Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/02/2010

n°509 - Journal de Palestine - 21-01 au 14-02 - :Suite :- Le Hamas tire la sonnette d'alarme: Israël s'apprête à attaquer Gaza.


n°509 - Journal de Palestine - 21-01  au  14-02 - :Suite  :- Le Hamas tire la sonnette d'alarme: Israël s'apprête à attaquer Gaza.



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°509                  21-01  au  14-02

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be

 

Sommaire

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

 



3 Politique

a) Politique Palestinienne

1-3 Sur le terrain.

Le Hamas accuse Israël d'avoir assassiné un de ses cadres à Dubaï.

Le Hamas a accusé, ce vendredi, Israël d'avoir assassiné l'un des fondateurs de sa branche armée,  Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh, décédé le 20 janvier à Dubaï.
Dans un communiqué publié à Gaza, le Hamas affirme que "Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh est mort en martyr à Dubaï le 20 janvier 2010 dans des circonstances suspectes qui nécessitent une enquête, en coopération avec l'Etat des Emirats arabes unis".
"Nous imputons à "Israël" la responsabilité de l'assassinat de notre frère et dirigeant", a ajouté le mouvement palestinien, en affirmant que le Hamas "ripostera à ce crime au moment opportun".
Selon le communiqué du Hamas, Mabhouh avait été détenu à plusieurs reprises dans les geôles israéliennes et après sa sortie de prison "il a vécu pourchassé par l'occupant sioniste jusqu'au jour où il a réussi à quitter la bande de Gaza".
"Notre frère martyr était une cible de l'occupant depuis sa participation à l'opération d'enlèvement des deux soldats et en raison de son rôle et de son soutien à la résistance", a ajouté le texte. 
Mabhouh doit être enterré ce vendredi en Syrie ou sa dépouille a été transportée la veille, selon le site internet du mouvement palestinien.

29/01/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=121823&language=fr

 

Assassinat d'un cadre du Hamas, des suspects européens

 Un communiqué, citant la police, affirme que Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh, décédé le 20 janvier à Dubaï, a été assassiné dans un hôtel de la ville par "une bande criminelle professionnelle" qui a pu quitter l'émirat avant l'annonce de la mort du cadre du mouvement islamiste palestinien.
La police de Dubaï a identifié les auteurs présumés de l'assassinat d'un responsable du Hamas, qui ont quitté l'émirat et dont la majorité sont porteurs de passeports européens, a annoncé vendredi le gouvernement de Dubaï. "La plupart des suspects sont porteurs de passeports européens", ajoute le communiqué selon lequel les autorités de l'émirat ont demandé l'aide d'Interpol dans leurs recherches pour retrouver les suspects.

29/01.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=121893&language=fr

 

Khaled Meshaal : Meurtre de Mahmoud al-Mabhouh : le Hamas le vengera.

Mahmoud al-Mabhouh, l'un des chefs des brigades al-Qassam (branche militaire du Hamas) a été assassiné à Doubaï. Selon le mouvement palestinien, les services secrets israéliens seraient impliqués dans sa mort.

Tel Aviv s'est abstenu de tout commentaire suite aux accusations palestiniennes.
Le Hamas vengera l'assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, l'un des fondateurs des brigades Ezzedine al-Qassam, et mènera une opération armée contre Israël, a annoncé lundi le président du bureau politique du Hamas Khaled Meshaal.
"Venger notre frère Mahmoud al-Mabhouh et répondre au Mossad par une opération armée est non seulement notre droit, c'est notre devoir.

Nous ne préciserons pas aujourd'hui devant les journalistes ni l'heure et ni la date de notre riposte, mais ils n'échapperont pas au châtiment", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.


1-4 Les grandes manœuvres.

08/02

Toulkarem : Les milices qui appartiennent au président sortant de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ont remis aux forces occupantes, un colon, à travers le bureau de coordination et de liaison sioniste, en prétendant qu'il est entré par erreur dans cette ville.

La radio sioniste a prétendu qu'on a transporté ce colon au centre d'enquête, sous prétexte qu'il a violé la loi qui interdit l'entrée des colons dans les villes palestiniennes.

CPI


1-7 Des Canons ... pas du beurre.

PO: aucune perspective de règlement du conflit.

Le Hamas ne voit aucune perspective de règlement du conflit arabo-israélien et qualifie les autorités israéliennes en place d'"autorités de guerre", a annoncé lundi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti le président du bureau politique du Hamas Khaled Meshaal.

"Je ne vois aucune perspective de règlement du conflit proche-oriental que ce soit le conflit palestino-israélien, syro-israélien ou autre. Les autorités de l'Etat hébreu sont des autorités de guerre, d'agression et d'occupation qui ne recherchent pas la paix", a déclaré l'homme politique palestinien.

Relancées à la fin de 2007 lors de la conférence d'Annapolis (Etats-Unis), les négociations palestino-israéliennes ont été suspendues au début de 2008 en raison de la crise politique en Israël. Le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu se déclare prêt à relancer le dialogue sans condition, mais les Palestiniens exigent comme préalable l'arrêt de l'implantation de nouvelles colonies juives en Cisjordanie.

RIA Novosti

8 février -


1-13 Prisons & tortures - Déclaration et situation dans les geôles israéliennes -

Al Zahar: les négociations d'échange de captifs  se sont effondrées.

Le membre du bureau politique du  Hamas, Mahmoud al-Zahar a déclaré que les négociations concernant l'opération d'échange des captifs contre du soldat sioniste, Gilad Chalit se sont  effondrées.
Al Zahar a souligné à la radio britannique "BBC" qui diffuse le programme"Hard Took", qu’ à cause de l'intervention personnelle de Netanyahu dans le dossier d'échange des captifs, les négociations se sont compliquées, puis se sont interrompues.
Le dirigeant du Hamas a ajouté également que l'entité sioniste a demandé l'expulsion des dizaines de captifs après leur libération de ses prisons, sous prétextes qu'ils sont impliqués dans des attaques meurtrières contre les sionistes.

03/02

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=122702&language=fr

 

Les milices d'Abbas arrêtent 7 cadres des brigades d'al-Aqsa et 10 partisans du Hamas

Les milices fidèles au président sortant de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, poursuivent leurs campagnes de fouille et d'arrestation contre les cadres et partisans du Hamas en Cisjordanie occupée, en enlevant 10 personnes qui appartiennent ou soutiennent le mouvement en Cisjordanie.

Dans le même contexte, des sources sionistes ont dévoilé que les milices d'Abbas ont enlevé 7  cadres des brigades d'al-Aqsa, la branche militaire du mouvement Fatah, après la demande directe de l'occupation de les arrêter.

26/01

CPI

02-02

Les milices qui appartiennent au président sortant de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, poursuivent leurs campagnes de fouille et d'arrestation contre les cadres et partisans du mouvement du Hamas en Cisjordanie occupé, en enlevant, le lundi 1/2, un palestinien dans la ville de Naplouse et un enfant à al Khalil.

CPI

08/02

Les milices fidèles à l'ex-président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, poursuivent leurs campagnes de fouille et d'arrestation contre les cadres et partisans du mouvement Hamas, en Cisjordanie occupée, en enlevant plus de 8 personnes dont 3 captifs libérés.

CPI



b) Politique Israélienne

Netanyahu & Lieberman

Netanyahu

Israël veut une frontière sécurisée à l'intérieur du futur État palestinien

Israël maintiendra une «présence» le long de la frontière orientale d'un futur État palestinien, dans la région limitrophe avec la Jordanie, afin d'empêcher toute infiltration d'armes, a averti mercredi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

«La capacité de produire par milliers des roquettes et des missiles dans des zones contiguës (à Israël) crée un problème monumental de sécurité», a estimé M. Netanyahu lors d'une conférence de presse avec les médias étrangers à Jérusalem.

«Nous devons faire en sorte qu'il y ait un moyen d'empêcher l'infiltration des armes par cette frontière», a insisté le Premier ministre.

«Dans le cadre d'un futur règlement avec les Palestiniens, il faudra une présence israélienne sur la frontière orientale de l'Etat palestinien», c'est-à-dire dans la vallée du Jourdain limitrophe du territoire jordanien, a expliqué M. Netanyahu, sans donner de précision sur la nature de la «présence» israélienne.

Cette déclaration survient alors que l'émissaire spécial américain au Proche-Orient George Mitchell commence une nouvelle tournée en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Les Etats-Unis tentent de mettre sur pied une nouvelle initiative, assortie d'un plan de négociations sur deux ans et de garanties offertes par Washington, pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le processus de paix israélo-palestinien depuis un an.

Le dossier très sensible des frontières palestiniennes fait partie des négociations de paix, M. Netanyahu réclamant la création d'un Etat palestinien démilitarisé.

Les Palestiniens, eux, demandent que leur futur Etat soit basé sur les frontières d'avant la guerre israélo-arabe de juin 1967, avec comme capitale Jérusalem-Est, à majorité arabe et annexée par Israël.

M. Netanyahu a une nouvelle fois exhorté l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas à revenir à la table des négociations «sans condition préalable», une demande également formulée par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

«Les Palestiniens ont grimpé en haut d'un arbre. Des gens apportent des échelles, nous apportons des échelles, et plus haute est l'échelle, plus haut les Palestiniens grimpent dans l'arbre», a-t-il ironisé.

«Les Palestiniens accumulent demandes après demandes. On devrait leur dire carrément: "Allez sous la tente et commencez les négociations de paix!"», a ajouté le Premier ministre.

Les dirigeants de l'Autorité palestinienne réitèrent régulièrement leur refus de reprendre les négociations de paix avec Israël sans un gel total de la construction dans les colonies juives en Cisjordanie occupée.

Sous la pression de Washington, M. Netanyahu a annoncé en novembre un coup de frein partiel et temporaire à la colonisation, mais les Palestiniens lui ont opposé une fin de non recevoir.

Ces derniers continuent de réclamer l'arrêt complet de la construction dans les implantations juives, y compris et surtout à Jérusalem-Est, avant de retourner à la table des négociations.

Le président américain Barack Obama a fait du règlement du conflit israélo-palestinien une des priorités de sa politique étrangère, arguant que la paix au Proche-Orient transformerait l'ensemble des relations entre les Etats-Unis et le monde musulman.

Toutefois, ses premières tentatives ont achoppé principalement sur la question de la poursuite de la colonisation israélienne.

Agence France-Presse

20 janvier 2010

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201001/20/01-941227-israel-veut-une-frontiere-securisee-a-linterieur-du-futur-etat-palestinien.php

 

Nétanyahou décrit une colonie comme "partie inséparable de l'Etat d'Israël"

"Cet endroit restera à jamais une partie inséparable de l'Etat d'Israël", a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou dans une colonie de Cisjordanie.

Il participait à une cérémonie au cours de laquelle un arbre a été planté dans une colonie juive proche de Jérusalem.

Benyamin Nétanyahou a fait cette déclaration peu après s'être entretenu avec l'émissaire américain au Proche-Orient George Mitchell, qui tente de convaincre Israël de cesser les constructions de colonies en Cisjordanie

25/1

http://fr.news.yahoo.com/3/20100124/twl-israel-palestiniens-netanyahou-colon-951b410_2.html

 

Après Maale et Goutsh, la colonie d'Ariel fera partie d'Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proclamé vendredi que la colonie d'Ariel, une des plus grandes implantations juives en Cisjordanie occupée, ferait partie d'Israël pour toujours.
"Dans tout accord de paix futur, Ariel fera partie intégrante et sera inséparable de l'Etat d'Israël et d'+Eretz Israël+ (
la Terre d'Israël, aux frontières bibliques, ndlr)", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une cérémonie publique de plantation d'arbres dans ce bloc de colonies.
"Nous voulons renforcer la paix et la coexistence avec nos voisins, mais cela ne doit pas nous empêcher de vivre, de continuer à planter et à bâtir ici,  dit M. Netanyahu. Ici, nous sommes au cœur de notre pays, ici vivaient nos ancêtres et ici nous resterons et vivrons."

Dimanche dernier, M. Netanyahu avait pris un engagement semblable concernant le bloc de colonies du Goush Etzion, établi près de Bethléem (Cisjordanie), et l'implantation de Maale Edoumim à l'est de Jérusalem.
"Notre message est clair: en plantant un arbre ici, nous signifions que nous resterons ici, que nous construirons ici et que ce lieu sera pour toujours une partie inséparable de l'Etat d'Israël", avait plaidé M. Netanyahu lors d'une cérémonie publique de plantation d'arbres au Goush Etzion.
La ville d'Ariel (18.OO0 habitants) est peuplée en grande partie par des nouveaux immigrants d'ex-URSS.
La question de la colonisation juive est le principal obstacle à la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Il existe un large consensus en Israël pour l'annexion de cinq à six blocs de colonies en Cisjordanie, dont Ariel, le Goush Etzion et Maale Edoumim.
Sous la pression des Etats-Unis, le gouvernement Netanyahu a décrété un moratoire de dix mois sur les nouvelles constructions de logements en Cisjordanie.
Ce moratoire ne concerne ni Jérusalem-Est, ni les 3.000 logements qui étaient en chantier en Cisjordanie, ni l'érection d'édifices publics (synagogues, écoles, hôpitaux...).

Les Palestiniens ont rejeté ce moratoire et réclame un gel total de la colonisation, y compris à Jérusalem-Est, à majorité arabe et annexée en juin 1967.

Au total, quelque 300.000 Israéliens vivent dans les colonies de Cisjordanie.

29/01/2010   

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=121886&language=fr


Lieberman

Lieberman : "Mes détracteurs sont des 'ratés'"
"Des ratés amers de leurs défaites." Ce sont les mots choisis par le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, pour répondre à ses détracteurs. Certains politiques lui avaient en effet reproché d'avoir "dérapé" la semaine dernière dans ses déclarations adressées à
la Syrie.
"Nous
sommes l'Etat Juif et nous avons une mission de paix. Mais si la guerre est à notre porte, nous devons tout faire pour obtenir la victoire", a t-il déclaré lors d'une réunion de parti à la Knesset. Et d'ajouter : "Il faut arrêter de parler de compromis, nous devons nous défaire de cette obsession de marchander la paix en échange de nos terres. Ceux qui s'en sont pris à moi et à Israël Beiteinou sont des ratés amers de leur défaite aux élections", a t-il lancé à l'adresse de son parti rival, Kadima.
Porté par sa coalition
Lieberman a ensuite brossé les grandes lignes d'orientation de son parti : "Les accords passés par la coalition doivent être honorés, notamment en ce qui concerne le projet de loi sur le mariage civil. Nous nous efforçons de tenir nos promesses, même si nous n'y arriverons pas à 100 %", a reconnu le ministre.
Il a également dressé un bilan élogieux de ses efforts diplomatiques en vue d'un potentiel accord de paix. "Peut-être que les Palestiniens préféreraient négocier avec Yossi Sarid et Yossi Beilin (députés du parti Meretz), mais ce que Sarid et Beilin leur auraient proposé n'aurait jamais été accepté par l'opinion publique israélienne. Tandis que ce que Netanyahou et Lieberman proposent aux Palestiniens sera approuvé par 90 % de l'opinion publique", a-t-il estimé.

Par GIL HOFFMAN ET JPOST.FR

08.02
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1265631157328&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull


2-2 Des Canons ... pas du beurre.

Israël" paie 10.5 millions de $ à l'ONU.

Israël  a payé des indemnisations de 10.5 millions de dollars pour avoir attaqué les locaux et les institutions des Nations Unies lors de la guerre de Gaza en 2008-2009.
 Selon des sources politiques israéliennes, ces indemnisations surviennent après de longues discussions avec les Nations Unies et à la suite d'une enquête israélo-onusienne sur les dégâts qui ont touché les locaux et les bureaux de l'ONU au cours de l'opération "Plomb durci", considérant qu'"Israël a décidé de payer des indemnisations sans qu'il soit pour autant contraint de le faire".
 "Les Nations Unies n'ont jamais osé évoquer le sujet des dégâts qu'elles avaient subis à cause des opérations terroristes à Gaza et au Liban, et elles n'ont pas empêché que leurs installations soient utilisées pour lancer des roquettes vers Israël", ont prétendu les mêmes sources israéliennes, citant à ce propos l'école à Gaza et les tirs des roquettes à partir des territoires libanais, dans des zones proches des positions onusiennes.

27/01/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=121605&language=fr


2-4 Les grandes manœuvres

Le gouvernement Netanyahu a décrété un moratoire(…)
Sous la pression des Etats-Unis, le gouvernement Netanyahu a décrété un moratoire de dix mois sur les nouvelles constructions de logements en Cisjordanie.
Mais ce moratoire ne concerne ni Jérusalem-Est, ni les 3.000 logements qui étaient en chantier en Cisjordanie, ni l'érection d'édifices publics (synagogues, écoles, hôpitaux...).
Au total, quelque 300.000 Israéliens vivent dans les colonies de Cisjordanie, hors Jérusalem-est annexée.
Les Palestiniens ont rejeté ce moratoire et réclame un gel total de la colonisation, y compris à Jérusalem-Est, à majorité arabe et annexée en 1967.
La question des colonies juives est le principal obstacle à la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.
Beit Haggaï, un site isolé au sud de la ville palestinienne de Hébron, héberge 500 habitants.
Cette implantation ne fait pas partie des blocs de colonies qu'Israël compte annexer.
La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a proclamé que les colonies du Goush Etzion, près de Bethléem, de Maale Adoumim, à l'est de Jérusalem, et d'Ariel, près de Naplouse, étaient parties intégrantes d'Israël.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20100131.OBS5409/un_ministre_israelien__pose_la_premiere_pierre_dune_col.htm


2-9 Mur illégal de la Honte.

L'occupation lance une campagne d'arrestation à Biline

03-02

Les forces de l'occupation ont arrêté, le mercredi à l'aube 3/2, une solidaire américaine et des Palestiniens dans le village de Biline, à l'ouest de Ramallah, sous l'ombre d'une campagne sioniste qui vise la résistance populaire contre le mur d'apartheid, dans le village de Biline, qui est devenu le symbole de la résistance contre le mur.

Dans une déclaration de presse, le comité populaire anti-mur a dit que les soldats sionistes ont envahi le village à travers le côté ouest du mur raciste et ont pénétré dans plusieurs maisons, au village, avant d'arrêter deux Palestiniens et une solidaires américaine.

Le comité a ajouté que les soldats sionistes ont lancé des bombes sonores et lacrymogènes pour empêcher les habitants du village de poursuivre leur lutte contre l'occupation et ses pratiques oppressives.

CPI

03-02


2-10 Politique colonialiste israélienne. (Colonisation & colonies)

Israël empêche le ministre belge Charles Michel de se rendre à Gaza.

Israël a confirmé dimanche avoir interdit l'accès de la bande de Gaza au ministre belge de la Coopération au développement, Charles Michel, afin de «ne pas donner de légitimité» au Hamas qui contrôle ce territoire palestinien.

«Ce genre de visites ne peuvent que renforcer le Hamas et lui donner une légitimité», a expliqué le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, dans un communiqué.

Nous ne permettrons pas des visites politiques qui encourageraient le Hamas», a insisté M. Ayalon.

Israël ne fait pas mystère de son opposition à toute demande de visite de ses hôtes étrangers, notamment européens, à Gaza.

Le ministre belge de la Coopération, qui a rencontré M. Ayalon dimanche, a protesté de sa bonne foi en assurant que sa demande de visiter Gaza «s'inscrivait dans une démarche de soutien à la population», selon la chaîne de télévision privée belge RTL-TVI.

M. Michel, qui «ne trouve pas cette situation acceptable», a promis de porter l'affaire devant l'Union européenne, a encore rapporté RTL-TVI.

La Belgique a débloqué des fonds pour aider l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à construire des écoles à Gaza, mais les travaux n'ont pas pu commencer à cause du blocus israélien, selon lui.

Le ministre belge a indiqué avoir plaidé devant M. Ayalon pour que l'aide humanitaire puisse parvenir dans la bande de Gaza.

La bande de Gaza est sous un strict blocus israélien, appliqué avec le concours de l'Egypte, depuis la prise de pouvoir du Hamas dans l'enclave palestinienne en juin 2007.

La semaine dernière, Amnesty International a réclamé la levée du blocus imposé à la bande de Gaza, estimant que l'embargo qui affecte près de 1,5 million d'habitants, constitue une «punition collective» intolérable.

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201001/24/01-942496-israel-empeche-un-ministre-belge-de-se-rendre-a-gaza.php

 

Barak : la colonie d'Ariel sera annexée ainsi que 3 autres colonies de la Cisjordanie. 

Le ministre sioniste de la guerre, Ehud Barak, a affirmé que la colonie d'Ariel sera annexée avec 3 autres grandes colonies en Cisjordanie occupée à son entité dans tout accord de solution finale signé avec les Palestiniens.

Il a dit que son parti soutient la décision de transformer la faculté d'Ariel à une université sur la base d'un accord de coalition signé avant sa participation au gouvernement sioniste.

Durant l'ouverture d'une séance spéciale pour la liste du parti travailliste à la Knesset, le ministre sioniste a affirmé, le lundi soir 25/1, que les deux côtés (palestinien et sioniste) ont le désir de reprendre les négociations prochainement.

26/1

CPI

30-01

Des sources locales dans le village de Beit Amr, à al Khalil, ont dit que les autorités de l'occupation ont informé, le jeudi 28/1, des fermiers palestiniens de la région de Safa, à Beit Amr, à al Khalil, que leurs terres agricoles sont confisquées, en les interdisant de s'approcher de l'endroit.

Les sources ont déclaré qu'une force de l'armée de l'occupation a agressé des fermiers palestiniens dans la région de Safa, au nord de Beit Amr, en les expulsant à l'extérieur de leurs terres agricoles.

CPI

01-02

Des centaines de colons extrémistes ont envahi la région de Bouka, à l'Est de la ville d'al Khalil en Cisjordanie et ont attaqué une maison palestinienne, sous la protection des soldats sionistes, en blessant une femme âgée et son fils avant d'arrêter un adolescent.

Les forces occupantes ont annoncé que la région de Bouka est une région militaire fermée, en interdisant l'entrée des ambulances et des masses médias alors que les colons sionistes ont fermé la route principale proche du village.

CPI

02-02

Les blindés militaires de l'armée de l'occupation israélienne ont envahi, le mardi 2/2, la région située à l'est du passage de Soufa, au sud de la bande de Gaza, en y ouvrant le feu au hasard sur les maisons résidentielles.

Des bulldozers militaires qui accompagnaient ces forces ont rasé de grandes surfaces de terres agricoles des palestiniens dans cette région.

CPI

02-02

Les autorités de l'occupation israélienne poursuivent leurs pratiques inhumaines et oppressives contre la région du Golan occupé, où elles ont déraciné plus de 200 pommiers et ont rasé des grandes surfaces de terres agricoles dans cette région.

CPI

04-02

Les forces de l'occupation poursuivent leurs agressions contre les lieux saints islamiques dans les territoires occupés en 1948, en attaquant la mosquée du Cheikh Aïssa, dans la ville de Safad, dans le cadre d'une série d'attaques lancées contre les lieux saints islamiques et chrétiens durant les deux derniers, où les sionistes ont effectué des creusements sous leurs bases.

On souligne que les autorités de l'occupation ont transformé le cimetière de Safad à un parc de chevaux, alors que le parti de Kadima a utilisé la mosquée historique d'al-Ahmar construite par le Sultan Mamlouki, Bibars, comme un siège électoral lors des dernières élections générales de la Knesset, l'année dernière.

Il est à noter que la mosquée a été utilisée, avant plusieurs années, comme un cabaret, alors que l'église des catholiques dans cette ville est devenue une salle d'exposition.

Al-Nassera – CPI

04-02

Le centre arabe pour la planification "Badil" dans les territoires palestiniens occupés en 1948 a dévoilé que le comité sioniste des planifications et des constructions a construit plus de 9 mille unités coloniales pour les sionistes religieux dans la région de Hariche, dans les territoires palestiniens occupés en 1948

CPI

06-02

Des colons sionistes ont occupé, le jeudi dernier 4/2, plus de 500 dunums des terres agricoles palestiniennes près de la ville de Naplouse, dans le cadre des agressions sionistes continuelles contre les Palestiniens en Cisjordanie.

Des sources locales ont dit que les colons sionistes planifient pour construire une nouvelle colonie dans cette région.

CPI

08-02

De grandes forces de l'armée de l'occupation appuyées par des blindés militaires et des hélicoptères ont envahi, ce matin lundi 8/2, le camp de Chi'ifat des réfugiés palestiniens, au nord de la ville d'al-Qods occupée, en lançant des bombes sonores avant d'imposer un couvre-feu contre le camp.

Des sources palestiniennes ont dit que des centaines de soldats sionistes ont envahi le camp et ont pénétré dans des dizaines de maisons palestiniennes, en arrêtant des dizaines d'habitants du camp.

Des témoins oculaires ont dit que les forces occupantes ont emmené les jeunes arrêtés vers un barrage militaire près du camp.

CPI

08-02

Des colons extrémistes de la colonie sioniste de "Kyriat Arba", installée illégalement sur les terres agricoles de la ville d'al Khalil ont attaqué les habitants de la région de Bouka à l'est de la ville et ont déraciné des arbres fruitiers dans les terres agricoles palestiniennes.

Des sources locales ont dit que de grands nombres de colons ont détruit les champs de raisin et ont déraciné des arbres fruitiers, sous la protection et l'aide des soldats sionistes.

Les sources ont ajouté que les colons sionistes ont détruit plus de 4 dunums et ont déraciné plus de 100 arbres fruitiers.

La région de Bouka proche de la colonie sioniste "Kyriat Arba" s'expose aux attaques répétées des colons sionistes dans le but de l'occuper et l'annexer aux colonies sionistes.

CPI


Begin  pose la première pierre d'une colonie.

Dix nouvelles maisons seront érigées dans la colonie malgré la décision d'un gel de la construction de colonies.

Beit Haggaï, un site isolé au sud de la ville palestinienne de Hébron, héberge 500 habitants.

Ma présence ici signifie que nous continuons à construire en Eretz Israël ("la Terre d'Israël"), en Judée, en Samarie et ailleurs", a expliqué, dimanche 31 Janvier, le ministre Benny Begin, après avoir déposé la première pierre la cérémonie d'un lot de dix nouvelles maisons qui seront érigées dans la colonie juive de Beit Haggaï, au sud d'Hébron, en Cisjordanie occupée, en utilisant la terminologie officielle israélienne pour la Cisjordanie.
"Il
n'y a aucune contradiction entre ma présence à Beit Haggaï et la décision gouvernementale de suspendre les autorisations de permis pour de nouvelles constructions pendant dix mois" en Cisjordanie, a soutenu le ministre.
Fils de l'ancien Premier ministre Menahem Begin, il appartient à l'aile droite du Likoud, le parti nationaliste au pouvoir.
Le gouvernement n'a pas décidé "d'un gel de la construction, mais seulement d'une suspension", a-t-il ajouté.
Benny Begin a précisé que la construction du nouveau quartier qu'il a inauguré avait été autorisée il y a plus de trois mois, comme "3.000 autres logements en Judée-Samarie", avant la décision du gouvernement de donner un coup de frein à la colonisation en Cisjordanie.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20100131.OBS5409/un_ministre_israelien__pose_la_premiere_pierre_dune_col.html

06-02

Plusieurs colons extrémistes sionistes ont encerclé, le vendredi 5/2, la région d'al-Hammam, située à 5 Kms du village de Nazlah Charkia, au nord de Toulkarem.

Des sources locales ont dit que les colons sionistes ont envahi la région sous la protection des forces occupantes et ont obligé un fermier palestinien de démolir un parc de moutons.

Les sources ont ajouté que plus de 100 colons sionistes qui sont venus de la colonie "Doutan", installée illégalement sur les terres agricoles des habitants de Toulkarem et de Jénine, en encerclant cette région depuis mercredi dernier.

CPI


2-13 Situation dans les geôles israéliennes - Prisons & tortures 

22 captifs palestiniens attendent la mort dans l'hôpital de la prison sioniste de Ramla.

L'organisation de solidarité internationale a dit que 22 captifs palestiniens attendent la mort dans l'hôpital de la prison sioniste de Ramla.

Dans un communiqué dont le centre palestinien d'information a reçu une copie, l'organisation juridique a déclaré, le lundi 25/1, que plus de 22 captifs palestiniens existent de façon continuelle dans l'hôpital, alors que des dizaines de captifs arrivent chaque jour à l'hôpital puis retournent vers la prison.

Elle a attiré l'attention que les captifs s'exposent à la négligence médicale dans l'hôpital de la prison de Ramla, où ils n'ont aucune confiance aux médecins sionistes et demandent une intervention juridique pour sauver leurs vies.

On souligne que l'occupation emprisonne plus de 11 mille captifs palestiniens dans 25 prisons sionistes.

CPI


2-14 Prisons & tortures : Déclaration  - Arrestations 

25-01

Les autorités de l'occupation israélienne ont lancé, ce matin, le lundi 25/1, une campagne de fouille et d'arrestation dans la ville de Ramallah, en enlevant 9 palestiniens sous prétexte qu'ils sont des recherchés.

CPI

25-01

Les forces de l'occupation israélienne ont arrêté, aujourd'hui à l'aube, le mardi 26/1, deux palestiniens lors des invasions en Cisjordanie occupée et ont renforcé leurs mesures sur les barrages militaires.

Les sources de l'occupation ont dit que les forces de l'armée sioniste ont fait assaut dans plusieurs régions en Cisjordanie, où elles ont enlevé deux Palestiniens sous prétexte qu'ils sont recherchés.

CPI

01-02

Les forces de l'occupation israélienne ont arrêté, aujourd'hui à l'aube, le lundi 1/2, six palestiniens lors des invasions dans la ville de Ramallah et Naplouse, en Cisjordanie occupée.

Des sources locales ont dit que plusieurs blindés militaires sionistes ont envahi le village d'Orta, à Naplouse, où elles ont encerclé une maison palestinienne en la perquisitionnant avant d'arrêter deux Palestiniens.

Plusieurs blindés militaires sionistes ont envahi le village d'Assira Nord et ont arrêté un jeune palestinien, en l'emmenant vers une direction inconnue.

Des sources locales dans le village de Dakou et Badou, à Ramallah, ont affirmé que les soldats sionistes ont arrêté 3 jeunes palestiniens de l'intérieur de leurs maisons, en les emmenant vers une direction inconnue.

CPI

02/02

Les forces de l'occupation israélienne ont envahi, aujourd'hui à l'aube, le mardi 2/2, plusieurs villages dans la ville de Jénine et Bethléem, où elles ont enlevé 5 palestiniens, en les emmenant à une direction inconnue.

Des sources locales dans le village de Kfar Raei, au sud de Jénine, où 3 jeunes palestiniens ont été enlevés.

D'autres forces de 8 blindés militaires ont enlevé un jeune palestinien, âgé de 27 ans, de sa maison.

Au camp de Dahicha, les soldats ont enlevé un Palestinien, âgé de 36 ans, en l'emmenant à une direction inconnue.

CPI

02-02

Les forces de l'occupation israélienne ont arrêté, hier à l'aube, le lundi 1/2, six Palestiniens lors des invasions dans la ville de Naplouse et d'al Khalil.

Des sources locales ont dit que plusieurs blindés militaires sionistes ont envahi le village d'Orta, à Naplouse et ont encerclé une maison,  en arrêtant deux Palestinien.

Les forces occupantes ont enlevé 9 autres dans le village de Beit Dakou et Badou, ainsi à la ville d'al Khalil, en installant un barrage à son entrée nord.

CPI

02-02

Les forces de l'occupation israélienne ont enlevé, le mardi à l'aube 2/2, quatre Palestiniens dans le village d'Ezzaria, à l'Est de la ville occupée d'al-Qods.

Des sources locales ont dit que 6 patrouilles militaires sionistes ont arrêté une voiture au milieu du village d'Ezzaria, en arrêtant ses passagers.

CPI

04-02

Des sources locales dans la ville d'al Khalil ont dit que les forces occupantes ont enlevé, le mercredi 3/2, quatre Palestiniens près de la mosquée d'al Ibrahimi dans la ville d'al Khalil.

Les sources ont ajouté que les forces sionistes ont perquisitionné la maison de Jamil al-Awiwi, dans la ville d'al Khalil.

CPI

 04-02

Des sources locales dans la ville d'al Khalil ont dit que les forces occupantes ont enlevé, le mercredi 3/2, quatre Palestiniens près de la mosquée d'al Ibrahimi dans la ville d'al Khalil.

Les sources ont ajouté que les forces sionistes ont perquisitionné la maison de Jamil al-Awiwi, dans la ville d'al Khalil.

CPI

06-02

Les forces occupantes ont enlevé 5 Palestiniens dans la ville occupée d'al-Qods et la ville d'al Khalil, en Cisjordanie occupée.

Des sources locales ont dit que les forces sionistes ont enlevé un jeune palestinien sur le barrage de Kalandia, au nord de la ville sainte d'al-Qods, sous prétexte qu'il a tenté de poignarder un soldat sioniste.

Des autres sources dans la ville d'al Khalil ont déclaré que les soldats sionistes ont arrêté 4 Palestiniens sur un barrage hasardeux entre le village de Beit Kahel et Beit Amer, au nord d'al Khalil.

CPI

 08/02

La marine de l'armée d'occupation israélienne a arrêté, dimanche matin, quatre pêcheurs palestiniens près des plages de la Bande de Gaza.
Selon des sources sécuritaires palestiniennes, les vedettes militaires israéliennes ont encerclé deux barques des pêcheurs palestiniens et emmené les 4 pêcheurs vers les territoires occupés.
Notons que les forces d'occupation interdisent les pêcheurs palestiniens d'exercer leur travail, sous prétexte de combattre la contrebande dans la mer.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=123412&language=fr

 

Opération de police à Jérusalem-Est

08/02

Les forces de sécurité israéliennes ont procédé aujourd'hui à l'arrestation de 11 Palestiniens dans le camp de réfugiés de Shufat à Jérusalem-Est dans le cadre d'une importante opération de police, a annoncé un porte-parole de la police.
Des dizaines de policiers et de gardes-frontières israéliens sont intervenus peu après minuit avec des jeeps dans le camp de réfugiés, dans le nord de Jérusalem-Est occupée, ont rapporté le porte-parole de la police Shmuel Ben Rubi et des témoins.
Les personnes arrêtées sont soupçonnées de fraude fiscale, de défaut de paiement à la municipalité et d'être impliquées dans des "activités criminelles et d'atteintes violentes à l'ordre public", a précisé le porte-parole. "Nous voulons mettre un peu d'ordre dans ce" camp, a-t-il déclaré. Il a précisé que l'opération durerait "aussi longtemps que nécessaire".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/08/01011-20100208FILWWW00422-operation-de-police-a-jerusalem-est.php


Les commentaires sont fermés.