Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/02/2010

n° 312- journal de l'Afghanistan - 10-01 au 03-02 : - :A1-:-L’amiral Mike Mullen reconnaît la défaite des États-Unis en Afghanistan.

n° 312- journal de l'Afghanistan - 10-01 au 03-02 : - :A1-:-L’amiral Mike Mullen reconnaît la défaite des États-Unis en Afghanistan.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



 journal de l'Afghanistan 

n° 312 - du 10-01 au 03-02

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes


 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html


 Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

Tiré à part ::

Agata Kovacs : L’amiral Mike Mullen reconnaît la défaite des États-Unis en Afghanistan.

L'aide, comme "arme de guerre".

Pétrole: l'Afghanistan a des gisements.

2,6 milliards de dollars sur 3 ans promis pour l'Afghanistan.

 L'Afghanistan interdit un engrais chimique utilisé pour la fabrication d'explosifs.

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

2009, année la plus meurtrière en 8 ans pour les civils.

Les civils seront encore plus victimes des occupants.

Les résistants nient être la cause des morts civils.

L'Isaf et l'armée tirent lors d'une manifestation en Afghanistan.

Des villageois accusent les forces de l'Otan d'avoir profané un Coran  = Neuf morts.

L'armée d'occupation tire sur des civils.

Quatre personnes tuées, les villageois signalent qu'il s'agit de civils.

Un imam tué par des soldats américains à Kaboul.

Un bébé tué lors d'une opération de l'OTAN en Afghanistan.

Paroles & action du président...

Obama va demander une rallonge de 33 milliards de dollars pour l'effort de guerre...

L’Afghanistan au cœur des débats.

La situation s'améliore …, assure McChrystal.

Les USA maintiendront une présence en Afghanistan et au Pakistan.

Afghanistan et Pakistan : nouvelle stratégie des USA.

Suite

1 Analyse & déclaration :

Résistance

Occupants:

2 Occupation de l'Afghanistan 

Les forces en présence

3 Politique (Fin)

2) occupants 

 



Tiré à part 

07-01

Les résistants profitent d’un hiver exceptionnellement doux pour intensifier leurs opérations.
http://fr.euronews.net/2010/01/07/

 

Agata Kovacs : L’amiral Mike Mullen reconnaît la défaite des États-Unis en Afghanistan.

Des officiers français du Renseignement militaire ont pu prendre connaissance, au début de l’année, d’un rapport pour le moins surprenant qui retranscrit les propos tenus par l’amiral Michael Glenn « Mike » Mullen, chef d’état-major des armées des États-Unis, lors d’une conférence donnée  le 10 décembre 2009 sur les derniers développements de la guerre en Afghanistan.

Selon ce document, Mullen déclare que « 2009 aura été la troisième année d’une détérioration continue et significative de la sécurité (…)en Afghanistan et d’un niveau des combats supérieur de 60% par rapport à 2008. » L’avenir, selon Mike Mullen, ne semble guère plus réjouissant : « Au point où en sont les choses, nous ne sommes certainement pas en train de gagner. Et, face à l’insurrection, il n’y a pas le choix : ou vous êtes en train de l’emporter, ou vous êtes en train de perdre. (…) Il est urgent de renverser la situation aussi rapidement que possible ». Et d’insister sur la nécessité de conduire d’avantage d’opérations clandestine de contre-terrorisme : « Nous l’avons fait en Irak, il est important de le faire en Afghanistan. »

La prochaine arrivée, à Kaboul, de 30′000 soldats, en « renfort », ne saurait donc suffire à « renverser la situation », selon l’amiral en chef.

Les résistants font partie du paysage politique.

Cette défaite des États-Unis et de leurs subalternes européens de l’OTAN en Afghanistan a été confirmée aujourd’hui par Robert Gate, en visite au Pakistan voisin , qui a indiqué que « les résistants font partie du paysage politique en Afghanistan ». « La question est de savoir s’ils sont prêts à jouer un rôle légitime dans le processus politique en cours, à savoir participer aux élections » a ajouté le chef du Pentagone.

Cette déclaration devant la presse intervient au moment où le président afghan Hamid Karzaï dévoile un pan de son nouveau « programme de réconciliation » avec résistants, qu’il présentera lors d’une conférence internationale sur l’Afghanistan prévue à Londres le 28 janvier.

Karzaï a indiqué, dans une interview à la BBC, qu’il allait proposer un travail et un salaire aux résistants pour qu’ils abandonnent la lutte armée, et qu’il allait utiliser les fonds de la communauté internationale pour cela. « Les résistants doivent accepter la démocratie » a encore indiqué, sans rire, le chef de l’État afghan, en omettant de préciser le genre de démocratie qu’il entend imposer, et pour laquelle il a déjà démontré le plus grand mépris en se faisant réélire par des fraudes massives lors du scrutin présidentiel de novembre dernier.

En guise de réponse, Qari Muhammad Yussuf, porte-parole des Résistants, a indiqué en fin de journée que pour la résistance « seule une victoire totale est envisageable : soit les armées d’occupation quittent l’Afghanistan, soit leurs soldats seront tués jusqu’au dernier. »

Agata Kovacs,

Mecanopolis

23 janvier 2010, 

http://www.mecanopolis.org/

 

L'aide, comme "arme de guerre".

Huit organisations humanitaires internationales ont tenu mercredi à attirer l'attention de la communauté internationale sur l'aide prodiguée à l'Afghanistan, alors que doit s'ouvrir prochainement à Londres une conférence internationale sur l'avenir du pays.

Les humanitaires ont pourfendu dans leur rapport, publié par Oxfam, "l'utilisation par les armées internationales de l'aide en tant qu'arme de guerre non mortelle". "Des projets expéditifs fournissent une solution temporaire plutôt que durable. Des actions humanitaires et de développements conduits par l'armée sont motivées par les intérêts politiques de donateurs et des objectifs sécuritaires à court terme. Souvent inefficaces, elles gaspillent l'argent et peuvent nuire aux Afghans", affirme le texte.

27/1

http://www.europe1.fr/International/Afghanistan-L-aide-comme-arme-de-guerre-127667/

 

Pétrole: l'Afghanistan a des gisements.
L'Afghanistan, l'un des pays les plus pauvres du monde, a dans son sous-sol des ressources pétrolières et minérales estimées à un millier de milliards de dollars, a affirmé aujourd'hui son président Hamid Karzaï.
Le pays pourrait devenir l'un des plus riches du monde si on l'aidait à exploiter ces gisements, a déclaré M. Karzaï à des journalistes. "J'ai une très bonne nouvelle pour les Afghans. Les premiers chiffres que nous avons montrent que nos gisements valent un millier de milliards de dollars. Pas un millier de millions, mais un millier de milliards", a-t-il dit. Cette estimation, a-t-il indiqué, provient d'une étude réalisée par l'Institut de géophysique américain (USGS), qui doit être achevée "dans deux mois".
L'Afghanistan dispose de gisements de cuivre, de fer, d'or, de minerai de fer, ainsi que de gaz naturel, de pétrole et de pierres précieuses et semi-précieuses, qui ont été peu exploités, car les conflits se sont succédés depuis une trentaine d'années.

1/2

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/01/31/01011-20100131FILWWW00107-petrole-l-afghanistan-a-des-gisements.php

2,6 milliards de dollars sur 3 ans promis pour l'Afghanistan

Les pays donateurs fourniront 2,6 milliards de dollars sur les trois prochaines années financières au fonds de ‘reconstruction’ pour l'Afghanistan, géré par la Banque mondiale.

Réunis vendredi à Londres, au lendemain de la conférence internationale sur l'Afghanistan, les 31 pays donateurs se sont mis d'accord sur une enveloppe d'environ 2,6 milliards de dollars pour la période 2010-2013, annonce le fonds dans un communiqué.

Cela représente une hausse de 32% par rapport aux sommes disponibles pour ce pays ces trois dernières années.

Le fonds est devenu essentiel dans le développement de l'Afghanistan.

AP 30/1

 

 L'Afghanistan interdit un engrais chimique utilisé pour la fabrication d'explosifs.

L'Afghanistan a interdit vendredi l'utilisation du nitrate d'ammonium, un engrais chimique qui peut être utilisé dans la fabrication d'engins explosifs. Les services du président Hamid Karzaï ont diffusé un décret interdisant l'utilisation, la production, le stockage, l'achat ou la vente de nitrate d'ammonium.

Le texte donne 30 jours aux Afghans pour remettre leurs stocks éventuels aux autorités.

Selon un communiqué, une enquête a montré que l'engrais avait été utilisé par des militants dans plusieurs attentats.

Les contrevenants seront poursuivis.

Les forces de l'OTAN ont déjà commencé à confisquer le nitrate d'ammonium, avec l'autorisation du gouvernement afghan, exhortant les agriculteurs à lui préférer des engrais contenant du nitrate d'urée

22/1

http://fr.news.yahoo.com/3/20100122/twl-afghanistan-interdiction-nitrate-amm-fcd69a8_1.html



Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

2009, année la plus meurtrière en 8 ans pour les civils.

Le nombre de civils tués en Afghanistan a augmenté de 14% avec plus de 2.400 morts en 2009, l'année la plus meurtrière en huit ans de guerre, a annoncé mercredi l'ONU dans un rapport.

Selon ce rapport, 2.412 civils ont été tués entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009, soit une hausse de 14% par rapport à 2008 (2.118).

L'année 2008 avait déjà été marquée par une hausse brutale de 40% du nombre de civils tués par rapport à 2007.

13/1

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-41378928@7-6...

 

22-01

Des données compilées par l'Organisation des nations unies font état de 2412 civils qui ont perdu la vie en Afghanistan en 2009, une hausse de 14 pour cent en un an. Ce bilan fait de 2009 l'année la plus meurtrière pour la population afghane depuis la chute du régime des résistants, en 2001.

La mort de civils est devenue source de colère grandissante en Afghanistan, ayant récemment donné lieu à des manifestations et naissance à de vives critiques contre le président Hamid Karzaï. Elle est également devenue une source majeure d'inspiration pour la propagande des résistants.

Mardi, un officier de l'armée américaine a affirmé que le général Stanley McChrystal, à la tête des troupes de la coalition en Afghanistan, envisageait de resserrer les règles pour les raids de nuit. Ce type d'opération militaire est devenu le principal motif de plaintes de la part des Afghans, après que le général McChrystal eut restreint, l'année dernière, les frappes aériennes et l'utilisation d'autres armements.

22/1

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/AL...

 

Les civils seront encore plus victimes des occupants.

Avec l'arrivée en 2010 des 40.000 soldats promis par les États-Unis et leurs alliés de l'OTAN, une augmentation du nombre de civils tués est à craindre.

«Plus des troupes arrivent, plus elles subisses des attaques. »

Il devrait y avoir beaucoup plus d'actes de guerre en 2010 et c'est une mauvaise nouvelle pour les civils», avait estimé mercredi Norah Niland, la responsable des droits de l'Homme à la mission de l'ONU en Afghanistan.

14-01

http://www.cyberpresse.ca/i

 

Les résistants nient être la cause des morts civils.

Les résistants ont rejeté jeudi une affirmation du chef de l'ONU, Ban Ki-moon, selon laquelle la plupart des civils tués en Afghanistan étaient victimes des résistants anti-gouvernementaux, a indiqué le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).
 Avec cette accusation, M. Ban "foule aux pieds" les principes de neutralité de l'ONU, ont déclaré les résistants jeudi, selon le SITE.

La résistance afghane a affirmé au contraire que les forces américaines et de l'Otan étaient la cause des victimes civiles et que prétendre le contraire visait à semer l'animosité entre la population et les résistants.

 Elle a ajouté que M. Ban avait peut-être été poussé à proférer ses accusations par le département américain de la Defense.
 "Vous devriez savoir qu'un jugement partial, le soutien aveugle d'un camp et la condamnation de l'autre ne peuvent qu'endommager de manière irréparable votre crédibilité, ce qui détruira votre prestige dans le monde, en particulier en Afghanistan," ont dit les résistants à l'adresse de M. Ban, selon le SITE.

08/01

http://www.portalangop.co.ao:80/motix/fr_fr/

 

L'Isaf et l'armée tirent lors d'une manifestation en Afghanistan.

Les troupes de l'Otan et les forces de sécurité afghanes ont ouvert le feu mardi lors d'une manifestation dans le Sud, faisant monter la température politique dans l'une des régions les plus volatiles du pays en proie à l'insurrection des résistants.

Les versions diffèrent sur le bilan des victimes et le rôle joué par les soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) et l'armée gouvernementale lors de l'incident.

Ce dernier est survenu à Garmsir, un ancien fief de la résistance dans la province méridionale de l'Helmand aujourd'hui contrôlé par les "marines" américains placés sous le commandement de l'Alliance atlantique.

Les pertes civiles provoquées par les agissements des forces étrangères et de l'armée nationale constituent un sujet ultrasensible en Afghanistan, débouchant sur des manifestations dans plusieurs localités ces dernières semaines.

Dans le cas de Garmsir, les forces de l'Otan disent avoir riposté pour abattre un tireur isolé qui avait tué un responsable afghan sur une base militaire alors qu'une manifestation était en cours. Selon la thèse de l'Isaf, la seule personne touchée par ses hommes a été ce tireur isolé.

CORAN PROFANÉ ?

Kamal Khan, n°2 de la police de l'Helmand, a déclaré pour sa part que l'armée gouvernementale avait ouvert le feu pour empêcher des manifestants de s'emparer d'un édifice public. D'après lui, huit protestataires ont été tués et 13 blessés.

Un journaliste de Reuters a aperçu plusieurs civils blessés en cours d'évacuation sur le principal hôpital de Lashkar Gah, chef-lieu de province, sans pouvoir donner de décompte précis. A l'hôpital, un médecin a indiqué que onze hommes avaient été soignés dans son établissement pour des blessures par balles.

Les manifestations faisaient suite à un raid lancé par des soldats occidentaux dans cette localité.

Selon Kamal Khan, les protestataires étaient descendus dans la rue à la suite de rumeurs propagées par les résistant sur des actes contraires à l'islam imputés à ces Occidentaux.

Des villageois ont affirmé que les manifestations avaient eu lieu à la suite d'informations selon lesquelles les forces étrangères auraient profané un Coran pendant leur raid

12/1

http://fr.news.yahoo.com/4/20100112/twl-afghanistan-viole...

 

Des villageois accusent les forces de l'Otan d'avoir profané un Coran  = Neuf morts

13-01

Un haut responsable dans le district de Garmsir a précisé qu'une manifestation de 2.000 personnes avait dégénéré mardi, et que des affrontements avaient opposé entre des protestataires et les forces de sécurité, tuant six civils. Un porte-parole de la province a confirmé ce bilan de six morts mais n'a pas dit si les victimes étaient des civils.

Afp

13-01

Au moins neuf personnes ont été tuées mardi, dont huit par la police, lors d'une manifestation de villageois accusant les forces de l'Otan d'avoir profané un Coran dans le sud de l'Afghanistan, a assuré mercredi un responsable de la police.

Un responsable de l'hôpital de Lashkar Gah, la capitale du Helmand, a indiqué à l'AFP avoir reçu dix personnes "avec des blessures par balles à l'estomac, à la tête et aux jambes".

"D'eux entre deux sont dans un état grave", a souligné le médecin.

Des témoins interrogés par l'AFP et un responsable des services afghans de sécurité s'exprimant sous couvert de l'anonymat ont affirmé que des soldats de l'Otan avaient également tiré sur les manifestants.

La Force de l'Otan a cependant assuré avoir abattu un sniper qui avait tué un responsable afghan en marge de cette manifestation.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jsKKG6FZU1H1CkUGRLKz9Z0pMiWA

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5iicb9Q51TgUrOPNQpF7yQJRr1frw

 

L'armée d'occupation tire sur des civils.

L'armée afghane et des "marines" américains ont tiré mercredi sur une foule de 200 à 400 civils regroupés devant l'entrée d'une base militaire de l'Helmand, dans le sud du pays.

Le massacre, qui a été divulgué vendredi par l'Otan, a fait au moins cinq blessés civils.

La Force internationale (Isaf,) ) a précisé que les soldats ont tiré pour obliger la foule à garder ses distances. C'est le second incident du genre en l'espace de 48 heures dans la région de Garmsir, dans l'Helmand.

15/1

http://www.lejdd.fr/International/Asie/Depeches/Afghanistan-L-armee-tire-sur-des-civils-165079/

 

Une bombe tue cinq membres d'une même famille.

Cinq membres d'une même famille, dont quatre enfants, ont été tués vendredi par une bombe placée sur une route dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé la police.

L'explosion dans le sud du pays s'est produite alors que la famille rentrait chez elle après un pèlerinage dans le district de Spin Boldak, dans la province de Kandahar, près de la frontière pakistanaise, a précisé de le commandant de la sécurité frontalière Abdul Razaq.

La police pense que le véhicule de la famille n'était pas visé, mais a sauté sur une mine terrestre, qui avait pour cible la police ou d'autres responsables. Une femme et quatre enfants, trois enfants et un garçon, ont été tués alors que le père et un autre membre de la famille ont été blessés.

15-01

http://fr.news.yahoo.com/3/20100115/twl-afghanistan-viole...

 

L'armée allemande a tiré sur des civils.

Des soldats allemands ont tué dimanche un civil afghan et blessé un autre dans la ville de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a annoncé le chef de la police de la province de Kunduz, Mohammad Razak Jakubi. L'armée allemande a confirmé l'information.
Un porte-parole de l'armée allemande a rappelé que les troupes étrangères présentes en Afghanistan avaient reçu des menaces d'attentat et avaient dressé, de ce fait, des checkpoints.(…)  (belga)

17/01

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1055334/2010/01/17/L-armee-allemande-a-tire-sur-des-civils-en-Afghanistan.dhtml

 

Quatre personnes tuées, les villageois signalent qu'il s'agit de civils.

Raid de l'OTAN au sud-ouest de Kaboul, a annoncé jeudi l'Alliance atlantique. Des villageois ont affirmé que les victimes étaient des civils.

L’Alliance atlantique précise qu'un des quatre suspects tués est un adolescent d'une quinzaine d'années qui avait attrapé l'arme d'un soldat.

L'un des résistants a été interpellé pendant l'opération, précise le communiqué.

Les habitants du secteur de Qara Bagh, dans la province de Ghazni, ont affirmé que des troupes étrangères étaient arrivées en hélicoptère et avaient pris d'assaut deux maisons mercredi à 22h00.

Ils ont tué un père et ses deux fils, ainsi qu'un voisin, alors qu'ils n'étaient pas armés, ont affirmé Moussa Jalali et d'autres habitants du village de Baram.

Le chef de la police de la province Khial Baz Shirzai a également déclaré que les quatre personnes tuées dans le raid de mercredi étaient des résistants

22/1

http://fr.news.yahoo.com/3/20100121/twl-afghanistan-viole...

 

Un imam tué par des soldats américains à Kaboul.

Des soldats américains ont tué par erreur un imam en ouvrant le feu sur sa voiture jeudi à Kaboul, selon la police et des témoins.

Selon l'OTAN, les militaires ont ouvert le feu sur une voiture "qui est apparue comme une menace" près de Camp Phoenix, une base américaine située dans l'est de la capitale afghane. Il s'agit d'une erreur "regrettable", a ensuite indiqué l'OTAN.

Mohammad Yunus, était âgé de 36 ans. Aucun dédommagement ne le rendra à sa famille, a souligné son frère, Mohammad Youssef Ajami.

"M. Karzaï, assis sur son trône, n'a aucun contrôle sur les forces étrangères. On devrait juger ces soldats qui ont tué mon frère, qui n'a rien fait de mal et roulait sur une grande route dans une partie sûre de Kaboul", a-t-il ajouté.

AP 28/1

30-01

Dans la province voisine de Ghazni, des soldats de l'Otan ont ouvert le feu sur un véhicule, tuant deux civils et en blessant un autre.

AP 30/1 

Un bébé tué lors d'une opération de l'OTAN en Afghanistan

L'OTAN a annoncé dimanche la mort d'un bébé tué lors de combats entre des soldats de la force internationale et des résistants dans la province d'Uruzgan dans le centre de l'Afghanistan.

Quatre résistants présumés ont été tués et une "femme avec des blessures légères ainsi qu'un bébé qui avait souffert de blessures mortelles ont été découverts" après les combats, précise le communiqué.

1/2

http://fr.news.yahoo.com/3/20100131/twl-afghanistan-otan-violences-fcd69a8_2.html


Paroles & action du président...

Obama va demander une rallonge de 33 milliards de dollars pour l'effort de guerre...

Le président américain Barack Obama va demander au Congrès de lui accorder une rallonge de 33 milliards de dollars à consacrer à l'effort de guerre en Irak et en Afghanistan, a-t-on appris mardi de sources militaires. Cette rallonge s'ajoute aux 708 milliards de dollars que l'exécutif aurait l'intention de consacrer au budget de la Défense l'an prochain, selon les mêmes sources.

Les sources militaires qui ont révélé ce chiffre à l'Associated Press ont requis l'anonymat, car le projet de budget 2011 ne sera soumis que le 11 février.

Les 33 milliards de dollars additionnels seront consacrés principalement à l'Afghanistan, où les Etats-Unis ont l'intention de durcir leur effort. Fin 2009, l'administration Obama a parlé d'envoyer 30.000 hommes en plus sur ce théâtre de guerre. AP

13/1

http://fr.news.yahoo.com/3/20100113/twl-usa-afghanistan-i...


L’Afghanistan au cœur des débats.

La situation s'améliore …, assure McChrystal.

Les troupes américaines envoyées en renfort en Afghanistan ont déjà réalisé des «progrès» face aux résistants et la situation est en train de s'améliorer, a assuré le commandant des forces internationales en Afghanistan dans un entretien à la chaîne de télévision américaine ABC.

«Je crois que nous avons fait des progrès» au cours des sept derniers mois, date de l'arrivée de la première vague de renforts américains envoyés par le président Barack Obama, affirme le général Stanley McChrystal dans cette interview publiée lundi sur le site internet d'ABC.

Toutefois, «la mission n'est pas encore accomplie», ajoute-t-il, alors que Washington a annoncé en décembre l'envoi de 30 000 hommes supplémentaires en Afghanistan, sur les recommandations du général McChrystal.

Le nombre de soldats américains et de la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF) va ainsi être porté à 150 000 cette année.

Le général américain a cité pour exemple les progrès constatés dans la province du Helmand (sud), un bastion de l'insurrection où la présence militaire a été considérablement renforcée l'an passé.

«Quand je suis dans une zone qui était contrôlée par les résistants il y a encore sept mois et que l'on rencontre des chefs tribaux qui font preuve d'un optimisme considérable en parlant de l'avenir, on sent que le vent est en train de tourner», affirme-t-il.

Toutefois, «le temps presse dans l'esprit des Afghans et je pense que nous devons nous dépêcher de les convaincre que nous pouvons les aider à construire un pays».

La Maison Blanche a décrété que les troupes américaines commenceraient à se retirer d'Afghanistan en juillet 2011.

L'optimisme du général semblait corroboré par les résultats d'un sondage publié lundi. Selon cette enquête commandée par ABC et les chaînes de télévision britannique BBC et allemande ARD, 70% des Afghans estiment que leur pays va dans la bonne direction, contre 40% seulement en janvier 2009.

Le patron de l'Agence américaine de renseignement militaire (DIA), le général Ronald Burgess, s'est également montré optimiste lundi sur les opérations visant Al-Qaïda et les résistants en Afghanistan et au Pakistan.

«Je pense que nous avons rencontré beaucoup de succès dans nos opérations», s'est-il félicité au cours d'une interview à la radio Voice of America.

Mais, a-t-il souligné, il est difficile d'évaluer les effets des récentes offensives pakistanaises contre les résistants dans le nord-ouest du Pakistan.

«Combien d'ennemis ont été retirés du paysage? Ou bien l'ennemi s'est-il disséminé dans la campagne ou déplacé vers un autre endroit?», s'est-il interrogé.

«Même s'il y a toujours quelque chose à gagner en forçant l'ennemi à quitter son sanctuaire, en fin de compte, je pense que c'est un ennemi qu'il va falloir tuer», a-t-il affirmé

.http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201001/11/01-938168-la-situation-sameliore-en-afghanistan-assure-mcchrystal.php

 

 Les USA maintiendront une présence en Afghanistan et au Pakistan.

Les Etats-Unis maintiendront une présence civile en Afghanistan et au Pakistan sur une longue période, même après le retrait des troupes militaires de la région, indique un rapport du département d'Etat.

"Alors que notre mission de combat en Afghanistan n'est pas illimitée, nous resterons politiquement, diplomatiquement et économiquement engagés en Afghanistan et au Pakistan sur le long terme pour protéger nos intérêts durables dans la région", dit le rapport.

"Reconnaissant que nous ne pouvons abandonner l'Afghanistan comme nous l'avons fait en 1989 après le retrait soviétique, notre effort civil doit être maintenu au-delà de notre mission de combat de sorte que l'Afghanistan ne devienne pas un Etat failli et un refuge pour al Qaïda".

Le président Barack Obama a annoncé le mois dernier son intention d'envoyer 30.000 hommes en Afghanistan, s'ajoutant aux 68.000 soldats qui s'y trouvent déjà.

Il a dit que les Etats-Unis commenceraient à retirer leurs troupes au milieu de 2011, mais des responsables ont indiqué que le retrait dépendrait des conditions sur le terrain et qu'aucune date butoir pour le départ des troupes n'avait été fixée.

Obama devrait, dans le prochain budget qu'il soumettra au Congrès, le 1er février, demander 33 milliards de dollars de crédits d'urgence pour financer les renforts.

Sa demande de financement de sa nouvelle stratégie afghane comportera "un montant important pour l'assistance civile afin de mettre en œuvre nos programmes", dit, sans avancer de chiffre, le rapport du département d'Etat.

"Alignée sur nos objectifs de sécurité nationale, l'assistance civile contribuera à établir des compétences afghanes dans des domaines clefs et aussi à rassurer les Afghans quant à notre engagement à long terme", poursuit le rapport intitulé "Stratégie de stabilisation régionale en Afghanistan et au Pakistan".

22/1

http://fr.news.yahoo.com/4/20100122/twl-usa-afghanistan-p...

 

Préparer la conférence internationale sur l'Afghanistan.

Le secrétaire au Foreign Office britannique, David Miliband, est en visite aux Etats-Unis pour préparer la conférence internationale sur l'Afghanistan prévue la semaine prochaine à Londres.

Après une réunion avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, Miliband a déclaré devant les sénateurs américains que de nombreux pays devraient profiter de la conférence pour annoncer une hausse de leurs contributions civiles et militaires en Afghanistan.

Il a estimé qu'il était impératif que la stratégie militaire soit accompagnée d'une stratégie civile tout en rappelant la nécessité de transférer à terme la gestion de la sécurité du pays aux autorités afghanes.

Hillary Clinton a appelé de son côté les pays alliés à "mobiliser leurs ressources civiles et militaires dans le cadre de l'agenda cohérent et crédible qui a été fixé pour l'Afghanistan".

Le rapport du département d'Etat américain précise qu'une augmentation importante du nombre d'experts civils est prévue pour contribuer à la reconstruction du secteur agricole de l'Afghanistan, au renforcement du régime et aux efforts de réintégration des combattants résistants qui renoncent à al Qaïda.

Le rapport n'avance aucun chiffre précis mais il dit que l'augmentation du nombre d'experts civils sera supérieure au récent triplement des civils américains en Afghanistan, qui sont passés de 320 il y a un an à un millier.

Les experts proviendront de différents départements et agences américaines et notamment des départements d'Etat, de l'Agriculture, du Trésor, de la Sécurité intérieure et de la Justice, ainsi que de l'agence de lutte anti-drogue et du FBI.

22/1

http://fr.news.yahoo.com/4/20100122/twl-usa-afghanistan-p...

 

Afghanistan et Pakistan : nouvelle stratégie des USA.

Hillary Clinton défend "une relation à long terme". L'objectif affiché est d'affaiblir l'extrémisme via l'action politique et l'aide économique.

La secrétaire d'Etat américaine a dévoilé jeudi 21 janvier une stratégie civile des Etats-Unis en Afghanistan et au Pakistan, promettant d'établir une "relation à long terme" avec ces pays.
La "Stratégie régionale de stabilisation de l'Afghanistan et du Pakistan" a été préparée par Richard Holbrooke, l'émissaire américain pour ces deux pays cruciaux dans la lutte des Etats-Unis contre l'islamisme.
Elle est dévoilée moins de deux mois après l'annonce de renforts militaires massifs en Afghanistan par le président américain Barack Obama et vise à affaiblir l'extrémisme via l'action politique et l'aide économique.
"Loin d'un exercice de "construction d'Etats", ces programmes ciblent un niveau réaliste de progrès dans des secteurs essentiels", indique Hillary Clinton dans un communiqué. Et, à la différence de la guerre, ils ne seront pas limités dans le temps.

Développement de l'agriculture en Afghanistan
En Afghanistan, l'administration Obama souhaite augmenter de 20 à 30% en 2010 le nombre des conseillers civils américains présents dans le pays, qui serait aujourd'hui d'environ un millier. Nombre d'entre eux seront affectés à un plan de développement de l'agriculture.
Dans la lutte contre les résistants et Al-Qaïda, les Etats-Unis veulent frapper plus encore les flux financiers soutenant les résistants, tout en favorisant "la réintégration des résistants qui se détournent d'Al-Qaïda.
Washington mise aussi sur la technologie pour contrer la propagande de la résistance, en facilitant l'accès "aux téléphones portables, à la radio et à la télévision".

Partenariat de long terme avec le Pakistan
Au Pakistan, le document de présentation de la nouvelle stratégie souligne d'abord qu'il subsiste "de la méfiance entre nos deux pays", bien que Washington voie "une ouverture créée par la récente transition vers un pouvoir civil et démocratique".
"Nous voulons bâtir un partenariat de long terme avec le Pakistan, fondé sur nos intérêts communs et reconnaissant que nous ne pouvons pas tolérer l'existence de lieux sûrs pour des terroristes dont la situation géographique est connue, et dont les intentions sont claires".
Cette phrase fait écho à la polémique lancée début novembre par Hillary Clinton, alors en visite au Pakistan et qui s'était publiquement interrogée sur la volonté des autorités pakistanaises de traquer les dirigeants d'Al-Qaïda, qui ont trouvé refuge au Pakistan depuis la fin 2001.
Les Etats-Unis préparent "un nouveau programme d'assistance" à long terme en complément de l'aide de 7,5 milliards de dollars sur cinq ans votée à l'automne par le Congrès américain.
Là encore, la Stratégie associe aide économique, soutien à la contre-insurrection et tentative de "diplomatie publique" pour
améliorer l'image de l'Amérique.
La situation au Pakistan est cependant bien plus complexe que celle qui prévaut en Afghanistan, et l'influence de l'Amérique dans ce pays "est nécessairement limitée", a admis Richard Holbrooke dans une audition au Sénat américain jeudi après-midi.

22.01

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/ameriques/20100122.OBS4428/afghanistan_et_pakistan__nouvelle_strategie_des_usa.html


Les commentaires sont fermés.