Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/10/2009

n°455 - Journal d'Irak - 23/09 au 13/10/09 -: Fin - - Nicolas Bárdos-Féltoronyi : Obama Nobel ?

n°455 -  Journal d'Irak - 23/09 au 13/10/09 -: Fin - - Nicolas Bárdos-Féltoronyi : Obama Nobel ?



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions des armées occupantes et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!


Journal d'Irak

n°455                 du 23/09                   au 13/10/09

C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


 


Sommaire :

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Vidéos : Jaysh Rajal al-Tariqa al-Naqshbandiyya (JRTN)

5-2 Techniques de manipulation des masses.

5-3 John Pilger : Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression.  

5-4 Cybermoine : Le monde tel qu’il est.  

6 Divers Résistance

6 Les brèves

6-1 Résistance (1)

6-3 Mercenaires –

6-4 Les Etats-Unis dépensent 75 milliards au titre de l’espionnage.

6-5 Guerre de l’eau : l’Irak en voie de désertification ?

6-5 Le Parlement irakien a été évacué samedi suite à une alerte à la bombe.



5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

5-1 Vidéos : Jaysh Rajal al-Tariqa al-Naqshbandiyya (JRTN)

http://www.liveleak.com/browse?tag=Jaish%20Al-Nakshabandia

http://www.liveleak.com/browse?tag=alnakshabandia-army


5-2 Techniques de manipulation des masses.

1. Introduction
On appelle "techniques de manipulation des masses", l'ensemble des moyens d'influence permettant la manipulation de l'opinion publique à des fins politiques, économiques ou stratégiques. On peut quelque qu'en soit sa forme, l'assimiler à une arme psychologique absolue, qui peut être dirigée vers son propre groupe (par exemple en y attisant les schismes); ou bien encore vers un autre groupe afin d'en prendre le contrôle ou du moins y semer le désordre. Il existe deux moyens de faire la guerre: le premier est le recours à la force, l'autre beaucoup plus subtil est le recours aux techniques de manipulation. Une des formes courantes de cet art manipulatoire est d'altérer le comportement d'une cible choisie en modifiant sa perception du réel. Le but à atteindre étant toujours de garder une solide emprise sur la cible par une situation de dépendance psychologique et matérielle.
La manipulation des masses est apparue dès que l'homme dans son histoire fut capable de se constituer en groupes hiérarchisés d'intérêts différents (politiques différentes) dont les dirigeants, cherchant à accroîtrent ou maintenir leurs pouvoirs, manipulaient les masses crédules afin de servir leurs intérêts et leurs ambitions. Ainsi il est aisé de supposer que bien avant notre ère, certaines civilisations utilisant les moyens à leur disposition pratiquaient déjà ce type de manipulations.
Le premier document faisant mention de techniques de manipulation, est "l'Art de la Guerre", attribué à Sun Tzu (auteur ou groupe d'auteurs) dont on ne sait rien, si ce n'est qu'il vécu quelques siècles av.J-C. en Chine à peu près à la même époque que Confucius. Toujours est-il que l'on se doit de supposer qu'il s'agissait d'un excellent stratège, vu le contenu de son ouvrage:
"Tout l'art de la guerre est fondé sur la duperie".
"Ceux qui sont experts dans l’art de la guerre soumettent l’armée ennemie sans combat. Ils prennent les villes sans donner l’assaut et renversent un état sans opération prolongées".
"Toute campagne guerrière doit être fondée sur le faux-semblant; feignez le désordre, ne manquez jamais d'offrir un appât à l'ennemi pour le leurrer, simulez l'infériorité pour encourager son arrogance, sachez attiser son courroux pour mieux le plonger dans la confusion: sa convoitise le lancera sur vous pour s'y briser."
"Lorsque l'ennemi est uni, divisez-le; et attaquez là où il n'est point préparé, en surgissant lorsqu'il ne s'y attend point. Telles sont les clefs stratégiques de la victoire, mais prenez garde de ne point les engager par avance." - Extraits de l'Art de la Guerre -
On peut après lecture de l'ouvrage en déduire que pour Sun Tzu les techniques de manipulation consistaient en: une discréditation des meneurs, une désorganisation systématique des principes d'autorité, une ridiculisation de certains aspects culturels, une nécessité de semer doute et discorde au sein du peuple en y répandant immoralité et débauche avec des techniques de propagandes et de rumeurs, ainsi q'une perturbation de l'ordre économique. Ajoutons à cela qu'il préconisait l'utilisation du "dynamisme des contraires" (qui constitue une des armatures de la philosophie chinoise), poussant par exemple les jeunes à se révolter contre les vieux. Ce qui sera d'ailleurs reprit bien plus tard, par certains de ses contemporains du XX e. S.
La manipulation des masses, s'appuie sur cinq types de techniques:
- techniques de planification
- techniques psychologiques
- techniques de propagande
- techniques de désinformation
- techniques d'actions ciblées

http://asthme-reality.com/manipulations/pages/intro.htm


5-3 John Pilger : Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression.  

En 2001, l’ Observer de Londres a publié une série de reportages qui témoignaient de la « connexion iraquienne » avec Al-Qaeda, allant jusqu’à décrire les bases en Iraq où s’entraînaient les terroristes ainsi qu’un laboratoire où était produit de l’anthrax comme arme de destruction massive.

Tout était faux.

Fournis par les services secrets US et des exilés iraquiens, ces fables répandues dans les médias Britanniques et US ont aidé Georges Bush et Tony Blair à lancer une invasion illégale qui a fait 1.3 millions de morts selon les dernières estimations.
Quelque chose de comparable est en train de se produire avec l’Iran : les mêmes concordances de révélations gouvernementales et médiatiques aboutissent à la création d’un sentiment de crise identique.
« Menaces rampantes à propos d’installations nucléaires secrètes en Iran » déclare le Guardian du 26 septembre. « Rampant » est le thème. En plein midi. Le bien contre le mal. Ajoutons un aimable nouveau président US «  qui a été élu pour faire oublier les années Bush  ». Un écho immédiat en est la première page du Guardian du 22 mai 2007 : « Le plan secret de l’Iran en vue d’une offensive d’été pour expulser les troupes US hors d’Irak ». En se basant sur des affirmations du Pentagone dénuées de tout fondement, le journaliste Simon Tisdall présentait comme une certitude le plan iranien d’attaquer et de vaincre les forces US en Irak en septembre de cette année. Un mensonge évident pour lequel il ne s’est jamais rétracté.
Le jargon officiel pour ce type de propagande s’appelle le « psy-op » (opérations psychologiques). Au Pentagone et à la Maison Blanche, évoquer la « menace nucléaire » de l'Iran est devenu une pièce-maîtresse de la campagne diplomatique et militaire pour opposer, isoler et affaiblir le pays, ces mots sont utilisés à tout propos par Barack Obama et Gordon Brown puis sont repris en écho par la BBC et d’autres radios comme s’il s’agissait d’informations objectives. Pourtant ce n’est que du pipeau.
Le 16 septembre, Newsweek révélait que les principales agences de renseignement US avaient informé la Maison Blanche que le statut nucléaire de l’Iran n’avait pas changé depuis l’évaluation officielle du National Intelligence Service de novembre 2007 qui affirmait, avec un haut niveau de certitude que l’Iran avait interrompu en 2003 le programme qu’on l’accusait d’avoir développé. L’Agence Internationale de l’Energie Nucléaire a confirmé à plusieurs reprises cette affirmation.
Ces actions de propagande présentées comme de l’information a suivi l’annonce par Obama du retrait de missiles US stationnés le long de la frontière Russe. Cela sert à dissimuler le fait que le nombre de sites de lancement de missiles US est en augmentation en Europe et que les missiles excédentaires sont redéployés sur des navires de guerre. Le but est d’amadouer ainsi la Russie et de la convaincre de contribuer, ou à tout le moins à ne pas faire obstacle, à la campagne US contre l’Iran. Le président BUSH avait raison, déclare Obama, d’affirmer que le programme de missiles balistiques Iranien constitue une menace pour l’Europe et les US. Prétendre que l’Iran puisse envisager une attaque suicide contre les US est grotesque. La menace, si elle existe, est unilatérale et vient de la superpuissance mondiale installée aux frontières de l’Iran.
Le crime de l’Iran est son indépendance. S’étant débarrassé du tyran favori des US, Shah Reza Pahlavi, l’Iran reste le seul état musulman riche en ressources énergétiques à échapper au contrôle US. Comme Israël est seul à avoir droit à l’existence au Moyen Orient ; l’objectif US est de paralyser la République islamique. Cela permettra à Israël de diviser et dominer la région en lieu et place de Washington sans être perturbé par ses voisins. Si un seul pays au monde a de bonnes raisons de développer une force de dissuasion nucléaire, c’est bien l’Iran.
En tant que signataire du traité  fondateur de non-prolifération des armes nucléaires, l’Iran a toujours défendu la notion de l’existence d’une zone dénucléarisée au Moyen Orient. Par contre, Israël n’a jamais accepté d’inspection de l’IAEA et sa base d’armes nucléaires à Dimona reste un secret de polichinelle. Equipé de 200 ogives nucléaires, Israël déplore les résolution des Nations Unies qui l’invitent à signer le traité de non-prolifération, comme il déplore le récent rapport des Nations Unies qui l’accuse de crimes contre l’humanité à Gaza tout en battant le record mondial des violations des lois internationales. Il se sort sans problème de cette situation grâce à l’immunité que lui assure une grande puissance.
La courbe rentrante d’Obama au sujet de l’Iran a un autre agenda. Des deux côtés de l’Atlantique, les médias ont pour mission de préparer l’opinion à une guerre sans fin. Selon la chaîne Américaine NBC,  le général Stanley Mc Chrystal , commandant des forces OTAN / US déclare qu’il faudra engager 500.000 hommes dans les cinq années à venir. L’objectif de cet engagement est de contrôler le prix stratégique du gaz et des champs pétroliers de la mer Caspienne, de l’Asie Centrale, du Golfe et de l’Iran ; en d’autres mots, de l’Eurasie. Mais 69 % du public Britannique, 57 % du public US et presque tous les autres humains sont opposés à cette guerre. Nous persuader que l’Iran est le nouveau démon ne sera pas facile. L’affirmation fallacieuse de Mc Chrystal déclarant que l’Iran est manifestement en train d’entraîner des combattants pour certains groupes talibans est aussi désespérée que la demande pathétique de Brown pour un « nouveau tracé dans le sable ».
Pendant les années Bush, selon le grand dénonciateur Daniel Ellsberg, un coup d’état militaire s’est produit aux Etats-Unis et le Pentagone a pris depuis le pouvoir sur tout ce qui touche à la politique étrangère américaine. La mesure de son pouvoir se prend au nombre de guerres d’agression qui ont été engagées simultanément et à l’adoption d’une doctrine d’attaque préventive qui a abaissé le seuil du recours possible aux armes nucléaires et diminué la distinction entre armes nucléaires et conventionnelles.
Tout cela rend dérisoire la rhétorique d’Obama au sujet d’un monde sans armes nucléaires. En fait, il est devenu la meilleure prise du Pentagone . Avoir accédé à la demande de garder dans son équipe le secrétaire de la défense de BUSH, l’archi-producteur de guerres, Robert Gates, est unique dans l’histoire des Etats-Unis. Il a fait la preuve de sa malfaisance avec l’escalade des conflits du sud de l’Asie à la corne de l’Afrique. Les Etats-Unis de BUSH, comme ceux d'Obama sont dirigés par des gens très dangereux. Nous avons le droit d’en être informés.

Quand donc ceux qui sont payés pour nous informer feront ils correctement leur travail ?
Source: Z Mag

Traduit par Oscar GROSJEAN pour Investig’Action, révisé par Cédric Rutter

http://www.michelcollon.info:80/index.php?option=com_content&view=article&id=2309:le-jeu-du-mensonge-oucomment-se-prepare-une-guerre-dagression&catid=7:attention-medias-&Itemid=12


5-4 Cybermoine : Le monde tel qu’il est.  

 Le monde a changé me dit-on depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Une telle assertion me donne envie de rire ou de pleurer devant un tel aveuglément. Pour rappel les USA sont certes le pays où il est aisé de s’enrichir facilement si l’on a du culot, des idées et un zest de chance. Mais c’est aussi le pays où les dirigeants ont menti à plusieurs reprises pour provoquer des guerres, ou le maccarthisme fut appliqué avec fureur telle une nouvelle chasse sorcière, où il a fallu à une frange de la population un combat inouï pour obtenir une partie de ses droits etc etc…

Non le monde n’a pas changé depuis le 11 septembre 2001, seulement cette date est comme celle d’un « bigbang » vers le « temps des révélations » dans lequel nous sommes sans aucun doute rentrés à présent.

De plus en plus clair

Oui les choses sont de plus en plus claires et c’est tant mieux.

Lors de la 1ère guerre du golfe le gouvernement américain via CNN (un article intéressant : http://www.voltairenet.org/article10222.html) contrôlait les images que le reste du monde voyait et aidait donc à façonner une opinion.

On se rappelle aussi de la grossière manipulation où la fille de l’ambassadeur du Koweït aux USA se fit passer pour une infirmière koweïtienne qui avait été soit disant témoin des exactions de soldats irakiens contre des prématurés dans des hôpitaux koweïtiens (http://www.sangonet.com/FichPtsdevuesuite/mensonge-etat-intox_us-irak.html). Cette grossière farce avait ému le peuple américain et sans aucun doute l’avait rendu encore plus favorable à une intervention militaire contre l’Irak. On se rappelle aussi du matraquage médiatique contre l’Irak présenté à l’époque comme le « grand méchant loup ».

Lors de la 2nde guerre du golfe la présence de la chaîne al Jazzera avait permis d’avoir un autre « son de cloche » et d’avoir par conséquent une idée plus réaliste et objective de la situation. Plus le temps passe, plus de nouveaux outils permettent d’avoir des infos de divers points de vue. Les guerres ont souvent été l’œuvre d’habiles manipulateurs qui avaient intérêt à ce que la guerre se fasse. Or la guerre est l’un des pires ennemis de l’humanité, il faut discuter avec des anciens combattants ou avoir vu de ses yeux les conséquences d’une guerre pour comprendre cela. André Malraux : « << Une guerre peut être juste quand elle sert une cause noble. Les armées ne sont animées d’aucune justice parce qu’elles sont des instruments qui préexistent aux causes. Il y a des guerres justes, il n’y a pas d’armées justes. ». En effet les guerres sont l’occasion de toute sorte de dérapages, meurtres de masse d’innocents (odieusement appelés « dommages collatéraux », viols, vols etc… Car la guerre transforme des humains en bêtes féroces qui n’ont plus d’humains que le nom. Les archives historiques nous montrent une bonne partie des manipulations qui ont conduit à la guerre et malgré tout il y a encore des crétins pour suivre comme un seul des politiciens ! Je ne suis pas un homme parfait, je ne suis ni juste ni saint mais je sais que la guerre doit être absolument la dernière option. Les choses ne sont pas aussi claires malheureusement pour beaucoup de personnes qui en dépit d’Internet et en dépit de nouveaux outils qui vous permettent d’avoir des points de vue différents ne s’éveillent pas à certaines vérités. Si les humains refusent d’utiliser ses outils autrement que pour se distraire ils n’auront que ce qu’ils méritent et ce n’est pas moi qui irais verser une larme pour eux.

Le temps des révélations Je disais donc que nous entrions dans le temps des révélations et je vais essayer de dire pourquoi. Quand vous vous intéressez à un thème précis vous pouvez récolter si vous êtes un chercheur méticuleux de nombreux avis dessus et éventuellement communiquer même avec certains « connaisseurs ».

Mais toute chose bien faite demande du temps, car le temps est une ressource et ne doit en aucune manière être ou devenir une contrainte. Mais du temps nous en avons de moins en moins dans un monde où tout doit aller de plus en plus vite. Ainsi les ordis sont plus puissants et rapides, idem pour la connexion Internet. Les voitures sont plus rapides aussi, ainsi que les autres moyens de transport. Tout est fait en outre pour gagner du temps. L’information doit être transmise en temps réel ce qui est une bonne chose même si cela peut servir on s'en doute de mauvais desseins. Ce flot ininterrompu d’informations permet de faire passer tout et n’importe quoi. Le bon grain et l’ivraie sont mélangés au plus grand dam des chercheurs de vérité. Mais ce grand flot d’informations permet par exemple au commun des mortels d’avoir tout un lot d’informations sur certains politiciens ou dirigeants comme sur le passé. Nous savons ainsi le passé quelque peu sordide de la famille Bush et notamment les liens troubles de Prescott Bush avec les nazis ou l’appartenance de 3 générations des Bush à la curieuse confrérie des « Skull and Bones ». Si certains se disent que c’est « trop beau pour être vrai », je leur opposerai cette citation : "Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique." (De l’auteur canadien Marshall McLuhan). La question n’est pas que l’information soit disponible, la question est de savoir combien sont prêts à l’accepter. Mais les gens sont souvent des « champions pour obéir », il faut donc leur dire quoi penser et quoi faire et c’est cela le plus désolant. Ils se disent libres mais on en fait toutes les caractéristiques du parfait troupeau de moutons. Aussi sur les vaccins une information abondante est disponible reste à savoir si les gens croiront ce qu’on leur a toujours dit ou s'ils essaieront de voir ce qu’autres pensent du vaccin (http://expovaccins.over-blog.com/). Et s’ils disent que le point de vue négatif sur les vaccins est minoritaire je leur opposerai ces citations de Gandhi : «L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Lettres à l'âshram. Paris, Albin Michel, 1971, p. 125) et « La vraie moralité ne consiste pas à suivre les chemins battus, mais à trouver la voie véritable pour nous-mêmes et à la suivre avec intrépidité. » (Lettres à l'âshram. Paris, Albin Michel, 1971, p. 125). La vérité je le pense peut même sortir de la bouche d’un gamin. Et plus on se confronte au monde plus on fait sienne cette citation : "La Vérité est plus étrange que la Fiction, puisque la Fiction est obligée de s'en tenir aux possibilités; pas la Vérité." (Mark Twain, pseudonyme de Samuel Langhorne Clemens). Mais il y a toujours une fenêtre de tir où l’on peut connaître une partie de la vérité et il faut en profiter. Personnellement je n’ai confiance en rien ni en personne dans ce monde. La voix que j’écoute le plus est finalement ma conscience surtout quand je projette de faire quelque chose de maléfique (elle m’en empêche admirablement). Et je me fiche bien du scepticisme de certaines personnes. Personne n’est parfait et si vous attendez la perfection des autres alors que vous-mêmes vous n’êtes pas parfait vous n’apprendrez jamais rien. Ou si vous attendez que le prince charmant vous dise la vérité alors vous n’aurez droit qu’à des Obama après des Bush. Sarkozy finalement ne m’inquiète car il est le « Georges Bush français », il est très facile à voir venir. C’est celui qui vient après qui m’inquiète ! Si nous sommes encore là en 2012 nous en reparlerons.

Le drame de l’humanité

Un des grands drames de l’humain est de croire qu’il est aisé de résoudre certains problèmes. Il croit souvent qu’il y a une pilule ou une baguette magique pour régler les problèmes. Ainsi pour lutter contre la maladie il y a le vaccin, pour lutter contre le « terrorisme » il y a la « guerre contre le terrorisme ». Pour le vaccin contre la grippe A on nous dit même que les techniques pour mettre au point les vaccins ont évolué et que donc on peut élaborer des vaccins plus rapidement, vraiment ? Le point de vue d’une personne comme le Dr Marc Girard m’intéresse fortement (http://www.dailymotion.com/video/xahol1_60000-morts-a-cause-du-vaccin-dr-gi_news). Comme je l’ai sans doute déjà dit l’avis de perroquets ou de crétins sans cervelle et incapables d’avoir une opinion propre ne m’intéresse pas mais alors pas du tout. Je me fiche de comment les médias vous présentent, ce qui m’intéresse c’est l’intelligence et la pertinence de votre raisonnement. La quantité ne m’intéresse pas non plus, je suis préoccupé par la qualité (malheureusement la répétition est pédagogique dit-on). Il n’y a pas de baguette magique pour résoudre les problèmes d’un claquement de doigt, ce genre de choses il faut le laisser à des films comme Harry Potter. Pour essayer de résoudre un problème très rapidement il faut agir violemment et on court le risque de créer d’autres problèmes, c’est évident. Pour résoudre un problème il faut l’analyser et cela prend forcément du temps car le problème peut avoir des racines profondes. Quant à prendre des pilules magiques (comme les médicaments par exemple) pour résoudre les problèmes cela me semble aussi ridicule. On fait croire à l’humain qu’il doit travailler plus gagner plus pour gagner plus et dans le même temps les entreprises licencient à tout va. Ah oui, la crise en est la cause dit-on, elle a beau dos celle-là. Et d’un claquement de baguette magique on nous dit que la crise est en train de finir ! Si c’était facile de résoudre la crise on se demande comment se fait-il qu’on ne l’ait pas vu venir. Si c’était aussi facile de découvrir qui étaient les auteurs des attentats du 11 septembre 2001, il est effarant de voir qu’on ne les ait pas non plus vu venir. Tout ça pue un peu trop le scenario de films et semble être destiné à de grands enfants. Non mes amis nous sommes dans des temps où les choses deviennent de plus en plus claires quand les discours des politiciens le deviennent de moins en moins (clairs). Qui pourrait croire qu’ils ont un quelconque pouvoir quand la city par exemple et les autres banquiers n’en ont rien à faire de leurs vociférations ? Ils sont aussi impuissants et ne sont en fait que des amuseurs publics à l’instar des footballeurs, des acteurs et consort.

Conclusion

La vérité aussi difficile fut-elle à accepter est qu’il n’y a rien de nouveau au soleil et ce depuis des lustres. Ce qui a déjà été, est et sera sans aucun doute jusqu’à la fin des temps. Le mensonge engendre chaos et destruction, car en vérité il y a peu de personnes très agressives et complètement nocives contrairement à ce que l’on veut nous faire croire. Il y a seulement des gens très agressifs et beaucoup de gens passifs. Et ces vermines agressives profitent de la passivité des gens pour agir presqu’en toute impunité. Mais vous savez toute chose a une fin du moins sur la forme ou de façon temporaire, le soleil meurt et renaît en permanence car tout est cyclique. Il fut un temps où il y avait des grands empires tels que l’empire romain, l’empire égyptien, puis « l’empire britannique », « l’empire espagnol », « l’empire français » etc… On se dirige à présent vers le Nouvel âge des empires avec les fameux blocs comme l’Union Nord Américaine, l’Union Européenne, les probables Etats-Unis d’Afrique promus entre autres par Kadhaffi etc… Les empires distrayaient le peuple par le passé (les jeux et le pain romain), ils essaient de faire de même à présent (sport, télé, musique et l’aide alimentaire pour certains). Aux gens de choisir s’ils veulent être aussi naïfs que les romains d’antan ou pouvoir décider de leur sort. Le temps des révélations est juste ce dernier moment de clarté avant la « noirceur » de l’éclipse totale qui sera en ce qui nous concerne un nouvel âge des ténèbres.

cybermoine

Samedi 03 Octobre 2009

http://www.alterinfo.net/Le-monde-tel-qu-il-est_a37482.html



6 Les brèves

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

Résistance (1)

Le tir de roquettes sur la Zone verte pendant la visite du vice-président étatsunien Joe Biden a été revendiqué par l’Armée des Moudjahidine, une organisation membre Commandement suprême pour le Jihad et la Libération, dirigé par Izzat Ibrahim al-Douri.

 

Résistance (2)

Selon Mohammed Bashir Al-Faidhi, porte-parole de l’Association des Oulémas musulmans (AMSI), la résistance compterait environ 100 000 hommes armés. Il estime à un millier le nombre des membres d’Al-Qaïda en Mésopotamie.

http://www.heyetnet.org/eng/articles/4795-iraqi-resistance-according-to-the-iraqis-themselves.html

 

Résistance (3)

Le Front du Jihad et du Changement - qui comprend 8 organisations de résistance -, les Ligues irakiennes du Jihad, les Mourabitines et l'Armée de l'Imam Ahmed Ibn Hanbal, ont désigné le Cheikh Hareth Al- Dhari, secrétaire général de l'Association des Oulémas musulmans, pour les représenter à l’extérieur de l’Irak.

 

Insécurité en hausse

Vagues de meurtres, de vols à main armée et d’enlèvement d’enfants contre rançon: l’insécurité est, avec le manque d’électricité, l’absence de soins médicaux et d’eau potable, la principale source de préoccupation des Irakiens.

http://www.dispatch.com/live/content/national_world/stories/2009/09/22/iraq_crime_0922.ART_ART_09-22-09_A6_T9F5AHD.html?sid=101

 

Réfugiés –

Le nombre de réfugiés irakiens accueillis aux Etats-Unis, dans le cadre du programme d’assistance du Département d’Etat, est passé de 1 600 à près de 14 000 en 2008. Il devrait atteindre 18 000 cette année. L’asile ne serait pas accordé aux membres des Sahwa, milices tribales utilisées comme supplétifs par les troupes d’occupation, dont les membres – estimés à 100 000 -  sont aujourd’hui sans ressource et menacés d’exécution pour collaboration avec l’ennemi.

http://www.aina.org/news/20090922202512.htm

 

 

6-2 Moudjahidine du Peuple

Dans une question écrite adressée le 2 septembre, Jean-Pierre Chevènement a attiré l’attention de Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, « sur la très grave situation faite à des réfugiés iraniens dans le camp d’Achraf en Irak ». Il lui a demandé « quelles interventions compte faire le gouvernement français auprès du gouvernement irakien… afin que la quatrième convention de Genève soit respectée et quelles initiatives il compte prendre, y compris à l’ONU, pour que ces réfugiés ne soient pas expulsés vers la République islamique d’Iran…».

 

6-3 Mercenaires –

Le général Mirza Aslam Beik, ancien chef d'Etat-major de l'armée pakistanaise, a accusé la CIA d’avoir fait appel à la société Blackwater pour commettre des attentats au Pakistan. Il l’accuse de l'assassinat de l'ancienne Premier ministre Benazir Bhutto et de l'ancien premier ministre Rafic Hariri, via des attentats-suicides.  http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=103075&language=fr

 

 

6-4 Les Etats-Unis dépensent 75 milliards au titre de l’espionnage.

Dans un rapport sur les différentes « menaces »  perçues  à travers le monde, le directeur de National Intelligence, Dennis Blair, a révélé une information longtemps tenue secrète, à savoir que le montant des dépenses des Etats-Unis pour des activités d’espionnage s’élève à 75 milliards de dollars par an. Ce  chiffre inclut non seulement les fonds attribués aux 16 catégories d’agences d’espionnage mais aussi ceux dépensés par les militaires pour de semblables opérations. Blair identifie les « menaces » comme celles posées par le programme nucléaire civil iranien, la Corée du Nord, et les différentes rébellions à travers le monde. Il y mentionne la Chine et ses efforts pour avoir accès à des ressources naturelles et les tentatives de la Russie pour étendre son influence dans le monde.

http://news.antiwar.com/2009/09/15/us-spending-75-billion

 

6-5 Guerre de l’eau : l’Irak en voie de désertification ?

L’Irak fait face à la plus grande sécheresse de son histoire. Le sud du pays se transforme en désert. Le rendement des champs de blé a baissé dramatiquement. Les rizières ne sont plus suffisamment irriguées. La région des Marais est en grande partie asséchée. En cause : les barrages construits en Turquie qui, selon un accord conclu en 1987, s’engageait à maintenir un débit de 500 m3 seconde. On en est loin. Le niveau d’eau dans le fleuve a été réduit de moitié. Cela a entraîné la salinisation rapide du Chatt al-Arab avec pour conséquence le reflux des bancs de poissons qui faisait vivre la région de Bassora vers le Koweït, les Emirats ou l’Iran. Résultat : en août 3000 pêcheurs irakiens, 2000 en septembre, ont dû quitter la région. Autre conséquence : les barrages sur l’Euphrate ne fonctionnent qu’à 10% de leur capacité, réduisant la production d’électricité dont l’Irak manque cruellement.

La situation le long du Tigre est un peu moins préoccupante. Mais, que se passera-t-il lorsque l’énorme barrage turc d'Ilisu entrera en activité ? Ceux construits en Iran ont réduit le débit des rivières qui l’alimentent. Au sud, celui bâti sur le fleuve Karoun est une véritable provocation. Ses eaux, qui se déversaient dans le Chatt al-Arab, ont été détournées dans le Bahman Chir, un de ses affluents.

Rédaction et traduction : Gilles Munier, Xavière Jardez

 

6-6 Le Parlement irakien a été évacué samedi suite à une alerte à la bombe.

"Le Parlement a été évacué après la découverte d'une bombe posée par une personne inconnue dans son siège", a déclaré le député Alaa al-Aaraji.

Selon un communiqué publié plus tard par le bureau du président du Parlement sur son site internet, la réunion de samedi a été reporté en raison des "mesures de précaution" prises par les gardiens de sécurité du Parlement qui soupçonnent un odeur étrange(…)  à l'intérieur du bâtiment du Parlement.

Selon une source au sein du Parlement citée par la chaîne de télévision satellitaire irakienne Al-Sharqiya, une véritable bombe a été découverte dans le Parlement et qu'une enquête a été ouverte pour savoir comment la bombe a pu être introduite dans le Parlement.

Cependant, un autre député, qui a requis l'anonymat, a démenti la découverte de bombe dans le Parlement, affirmant que la diffusion d'une telle information était destinée à justifier le report de l'audition du ministre de l'Electricité, qui devait expliquer samedi aux députés les raisons de grave pénurie de l'électricité dans le pays.

04-10

http://french.news.cn/monde/2009-10/04/c_1359066.htm



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

Les commentaires sont fermés.