en est pris aux polémiques françaises sur le port du voile et la burqa : « La France prétend être un pays laïque alors que son coeur est plein de haine pour les musulmans ». D'après un récent rapport, la police française n'a recensé que 367 burqa.

Pas de quoi fouetter un chat. Pourtant, le sujet, utilement symbolique, est pris en exemple par les fondamentalistes.
Nicolas Sarkozy avait tenté de solidifier nos relations au Moyen-Orient. Mais l'Union Méditerranéenne s'est brisée sur la guerre à Gaza.

Retour au point de départ ?

La Sarkofrance reste anachronique.

 08 Août

http://www.marianne2.fr/Afghanistan-le-flop-de-la-strategie-Sarko_a181725.html

 

Kouchner contredit Sarkozy

"Bien entendu qu’il faut négocier avec les Résistants" (Bernard Kouchner au Figaro, le 3 août 2009) "Le dialogue avec les Résistants, honnêtement, hein, je ne crois pas !" (Nicolas Sarkozy dans son intervention de l’Elysée, le 24 avril 2008)

La France a-t-elle infléchie sa position sur les Résistants pour se mettre au diapason de l’Etat-major américain ?

Le Président et son ministre des Affaires Etrangères joueraient-ils au bon flic/mauvais flic (le négociateur et l’intransigeant) ?

Ou, plus simplement, les deux hommes ne seraient-ils pas sur la même longueur d’onde quant à un possible dialogue avec les fondamentalistes musulmans d’Afghanistan ?

Au lendemain de l’interview de Kouchner au Figaro, le blog anti-Sarkozy larageauventre.blogspot.com a mis en ligne un extrait de l’interview présidentielle datant du 24 avril 2008. Plus inflexible que jamais, Sarkozy répétait son refus catégorique de traiter avec les Résistants au moment de justifier l’intervention française en Afghanistan : "Moi ouvrir un dialogue avec des gens qui ont amputé d’une main une femme parce qu’elle avait mis du vernis à ongles, qui ont empêché des millions de petites jeunes filles d’aller à l’école, qui ont mis à terre des Bouddhas qui avaient plusieurs siècles d’histoire... qui lapident la femme prétendument adultère... Si c’est pour discuter avec cette équipe là, je pense qu’on n’aurait pas grand chose à se dire".

Comme le dirait lui-même notre Président, "c’est clair, c’est simple, c’est net !"
- aline

http://www.betapolitique.fr/Résistants-Kouchner-contredit-33584.html


Grande-Bretagne

Une majorité de Britanniques pour un retrait de leurs troupes

28-07

Selon un sondage ICM pour le journal "The Guardian" publié au cours du mois, 47% des Britanniques soutiennent la guerre en Afghanistan et 46% s'y opposent

The Associated Press

28-07

58% des Britanniques estiment que la guerre en Afghanistan ne peut être gagnée et que leurs troupes devraient être retirées sur le champ de ce pays, indique un sondage publié mardi par The Independent.

31% sont d'un avis contraire, selon le sondage ConRes commandé pour le quotidien britannique.

52% veulent le départ des forces britanniques de ce pays contre 43% opposées à leur départ, indique toujours le sondage.

Environ 75% jugent que les militaires ne sont pas dotés du matériel approprié pour mener à bien leur mission en Afghanistan. Seules 16% sont d'un avis opposé, selon le sondage.

Enfin, 60% des personnes interrogées jugent qu'il ne faut pas envoyer de renforts et de matériel supplémentaires sur le front, toujours selon cette enquête effectuée début juillet par téléphone auprès de 1.008 personnes.

Le sondage a été publié au lendemain de la fin de l'opération britannique "Griffe de Panthère" contre les résistants dans le sud de l'Afghanistan.

Alors le nombre de soldats tués britanniques ne cesse d'augmenter en Afghanistan, le Premier ministre Gordon Brown avait récemment déclaré que l'opération Panther's Claw (Griffe de panthère) disposait des moyens dont elle avait besoin pour réussir.

La polémique sur le manque d'équipements, en particulier d'hélicoptères, des troupes britanniques en Afghanistan, a pris de l'ampleur après les lourdes pertes enregistrées ces dernières semaines.

 (AFP)

 

"Griffe de panthère"

La mort officielle de 23 soldats britanniques en près de six semaines de combats - le plus lourd bilan sur une telle période depuis fin 2001 - alimente les doutes des Britanniques sur la guerre en Afghanistan et sur le soutien que le gouvernement apporte effectivement à l'armée.

Lundi, le ministère britannique de la Défense (MoD) a annoncé deux nouveaux décès de soldats victimes d'explosions, dont un participait à l'opération "Griffe de panthère".

La Grande-Bretagne a présenté comme un succès son offensive dans le sud de l'Afghanistan qui, selon Londres, lui a permis de repousser les résistants en dehors des centres urbains.

3.000 soldats étaient engagés dans l'opération "Griffe de panthère" lancée le 19 juin avec le soutien d'autres troupes de l'Otan, la plus importante menée par les Britanniques depuis qu'ils assument la responsabilité de la province d'Helmand, un bastion particulièrement instable.

"Ce que nous avons réussi ici est important et je suis absolument certain que l'opération a été un succès", a déclaré lors d'une vidéoconférence le général Tim Radford, commandant des forces britanniques dans la province.

"Nous avons infligé de lourdes pertes aux résistants, tant physiquement que psychologiquement, et nous en avons vu beaucoup abandonner et fuir la zone", a-t-il ajouté.

Les forces britanniques, a-t-il précisé, ont combattu un demi-millier de résistants durant l'offensive, concentrée au nord de la capitale provinciale Lashkar Gah, où les résistants avaient infiltré plusieurs villes le long de la vallée d'Helmand.

Il n'a donné aucun détail sur le nombre de résistants tués ou capturés mais a concédé que ‘certains’ avaient probablement réussi à s'échapper..

Le Premier ministre Gordon Brown, cible des critiques de l'opposition et de membres de l'état-major qui déplorent un manque d'équipement pour les troupes en Afghanistan, où Londres a perdu plus de soldats qu'en Irak, a salué l'opération.

"Nous avons repoussé les résistants (...) et commencé à briser cette chaîne de la terreur(…)  qui relie les montagnes d'Afghanistan et du Pakistan aux rues de Grande-Bretagne", a-t-il dit.

Reuters

27-07

http://fr.news.yahoo.com/fc/afghanistan.html

 

Manque de résultats des forces internationales.

Un rapport de députés britanniques rendu public dimanche pointe du doigt l'absence de résultats des forces internationales sur le terrain.

La mission militaire internationale en Afghanistan est loin d'avoir obtenu les résultats escomptés en raison notamment de l'absence d'une stratégie cohérente basée sur les réalités de l'histoire de ce pays, ont estimé des députés britanniques dans un rapport rendu public dimanche.
Le rapport de la commission des affaires étrangères de la chambre des Communes critique notamment "l'important manque de sensibilité culturelle" de certains militaires de la coalition internationale, qui a causé des dégâts qui "seront difficiles à réparer".
Selon les députés,
"l'effort international en Afghanistan depuis 2001 a donné beaucoup moins de résultats que ce qui avait été promis, et son impact a été considérablement affaibli par l'absence d'une vision et d'une stratégie cohérentes basées sur les réalités de l'histoire, de la culture et de la politique en Afghanistan".
Bien que la situation actuelle "ne soit pas uniquement la conséquence des manquements de l'Occident depuis 2001, des fautes évitables, comme des réactions inconsidérées, l'éparpillement ou les chevauchements dans les prises de décision rendent aujourd'hui" la tâche beaucoup plus difficile, selon eux.
Quant aux militaires britanniques, ils ont été envoyés en Irak pour combattre le terrorisme international (…)  or ils se consacrent à présent à des objectifs comme la lutte contre le trafic de drogues et l'insurrection, relève le rapport qui déplore l'absence d'"orientations claires".
"Le déploiement britannique (dans la province du) Helmand a été compromis par une planification irréaliste au plus haut niveau, un manque de coordination entre les services de Whitehall (gouvernement) et d'une manière cruciale, par une incapacité à donner une orientation claire aux militaires", estiment les députés.
Le rapport remet notamment en cause le rôle prédominant attribué à la Grande-Bretagne dans la lutte contre la culture du pavot et appelle l'armée à se concentrer sur la sécurité seule.
Les députés s'inquiètent également des problèmes suscités par l'usage de la force aérienne par l'armée américaine, soulignant que les tirs de missiles par des drones américains sur des objectifs situés au Pakistan ont "compromis la réputation des Etats-Unis".
En outre, la réputation de l'Otan, qui dirige les forces internationales en Afghanistan depuis 2003, pourrait être "sérieusement ébranlée" sans une répartition plus équitable de l'effort militaire en Afghanistan entre les Etats membres, ont-ils averti.
Les députés jugent aussi "fortement préoccupante" la situation des prisonniers détenus par les autorités afghanes, soulignant également "l'absence de progrès tangible" dans la lutte contre la corruption.
Le Foreign Office a déclaré qu'il étudierait les conclusions du rapport et lui apporterait une réponse officielle au cours des prochains mois

 02 août

http://www.france24.com/fr/20090802-rapport-britannique-denonce-manque-resultats-forces-internationales-otan-afghanistan

 

La Grande-Bretagne va appeler à revoir l'aide internationale…

La Grande-Bretagne veut revoir l'aide internationale en Afghanistan pour renforcer les autorités locales et la croissance économique, devait annoncer hier le ministre britannique au Développement international dans un discours prononcé à Washington. .

Ce discours intervient alors que les troupes britanniques ont connu leur mois le plus meurtrier depuis le début du conflit afghan.

Le ministre des Affaires étrangères, David Miliband, s'est employé ces derniers jours à défendre la présence britannique dans le pays, alors que selon un récent sondage, plus de la moitié de ses compatriotes estime que leurs troupes devraient être retirées immédiatement. De son côté, Silvio Berlusconi a évoqué une « stratégie de sortie » après les élections du 20 août.

[ 31/07/09  ]

http://www.lesechos.fr/info/inter/02085698897.htm?xtor=RSS-2053

 

La guerre en Afghanistan impossible à gagner, selon une majorité de Britanniques

La guerre est impossible à gagner en Afghanistan, d'où les forces britanniques doivent être retirées immédiatement, estiment une majorité de Britanniques selon un sondage publié mardi par le quotidien The Independent.

Selon cette enquête de l'institut ComRes, 58% des personnes interrogées pensent que cette guerre est impossible à gagner, contre 31% d'avis contraires. Cinquante-deux se prononcent pour le retrait immédiat des forces britanniques engagées, 43% jugeant leur maintien nécessaire.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 24 au 26 juillet auprès d'un échantillon de 1.008 adultes en Grande-Bretagne.

Depuis le début de la guerre fin 2001, l'armée britannique 21 soldats au cours du mois de juillet.

Le conflit divise l'opinion.

28 j-07

The Associated Press

 

L’engagement de la Grande-Bretagne en Afghanistan pourrait se poursuivre 30 à 40 ans,

L’engagement de la Grande-Bretagne en Afghanistan pourrait se poursuivre 30 à 40 ans, a estimé le futur commandant en chef de l’armée britannique, le général David Richards, dans une interview publiée samedi par le Times.

"Le rôle de l’armée (britannique) évoluera, mais le processus complet pourrait prendre entre 30 et 40 ans", a déclaré le général Richards, qui prendra ses fonctions fin août. Alors que les troupes britanniques avaient été engagées en Afghanistan à moyen terme, l’OTAN n’a "absolument aucune chance" de s’en retirer complètement et la Grande-Bretagne aura à jouer son rôle dans ce pays, ajoute-t-il.

9.100 militaires britanniques sont actuellement déployés au sein de la force internationale de l’Otan en Afghanistan (Isaf).

http://www.france-info.com/spip.php?article328021&theme=69&sous_theme=69

08/08


Italie

Soldats italiens mieux armés

Le gouvernement italien a promis dimanche de fournir un matériel renforcé à son contingent militaire engagé en Afghanistan à la suite de nouvelles attaques des résistants résistants. "Nous allons renforcer le recours aux drones "Predator" et aux chasseurs "Tornado", pas seulement pour des missions de reconnaissance, mais pour des missions d'appui à nos troupes au sol" a précisé le ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini. La veille, trois soldats italiens ont été blessés lors d'attaques perpétrées dans l'ouest de l'Afghanistan. A l'approche de l'élection présidentielle du 20 août, les résistants intensifient leurs raids.

http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/international/200930/afghanistan-soldats-italiens-mieux-armes_233549.html?popup



4 Lutte pour la libération du territoire &  la victoire de la résistance Afghane

Fin de la 1e phase de l'offensive britannique "Griffe de panthère"

La première phase, la plus offensive, de l'opération britannique "Griffe de Panthère" contre les résistants dans le sud de l'Afghanistan, est achevée, a annoncé lundi le ministère de la Défense.

La porte-parole du ministère a souligné que cette opération, lancée depuis le 23 juin dans le nord de la province du Helmand et impliquant 3.000 soldats, comprendrait au total trois phases.

"La première phase (...) est aujourd'hui terminée", a-t-elle déclaré à l'AFP. "Il s'agissait de la phase la plus lourde militairement."

La phase suivante consistera à "tenir le terrain", avant une troisième étape de "construction", a-t-elle précisé.

Parallèlement à "Griffe de Panthère", l'armée américaine a déployé depuis le 2 juillet 4.000 Marines pour une autre offensive d'envergure, l'opération "Poignard" (Khanjar), dans la partie sud du Helmand.

L'offensive "Griffe de panthère" a entraîné une hausse spectaculaire du nombre de soldats britanniques tués en Afghanistan, 20 depuis le début du mois de juillet et 189 depuis octobre 2001.

"Les efforts de nos soldats dans (la province du) Helmand ont été tout simplement héroïques", a déclaré lundi le Premier ministre Gordon Brown au quotidien Evening Standard. "Le coût humain est dramatique, mais tout cela n'a pas été vain."

Plus de 9.000 soldats britanniques sont déployés en Afghanistan, principalement dans le Helmand (sud), province la plus violente du pays et bastion des résistants.

Londres avait annoncé vendredi l'envoi de 125 soldats supplémentaires, dont des démineurs chargés du désamorçage des IED (Engins explosifs rudimentaires) utilisés par les résistants.

 (AFP /

 27 juillet 2009

http://www.romandie.com/ats/news/090727120340.94gapy5o.asp 


Pertes déclarée des occupants.

Au moins Soixante-quinze soldats étrangers ont été tués en Afghanistan durant le seul mois de juillet.

Cela représente autant, sinon plus, de pertes qu'en une année entière, sur la période allant de 2001 à 2005.

Les Américains et les Britanniques paient, de loin, le plus lourd tribut.

Trente-neuf soldats américains sont morts au cours du mois dernier, battant le triste record de 26 tués, enregistré en septembre 2008. Quant aux Britanniques, 22 des leurs sont tombés en juillet. Et, avec un total de 191 morts depuis 2001, le conflit afghan est devenu plus meurtrier pour les Anglais que la guerre des Malouines, en 1982, contre l'Argentine ; ou même l'Irak.

Cette récente hémorragie des troupes américaines et britanniques s'explique par les deux offensives lancées entre juin et juillet dans la province du Helmand, au sud de l'Afghanistan. Alors que la première phase de «Griffe de panthère», l'opération des militaires anglais, s'est achevée la semaine dernière, celle des Américains, surnommée «Poignard» et entamée le 2 juillet, se poursuit.

Reconquérir le Helmand ne sera pas une mince affaire ; le 'sécuriser', encore moins. Il s'agit de l'une des régions les plus «résistantisées» du pays ; celle, aussi, où le commerce de l'opium est le plus lucratif.

Marie-France Calle
31/07/

http://www.lefigaro.fr/international/



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

Les commentaires sont fermés.