Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2009

n° 305 - Journal de la Lutte pour la libération du territoire Afghan - 30-11 au 10-08 - : Suite

n° 305 - Journal de la Lutte pour la libération du territoire  Afghan - 30-11 au 10-08 - : Suite

 :- Le Prix Nobel de la guerre a abattu ses cartes.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



Journal de la Lutte pour la libération du territoire Afghan 

  n° 305 - du 30-11 au 16-12                                      C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Un envoi massif de soldats pour faire la guerre en Afghanistan

2-2 Medal of Honor annoncé pour 2010.

3 Les Brèves

3-1 Le gouvernement afghan prévoit de déployer près de 10.000 soldats dans le Sud.

3-2 Omar : La nouvelle stratégie de Washington est  par avance vouée à l'échec.

3-3 Le chef des résistants Omar exclut toute discussion avec Karzaï.

3-4 Effectifs militaires US depuis la Corée.

3-5 Un militaire belge coûte 156.700 euros.

3-6 Les jeunes  des Etats-Unis  refusent de tuer et de mourir  pour le pétrole  et l’empire américain.

3-7 L'US Air Force dévoile son drone secret : c'est un RQ-170 Sentinel !

3-8 Lawrence : John McCain sermonne ... le mauvais élève.

3-9 15 membres du gouvernement et anciens ministres au centre d'une enquête pour corruption présumée.

3-10 Guantanamo : Les Brèves

1 Obama officialise un transfert de détenus dans l'Illinois.

2 Justice : 2 anciens prisonniers de Guantanamo acquittés.


2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information.

2-1 Un envoi massif de soldats pour faire la guerre en Afghanistan

Barak Obama, qui a été nommé récemment prix Nobel de la paix, va faire un envoi massif de soldats pour faire la guerre en Afghanistan.

Entre temps, il avait dit qu’il ne fermerait finalement pas Guantanamo. Et avant l’été, il avait déjà décidé de maintenir les tribunaux militaires d’exception.

On nous avait dit qu’Obama était un Kennedy noir. Sachant que C’est Kennedy qui a vraiment lancé la guerre du vietnam, c’était vrai !

Souvenez-vous bien que lors de son investiture, Obama avait fait un discours de guerre. Un court extrait vidéo convaincant est à voir ici :

http://mai68.org/spip/spip.php?article598

Barak Obama prix Nobel de la paix :

http://mai68.debithost.net/spip/spip.php?article478

Obama décide de maintenir les tribunaux militaires d’exception :

http://mai68.org/spip/spip.php?article222


2-2 Medal of Honor annoncé pour 2010.

Il va nous balancer dans les montagnes de l'Afghanistan.

 Après avoir alimenté les rumeurs pendant plusieurs années, il est enfin officialisé :

Electronic Arts vient d'annoncer la sortie prévue en 2010 du reboot moderne de la série des Medal of Honor, qui se nommera tout simplement... Medal of Honor.

Pour la première fois dans l'histoire de la franchise, l'action n'aura pas lieu durant la seconde guerre mondiale mais au XXIème siècle, durant la guerre en Afghanistan.

Prévu pour arriver en 2010 sur PC, PS3 et Xbox 360, Medal of Honor mettra le joueur dans les bottes d'un soldat appartenant à l'élite des forces spéciales. Qualifiés d'opérateurs du Tiers 1, ces hommes au nombre de quelques centaines et appartenant à diverses unités agissent sous l'autorité directe du plus haut commandement américain.

Le développement du jeu, à EA Los Angeles a été réalisé en collaboration avec des soldats faisant justement partie de ce Tiers 1 des forces spéciales américaines. Le titre mettra en scène un groupe de personnages fictifs plongés dans des situations inspirées de faits réels.

A la tête du projet, on trouve le directeur général d'EA Los Angeles Sean Decker, ancien directeur général de DICE et producteur de Battlefield 2, le producteur exécutif Greg Goodrich a notamment produit World in Conflict lorsqu'il était Vice-Président de Sierra. Enfin le directeur créatif Rich Farrelly a lui été débauché de chez Treyarch.

"Nous avons pensé qu'il était important de mettre en avant les conflits actuels et les soldats d'élite qui y participent à travers l’un des médias le plus approprié de nos jours : le jeu vidéo” a déclaré Sean Decker.

Le jeu inclura également une portion multijoueur qui sera elle développée par des experts en la matière : les suédois de DICE. Attention à ne pas vous faire mal en sautant au plafond.

Pour plus d'informations sur ce Medal of Honor, rendez-vous sur le site officiel. Un court teaser est également sorti en attendant que le jeu soit plus amplement révélé lors de la cérémonie des Video Game Awards le 12 décembre.

 du 03 décembre  

Gearbox sur un projet ''super secr... Un lecteur UMD pour la PSP Go ?

http://www.gamers.fr/actus/2009/12/03/medal-of-honor-annonce-pour-2010?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:%20Gamersfr-Actus%20(Gamers.fr%20-%20Actus)



3 Les Brèves

Ndlr : La publication de l'analyse ne signifie nullement que la rédaction partage le point de vue de l'auteur, mais doit être vu comme information

3-1 Le gouvernement afghan prévoit de déployer près de 10.000 soldats dans le Sud.

Le gouvernement afghan prévoit de déployer dans le sud du pays entre 8.000 et 10.000 soldats pour répondre aux demandes occidentales, a déclaré le ministre de la Défense, Abdul Rahim Wardak.

Les responsables militaires américains et britanniques se plaignent du manque de présence des forces afghanes dans les zones de combat les plus meurtrières, comme la province de Helmand, où les taliban sont très actifs.

"Actuellement, nous concentrons nos efforts sur l'envoi de renforts afghans à Helmand et Kandahar, et dans l'ensemble du Sud", a déclaré le ministre à Reuters.

"Nous allons donc prochainement ajouter 44 compagnies qui seront affectées à chaque bataillon", a-t-il dit.

L'une des tâches principales des 30.000 militaires américains et des 7.000 autres soldats alliés qui seront envoyés en renfort dans les six mois en Afghanistan sera de former les futurs membres de l'armée afghane, afin de grossir ses rangs.

Reuters

16-12

http://fr.news.yahoo.com/4/20091212/twl-afghanistan-armee-41953f5_1.html


3-2 Omar : La nouvelle stratégie de Washington est  par avance vouée à l'échec.

Le chef des taliban afghans, le mollah Omar, est sorti mercredi de son silence en déclarant par avance vouée à l'échec la nouvelle stratégie de Washington en Afghanistan et en excluant toute négociation avec l'administration du président Hamid Karzaï.

 Dans une déclaration en anglais diffusée sur le site des taliban à la veille de la fête musulmane de l'Aïd el Adha, l'insaisissable Omar a invité ses compatriotes à tourner le dos à un gouvernement à la botte de l'étranger.

L'intervention d’Omar intervient le jour même où le président américain Barack Obama a fait savoir, sans dévoiler encore sa nouvelle stratégie en Afghanistan, qu'il avait l'intention d'y "finir le boulot" engagé en 2001 lors de l'invasion du pays pour y traquer Al Qaïda.

S'adressant aux "dirigeants de la Maison blanche et aux Américains belligérants", Omar assure que les Etats-Unis et leurs alliés vont à une défaite "certaine" en Afghanistan, qu'aucune nouvelle stratégie, y compris l'envoi de renforts, ne saurait éviter.

Faisant état de "stratégies successives irrationnelles", il ajoute: "Ce serait mieux pour vous de choisir la voie de la logique plus que celle du militarisme et de mettre fin à l'occupation de l'Afghanistan."

"GOUVERNEMENT DE LAQUAIS"

Des messages analogues du chef des taliban ont déjà été diffusés sur le site internet utilisé mercredi, mais Omar n'est pas apparu en public depuis des années et on ignore tout du lieu où il se cache et de son état de santé.

Les Etats-Unis le croient au Pakistan, mais les résistants le disent en Afghanistan.

Les taliban ont toujours refusé les appels du gouvernement de Kaboul à des pourparlers de "réconciliation" tant que le pays serait occupé par des forces étrangères.

"Les envahisseurs ne veulent pas de négociations visant à accorder l'indépendance à l'Afghanistan et à mettre fin à leur invasion mais au contraire prolonger le processus malfaisant de colonisation et d'occupation via la négociation", estime Omar.

"J'espère que vous aiderez les moudjahidine se sacrifiant au nom de la liberté et que vous renforcerez leurs rangs à la fois physiquement et financièrement", conclut le mollah Omar à l'adresse de ses compatriotes, en leur demandant de se détourner du "gouvernement de laquais de Kaboul".

25/11

http://fr.news.yahoo.com/4/20091125/twl-afghanistan-omar-41953f5_1.html


3-3 Le chef des résistants Omar exclut toute discussion avec Karzaï.

Le chef des résistants a exclu toute discussion avec le président Hamid Karzaï et appelé les Afghans à rompre leurs relations avec son administration. Dans une déclaration diffusée mercredi à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd, le mollah Omar a également affirmé que les forces étrangères perdaient la guerre en Afghanistan.

Les résistants refusent depuis longtemps de négocier avec le gouvernement de Karzaï ou d'intégrer les rangs de ce qu'ils considèrent comme une administration fantoche.

"Les réalités du terrain dans notre pays" indiquent que "les envahisseurs sont sur le point de fuir", a lancé le mollah Omar dans son message mis en ligne sur un site web utilisé par les résistants et envoyé par courrier électronique à des journalistes depuis une adresse servant souvent à diffuser ses communiqués.

26/11

http://fr.news.yahoo.com/3/20091125/twl-afghanistan-résistants-karzai-fcd69a8_2.html


3-4 Effectifs militaires US depuis la Corée.

Le coût élevé de la présence militaire américaine en Afghanistan s'explique par les équipements de plus en plus sophistiqués utilisés par l'armée.

L'envoi de 30 000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan, que Barack Obama devait annoncer mardi soir dans un discours à la nation, est sans commune mesure avec l'intervention des États-Unis au Vietnam, à laquelle le conflit afghan est parfois comparé.

La guerre du Vietnam, la plus meurtrière pour les États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, a fait 60 fois plus de morts dans les rangs américains que la guerre contre l'afghanistan.

Au plus fort de l'engagement américain au Vietnam, les GI's y étaient huit fois plus nombreux qu'en Afghanistan actuellement.

ndlr : Les chiffres ne reprenent pas l'engagement OTAN, soldats aghan et mercenaire en Afghanistan.

30.000 nouveaux soldats US seront envoyés, s'ajoutant aux 34.000 engagés dans l'opération Enduring Freedom et aux 72.000 soldats rassemblés par l'ISAF et commandés par l'Otan. Il faut ajouter à ces chiffres, les 70.000 mercenaires qui constituent les diverses milices privées et les 200.000 soldats et policiers afghans

= 400. 000 soldats

Voici un tableau des principaux conflits auxquels ont participé les États-Unis depuis 1945, avec le nombre maximum de soldats américains présents ensemble sur le terrain, le nombre de victimes (au combat ou non) officiel ainsi que le coût officiel du conflit:

 

GUERRE DE COREE, 1950-53

Mobilisés: 326 863

Décès: 36574

Blessés: 103284

Coût: 30 milliards de dollars (320 milliards en dollars de 2008)

 

GUERRE DU VIETNAM, 1964-73

Mobilisés: 549000 (maximum atteint en 1968)

Décès: 58209

Blessés: 153303

Coût: 111 milliards de dollars (686 milliards en dollars de 2008)

 

GUERRE DU GOLFE, 1990-91

Mobilisés: 694550

Tués: 382

Blessés: 467

Coût: 61 milliards de dollars (96 milliards en dollars de 2008)

 

AFGHANISTAN, 2001-09

Mobilisés: 68000 actuellement

Tués: 929

Blessés: 4.334

Coût: 171 milliards de dollars (valeur en 2008)

 

IRAK, 2003-09

Mobilisés: 119000 actuellement (250000 lors de l'invasion en 2003)

Tués: 4367

Blessés: 31557

Coût: 648 milliards de dollars (valeur en 2008) 

Sources: chiffres des ministères américains de la Defense et des Anciens combattants.

Pour les conflits en cours en Irak et Afghanistan, les chiffres  des victimes proviennent du site icasualties.org.

Les coûts cités sont ceux de l'institut de recherche indépendant Center for Strategic and Budgetary Assessments.

Agence France-Presse

Publié le 01 décembre 2009

http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/200912/01/01-926790-effectifs-militaires-lafghanistan-tres-loin-du-vietnam.php


3-5 Un militaire belge coûte 156.700 euros.

En 2009, la mission belge en Afghanistan coûtera 76 millions d'euros, soit 40,8 millions pour sa mise en oeuvre et 34,7 millions pour le paiement de 485 soldats, selon des chiffres transmis par le ministère de la Defense à la Cour des Comptes.

Un rapide calcul établi lundi par des quotidiens francophones, permet donc d'estimer le coût d'un militaire belge mobilisé en Afghanistan à 156.700 euros, soit un sixième de ce que coûte un GI. Ce coût ne représente qu'une estimation moyenne qui ne tient pas compte par exemple des grades des militaires.Il s'agit du coût global de la mission rapporté à chaque homme.

Rien qu'en masse salariale, un soldat en Afghanistan coûte 71.500 euros. Ce à quoi il faut rajouter les frais de fonctionnement (envoi de matériel, assurances, nourriture, campement, ...). Un soldat (célibataire, sans enfant, en service depuis de deux ans), resté en Belgique, gagne à la fin du mois un salaire net de 1303,65 euros, contre 4184,90 euros s'il est envoyé en Afghanistan. Le supplément pour ce soldat s'élève donc à 2881,125 euros, soit plus de trois fois ce qu'il gagnerait en restant à la maison. Le risque est à ce prix, conclut Vers l'Avenir.

30/11

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/societe/290139/un-mil... 


3-6 Les jeunes  des Etats-Unis  refusent de tuer et de mourir  pour le pétrole  et l’empire américain.

Aux jeunes et aux organisations de jeunesse du monde

Les jeunes  des Etats-Unis  refusent de tuer et de mourir  pour le pétrole  et l’empire américain

La majorité de la jeunesse a voté pour Obama parce que les jeunes veulent la fin des guerres, mais aujourd’hui l’administration Obama intensifie la guerre contre le peuple Afghan en envoyant un contingent supplémentaire de 44 000 hommes. Nous ne l’acceptons pas ! Nous refusons de laisser cet acte de barbarie s’accomplir  en notre nom !

L’escalade en Afghanistan s’inscrit dans la « guerre sans fin « menée contre les peuples du monde.

Le gouvernement américain maintient plus de 100 000 hommes en Irak, étend la guerre au Pakistan et a financé la brutale offensive Israélienne contre les Palestiniens.

De même, Obama maintient plus de 730 bases US à travers le monde et fait actuellement pression pour en établir sept autres en Colombie.

De l’occupation de Haïti aux conflits prétendument «ethniques» fomentés par l’impérialisme en Afrique   les guerres et les occupations dénient tout avenir aux jeunes du monde entier.

Cette politique bénéficie-t-elle à la jeunesse et aux travailleurs des Etats Unis ? Non ! Ces guerres ne font qu’enrichir une petite minorité de profiteurs.

Nous refusons de tuer et de mourir pour les grandes firmes capitalistes américaines !

Nous voulons de vrais emplois, un enseignement de qualité et l’accès à la culture ! Nous voulons un avenir !

Nous appelons la jeunesse et les organisations de jeunesse du monde à se joindre à nous dans une campagne internationale de la jeunesse contre la guerre. Nous proposons l’organisation d’une journée internationale contre la guerre le 5 Décembre 2009 ainsi qu’une journée de protestation internationale commune le 20 Mars 2010 - (septième anniversaire de l’invasion américaine de l’Irak) contre l’occupation de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Palestine, de Haïti ainsi que contre la présence de bases militaires américaines à travers le monde.

Retrait immédiat des troupes américaines

et des troupes de l’OTAN !


3-7 L'US Air Force dévoile son drone secret : c'est un RQ-170 Sentinel !
La photo d'un drone secret, publiée mardi sur ce blog, a fait le tour du monde des passionnés d'aviation. Le magazine américain Aviation Week a fini par obtenir hier soir cette information auprès de l'US Air Force : ce drone est un RQ 170 Sentinel de Lockheed-Martin qui opère à partir de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan.

L'USAF reconnait "développer un drone furtif pour fournir des capacités de reconnaissance et de surveillance aux forces déployées".

Le RQ-170 est mis en oeuvre par le 30ème escadron de reconnaissance de Tonopah Test Range, dans le Nevada. Ce programme est ce que les spécialistes appellent un Skunk Work, l'un des programmes secrets de la firme Lockheed. Cet engin avait été observé, de loin et dans de mauvaises conditions, en 2007.

La designation RQ signifie Reconnaissance (R) et Drone (Q). La Sentinel ne semble donc pas être armé (indicatif M) comme le sont les Predator ou Reaper. Son envergure serait d'une vingtaine de mètres.

Ses formes en font, comme le reconnait l'USAF, un engin furtif. Quel intérêt d'utiliser un appareil discret au dessus de l'Afghanistan ? A priori aucun, dans la mesure où les résistants ne possèdent aucun système de détection radar et de capacités d'interception d'appareils volant à haute altitude.

Il est donc probable qu'il soit destiné à d'autres théâtres d'opérations à partir de Kandahar. Regardez une carte : les pays intéressants ne manquent pas dans la région...

05/12/2009

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/12/...


3-8 Lawrence : John McCain sermonne ... le mauvais élève .

Quelle audace de l’ancien candidat présidentiel John McCain de sermonner le Canada à cause qu’il a pris la décision de se retirer militairement d’Afghanistan en 2011.

McCain est convaincu qu’il faut continuer d’envoyer des troupes à l’abattoir pour empêcher que les Résistants reprennent le contrôle du pays, et pour permettre une victoire des troupes de l’OTAN.

Pourtant McCain semble oublier, que de nombreux généraux et même des politiciens ont déjà reconnu, que la guerre en Afghanistan ne pouvait être gagnée et que de plus, qu’il faudrait envisager la possibilité de négocier avec les Résistants pour avoir la paix.

Quel est alors l’intérêt de continuer à envoyer les soldats canadiens en Afghanistan pour qu’ils se fassent tuer, devenir invalides ou encore vivre le restant de leur vie avec des syndrômes post-traumatiques?

Il ne faut pas oublier que même certains pays membres de l’OTAN n’ont jamais voulu prendre une part active en Afghanistan, en augmentant leur présence militaire, se consentant plutôt d’aller dans des secteurs comportant un minimum de risque, pour ne pas nuire à leur électorat. Si l’OTAN tient vraiment à avoir un effort accru en Afghanistan, que certains de ses pays membres s’impliquent d’avantage dans ce bourbier inextricable.

De plus, il règne en Afghanistan un état de corruption institutionnalisé, et il est plus que probable, que le président Hamid Karzhai n’y pourra rien, même si il a révélé au lendemain de son élection, qu’il combattrait la corruption. Comment peut-il combattre sa corruption, alors que son propre frère est corrompu, comme l’a déjà affirmé l’ancien ministre des affaires étrangères du Canada Maxime Bernier qui s’était brûlé les doigts en se faisant répondre de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures d’un autre pays.

Au moment d’écrire ces lignes, l’OTAN demande l’envoi d’un nombre substantiel de troupes, mais le président Obama n’a toujours pas pris de décision sur le nombre qu’il va déployer, d’ailleurs même son ambassadeur en Afghanistan, un ancien militaire, est opposé à l’envoi de troupes supplémentaires en raison de l’instabilité politique en Afghanistan, et sans savoir si Karzhail va vraiment bouger dans certains dossiers que Washington considère important, comme le problème de corruption.

Il ne faut pas oublier que le Canada n’est pas le seul pays à vouloir quitter l’Afghanistan, des gouvernements comme l’Allemagne commence à subir de plus en plus de pressions pour se retirer de l’Afghanistan, alors que l’Australie cherche le moyen de se retirer le plus rapidement possible de ce pays.

Publié par Lawrence

le 25 novembre

http://www.latribuduverbe.com/archives/2009/11/john_mccain_ose_sermonner_le_c.html


3-9 15 membres du gouvernement et anciens ministres au centre d'une enquête pour corruption présumée.

Trois membres du gouvernement afghan et 12 anciens ministres font l'objet d'une enquête pour corruption présumée, a annoncé mardi le bureau du procureur général, alors que le président Hamid Karzaï s'est engagé à lutter contre ce fléau. "Nous enquêtons sur des allégations contre 15 ministres -trois du gouvernement actuel" et 12 "anciens ministres", a précisé Fazel Ahmad Faqiryar, premier procureur général adjoint, à l'Associated Press.

Il a refusé de divulguer les identités des ministres concernés, mais a souligné qu'aucune des personnes visées n'avait encore été interrogée.

D'après lui, un tribunal spécial est nécessaire pour poursuivre un membre du gouvernement. "Ce tribunal sera heureusement mis en place très prochainement", a-t-il dit. "Le président approuvera les juges pour ce tribunal".

Mais Abdul Malik Kamawi, un membre de la Cour suprême de l'Afghanistan, a avancé qu'une loi autorisant l'installation de ce tribunal spécial devait encore être soumise à l'approbation du Parlement. En attendant ce vote, d'anciens membres du gouvernement peuvent être poursuivis devant d'autres tribunaux afghans.

Lors de son deuxième discours d'investiture, le président Karzaï s'est engagé à soutenir les arrestations de personnes impliquées dans des faits de corruption. Des dirigeants internationaux ont menacé de retenir des hommes et des fonds en faveur du développement du pays si Karzaï ne s'attaquait pas à ce problème.

M. Faqiryar a déclaré que certains des anciens ministres faisant l'objet d'investigations s'étaient exilés à l'étranger. Il a précisé que le bureau du procureur général avait demandé au ministère des Affaires étrangères et à Interpol de l'aider dans leur arrestation et leur renvoi en Afghanistan.

Lors d'une conférence de presse, Humayun Hamidzada, un porte-parole de M. Karzaï, avait un peu plus tôt déclaré qu'aucun mandat d'arrêt n'avait été émis contre un ministre mais ne faisait pas référence aux investigations annoncées par M. Faqiryar

24/11

http://fr.news.yahoo.com/3/20091124/twl-afghanistan-corruption-fcd69a8_2.html


3-10 Guantanamo : Les Brèves

Ndlr : La publication de l’article ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage ce point de vue, mais doit être vu comme information.

1 Obama officialise un transfert de détenus dans l'Illinois.

La lettre adressée au gouverneur de l'Illinois et publiée par la Maison blanche précise que le gouvernement fédéral n'a nullement l'intention de libérer un seul de ces détenus sur le territoire des Etats-Unis.

Un responsable de l'administration américaine avait déclaré la veille qu'Obama demanderait au gouvernement fédéral de procéder à l'acquisition du centre correctionnel de Thomson dans l'Illinois "pour recevoir des prisonniers fédéraux et un nombre limité de détenus" de Guantanamo.

"La fermeture du centre de détention de Guantanamo est essentielle pour la protection de notre sécurité nationale et pour aider nos troupes à priver Al Qaïda d'un outil de recrutement meurtrier", a dit ce responsable.

A son entrée en fonction, au mois de janvier, Barack Obama s'était donné un an pour fermer la prison militaire de Guantanamo. Il est apparu depuis lors que ce calendrier ne pourrait pas être respecté et d'intenses débats ont eu lieu sur le sort des détenus.

La prison de Guantanamo compte encore quelque 220 détenus.

Reuters

16-12

http://fr.news.yahoo.com/4/20091215/twl-usa-guantanamo-obama-38cfb6d_1.html


2 Justice : 2 anciens prisonniers de Guantanamo acquittés.

Deux anciens prisonniers de Guantanamo, Abdelli Faghoul et Terari Mohamed, accusés d’appartenance à un groupe ‘terroriste’ activant à l’étranger, ont été acquittés hier par le tribunal criminel près la Cour d’Alger.Selon la décision de la chambre d’accusation, les deux accusés ont été remis le 15 août 2008 aux autorités sécuritaires algériennes après leur libération de la prison de Guantanamo, où ils ont été détenus pendant sept ans sans jugement. Selon la même source, les deux accusés étaient allés en Allemagne au début des années 1990 où ils se sont livrés au trafic de drogue et au vol avant de se rendre en Afghanistan jusqu’aux attentats du 11 septembre 2001, où ils furent arrêtés par la police pakistanaise. Pendant le procès, les deux accusés ont reconnu s’être adonnés au trafic de drogue en Allemagne, mais ont nié leur appartenance à un groupe terroriste en Afghanistan, affirmant qu’ils ont été « sauvagement torturés » durant leur emprisonnement à Guantanamo.

Le procureur général avait requis une peine de 20 ans de prison ferme contre les deux accusés, alors que la Defense avait plaidé l’innocence.

23/11

http://www.elwatan.com:80/Justice-2-anciens-prisonniers-de


Les commentaires sont fermés.