Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/01/2010

n°26 - journal d'Iran - (Dossier Spécial propagande & Les tentatives de déstabilisation) - 23-12 au 14-01-10 - : Début :- : Les manifs : «un scénario des sionistes et des Américains».


n°26 - journal d'Iran  - (Dossier Spécial propagande & Les tentatives de déstabilisation) - 23-12 au 14-01-10 - : Début :- : Les manifs : «un scénario des sionistes et des Américains».



journal d'Iran  

Dossier Spécial propagande & Les tentatives de déstabilisation.

 

n°26 du 23-12 au 14-01-10

C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Tiré à part :

André Bellon : Plus jamais ça !

Il n'y a aucune preuve concernant l'accès de l'Iran à l'arme atomique. 

Les Etats-Unis aident et soutiennent dans les coulisses les agitateurs.

Les agitateurs ont agi selon un scénario préparé d’avance.

Les sanctions contre l’Iran sont un précurseur à la guerre.

Paroles & action du président...

Les manifs : «un scénario des sionistes et des Américains»

Tous ceux qui ont œuvré contre la Révolution islamique en Iran ont échoué.  

Le pouvoir des peuples est dans la pensée, non dans les armes nucléaires ».

Suite

1 Politique

1) Iran

Fin

2 Politique Internationale

1 Usa

2 Les voisins

3 Organisations Mondiales & régionales

4 Le Monde

 



Tiré à part :

André Bellon : Plus jamais ça !

On se souvient des lamentations des journalistes qui s’étaient fait manipuler lors de l’affaire des faux charniers roumains de Timisoara en décembre 1989.

Sur le moment, la presse unanime s’exclama « plus jamais ça ! ».

On fit alors des colloques sur la déontologie du métier de journaliste, on reparla de la charte des devoirs de la profession de 1918. Bref, ce fut une communion dans la repentance.

Est-il vrai que les choses ne sont plus les mêmes aujourd’hui ?

Il y a quelques jours, France2, emportée par son enthousiasme à ‘défendre la démocratie en Iran’, a montré, comme on le sait, des images de répression des manifestations dans ce pays.

On a, cela étant, assez vite découvert que les photos étaient en fait celles de la répression au Honduras, pays qui ne semble pas passionner la rédaction de la chaîne.

La différence avec 1989 est donc réelle, mais pas où on pourrait le croire.

C’est tout simplement que cet évènement ne donne pas lieu aux mêmes indignations qu’alors.

Et puis, en 1989, les journalistes étaient manipulés ; aujourd’hui, ils s’intoxiquent eux-mêmes.

Il est vrai que les émotions de 1989 n’avaient débouché sur aucune mesure contraignante ou réforme de fond quant à la formation des journalistes et aux conditions d’exercice de leur métier.

Est-ce une justification ?

La légèreté et l’incompétence –pour ne pas dire plus- des journalistes serait-elle devenue une banalité.

Quant à la République et aux règles démocratiques, qui s’en soucie encore ?

André Bellon

samedi 9 janvier 2010

Source : http://www.le-groupe-republique.fr/index.php

http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve235

 

Il n'y a aucune preuve concernant l'accès de l'Iran à l'arme atomique. 

Un quotidien britannique a mis en cause le bien-fondé des documents publiés, dans le quotidien "Times", sur de prétendues activités nucléaires iraniennes, à vocation militaire. "Il n'y a aucun document prouvant que l'Iran se rapprocherait de la production d'une arme nucléaire.", selon le quotidien britannique, "Guardian".

"Il y a 7 ans, l'ex secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, avait prétendu qu'il y avait toujours des rumeurs, selon lesquelles, l'Iran se rapprocherait de la production de l'arme nucléaire, mais qu'en l'occurrence, on n'avait, en tout cas, besoin d'aucun document officiel, à ce propos, pour accuser ce pays.

31 Décembre

  http://french.irib.ir/
http://www.alterinfo.net/notes/

10-12

Pendant son discours à la Boston University, le renommé professeur Noam Chomsky a averti de la menace que les USA et Israël pose pour le monde et a dit que les gens peuvent avoir plus à craindre de ces deux là que de ceux que Washington essaye d'associer au terrorisme.  
 « [Les USA et Israël] uniformément et régulièrement… recourt à l’usage de la force et à la menace par la force… effectuent des agressions régulièrement et de façon répétée… envahissent d'autres pays, occupent d'autres pays, [et] invoquent la terreur et violence, » a-t-il dit.  
 Chomsky a également précisé que le gouvernement des USA et ses médias avaient diffusé des informations exagérées au sujet du programme nucléaire de l'Iran.  
 « Sur les 3 dernières années, il y a une campagne de propagande massive pour diaboliser l'Iran, qui le dépeint comme une menace majeure pour la paix dans le monde,» a-t-il dit.

 http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=113360&sectionid=3510203

http://www.alterinfo.net/Chomsky-Israel-est-une-base-militaire-US_a40216.html

 

Les Etats-Unis aident et soutiennent dans les coulisses les agitateurs.

La chaîne Press TVa rapporté que dimanche, vers midi, alors que les habitants de Téhéran étaient en train de célébrer les cérémonies de l’Achoura et du martyre du vénéré Imam Hossein (béni soit-il), plusieurs groupes ont procédé à une manifestation illégale dans les rues du centre et du sud de Téhéran, dégénérant les cérémonies de l’Achoura à la violence. Ces groupes d’agitateurs ont attaqué les effectifs de la police et des gens ordinaires qui participaient aux cérémonies de l’Achoura, en scandant des slogans offensants.

Selon une source proche du ministère iranien du Renseignement, plusieurs fauteurs de trouble qui ont été arrêtés, sont des membres du groupuscule terroriste des Monafeghine.

Suite a ces manifestations  à Téhéran et quelques autres villes iraniennes, dimanche au jour de l’Achoura, la Maison Blanche a publié un communiqué pour soutenir les fauteurs de troubles.

« Les Etats-Unis soutiennent les efforts du peuple iranien », dit le communiqué.  

Les Etats-Unis et certains pays européens avaient déjà pris des positions interventionnistes à l’égard des événements post-électoraux en Iran.

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton avait déclaré, le 9 août, lors d’une interview avec la chaîne CNN, que le fait que les auteurs des agitations survenues après l’élection présidentielle du 12 juin, parmi lesquels des employés des ambassades de France et de Grande Bretagne à Téhéran, serait un signe de faiblesse du gouvernement iranien.

Hillary Clinton avait ajouté que les Etats-Unis aidaient et soutenaient dans les coulisses les agitateurs.

28 Décembre

 http://french.irib.ir/

 

Les agitateurs ont agi selon un scénario préparé d’avance.

Le commandement des forces de l’ordre de Téhéran a annoncé dans un communiqué publié dimanche que les agitateurs avaient agi selon un scénario préparé d’avance, en coordination avec les médias étrangers afin de perturber l’ordre public.

Le communiqué a ajouté que les forces de l’ordre avaient utilisé fermement leurs moyens, sans porter de l’arme à feu, pour disperser les fauteurs de trouble.

Nous lisons dans le communiqué : « Malheureusement, lors de ces troubles, cinq personnes ont trouvé la mort de manière douteuse. Plusieurs personnes ont été blessées. Une enquête est en cours pour identifier les fauteurs de trouble. »

 Les médias occidentaux qui couvrent les agitations de dimanche à Téhéran, les ont présentées comme les protestations populaires contre les résultats de l’élection présidentielle du 12 juin.

Les chaînes CNN, BBC, NBC et Al-Jazeera et les agences de presse Associated Press et France Presse prétendent que cinq personnes ont été tuées lors des agitations par le tir direct des forces de l’ordre et de la police.

Or, les événements post-électoraux en Iran a ont déjà révélé l’intervention directe et indirecte des pays étrangers dans les troubles à l’intérieur de l’Iran.

En effet, le peuple iranien est parfaitement conscient aujourd’hui que les puissances étrangères cherchent à réaliser leur projet de changement de régime en Iran par le biais des agitations à l’intérieur du pays.

 http://french.irib.ir/

Les sanctions contre l’Iran sont un précurseur à la guerre.

Discours de Ron Paul :

« La semaine dernière la Chambre du Congrès a approuvé avec une majorité écrasante une mesure pour mettre en place un nouveau paquet de sanctions contre l’Iran. Si cette mesure passe au Sénat, les Etats-Unis ne pourront plus faire affaire avec quiconque vendant des produits pétroliers raffinées à l’Iran ou les aidant à développer leur propre capacité de raffinage du pétrole.

La chose triste est que plusieurs de mes collègues ont voté pour cette mesure parce qu’ils pensent que cela conduira à une opération militaire contre l’Iran.

Je leur pose la question, comment le Congrès réagirait si un autre gouvernement menaçait de cette façon nos partenaires commerciaux critiques ?

N’y verrions nous pas un acte de guerre ?

Cette politique est de l’isolationnisme pur. Elle est conçue pour fomenter la guerre en coupant le commerce et la diplomatie.

Beaucoup oublient que le marécage en Irak a commencé par un embargo. Les sanctions ne sont pas de la diplomatie. Elles sont un précurseur à la guerre et un embarras pour un pays qui prend à la légère le libre échange.

C’est ironique que les gens qui décrient l’isolationnisme cautionnent de telles actions. Si un gouvernement étranger essayait d’isoler économiquement les USA, coupait notre approvisionnement en pétrole, ou nous poussait à la famine, est-ce que cela pousserait les Américains à admirer cette entité étrangère ?

Ou est-ce que cela nous pousserait à nous unir sous le drapeau national pour la survie de notre pays ?

Nous ne tolérerions pas d’opérations secrètes étrangères fomentant le changement de régime au sein de notre gouvernement. Pourtant notre CIA fait cela en Iran depuis des décennies. Naturellement que les Iraniens ressentent tout cela.

En fait, beaucoup en Iran en veulent encore à la CIA pour sa participation dans le renversement de leur leader démocratiquement élu en 1953. La réponse n’est pas de couper l’essence aux Iraniens.

La réponse à donner est de rester en dehors de leurs affaires et de commercer avec eux honnêtement. Si nos agents n’étaient plus en Iran, ils ne serviraient plus de boucs émissaires au régime, qui correctement ou incorrectement, les blâme pour chaque mauvaise chose qui arrive.

Aussi mauvais que d’autres régimes puissent l’être, il incombe à leur propre peuple de gérer leurs affaires de façon à réaliser une vraie autodétermination.

Quand des étrangers incitent en coulisse au changement de régime, le nouveau gouvernement qu’ils instituent est toujours perçu comme servant l’intérêt du pays des instigateurs.

Pour le coup, nous subirons doublement le blâme de vouloir mettre en place un mauvais gouvernement. Au lieu de cela nous devrions rester totalement en dehors de leurs affaires.

A l’exception du complexe militaro-industriel, nous voulons tous un monde plus paisible.

Beaucoup sont hystériques au sujet de la menace imminente d’un Iran nucléaire. Voici les faits : L’Iran n’a été jamais failli au Traité de Non Prolifération nucléaire (TNP) qu’ils ont signé.

Cependant, étant entouré par des puissances nucléaires, on peut comprendre pourquoi ils pourraient vouloir détenir la capacité nucléaire si c’est pour seulement pour se défendre et être traités plus avec respect. Après tout, nous ne sanctionnons pas les pays ayant la capacité nucléaire. Nous prenons avec eux les négociations diplomatiques beaucoup plus au sérieux, et nous leur envoyons fréquemment l’argent au lieu de cela. Les pays non-nucléaires sont ceux que nous bombardons. Même si l’Iran essayait de violer le Traité de Non Prolifération, ils pourraient à peine être blâmés, puisque la politique extérieure des USA leur donne toutes les incitations pour le faire. »

Source : Alterinfo

22 décembre

Article original : " http://www.prisonplanet.com/iran-sanctions-are-a-precursor-to-war.html "

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article7099



Paroles & action du président...

Les manifs : «un scénario des sionistes et des Américains»

Le président Ahmadinejad a affirmé ce mardi que les manifestations anti-gouvernementales de dimanche ont été instrumentalisées par les occidentaux et répondent à «un scénario commandé par les sionistes et les Américains».

Des défilés dont les occidentaux «sont les seuls spectateurs», selon cette déclaration d'Ahmadinejad à l'agence officielle Irna. «C'est un spectacle qui fait vomir, mais aussi bien ceux qui l'ont planifié que ceux qui ont participé à ce spectacle se trompent».

Le président a également dénoncé les déclarations du président américain Obama et du gouvernement britannique critiquant la répression de ces manifestations, en affirmant : «Nous leurs avons donné des conseils à de nombreuses reprises, mais apparemment ils insistent pour expérimenter l'humiliation.» «Ils vont voir que le peuple iranien, en se mobilisant sur le terrain, va les déshonorer une nouvelle fois», et qu'ils seront «encore plus humiliés que leurs prédécesseurs (les précédentes administrations américaines et britanniques, ndlr)».

AFP

29/12/

http://www.liberation.fr/monde/0101611024-ahmadinejad-un-scenario-des-sionistes-et-des-americains?xtor=EPR-450206

 

Tous ceux qui ont œuvré contre la Révolution islamique en Iran ont échoué.  

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi, que tous ceux qui ont œuvré contre la Révolution islamique en Iran ont échoué.
«Tous ceux qui s'opposent à
la Révolution islamique et sont impliqués dans des complots et vont jusqu’à trahir, seront confrontés à l'humiliation les uns après les autres," a expliqué le président Ahmadinejad.
Il a rappelé que la culture du martyr, le respect envers les anciens combattants et les familles endeuillées de martyrs devaient être connus des peuples du monde.
Il a dit que la voie des martyrs et des vétérans constituaient les critères du salut des hommes.
"La seule doctrine et pensée qui offrent des réponses adéquates aux besoins d'aujourd'hui de nos sociétés humaines c’est
la Révolution islamique.", a précisé le président iranien.
"L'instauration du Velayat et de l'Imamat mettront un terme au pillage et à l'insolence de l'Arrogance mondiale.", a affirmé le président Ahmadinejad.

24/12

http://www2.irna.ir

http://www.alterinfo.net/notes/?start=10

 

Le pouvoir des peuples est dans la pensée, non dans les armes nucléaires ».

M. Ahmadinedjad, décembre 2009 au cours de sa tournée en Bolivie et au Venezuela :

 « Ceux qui sont contre l’Iran, ne sont pas des personnes qui sont contre les armements nucléaires, puisque eux-mêmes les ont.

Si quelqu’un est contre un acte illégal, inacceptable, en premier lieu il ne doit pas agir ainsi.

Eux-mêmes pratiquent cela et veulent que les autres ne le pratiquent pas ?!

Nous pensons que l’ère des armes nucléaires est arrivée à sa fin.

Si ces armes nucléaires avaient été utiles, elles auraient aidé l‘Union Soviétique ainsi que le gouvernement nord-américain à vaincre en Afghanistan ou en Irak.

Le régime occupationniste d’Israël aurait vaincu à Gaza.

Nous savons que l’armement nucléaire n’aide pas.

Tant les réglementations que les pensées sur l’utilisation de ces armes.

La religion interdit l’arme nucléaire, et la pensée logique fait comprendre que cela ne marche pas. Nous considérons que ceux qui sont à la recherche d’armes nucléaires sont des personnes politiquement arriérées.

L’ère des armements est révolue.

L’ère de l’humanité, de la pensée, commence ; le pouvoir des peuples est dans la pensée, non dans les armes nucléaires ».

Site Alerte Otan 


Les commentaires sont fermés.