Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/09/2009

n°482- Dossier de Palestine - 21-09 - : (Fin) : L'arsenal nucléaire d'Israël nous met tous en danger.


                                             n°482- Dossier de Palestine - 21-09 - : (Fin) : L'arsenal nucléaire d'Israël nous met tous en danger.


Dossier de Palestine

                                                   n°482                   21-09                

                                                                   C.De Broeder & M.Lemaire   

 



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Myriam Abraham : Encore un nouvel Institut de Propagande Fasciste Sioniste aux USA

3 Les brèves

3-1 Netanyahu fait état de divergences à aplanir avec Washington.

3-2 Abou Halbia : La continuation des constructions dans les colonies affirme le soutien d'Obama aux sionistes.

3-3 Les Israéliens divisés sur un gel de la colonisation.

3-4 Les Forces d’Occupation mettent le feu à un bateau de pêche à Gaza.

 


2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Myriam Abraham : Encore un nouvel Institut de Propagande Fasciste Sioniste aux USA

La " Society for the Management of Historical Raison" (SMHR) Un nouvel institut de propagande chargé de contrôler et de contrer les analogies historiques faites sur les USA et Israël vient d'être crée aux USA avec son abcedaire du parfait formatage historique propagandiste fasciste basé sur des raisonnements de fous furieux dangereux.

Dans son discours de présentation de la nouvelle organisation la "Society for the Management of Historical Reason" ( SMHR) le directeur général, Michael O'Hankon, qui a longtemps fait partie de la Brookings Institution, a parlé de l'urgence de sa nouvelle mission. "Nous savons que par les temps qui courent, permettre à n'importe qui n'importe où d'établir et de diffuser des parallèles entre les politiques des USA et celles poursuivies par d'autres nations dans l'histoire peuvent avoir des conséquences incalculables pour la sécurité américaine. Par conséquent nous allons aider ceux qui travaillent sur le raisonnement historique à diffuser leurs idées seulement en faisant des parallèles qui affirment que les US et leur proche allié, Israël, se tiennent en dehors des lois de causalité qui gouvernent le sort des autres peuples sur terre".
Concrètement, en pratique O'Hankon a expliqué comment ils allaient procéder :
"Nos ennemis partout dans le monde ont pendant longtemps suggéré que quand les USA et Israël attaquent ou envahissent d'autres nations, comme tout autre état militairement puissant avant eux, ils le font pour contrôler des terres ou ressources du pays envahi. Quand de la désinformation de ce genre apparaît, la première ligne de défense c'est, comme cela a toujours été, d'accueillir cette explication avec un profond silence, et ci cela échoue, de se moquer avec condescendance de la personne comme étant un imbécile Chomskyite (allusion à Noam Chomsky). Si, après tout ceci, il y a encore un reporter insuffisamment formé pour imprimer ou passer sur les ondes cette analogie grotesque, c'est alors que nos agents de la raison historique entrent en action. En quelques jours, ils vont produire un minimum de 5 articles de première page dans les quotidiens américains les plus lus, concus chacun à sa façon pour réaffirmer le caractère complètement défensif et moralement sans faille de la politique étrangère américaine et israélienne".
A la fin de la présentation de ce nouvel organisme propagandiste fasciste américanosioniste, visant à falsifier sous couvert de "raison historique" la vérité historique, alors que les faits parlent d'eux -mêmes, les participants ont reçu une petite compilation de certaines des analogies historiques actuellement utilisées pour qualifier les actions américaines et israéliennes et la réponse du SMHR pour contrer chacune d'elle.
Ci dessous quelques exemples de cette compilation.
"
Analogie 1 : un peuple qui envahit la terre d'un autre peuple l'a presque toujours fait pour augmenter son poids sur la scène internationale.

Donc les US et Israël l'ont probablement fait pour la même raison.
" SMHR propagande 1 : ces deux nations ont attaqué d'autres nations principalement pour des raisons défensives. Et s'ils ont un objectif plus large c'est toujours d'apporter à ceux qui sont envahis des bienfaits : soit une économie avancée soit la démocratie.


"
Analogie 2 : Tous les états par le passé qui se sont engagés militairement de multiples façons, continuellement, au loin, contre d'autres nations (l'Espagne au XVIème, la France de Napoléon, la Grande Bretagne, le Portugal au XXème siècle) se sont finalement appauvris au point qu' ils n'ont pu ni maintenir leur réseau d'influence international ni être compétitifs économiquement face aux autres puissances de l'époque. C'est ce qui se passe probablement avec les US.
" SMHR propagande 2 : à la différence des autres nations les US sont peuplés d'individus avec un "esprit entrepreneurial " spécial programmé socialement qui leur permettra d'inventer perpétuellement des moyens d'éviter tout type de décadence et de déclin qui se sont traditionnellement abattus sur les autres nations.
"
Analogie 3 : Quand les élites financières, politiques et militaires du pays se considèrent généralement comme au dessus des lois, et montrent plus de loyauté envers les membres de leur caste que de la population en général, c'est en principe un signe d'un déclin irréversible preuve d'une décadence sociale, de luttes entre factions, et finalement de différents coups. C'est probablement ce qui se passe aux US.
" SMHR propagande 3 : Les US, à la différence des autres nations, ont une structure constitutionnelle née de la sagesse plus ou moins parfaite de nos pères fondateurs et par conséquent effectueront les mutations nécessaires par le biais du système judiciaire et des assemblées de juges pour protéger le bien commun et les libertés individuelles contre toute concentration de pouvoir lourd.

Et même lorsqu'à un moment donné de l'histoire il y a des concentrations de pouvoir plus importants que souhaités, l'effet de pendule se manifestera dans la génération suivante d'acteurs politiques.
" Analogie 4 : Depuis l'avènement du concept de guerre totale dans les années 30 et 40, le terrorisme est devenu pour les nations les plus avancées militairement l'outil principal pour obtenir un avantage géopolitique.

Ainsi les US et Israël utilisent un armement high tech ( bombardiers B-52, Hélicoptères Apache équipés de mitrailleuses, et des drones) contre des populations civiles non armées dans des territoires qui ne leur appartiennent pas et sont souvent à des milliers de km de la mère patrie ( de l'allemand Heimat), cherchant probablement à terroriser les habitants de ces lieux pour les soumettre à leur volonté politique.
" SMHR propagande 4 : comme nous l'avons vu dans SMHR 1, les Américains et les Israéliens attaquent presque toujours les autres pour des raisons purement défensives. Par conséquent les seuls véritables terroristes impliqués dans des opérations sont les personnes qui sont suffisamment folles pour essayer de lutter contre la force écrasante des Américains et des Israéliens.

Par exemple, l'adolescent canadien-afghan, Omar Khadr, est devenu terroriste en Afghanistan, a lancé une grenade à main qui a tué un soldat américain envahisseur près de sa maison à Khost, ce qui a nécessité plusieurs années de torture pour le réhabiliter à Guantanamo. Le terrorisme ne cessera que seulement quand des gens comme Khadr apprendront à accepter la bienveillance fondamentale des actions américaines et israéliennes et apprendront à arrêter de réagir contre.
"
Analogie 5 : Quand, comme il l'a fait en 2006, Israël a lancé une guerre en grande partie non provoquée visant à détruire totalement les infrastructures modernes d'un pays voisin, certains ont comparé cela à la Blitzkrieg allemande contre la Pologne en 1939.

De même quand l'armée high tech israélienne a assiégé la population de Gaza déjà isolée et affamée à la fin de 2008 et les premiers jours de 2009, certains ont comparé cette terrible tragédie au ghetto de Varsovie à la fin de la seconde guerre mondiale.
" SMHR propagande 5 : on doit toujours se rappeler que les seuls à avoir le droit de faire des analogies entre les horreurs du Nazisme et tout catastrophe actuelle sont les Israéliens eux mêmes et leurs nombreux supporters dans la presse américaine.

Par exemple, si l'universitaire arabe, Rashid Khalidi, devait comparer d'une quelconque manière le sort actuel des Palestiniens à celui des Juifs d' Europe entre 1933 et 1945, il serait immédiatement coupable de minimiser les horreurs endurées par les Juifs sous les Nazis. Cependant, à chaque fois que Bill Kristol ou Charles Krauthammer veulent comparer le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, ou le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, à Hilter, et ceux qui les suivent aux Nazis, ce n'est pas minimiser. C'est tout à fait licite et ce sera largement publié le plus souvent possible et en insistant dessus dans les médias de masse.
Les personnes (journalistes, membres de cette organisation, simples observateurs...) présents lors de cette conférence ont été encouragées à la fin, à la sortie, à signer un engagement à suivre cette propagande fasciste délirante et dangereuse.
Parmi les représentants des médias qui ont signé :
David Gregory de GE-NBC,
John King de Time- Warner - CNN,
Charles Gibson de Disney - ABC,
Michael Gordon du NYT.
Source de certaines informations un article de Thomas Harrington du 19/08/09 - Macondo News Service

Myriam Abraham

26 Août 2009

http://www.planetenonviolence.org/Encore-Un-Nouvel-Institut-De-Propagande-Fasciste-Sioniste-Aux-USA_a1997.html



3 Les brèves

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

3-1 Netanyahu fait état de divergences à aplanir avec Washington.

Benjamin Netanyahu, qui rencontre lundi l'émissaire George Mitchell, note qu'il reste des divergences à aplanir avec Washington sur les conditions de reprise des pourparlers avec les Palestiniens.

"Il reste du travail à faire. Il y a des progrès sur quelques points et certaines choses sur lesquelles nous devons encore progresser", a dit Netanyahu aux journalistes.

"J'espère que nous parviendrons à réduire les écarts, voire à combler les vides de façon à être en mesure d'avancer dans le processus diplomatique", a-t-il dit sans donner de précisions.

George Mitchell, arrivé samedi soir en Israël pour réclamer un gel des colonies juives et une relance des négociations, a rencontré dimanche le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. "J'espère que ce sera une bonne rencontre", a-t-il dit au début de l'entrevue. Il devait s'entretenir plus tard avec le président Shimon Peres et verra mardi le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie.

Les dirigeants israéliens attendent de Mitchell qu'il fasse état de progrès dans les efforts de Washington pour persuader les pays arabes de prendre des mesures préliminaires à la normalisation de leurs relations avec Israël, ceci dans le cadre de tout accord éventuel sur les implantations juives.

Benjamin Netanyahu devait se rendre ce dimanche au Caire pour des entretiens avec le président égyptien Hosni Moubarak, sans doute axés sur la question des colonies.

On s'attend aussi à ce que les deux hommes parlent de la médiation entreprise par l'Egypte pour organiser un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas, opération à la faveur de laquelle serait notamment libéré le sergent franco-israélien Gilad Shalit, retenu en otage depuis 2006 dans la bande de Gaza.

RENDEZ-VOUS À TROIS À NEW YORK ?

Un accord sur l'arrêt des constructions de logements en Cisjordanie pourrait favoriser une rencontre entre Netanyahu, Abbas et le président américain Barack Obama autour du 23 septembre à New York, en marge de l'Assemblée générale de l'Onu.

Mahmoud Abbas a exclu de reprendre les pourparlers de paix avec Israël, suspendus depuis décembre, si l'Etat juif ne s'engage pas à geler les colonies comme le prévoit la "feuille de route" de 2003 qui définit un itinéraire censé aboutir à la création d'un Etat palestinien.

"(Abbas) dira à M. Mitchell ce qu'il lui a dit à leur dernière rencontre : il n'y aura pas de compromis sur les colonies. Israël doit arrêter toutes les activités de peuplement, y compris la croissance naturelle", a déclaré le négociateur palestinien Saëb Erekat.

Faisant valoir la nécessité de loger les familles de colons qui connaissent une "croissance naturelle", Netanyahu a annoncé que la construction d'environ 2.500 logements destinés aux Israéliens de Cisjordanie se poursuivrait, et que Jérusalem ne serait intégrée à aucun accord sur les colonies.

Quelque 500.000 Israéliens vivent en Cisjordanie, territoire conquis durant la guerre des Six-Jours de 1967 et revendiqué par les Palestiniens pour leur futur Etat, ainsi qu'à Jérusalem-Est, secteur arabe qu'Israël a annexé comme partie intégrante de sa capitale - initiative non reconnue sur le plan international.

Les Palestiniens, dont le nombre s'élève à trois millions environ en Cisjordanie, considèrent que les colonies les privent de terres nécessaires pour un pays viable.

Ehud Barak, ministre israélien de la Défense, a approuvé lundi 455 permis de construire dans les colonies. L'initiative est largement interprétée en Israël comme un geste envers les colons avant un moratoire possible sur les constructions.

13/9

http://fr.news.yahoo.com/4/20090913/twl-po-netanyahu-38cfb6d_1.html


3-2 Abou Halbia : La continuation des constructions dans les colonies affirme le soutien d'Obama aux sionistes.

Le président de l'organisation international d'al-Qods et le rapporteur du comité d'al-Qods au conseil législatif palestinien, Dr. Ahmed Abou Halbia, a affirmé que la décision de l'occupation israélienne de confisquer des terres agricoles palestiniennes dans la ville occupée d'al-Qods et dans ses alentours pour construire des colonies et des casernes vient dans le cadre d'une série de plans sionistes qui visent à réaliser les rêves sioniste et dominer, complètement, al-Qods.

Dans une déclaration spéciale au centre palestinien d'information, Abou Halbia a dit, que le plan de l'ennemi sioniste vient dans le cadre d'un programme rapide et très dangereux pour encercler la ville occupée d'al-Qods et la mosquée sainte d'al-Aqsa par les colonies sionistes.

Il a dit que le rapport de l'Union Européenne qui a annoncé, le lundi 7/9, la construction de plus de 500 unités coloniales dans la ville occupée d'al-Qods affirme le soutien de la direction américaine dirigée par le président, Barack Obama, aux sionistes.

CPI

09-09 


3-3 Les Israéliens divisés sur un gel de la colonisation.

Les Israéliens sont divisés sur le gel de la colonisation dans les Territoires palestiniens réclamé notamment par les Etats-Unis et l'Union Européenne, selon un sondage rendu public jeudi par la radio publique.

A la question: "Etes-vous partisan d'un gel dans les Territoires palestiniens ?", 44,7% des personnes interrogées répondent par l'affirmative tandis que 38% s'y déclarent opposées, le reste étant sans opinion.

Par ailleurs, 65% des Israéliens ont une opinion positive du Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu et 60% de son ministre de la Défense Ehud Barak, chef du Parti travailliste et partenaire de la coalition au pouvoir.

Le chef controversé de la diplomatie israélienne, l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman, recueille 49% d'opinions favorables, tandis que la cote de popularité de Tzipi Livni, la dirigeante du parti centriste Kadima, la principale formation d'opposition, n'atteint que 47%.

Si des élections législatives avaient lieu aujourd'hui, le Likoud, le parti de M. Netanyahu, obtiendrait 32 mandats contre 27 actuellement, Kadima n'aurait que 24 députés --soit quatre de moins que dans la présente législature. Israël Beitenou, la formation de M. Lieberman, reculerait également de deux sièges à 13, alors que les Travaillistes de M. Barak en perdrait un à 12.

M. Netanyahu a récemment décidé d'accélérer la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-est avant d'annoncer un éventuel "moratoire" de plusieurs mois destiné à apaiser la communauté internationale, qui réclame un gel total des constructions pour permettre la reprise des négociations de paix avec les Palestiniens.

Les autorités israéliennes ont approuvé cette semaine des permis de construire pour près de 500 appartements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-est (annexé) ainsi que des projets pour bâtir 455 logements en Cisjordanie occupée.

Quelque 300.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et quelque 220.000 autres se sont installés dans une douzaine de quartiers érigés à Jérusalem-est.

Le sondage a été réalisé par l'Institut Shivouk Panorama auprès de 511 personnes représentatives de la population israélienne, y compris parmi la minorité des Arabes israéliens, avec une marge d'erreur de 4,4%.

10 septembre


3-4 Les Forces d’Occupation mettent le feu à un bateau de pêche à Gaza

La Marine israélienne a attaqué plusieurs bateaux de pêche qui travaillaient dans les eaux territoriales palestiniennes. Le bateau d’Abu Adham a été criblé de balles, et visé par des roquettes. Le bateau a pris feu. Bien qu’ils aient réussi à ramener le bateau dans le port de gaza alors qu’il était en feu, les pêcheurs n'ont pas pu empêcher la destruction du bateau.

En Novembre 2008, le bateau de pêche d’Abu Adham a été saisi par la marine israélienne et tous les pêcheurs ont été kidnappés et transférés en Israël. Les pêcheurs et le bateau ont ensuite été libérés sans inculpation.
En Juin 2009, la Marine israélienne a attaqué le bateau, le criblant de balles à la mitrailleuse, causant des dégâts considérables, et tuant presque l'équipage. Le bateau a ensuite été saisi et les pêcheurs ont été kidnappés et transférés en Israël. Sur le chemin vers le port d'Ashdod, Adham le capitaine du bateau de pêche, a été battu par les marins israéliens. Les pêcheurs et les bateaux ont ensuite été libérés sans inculpation.
Le 31 août 2009, la Marine israélienne a attaqué plusieurs bateaux de pêche qui travaillaient dans les eaux territoriales palestiniennes. Le bateau d’Abu Adham a été criblé de balles, et visé par des roquettes. Le bateau a pris feu. Bien qu’ils aient réussi à ramener le bateau dans le port de gaza alors qu’il était en feu, les pêcheurs n'ont pas pu empêcher la destruction du bateau.
Deux jours avant cette attaque, la marine israélienne a tué un pêcheur palestinien dans la même zone. Il a été signalé qu'il n'était qu’à 4 quatre mètres de la rive lorsqu’une vedette israélienne a tiré un obus sur lui. Il a été décapité.

31 août

ISM-Gaza



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

Les commentaires sont fermés.