Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/08/2009

n° 110 - Journal du Liban-25-07 au 13-08 -:Début - L'article du Times signifie qu'une guerre se trame contre le Liban"

n° 110  - Journal du Liban-25-07 au 13-08 -:Début -  L'article du Times signifie qu'une guerre se trame contre le Liban" 


Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.


Journal du Liban

                   n° 110                                              25-07 au 13-08

                                      C.De broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

Tiré à part :

- L'article du Times signifie qu'une guerre se trame contre le Liban" 

- "Israël s'apprête à attaquer la première ligne de defense du Hezbollah"

- Barak : On ne fera plus la distinction entre la responsabilité du gouvernement libanais et celle du Hezbollah.

- Nada Raad : l'explosion qui a eu lieu à Kherbet Selem était due à l'explosion de munitions appartenant à l'armée de l'occupation israélienne.

1 Lutte pour la libération du territoire

Suite

2  Politique Libanaise  

Suite

3 Politique internationale

a) Pays Arabes & voisins

4 Institutions internationales

5 Autres Pays

6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

6-1 Feu sur le Liban et sa résistance

6-2 Francis Arzalier : Elections de juin à Paris, Beyrouth et Téhéran : suffrage universel et manipulation des opinions.

6-3 « La Finul, 30 ans d’existence : signe de pérennité ? »

7 Les brèves

7-1 Barak menace : En cas de conflit, le Liban s'exposera à toute la puissance d'Israël.

7-2 Hassan Nasrallah menace d’attaquer Tel Aviv en cas de bombardement de la banlieue sud de Beyrouth.

7-3 « Au prochain bombardement, Tel-Aviv explose »

7-4 Franche explication Finul-Amal-Hezbollah sur les incidents de Kherbet Selm.

7-5 Tel Aviv propose la réactivation de la Commission d’Armistice de 1949.

 



Tiré à part : 

L'article du Times signifie qu'une guerre se trame contre le Liban" 

Le chef de la rencontre démocratique le député Walid Joumblatt a estimé que le récent article du quotidien britannique The Times sur les armes du Hezbollah signifie qu'une guerre est en cours de préparation.  Le journal londonien avait fait état de 40.000 missiles stockés à proximité de la frontière sud, et prétendu que les combattants du Hezbollah s'entrainaient pour lancer des missiles sol-sol au cœur de Tel Aviv. 
Dans une interview au quotidien libanais al Akhbar, Joumblatt a par ailleurs abordé le volet politique interne, appelant les forces du 14 mars à chercher des titres supplémentaires. Selon lui, "le problème du secrétariat général de ces forces est qu'on ne prend pas en considération ce qui se passe en Palestine, surtout après la décret de la Knesset de confisquer les terres des Palestiniens de 1948". 
Le député druze a révélé ne pas avoir débattu du sujet du bloc "centriste" avec le chef de la République "qui n'a pas été autorisé à former un tel bloc", insistant sur l'importance d'avoir un bloc similaire parce que le pays ne "pourrait pas survivre avec les barricades de part et d'autre". A ce sujet, le chef du PSP a exhorté les forces du 14 mars à présenter une nouvelle vision à travers un programme commun censé d'aider le pays à sortir de cet état malsain. 
Il a enfin salué les propos positifs du chef du Courant Patriotique libre le général Michel Aoun à son égard.  A savoir que le député Aoun avait exprimé son soutien à l'adhésion de Joumblatt aux forces du 8 mars

07/08/2009

 http://www.almanar.com.lb

http://www.alterinfo.net/notes/Joumblatt-L-article-du-Times-signifie-qu-une-guerre-se-trame-contre-le-Liban_b1528702.html

 

"Israël s'apprête à attaquer la première ligne de defense du Hezbollah"

Le ministère de guerre américain a prévenu d'une éventuelle offensive israélienne contre le Hezbollah, a rapporté le quotidien israélien Haaretz du journal saoudien "al Anbaa".
Selon un rapport dudit ministère, "les exercices intensifs de l'armée israélienne au nord d'Israël, avec la participation d'unités d'élites, constituent un prélude à une offensive subite israélienne pour attaquer les batteries de roquettes à courte et moyenne portée, que le Hezbollah a déployées au sud Liban". 
  L'armée israélienne aurait mis les unités d'élite en état d'alerte pour attaquer la première ligne de defense du Hezbollah tout au long du fleuve du Litani. 
   Par ailleurs, le site internet "colons7" a souligné que l'armée israélienne a reprisses entrainements militaires au nord d'"Israël" et dans le plateau du Golan après la mort d'un soldat israélien mercredi dernier lors du renversement d'un char pendant les exercices militaires.

 07/08/2009

ttp://www.almanar.com.lb

http://www.alterinfo.net/notes/Israel-s-apprete-a-attaquer-la-premiere-ligne-de-defense-du-Hezbollah_b1528694.html

 

Barak : On ne fera plus la distinction entre la responsabilité du gouvernement libanais et celle du Hezbollah.
Le ministre de la Defense, Ehud Barak, a affirmé devant la commission des Affaires étrangères et de la Defense de la Knesset que l'État hébreu fait assumer au gouvernement libanais la responsabilité de toute dégradation qui pourrait se produire à la frontière nord. «
Israël, a-t-il déclaré sur ce plan, n'acceptera plus désormais de faire la distinction entre la responsabilité du Hezbollah et celle du gouvernement libanais en cas de détérioration de la situation le long de la frontière. Si la situation se détériore à la frontière nord, c'est le Liban dans son ensemble qui sera tenu pour responsible, car il ne s'est pas conformé à la résolution 1701 et aux autres accords relatifs au désarmement du Hezbollah. » Et M. Barak de souligner que l'État hébreu se considère « libre d'agir de la façon qu'il jugera adéquate sur base de ces considérations ».
Signalons, par ailleurs, que selon le quotidien américain World Tribune,
'armée israélienne a intensifié récemment ses entraînements en prévision d'une nouvelle guerre avec le Hezbollah. Citant des responsables israéliens, le journal US a indiqué qu'Israël a mis au point un programme d'entraînement permettant à ses forces armées de franchir rapidement la frontière pour pénétrer en territoire libanais dans le but de détruire le réseau de tunnels et de caches d'armes relevant du Hezbollah au sud du Litani.
http://www.lorientlejour.com/article/627124/Barak%3A_On_ne_fera_plus_la_distinction_entre_la_responsabilit_du_gouvernement_libanais_et_celle_du_Hezbollah.html

 

Nada Raad : l'explosion qui a eu lieu à Kherbet Selem était due à l'explosion de munitions appartenant à l'armée de l'occupation israélienne.

Le ministère libanais des Affaires étrangères a publié mardi la lettre qu'il avait adressée au secrétaire général de l'ONU et au président du Conseil de Sécurité sur les derniers évènements survenus au Sud Liban.
Dans cette lettre, on indique que l'explosion qui a eu lieu à Kherbet Selem était due à une incendie qui a provoqué l'explosion de munitions appartenant à l'armée de l'occupation israélienne et datant de juillet 2006 dans une maison en cours de construction, accusant "Israël" de vouloir susciter des problèmes entre le Liban et la FINUL pour couvrir ses multiples violations dans les hameaux de Chebaa, et les collines de kfarchouba, ainsi que ses survols quotidiens de l'espace libanais, et les réseaux d'espionnage.
Le texte de la lettre confirme l'absence de toute nouvelle arme dans la zone d'opérations de la FINUL, et assure que le Liban tient à une étroite coordination stratégique entre l'armée et la force internationale, et à l'application de la résolution 1701, ajoutant qu'il refuse tout changement du mandat et des règles d'engagement de la FINUL en vue de soutenir l'armée libanaise.
De retour à la question des munitions, la lettre du ministère libanais des Affaires étrangères a présenté les données de l'enquête qui prouvent que celles-ci appartiennent à l'armée israélienne. On en cite:
-Des munitions de chars de type 100 mm propres aux chars israéliens et portant des inscriptions en hébreu.
-Des armes et des munitions de même nature que les armes utilisées lors de la guerre de juillet 2006.
-Des munitions d'artillerie de type 130 mm appartenant à la milice d'Antoine Lahd avant la libération du sud en l'an 2000.
D'après la lettre, "l'anticipation des résultats de l'enquête et les accusations israéliennes sur le trafic d'armes à l'intérieur de la zone d'opérations de la FINUL au sud du fleuve Litani ne sont que des allégations mensongères et une ingérence flagrante dans le déroulement de l'enquête pour influencer les résultats".
Le ministère libanais des Affaires étrangères a rappelé les paragraphes 28 et 49 du dixième rapport du secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon dans lesquels il nie que la FINUL et le gouvernement libanais aient signalé des trafics d'armes au Liban ou dans la zone des opérations des forces onusiennes.
Il a ajouté que les allégations israéliennes sur la présence d'armes près des habitations résidentielles constituent une justification de toute attaque contre les civils dans l'avenir, "ce que l'entité sioniste a révélé lors des rencontres tripartites à Naqoura", précisant que ces intentions israéliennes sont une infraction de la loi internationale, des droits de l'homme et de la quatrième convention de Genève.
La lettre a indiqué qu'un manque de coordination entre la FINUL et l'armée libanaise a provoqué le problème entre les habitants de Kherbet Selem et l'unité de la FINUL qui a tenté de perquisitionner une maison sans escorte de l'armée libanaise. Les habitants ont alors protesté à jets de pierres contre la force militaire onusienne.
Le ministère libanais des Affaires étrangères a appelé dans sa lettre au Conseil de Sécurité de l'ONU à l'élimination totale du barrage israélien récemment établi à Kfarchouba, exhortant la FINUL à empêcher dans l'avenir toute violation de la résolution 1701.
Il a réitéré l'appréciation du Liban à l'action de la FINUL au Sud et à sa contribution à instaurer la sécurité et la stabilité dans sa zone d'opérations.
Enfin, le Liban a demandé que cette lettre soit distribuée en tant que document officiel parmi les documents de l'Assemblée générale et du Conseil de Sécurité de l'ONU.
Source: le quotidien libanais "as Safir"

Nada RAAD

29/07

http://nasr-moqawama.blogspot.com/2009/07/lettre-du-liban-lonu.html



Résistance

Analyse  

Fadlallah met en garde contre un plan mondial pour mettre fin à la résistance libanaise.

L'Autorité religieuse Sayed Muhammad Hussein Fadlallah a mis en garde contre un projet international pour mettre fin à la résistance que ce soit au Liban ou dans toute la région. 
S'exprimant devant une délégation du bloc parlementaire de la résistance, Sayed Fadlallah a souligné que l'action internationale en cette phase vise à éteindre la flamme de la résistance pour préparer le terrain à un compromis humiliant dans lequel se perdent les droits arabo-islamiques, notamment palestiniens.
Il a insisté sur la nécessité d'activer les moyens de communications entre les courants de résistance dans la région, parce que le plan international et régional qui use de l'arme de la dissension confessionnelle, cherche à fragmenter les forces de la résistance et à entrainer la nation dans des conflits internes pour lui faire oublier l'objectif ultime représenté par la libération de la terre.
La délégation du Hezbollah regroupait les députés Mohammad Raad, Ali Fayad, Ali Mokdad, Nawar Sahili, Ali Ammar et le ministre Mohammed Fneich.       

28/07/2009

 http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=96767&language=fr

 

Notre Président a récemment exigé le retrait total de l’armée d’occupation de tout notre territoire et le respect des termes de la résolution 1701.
Ni notre Résistance, ni non plus notre Armée qui, depuis août 2006, multipliaient leurs atteintes à la résolution 1701 de l’ONU.
Nous avions à plusieurs reprises et chaque fois que l’armée sioniste violait nos espaces aérien, terrestre ou maritime, averti la Communauté Internationale.
Notre Pays avait récemment transmis sa lettre précisant que le dépôt d’armes qui explosa tout dernièrement était un dépôt israélien datant de l’agression de juillet 2006.

Ecoutez donc l’interprétation que fut donnée par l’ennemi à cet évènement et qui fut reprise très largement par les médias occidentaux, pour qu’enfin mesurer l’ampleur de leur acte de désinformation.
Enfin, notre Président a récemment exigé le retrait total de l’armée d’occupation sioniste de tout notre territoire et le respect des termes de la résolution 1701.
Malgré tous ces avertissements et notre acharnement à apporter les preuves de ces violations sionistes répétées, la Communauté Internationale n’a pris à ce jour aucune mesure concrète allant dans le sens des termes exprimés par notre Président, si ce ne sont que quelques réponses naïves de la FINUL ou encore quelques enregistrements des éléments de la FINUL, ces derniers ayant souvent été de simples rédacteurs ou rapporteurs ou pire, ayant été récemment soumis au piège que leur tendait l’ennemi dans l’objectif de transformer la FINUL en une armée complètement sous son contrôle.
Bouche cousue et mains liées de la Communauté Internationale face à l’occupation de Ghajar et des fermes de Chebaa.
Bouche cousue et mains liées de la Communauté Internationale face à la récente occupation sioniste des collines de Kfarchouba.
Bouche cousue et mains liées de la Communauté Internationale face aux récentes provocations sionistes visant nos enfants recherchant la fraîcheur de notre Wazzani, en ces temps de grandes chaleurs d’été.
Bouche cousue et mains liées de la Communauté Internationale face aux récents survols sionistes de notre espace aérien.
Et voilà que maintenant, l’entité sioniste multiplie ses propos menaçant d’une nouvelle agression, au point que non seulement les grands médias occidentaux à la solde du sionisme international en fassent l’écho, mais aussi des sites, comme celui de la CCFI, censés être des outils de renforcement des liens commerciaux entre cette entité et des pays à travers le monde.
La Communauté Internationale, par son inertie permanente, prouve encore une fois, non seulement sa complicité avec l’entité sioniste, mais aussi sa complète soumission à cette entité et pire encore, son soutien non déclaré de l’agression réitérée depuis août 2006.
Notre Peuple ne pourra compter que sur lui-même, c’est-à-dire, comme tous les peuples qui avaient résisté depuis la nuit des temps, sur sa Résistance alliée à son Armée.
Quant aux médias occidentaux et aux organismes tels que la CCFI, ils pourront poursuivre leurs activités de désinformation et de soutien à l’entité sioniste…
En vain, seule compte une farouche résistance de tout un peuple, déterminée à se battre sur son sol pour libérer le dernier des quelques mètres carrés de son territoire.
Seule comptera notre farouche résistance armée par l’endurance et la science, si l’ennemi tente encore une fois d’éparpiller sur notre territoire ses grandes et puissantes folies, dignes du nazisme déferlant sur l’Europe, tout au début de la deuxième guerre mondiale.
VIVE LA RESISTANCE LIBANAISE,
VIVE LE LIBAN LIBRE.

Liban Résistance

http://libanresistance.blogspot.com/2009/08/meme-la-ccfi-sy-met.html



1 Lutte pour la libération du territoire

Les relents de la guerre

a) Liban

Une fatwa de Fadlallah pour abattre les chiens errants.
Mohammad Hussein Fadlallah a publié hier une fatwa autorisant l'abattage des chiens errants, après plusieurs attaques dans des villes du sud du pays. « La règle générale est de protéger les animaux et de préserver leur vie, mais si leur comportement présente un danger pour la vie des gens (...), comme c'est le cas des chiens errants ou féroces, il est autorisé de les tuer », a affirmé l'uléma. « Leur vie n'est plus sacrée et les autorités doivent protéger les gens » de leurs attaques, a-t-il souligné dans un communiqué.

La fatwa était en réponse à une question adressée par des habitants de la ville de Nabatiyeh à l'uléma pour lui demander son « avis sur l'abattage des chiens errants, d'autant plus que ces animaux se trouvent par centaines à Nabatiyeh et représentent un danger pour la vie des habitants », indique le communiqué. « Plusieurs personnes ont été grièvement blessées », selon les habitants cités dans le texte.

Dernièrement, plusieurs attaques ont été enregistrées également dans la ville portuaire de Tyr, selon les autorités municipales de la ville, qui ont demandé à la police d'agir.
De son côté, le mohafez de Nabatiyeh, Mahmoud el-Maouli, a envoyé une circulaire aux municipalités de Nabatiyeh demandant aux présidents de se débarrasser des chiens errants. Et ce après que ces chiens soient devenus « dangereux et menaçants pour les citoyens ».
L’Orient-Le Jour
31 juillet 2009
http://www.lorientlejour.com/article/626644/Une_fatwa_de_...

10-07

L'armée libanaise a réagi aux accusations d'Israël sur la violation de la résolution 1701 du conseil de sécurité de l'ONU par le Hezbollah.

Elle écarte l'implication des combattants du parti libanais dans le stockage des armes dans les zones surveillées par les forces du FINUL.

Une source militaire a précisé que l'armée libanaise travaille en concertation avec la Finul (la Force intérimaire des Nations unies) pour parvenir à des conclusions concrètes sur l'origine de l'explosion d'une cache d'armes dans le sud du pays. Elle a indiqué que les équipements et les armes trouvés dans ce dépôt ne font pas partie de l'arsenal militaire du Hezbollah. Ce matériel de guerre a été utilisé par des milices ayant des relations étroites avec Israël avant la libération du sud du Liban en 2000.

Par ailleurs des hauts responsables israéliens ont accusé le Hezbollah d'entraver l'enquête de la FINUL et de violer la résolution 1701 en renforçant ses positions dans le sud du pays.

Alors que les avions de combat israéliens survolent intensivement la région et les que chars Merkava s'approchent de la frontière libanaise, le chef d'état-major israélien le général Gaby Ashkénazi a exclu toute éventualité de déclenchement d'une nouvelle escalade militaire entre le Liban et Israël.

Ces propos n'ont pas rassuré les responsables militaires libanais qui ont décrété l'alerte générale pour pouvoir faire face à une éventuelle incursion de Tsahal

http://www.topnet.tn/index.php?option=com_content&view=article&id=5819&catid=14:info-internationle&Itemid=153



b) Israël

Violations aériennes et terrestres israéliennes des territoires libanais.

Au moment où les Israéliens se plaignent des soi-disantes "transgressions du Hezbollah de la résolution 1701", l'armée de l'occupation israélienne poursuit ses violations aériennes et terrestres des territoires libanais, sans aucune condamnation internationale.
Selon l'agence de presse nationale libanaise, quatre chars israéliens de type Merkava se sont avancés des hauteurs d'al Arqoub vers le lieu du barrage controversé près de la porte "Hassan", et se sont déployés à 100 m de cette porte.
En parallèle, l'armée libanaise a annoncé l'état d'alerte et déployé ses forces et ses chars à l'encontre des forces de l'ennemi israélien. La FINUL est pour sa part dans un état de vigilance.    
Par ailleurs, six avions de combat israéliens ont intensément survolé la région du sud et la zone s'étendant de Hasbaya, la Békaa de l'ouest, Iqlim Touffah à Marjeyoun.      
Auparavant, le commandement de l'armée libanaise a indiqué dans un communiqué qu'un avion de reconnaissance israélien a violé l'espace aérien libanais dans la nuit de lundi à mardi au dessus de Naqoura et effectué un survol circulaire au Sud et à Beyrouth avant dequitter la zone du côté de Rmeich (localité du sud) après

28/07/2009

 http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=96767&language=fr

 

Des avions de combat israéliens violent l'espace aérien du Liban

Six avions de combat israéliens ont survolé mardi le nord du Liban, violant l'espace aérien libanais, a rapporté l'agence de presse officielle libanaise (NNA).

Il est rare que les avions de combat israéliens entrent dans le nord du Liban, bien que le Liban a accusé à plusieurs reprises l'aviation israélienne d'avoir violé son espace aérien.

L'armée libanaise a mis ses troupes en état d'alerte pour faire face à toute action israélienne. Les casques bleus de l'ONU sont également placés en état d'alerte.
Le mouvement de l'aviation israélienne coïncide avec le mouvement de quatre chars israéliens vers un poste d'observation israélien dans les collines de Kfarshouba, à 100 mètres de la porte de Hassan.

Les représentants de l'armée libanaise, de l'armée israélienne et de la Force intérimaire des Nations Unies au Sud-Liban (Finul) se sont réunis mardi dans la ville libanaise de Naqoura pour discuter des violations de la résolution 1701 de l'ONU.
La résolution 1701, interdit au Hezbollah de trafic d'armes et d'engager des actions militaires dans le sud du Liban. 
Sources : Jeune Afrique

10 août 2009

http://palestine.over-blog.net/article-34758326.html

 

Israël lâche des chiens enragés au Liban
Le correspondant de l'ANI à Marjeyoun, Samer Wehbé, a rapporté que les soldats israéliens ont lâché une dizaine de chiens enragés en territoire libanais.
Selon le correspondant de l'ANI, les soldats israéliens ont ouvert la porte frontalière, située à proximité de « Cheikh Abbad », près de Houla, et ont libéré des chiens enragés en territoire libanais, et cela
au vu du contingent indonésien de la Finul.
Les chiens se sont dispersés dans les vallées de Meiss el-Jabal et Houla.

L'armée libanaise a pu intercepter quelques-uns d'entre eux et a tiré en leur direction.

31 juillet
http://www.lorientlejour.com/article/626645/Isral_lche_des_chiens_enrags_au_Liban.html



c) Finul

« Le mandat de la Finul reste approprié », affirme Susan Rice.
Le commandant de la Finul, le général Claudio Graziano - qui se trouve à New York « en même temps que d'autres commandants des forces des Nations unies pour des séances d'information et rencontres avec les chefs des missions de l'ONU » dans le cadre de la séance du Conseil de sécurité sur les opérations de maintien de la paix aux Nations unies - s'est entretenu hier matin au Palais de Verre avec Susan Rice, représentante
des États-Unis auprès de l'ONU. Lors d'un entretien avec la presse, la représentante américaine a indiqué que cette rencontre a permis de mieux sonder les impressions du commandant de la Finul sur l'actuel mandat de cette force, qui sera « examiné avec soin » au siège de l'ONU avant sa reconduction prévue fin août.
« De toute évidence, la Finul sera une des questions, comme toute autre, que nous examinerons avec soin afin de nous assurer que le mandat est toujours bien adapté aux circonstances actuelles », a noté Mme Rice. « J'ai eu l'occasion de rencontrer ce matin le général Graziano et d'entendre son point de vue. Son impression est essentiellement que le mandat ainsi que le niveau des effectifs restent bien appropriés. Ce qui est le plus important à ce stade est de renforcer la volonté politique des deux parties à respecter les obligations de la résolution 1701 (2006) » du Conseil de l'ONU, a-t-elle précisé.
Priée de dire si les États-Unis ont réclamé une modification des règles d'engagement du mandat de la Finul, Mme Rice a clairement laissé entendre que les « recommandations du commandant de la Force ainsi que d'autres hauts responsables sur le terrain sont très importantes pour nous. Je ne voudrais pas donner à tort l'impression que nous proposons de modifier le mandat », a-t-elle rectifié. Selon les recommandations du général Graziano, le mandat demeurera donc inchangé. « J'ai bien compris que le général Graziano estime que le mandat (de la Finul) reste approprié tel qu'il est actuellement conçu et qu'il a assez de troupes pour mener à bien le mandat », a-t-elle conclu.

Sylviane ZEHIL

L’Orient-Le Jour
jeudi 06 août 2009

http://www.lorientlejour.com/article/627204/Le_mandat_de_la_Finul_reste_appropri%2C_affirme_Susan_Rice.html

 

De la « franchise » entre la Finul et le Hezbollah.
Ce n'est sans doute pas la condition nécessaire et suffisante pour éviter aux Libanais de revivre le cauchemar de 2006, mais c'est un grand pas : pour la première fois, une réunion de franche explication s'est tenue hier entre la Finul et Amal et le Hezbollah, en présence d'un représentant de l'armée.

Au lendemain des incidents de Kfarchouba et Kherbet Selm, cela était urgent.
L’Orient-Le Jour
28 juillet 2009

http://www.lorientlejour.com/article/626271/De_la_franchise_entre_la_Finul_et_le_Hezbollah.html


Les commentaires sont fermés.