Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/09/2009

n°481- Journal de Palestine - 01-09 au 19-09 - : Suite : La pax americana et les intenses pressions américaines exercées sur les Etats arabes.

n°481- Journal de Palestine - 01-09  au  19-09 - : Suite  : La pax americana et  les intenses pressions américaines exercées sur les Etats arabes.



Journal de Palestine 

n°481                    01-09  au  19-09

C.De Broeder    &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

 



3 Politique

a) Politique Palestinienne

MM Abbas & Haniyeh.

Abbas

04-09

L'interprétation du Premier ministre israélien de l'idée d'un Etat palestinien "fait de l'Etat palestinien une farce, et l'offre ne peut donc pas être acceptée", a-t-il déclaré en marge du Forum Ambrosetti, qui réunit des hommes d'affaires et des dirigeants politiques sur les bords du lac de Côme, en Italie.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090904/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_4.html

Haniyeh.

17-09

Les forces de sécurité du Hamas ont libéré 50 détenus appartenant à des organisations islamistes Ismaïl Haniyeh, a présenté ces libérations comme un commencement visant à "répandre la tolérance" dans le territoire palestinien. La décision fait suite à une montée des tensions dans la bande de Gaza entre les forces du Hamas et des organisations djihadistes palestiniennes.
Le ministère Hamas de l'Intérieur indiquant qu'il reste une centaine sous les verrous après les libérations de jeudi.

http://tempsreel.nouvelobs.com


1-4 Les grandes manœuvres.

Mahmoud Abbas juge les derniers projets israéliens inacceptables…

 Abbas a exclu de rencontrer le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, si celui-ci donne son feu vert à de nouvelles installations dans les territoires occupés avant un gel de la colonisation.
"Cela n’est pas acceptable. Nous voulons un gel de la colonisation et également le lancement des négociations de la phase finale", a déclaré vendredi le président de l’Autorité palestinienne à l’issue d’une entrevue avec Nicolas Sarkozy.
A la question de savoir s’il pourrait rencontrer prochainement le Premier ministre israélien, Mahmoud Abbas, qui s’exprimait via une interprète à l’Elysée, a répondu : "Tout cela dépendra des pas, des mesures qui l’auront précédé concernant le gel de la colonisation."
Pressé par les Etats-Unis de geler la colonisation dans les territoires occupés en préalable à la reprise de pourparlers de paix interrompus depuis décembre avec les Palestiniens, Benjamin Netanyahu envisage d’y autoriser la construction de plusieurs centaines de nouvelles constructions, a annoncé vendredi un de ses proches. Il serait ensuite prêt à décréter un moratoire limité à "quelques mois", a ajouté la source.
Dans un communiqué publié par la suite, l’Elysée a indiqué que Nicolas Sarkozy avait "souligné qu’il était déterminant, pour permettre la reprise du processus de paix, que cessent les activités de colonisation ainsi que le demande l’ensemble de la communauté internationale".
Nicolas Sarkozy et Mahmoud Abbas ont évoqué d’autre part le projet franco-égyptien de réunion d’un sommet de l’Union pour la Méditerranée (UPM) pour appuyer la relance du processus de paix si elle se concrétise.
"Le chef de l’Etat et M. Abbas ont estimé qu’un tel sommet permettrait, si les conditions de sa tenue étaient réunies, d’apporter une contribution essentielle aux progrès du processus de paix", lit-on dans le communiqué de l’Elysée.

 4 septembre

http://www.aloufok.net:80/spip.php?article851 


1-5 Négociations.

04-09

 Mahmoud Abbas a fait vendredi du gel de la colonisation israélienne dans les territoires occupés un préalable à une éventuelle rencontre avec Nétanyahou en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York fin septembre.

La rencontre "dépendra des pas, des mesures, qui l'auront précédée concernant le gel de la colonisation", a répondu M. Abbas interrogé par la presse à l'issue d'un entretien d'une heure au Palais de l'Elysée avec Nicolas Sarkozy.

Selon un communiqué de l'Elysée, le président français "a souligné qu'il était déterminant, pour permettre la reprise du processus de paix, que cessent les activités de colonisation".

Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a également condamné les projets de Benyamin Nétanyahou, estimant qu'ils "suspendraient la processus de paix" s'ils étaient menés à bien.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090904/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_4.html


1-13 Prisons & tortures -

Echange de cadeaux pour Gilad Shalit et des prisonniers palestiniens.

Des cadeaux ont été échangés entre les familles de prisonniers palestiniens et de Gilad Shalit, soldat franco-israélie.
Sami Obeid a remis à Noam Shalit cent colis "renfermant des lettres, des exemplaires du Coran et des cadeaux" pour des prisonniers palestiniens incarcérés en Israël.



b) Politique Israélienne

Netanyahu & Lieberman

Netanyahu

30-08

Netanyahu a indiqué dimanche que son gouvernement n'avait pas pris de décision sur la question: une possible acceptation par Israël d'un gel de neuf mois de la colonisation sauf à Jérusalem-est "Aucune décision n'a été prise à ce sujet et aucune conclusion n'a été tirée", avait-il déclaré à la radio publique en réponse à une question sur une possible acceptation par Israël d'un gel de neuf mois de la colonisation sauf à Jérusalem-est (annexée après sa conquête en 1967).

"Il s'agit là de rumeurs. Nous n'avons rien accepté. Nous poursuivons le dialogue avec Washington", avait-il souligné.

Washington, soutenu par les grands pays européens, réclame le gel total de la colonisation en préalable à une reprise des négociations de paix, suspendues depuis la fin 2008. Israël a jusqu'à présent refusé.

Toutefois, l'administration Obama a paru reculer récemment sur cette question face à l'opposition d'Israël, indiquant qu'un gel total de la construction ne représentait pas une condition préalable à une reprise des négociations de paix avec les Palestiniens.

Plus de 300.000 colons juifs sont installés en Cisjordanie et quelque 200.000 Israéliens vivent dans une douzaine de quartiers de colonisation érigés dans la partie orientale de Jérusalem.

http://www.romandie.com/infos/News2/090902123423.oytk0lny.asp

 

Nétanyahou prêt à approuver plusieurs centaines de nouvelles implantations.

Nétanyahou va approuver la construction de plusieurs centaines de nouvelles habitations avant de consentir à un gel temporaire des colonisations en Cisjordanie, ont affirmé vendredi plusieurs de ses conseillers.

Ces collaborateurs, qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat, ont indiqué que M. Nétanyahou approuverait dans les prochains jours la construction de centaines de nouveaux appartements en Cisjordanie.

Ils n'ont fourni aucun chiffre précis mais ont précisé que ces nouvelles habitations viendraient s'ajouter aux 2.500 déjà en construction.

Ces implantations se situeront à l'intérieur des principaux foyers de colonies actuels, et un éventuel gel temporaire ne concernerait pas non plus Jérusalem-est, que les Palestiniens revendiquent comme capitale de leur Etat, selon ces sources.

Par ces informations, Israël semble défier ouvertement l'administration Obama, qui a publiquement fait du gel des colonisations par l'Etat hébreu une condition de la reprise des pourparlers de paix avec les Palestiniens.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090904/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_4.html

 

Nétanyahou prêt à approuver plusieurs centaines de nouvelles implantations
Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou va approuver la construction de plusieurs centaines de nouvelles habitations avant de consentir à un gel temporaire des colonisations en Cisjordanie, ont affirmé vendredi plusieurs de ses conseillers.
Ces collaborateurs, qui s’exprimaient sous couvert de l’anonymat, ont indiqué que M. Nétanyahou approuverait dans les prochains jours la construction de centaines de nouveaux appartements en Cisjordanie. Ils n’ont fourni aucun chiffre précis mais ont précisé que ces nouvelles habitations viendraient s’ajouter aux 2.500 déjà en construction.
Ces implantations se situeront à l’intérieur des principaux foyers de colonies actuels, et un éventuel gel temporaire ne concernerait pas non plus Jérusalem-est, que les Palestiniens revendiquent comme capitale de leur futur Etat, selon ces sources.
Par ces informations, Israël semble défier ouvertement l’administration Obama, qui a publiquement fait du gel des colonisations par l’Etat hébreu une condition de la reprise des pourparlers de paix avec les Palestiniens. La Maison Blanche a d’ailleurs vivement réagi vendredi, affirmant que la décision de Benyamin Nétanyahou allait contre la feuille de route pour la paix au Proche-Orient.
"Nous regrettons les informations sur les projets israéliens d’approuver la construction d’implantations supplémentaires", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs dans un communiqué. "Comme l’a dit le président, les Etats-Unis ne reconnaissent pas la légitimité de l’expansion des implantations, et nous appelons à sa fin".
Reçu à Paris, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a fait vendredi du gel de la colonisation israélienne dans les territoires occupés un préalable à une éventuelle rencontre avec Benyamin Nétanyahou en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York fin septembre.
La rencontre "dépendra des pas, des mesures, qui l’auront précédée concernant le gel de la colonisation", a répondu M. Abbas interrogé par la presse à l’issue d’un entretien d’une heure au Palais de l’Elysée avec Nicolas Sarkozy. Selon un communiqué de l’Elysée, le président français "a souligné qu’il était déterminant, pour permettre la reprise du processus de paix, que cessent les activités de colonisation".
Le nombre de colons israéliens en Cisjordanie a constamment augmenté depuis des décennies et a plus que doublé depuis le début des années 1990. Aujourd’hui, environ 300.000 israéliens vivent parmi 2,5 millions de Palestiniens dans le territoire. Ils sont également 180.000 à vivre dans les quartiers est de Jérusalem.

 4 septembre

http://www.aloufok.net:80/spip.php?article851


2-4 Les grandes manœuvres

05-09

Le président Pérès a appelé à la création d'un Etat palestinien, même sans un accord de paix israélo-palestinien formel.

"Israël a décidé de faire la paix sur la base de deux Etats -un Israélien et un Palestinien", a-t-il déclaré. "J'aimerais qu'on puisse le faire en une seule fois. Apparemment ce n'est pas possible".

5/9

http://fr.news.yahoo.com/3/20090904/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_4.html


2-6 Pays corrompu cherche …

Olmert : un an après la démission, l’inculpation.

L'ex-Premier ministre Olmert, un an après sa démission, a été inculpé hier pour corruption, une première dans l'histoire de l'État hébreu pour un ancien chef de gouvernement.
« Le procureur général a décidé d'inculper l'ancien Premier ministre Ehud Olmert et sa secrétaire personnelle Shula Zaken », a annoncé le bureau du procureur général Menahem Mazouz. Trois chefs d'inculpation de corruption ont été retenus contre lui. Le dossier d'inculpation, qui compte 61 pages, porte sur des charges de « fraude », d'« abus de confiance », d'« enregistrement de faux documents » et de « dissimulation de revenus frauduleux ».

M. Olmert a réagi en se disant « convaincu d'être en mesure de prouver une fois pour toutes son innocence » devant la justice, selon un communiqué diffusé par son porte-parole, Amir Dan. « Après avoir déposé un Premier ministre en exercice, il est évident que (...) le procureur général n'a pas d'autre choix que d'inculper » M. Olmert, a ajouté le porte-parole.
L'ancien Premier ministre centriste, 63 ans, qui a toujours clamé son innocence, a démissionné de ses fonctions le 21 septembre 2008, après que la police eut recommandé son inculpation dans le dossier Talansky.

L'un des chefs d'inculpation retenus contre M. Olmert porte sur cette affaire de transferts illégaux de fonds de la part de Morris Talansky, un homme d'affaires juif américain, alors que M. Olmert était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003.
La deuxième, dite Rishontours, porte sur des billets d'avion que M. Olmert se serait fait rembourser plusieurs fois pour lui-même et des membres de sa famille.
La troisième affaire pour laquelle M. Olmert devra rendre des comptes concerne
des nominations de certains de ses proches à des fonctions au Centre d'investissement, un organisme officiel.
En juillet dernier, le procureur général avait décidé de clore, faute de preuve, l'affaire dite de la rue Crémieux, dans laquelle M. Olmert était soupçonné d'avoir acheté un appartement dans cette rue huppée de Jérusalem, alors qu'il était maire, en bénéficiant d'un important rabais, et d'avoir en échange aidé l'entrepreneur à obtenir des permis de construire dans cette zone.

Une autre affaire de trafic d'influence le concernant, alors qu'il était ministre de l'Industrie et du Commerce en 2005, et qui concernait la vente des parts de l'État dans la Banque Leumi avait été abandonnée en décembre 2008.
Porté au pouvoir en mars 2006 en succession d'Ariel Sharon, le 12e Premier ministre d'Israël a quitté le pouvoir en mars dernier sur un bilan contesté.

31/08/2009

http://www.lorientlejour.com/category/International/article/629658/Olmert+:_un_an_apres_la_demission,_l'inculpation.html


2-10 Politique colonialiste israélienne. (Colonisation & colonies)

05-09

Le nombre de colons israéliens en Cisjordanie a constamment augmenté depuis des décennies et a plus que doublé depuis le début des années 1990. Aujourd'hui, environ 300.000 israéliens vivent parmi 2,5 millions de Palestiniens dans le territoire. Ils sont également 180.000 à vivre dans les quartiers est de Jérusalem.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090904/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_4.html

 

Netanyahu n'a pas l'intention de geler la colonisation.

Netanyahu n'a pas l'intention de procéder au gel de la colonisation en Cisjordanie, a assuré l'un de ses ministres, Yossi Peled, cité mercredi par le Jérusalem Post.

"J'ai entendu de mes propres oreilles le Premier ministre dire qu'il n'avait pas l'intention de geler la construction dans les colonies ou à Jérusalem", a déclaré M. Peled, ministre sans portefeuille, lors d'une rencontre avec des membres de son parti, le Likoud (droite), rapporte le quotidien en langue anglaise.

"Il (M. Netanyahu) a dit qu'il n'y avait pas d'accord sur le gel de la construction dans les colonies. Je vous l'assure de première main", a-t-il ajouté.

M. Peled a accompagné le chef du gouvernement israélien au cours de sa tournée européenne la semaine dernière, au cours de laquelle M. Netanyahu a discuté avec l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell de ‘l'épineux’ problème de la colonisation en Cisjordanie occupée.

La porte-parole de M. Peled a confirmé ces propos, en précisant qu'ils avaient été tenus après ce voyage de M. Netanyahu en Europe.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du bureau du Premier ministre.

 02 septembre

http://www.romandie.com/infos/News2/090902123423.oytk0lny.asp

 

Israël veut donner un coup d'accélérateur à la colonisation en Cisjordanie occupée avant tout gel partiel.

Benyamin Nétanyahou, veut donner un coup d'accélérateur à la colonisation en Cisjordanie occupée avant tout gel partiel, indique une source auprès de la présidence du conseil à Jérusalem. "Le premier ministre va faire approuver ces prochains jours des projets de construction dans les implantations, et ce n'est qu'ensuite qu'il pourrait accepter un moratoire de plusieurs mois", confirme une source gouvernementale. Ce plan est "totalement inacceptable" pour les Palestiniens, affirme, vendredi 4 septembre, le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat.

Ce gel provisoire porterait uniquement sur la construction de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie, où vivent quelque 300 000 Israéliens. En revanche, il ne concernerait pas les 2 500 logements qui ont déjà reçu le feu vert du gouvernement. Il ne toucherait pas non plus les bâtiments publics, ni les quartiers de colonisation de Jérusalem-Est, où résident environ 200 000 Israéliens.

En échange, des pays arabes tels que le Qatar, Oman, la Tunisie et le Maroc devraient donner leur accord à l'ouverture de représentations commerciales israéliennes sur leur territoire. Israël compte obtenir le soutien des Etats-Unis pour ce plan, en dépit de l'opposition de l'administration de Barack Obama à la poursuite de la colonisation.

Des responsables israéliens ont eu un entretien mercredi avec l'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, au cours duquel les deux parties ont réaffirmé leur "engagement pour une paix globale" dans la région, selon le département d'Etat. M. Mitchell doit revenir dans la région la semaine prochaine pour une nouvelle série d'entretiens avec des responsables israéliens et palestiniens.

M. Obama a exigé, avec l'appui des Européens, un gel total de la colonisation juive pour favoriser une relance des négociations avec les Palestiniens, suspendues depuis l'offensive militaire israélienne de vingt-deux jours contre le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, en décembre et janvier.

04.09.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/09/04/israel-veut-donner-un-coup-d-accelerateur-a-la-colonisation-en-cisjordanie-occupee-avant-tout-gel-partiel_1235689_3218.html

 

Le gouvernement  approuve la construction de 366 nouveaux appartements en Cisjordanie.

07-09

Le gouvernement israélien a officiellement approuvé lundi la construction de 366 nouveaux appartements en Cisjordanie. Le ministre Barak a précisé qu'il avait l'intention d'en faire approuver bientôt 84 autres par le cabinet israélien.

Il s'agit des premières constructions neuves approuvées par Nétanyahou depuis son arrivée au pouvoir en mars.

Cette décision lui permet de garantir le soutien de sa coalition qui s'est engagée à étendre les frontières de l'Etat hébreu en Cisjordanie.

Mais cette décision vient également souligner le fossé qui semble se creuser entre Israël et Washington sur la question de l'expansion des colonies juives de peuplement.

Les Palestiniens ont fait savoir qu'ils ne retourneraient pas à la table des négociations jusqu'à un gel total des constructions dans ces colonies.

L'émissaire américain pour le Proche-Orient est attendu dans la semaine pour tenter de combler le fossé et remettre le processus de paix sur les rails

7/9

http://fr.news.yahoo.com/3/20090907/twl-israel-palestiniens-cisjordanie-951b410_2.html


2-13 Situation dans les geôles israéliennes - Prisons & tortures 

02-09

Israël a décidé de libérer 9 législateurs appartenant au mouvement du Hamas de Cisjordanie, après plus de trois ans de détention.

La nouvelle a été confirmée par un membre du Conseil Législatif Palestinien mercredi.
Les députés en question sont Khaled Said, Khaled Salman et Ibrahim Dahbour de Jénine; Riyad Raddad de Tulkarem; Yasser Mansour et Al Hosny Boureeny de Naplouse, Imad Nofal de Qalqilia, Nasser Abdul-Jawad de Salfit, et Mohammad Abu Jheisha de Hébron.
Le mouvement Hamas espère que la libération des députés permettra au Conseil législatif de reprendre son activité.
Encore 23 députés du Hamas sont détenus. La plupart avait été arrêtée en 2006.

(PNN)

 

Libération de Nasser al-Shaer.
Le Service des prisons israélien a annoncé jeudi la libération de Nasser al-Shaer, un responsable politique du Hamas arrêté il y a six mois en Cisjordanie. Nasser Al-Shaer a été libéré d'une prison du sud d'Israël jeudi après avoir purgé une période de détention fixée en vertu d'une décision de l'armée israélienne, a précisé le porte-parole des autorités pénitentiaires Yaron Zamir. Israël a arrêté des responsables du Hamas comme Nasser Al-Shaer pour faire pression sur le Hamas.

Figure de premier plan du Hamas en Cisjordanie, Nasser Al-Shaer a été vice-Premier ministre du gouvernement d'union palestinien.

17/9

http://tempsreel.nouvelobs.com/  


2-14 Prisons & tortures : Déclaration 

Israël fait des expériences sur les prisonniers palestiniens".
Selon un responsable de l'AP, l'Etat hébreu prive ses détenus de soins médicaux. Un responsable de l'Autorité palestinienne a déclaré qu'Israël ne faisait pas assez pour maintenir les prisonniers palestiniens en bonne santé.
Lors d'un entretien à l'agence de presse palestinienne Palestinian Ma'an, Issa Karaki, ministre des Affaires des prisonniers, a indiqué la récente découverte de 25 cas de cancer parmi des prisonniers palestiniens.
"[Cela] est révélateur du peu de soins médicaux qui leur sont prodigués", a-t-il affirmé.
« Il y a au moins 1 500 prisonniers qui ont besoin d'un traitement médical urgent", a poursuivi Karaki. Selon lui, l'Etat hébreu mène des expériences sur les détenus palestiniens.
Le ministre de l'AP a également demandé une intervention de la communauté internationale sur cette question et a appelé l'Organisation mondiale de la santé à enquêter sur le déclin de l'état de santé des prisonniers palestiniens enfermés dans les geôles israéliennes

01.09.09

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1251804465387&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull



3 Politique Internationale des territoires occupés

a) Pays Arabes & voisins

4 pays arabes prêts à normaliser avec "Israël". !!!

Le quotidien britannique "The Guardian" a révélé que quatre états arabes ont accepté en principe d'entamer la normalisation de leurs relations avec Israël: le Bahreïn, le Qatar, les Émirats et le Maroc.
Ils seraient prêts à autoriser l'utilisation de leur espace aérien par la compagnie aérienne israélienne (el-Al), l'ouverture d'ambassade et de bureaux commerciaux israéliens, et l'entrée de touristes dont les passeports portent des tampons israéliens.
En revanche, rapporte le journal, l'Arabie saoudite s'obstine à refuser ceci, au motif qu'Israël a obtenu beaucoup trop de concessions. Mais elle ne tentera pas pour autant d'empêcher les autres pays de suivre la voie de la normalisation.
Selon le journal, " une alliance entre différents pays arabes à laquelle l'Arabie saoudite pourrait faire partie, effectue des contacts secrets avec Israël pour discuter ce qu'ils considèrent être une menace commune contre eux venant d'Iran".

EDT par SOULEIMAN

01 septembre

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=4619


Égypte

01-09

La police égyptienne a saisi deux tonnes d'explosifs dans une cache proche de la frontière avec la bande de Gaza, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

Les policiers égyptiens avaient trouvé lundi les entrées de quatre tunnels et avaient déjoué la veille dans le secteur de Sarsouriyah une tentative de faire entrer 500 kg d'explosifs dans le territoire palestinien, a-t-on précisé de même source.

Quatre cents tunnels ont été découverts par la police égyptienne à la frontière depuis le début de l'année.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090901/twl-egypte-explosifs-bd5ae06_1.html


Émirats arabes

Les Émirats arabes procèdent au "transfert" des Palestiniens.

Avant que le transfert israélien des Palestiniens autochtones des territoires de 1948 ne soit décrété, ce sont les pays arabes qui commencent à "transférer" les Palestiniens qui résident dans leur territoire.
Le ton a été donné par les Émirats arabes unis qui a procédé à l'expulsion de milliers de Palestiniens. Avec pour seule explications, des raisons sécuritaires, ou une décision des autorités suprêmes.
Un Palestinien résident dans cette principauté et s'exprimant pour "al-Watan" a établi un lien entre ces dispositions et les mesures qui devraient découler de la solution finale du conflit arabo- israélien, à laquelle s'attelle l'administration américaine actuelle qui exclut le retour des réfugiés et suggère leur implantation dans les pays où ils résident.
D'autres explications pourraient être invoquées, vu que les Palestiniens de la Cisjordanie soumise à l'Autorité en sont exclus. Seuls sont concernés par l'expulsion les Palestiniens originaires de la bande de gaza, ceux qui détiennent un passeport jordanien temporaire, ou des documents égyptiens.
((Sachant aussi que cette décision avait été précédée par une autre similaire touchant des Libanais d'une seule confession musulmane !))
Ils sont sommés de mettre fin à leurs travaux et de quitter les pays dans un délai maximum d'une semaine. Leurs cartes de séjour sont annulées, ce qui leur ferme l'accès à tous les pays arabes du Golf, même aux Terres saintes. L'empreinte de leurs yeux est prélevée puis généralisée dans tous les ministères de l'intérieur de ces états, pour empêcher leur éventuel retour.
La décision est appliquée de façon arbitraire et n'exclut même pas ceux qui vivent aux Émirats depuis plus de 40 ans et ont présenté des demandes de naturalisation.
Ironie du sort aucun pays arabe n'a proposé de les accueillir. Seule un pays islamique lointain s'y est osé: la Malaisie!
Serait-ce pour dépêcher les Palestiniens, une fois de plus, le plus loin possible de la Palestine.

Leila Mazboudi :

Source : Al Manar TV
http://www.almanar.com.lb/

 1er septembre

http://www.palestine-solidarite.org:80/analyses.Leila_Mazboudi.010909.htm


Turquie

Davutoglu annule sa visite à Jérusalem

Le ministre turc des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu, a annulé un voyage prévu en Israël la semaine prochaine, parce que Jérusalem ne voulait pas qu'il entre en terre sainte par la bande de Gaza.

Un haut représentant du gouvernement a déclaré, mardi soir, qu'Israël ne pouvait accepter que des diplomates étrangers rencontrent les leaders du Hamas à Gaza et veuillent ensuite, au cours du même voyage, s'entretenir avec les dirigeants israéliens.

"S'ils viennent à Jérusalem, directement après une réunion avec le Hamas, ils donnent l'impression que nous légitimons leur visite à Gaza", a déclaré le fonctionnaire. "Nous n'avons aucune intention de le faire."

Une importante rencontre avec l'envoyé spécial de la Norvège au Moyen-Orient, John Hansen-Bauer, avait également été annulée, le mois dernier, pour les mêmes raisons. Il devait rencontrer le chef du Hamas, Khaled Mashaal, avant d'arriver en Israël. Hansen-Bauer n'avait pas pris la peine d'avertir Jérusalem de cette réunion.

La Turquie, la Norvège et la Russie maintiennent ouvertement des contacts réguliers avec le Hamas, malgré la décision du Quartet de n'avoir aucun rapport avec l'organisation tant qu'elle ne répondra pas aux trois conditions suivantes : reconnaître l'Etat d'Israël, éradiquer le terrorisme(…)  et accepter les précédents accords israélo-palestiniens.

Selon l'agence de presse chinoise Xinhua, la visite d'Hansen-Bauer à Gaza a eu lieu "la semaine dernière" et "portait sur le nombre de prisonniers palestiniens qu'Israël pourrait expulser vers des pays européens, dont la Norvège", dans le cadre de la libération de Guilad Shalit. Ces informations n'ont pas été confirmées de manière officielle.

9/9 

http://fr.jpost.com:80/servlet/Satellite?cid=1251804526854&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull 

Les commentaires sont fermés.