Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/06/2010

n°532 - Journal de Palestine - 31-05 au 13-06 : début:- « Assaut meurtrier de la marine israélienne contre la flottille humanitaire »

n°532  - Journal de Palestine - 31-05 au  13-06 : début:- « Assaut meurtrier de la marine israélienne contre la  flottille humanitaire »



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

- « Assaut meurtrier de la marine israélienne contre la flottille humanitaire »

 

n°532                       31-05 au  13-06

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré a part

« Assaut meurtrier de la marine israélienne contre la  flottille humanitaire »

Dossier –

Manifestations et réaction –

Suite:-

Enquête –

Demande d’action.

 Paroles & actions du président cette semaine ...

Obama veut "enjoliver" le blocus de Gaza

3 Politique

Politique Palestinienne

Ismail Haniyeh

4 Politique Internationale des territoires occupés

a) Pays Arabes & voisins

Iran

1 Usa (le parrain)

1 Obama 

2 Les grandes manœuvres

4  Organisations Mondiales & régionales

5 Europe  

6 Médias/Vidéos 

    8 Vidéos :

6-2 L’Union européenne censure ….

 6-3 La Voix dissonante à la Maison Blanche Helen Thomas demande : pourquoi ce laxisme avec Israël??

Fin

7 Dossier

7-1Nadjia Bouaricha : La Sublime Porte se referme sur Israël.

8 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

8-1 Hazem Jamjoum : Par la piraterie, Israël se dévoile aux yeux du monde

8-2 Thomas Sommer : "Nous nous sommes sentis abandonnés par la France"

9 Analyse - Géopolitique et stratégie – Réflexion.

9-1 Rannie AMIRI : Saboter la paix : La vraie raison de l’attaque de la flottille de Gaza.

9-2 Thierry Meyssan : Flottille de la liberté : le détail que Netanyahu ignorait.

9-3 Une semaine est passée depuis l’attaque de la flottille  de la paix dans les eaux internationales.

 



Tiré a part

« Assaut meurtrier de la marine israélienne contre la  flottille humanitaire »

 Dossier - Manifestations et réaction - Enquête - Demande d'action .

 

a) Dossier - manifestations et réaction.

Julien Salingue et Alain Pojolat : Etat d'Israël, Etat terroriste!

L'attaque de la « Flottille de la Liberté » par l'armée israélienne est dénoncée partout dans le monde.

Il est temps que la communauté internationale condamne enfin l'État d'Israël, qui bafoue les droits fondamentaux des Palestiniens et les règles internationales depuis des décennies.

L’acte de guerre de l’armée israélienne contre la « Flottille de la Liberté » suscite une indignation internationale contre Israël, y compris dans les rangs de ses alliés traditionnels. La censure militaire entourant l’opération n’a pu empêcher la diffusion, via internet, d’images de ces commandos héliportés attaquant à l’arme automatique, dans les eaux internationales, un convoi humanitaire chargé de 10 000 tonnes d’aides à destination de la population de Gaza. Neuf morts ? 20 morts ? Qu’importe le nombre des victimes, une serait déjà de trop.

Nous rendons hommage à ces militants et militantes de la liberté qui sont morts, l chement assassinés, loin de chez eux, pour défendre le droit des Palestiniens à survivre dans le ghetto de Gaza. Comme des millions d’autres à travers le monde, ces militants entendaient protester contre le blocus inhumain imposé à la Bande de Gaza depuis de longues années. Et pour les empêcher de briser le blocus, Israël a, une fois de plus, montré son vrai visage.

Le massacre commis sur les bateaux de la Flottille vient en effet s’ajouter à la longue liste d’actes criminels perpétrés depuis sa fondation par « la seule démocratie du Moyen-Orient ». Non, il ne s’agit pas d’un « accident ». Non, il ne s’agit pas d’une « bavure ». Israël a agi comme il l’a toujours fait dans sa guerre coloniale contre le peuple palestinien : le déni de droit, la violence, le meurtre. Et depuis quelques jours, comme d’habitude, les soutiens d’Israël défilent dans les médias et ont recours aux armes classiques de la désinformation : mensonge, dénigrement...

Nous ne nous laisserons pas tromper par la propagande, ni bercer par le chant des hypocrites qui s’élèvent aujourd’hui contre l’assaut sanglant contre la Flottille alors qu’ils sont muets, depuis des années, au sujet du blocus de Gaza. Les puissances occidentales et les dictatures arabes ont beau jeu de « condamner » l’opération des commandos israéliens alors qu’ils soutiennent activement ou passivement l’embargo infligé à la Bande de Gaza. La plupart des pays de l’Union européenne (UE) convoquent les ambassadeurs d’Israël. Dont acte. Mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus tôt ? Et pourquoi ces mêmes pays ont-ils voté, à l’unanimité, l’adhésion d’Israël à l’OCDE il y a quelques semaines ?

Depuis plus de 60 ans, Israël nie les droits, pour ne pas dire l’existence, du peuple palestinien. Massacres, expulsions, confiscations de terres, colonisation, répression contre toute forme de résistance… Durant plus de six décennies, l’État sioniste a tenté, par tous les moyens, de se débarrasser des Palestiniens et n’a subi, sauf en de rares occasions, que quelques remontrances des dirigeants des grandes puissances. Ces derniers considèrent en effet Israël avant tout comme un allié de poids dans une région aux enjeux économiques et géostratégiques majeurs, sur l’autel duquel les Palestiniens sont sacrifiés.

Mais les Palestiniens n’ont, jusqu’à présent, pas renoncé. Ils continuent de lutter pour leurs droits, avec une constance et une dignité qui forcent l’admiration. Et, malgré la propagande et l’ignoble chantage à l’antisémitisme, la solidarité internationale avec le peuple palestinien s’exprime toujours, que ce soit lors des massacres de Gaza en 2008-2009, avec le développement de la campagne BDS ou ces derniers jours suite à la tuerie sur la Flottille de la Liberté. Aussi tragiques soient-ils, les récents événements sont l’occasion de construire et d’amplifier la solidarité avec la Palestine et d’exiger que l’impunité de l’État d’Israël cesse enfin.

Nous devons accentuer la pression pour que la tragédie cesse et qu’Israël et ses dirigeants rendent enfin des comptes, sans perdre de vue que sans ses alliés internationaux, Israël ne serait rien. Une mobilisation internationale de masse, populaire, prolongée, est nécessaire. L’État d’Israël doit, comme le préconise la campagne BDS, être isolé, boycotté, sanctionné. Le blocus de Gaza doit immédiatement être levé, l’occupation militaire et civile des territoires palestiniens doit cesser, et les droits nationaux des Palestiniens doivent enfin être satisfaits. Palestine vivra, Palestine vaincra !r Julien Salingue et Alain Pojolat 

 02 Juin 2010

Voir ci-dessus

Palestine :

31-05-2010

Contre l’agression meurtrière de l’armée israélienne, ...

29-05-2010

Christophe Oberlin: "L'embargo accentue le fossé entre la p ...

4-05-2010

Pourquoi nous ne signons pas l’«Appel à la raison» lanc ...

20-04-2010

Vêtements sales...H&M ouvre des magasins sur des terres vol ...

9-04-2010

Réflexions sur le soulèvement palestinien qui vient


Moyen-Orient :

13-05-2010

Rassemblement et manifestation « Palestine Occupée-Dexia i ...

6-12-2009

Les troupes belges et de l’OTAN hors d’Afghanistan!

http://lcr-lagauche.be:80/cm/index.php?view=article&id=1679:etat-disrael-etat-terroriste&option=com_content&Itemid=53

 


Flottille : Les pirates israéliens avaient la liste des gens à éliminer.

La tuerie est une réaction aux relations turco-iraniennes

Les meneurs du gang de criminels de guerre israéliens, le soi-disant « gouvernement israélien, » en ce moment en train de fomenter et planifier le déclenchement d’une guerre nucléaire contre l’Iran, n’ont pu rien faire pour répondre au dernier accord du 17 mai 2010 entre la Turquie, le Brésil et l’Iran, sur le transfert de 1.200 kg d’uranium faiblement enrichi en Turquie contre du combustible nucléaire. En représailles, ils ont fomenté la tuerie sur la flottille de navires qui transportait de l’aide humanitaire vers Gaza pour rompre un siège génocide imposé depuis 2006 par Israël. L’accord irano-turco-brésilien se présente comme un obstacle à l’ambition d’Israël, de forcer le monde à entrer dans la spirale sanglante d’une guerre nucléaire. Il est faux de croire que le gouvernement turc ne s’attendait pas une réplique de ce genre contre la flottille de la liberté qui amenait 10.000 tonnes d’aide humanitaire à Gaza.

L’opération de piraterie maritime meurtrière, perpétrée par un commando de marine, Shayetet 13, dans laquelle au moins 20 militants pacifistes ont été assassinés et plus de 50 autres blessés, était une décision des cercles intérieurs du pouvoir en Israël, approuvée par le Cabinet israélien dirigé par Benjamin Netanyahu, Ehud Barak et les autres criminels de guerre. Cette boucherie était un message adressé par Israël à la Turquie et ses nouveaux alliés syriens et iraniens. Toute personne sachant lire entre les lignes et connaissant l’histoire des meneurs militaires d’Israël, peut comprendre qu’ils n’ont jamais fait de distinction entre les civils et les militants des groupes qui sont considérés comme des ennemis en fonction de normes sionistes bizarres.

Hélicoptère des forces spéciales israéliennes

Israël s’est livré à une tuerie sur le navire turc « Marmara, » qui amenait de l’aide humanitaire aux Palestiniens assiégés dans le camp de concentration de Gaza. Ce massacre a été bien préparé par le cabinet israélien, et certains gouvernements pro-israéliens ont été informés avec tous les détails du crime projeté. Israël a chargé une unité spéciale du corps des marines, déployée sur des bateaux et des hélicoptères de patrouiller sur la côte d’Ashdod et Gaza, et a décrété zone militaire fermée les eaux au large de Gaza. Ils ont aussi annoncé par l’intermédiaire de leurs organes de propagande, leur intention de transférer les navires et les militants dans le port d’Ashdod, avant de les expulser vers leur pays en tant qu’immigrants illégaux, et d’arrêter ceux qui refuseraient de s’identifier et de signer un engagement à ne pas revenir. Ils ont également préparé des unités de détention avec des tentes pour emprisonner les militants et les interroger ; l’équipe d’interrogateurs qu’Israël a choisir pour interroger les militants de la paix était servie par des gens ayant une expérience de tortionnaire ayant déjà « travaillé » des prisonniers palestiniens du goulag israélien.

Les navires israéliens surveillaient la Flottille de la Liberté à environ 124 km de la côte d’Israël.

Selon le mouvement international, les passagers se sont précipité pour enfiler les gilets de sauvetage et déclencher l’état d’alerte dès que les navires de guerre ont été visibles.

Les militants de la paix à bord du convoi ont déclaré que trois navires israéliens ont parlé au capitaine du navire turc par radio et l’ont averti des conséquences s’il s’approchait de la côte de Gaza, déclarée zone militaire fermée. Ils ont exigé qu’il amène l’aide humanitaire vers le port d’Ashdod, en soulignant que la marine israélienne empêcherait à tout prix leur pénétration dans la zone militaire fermée, ce qui signifiait qu’ils n’hésiteraient pas à tuer des gens.

Les navires transportaient 10.000 tonnes de fournitures médicales et de matériaux de construction, du bois, et 100 maisons préfabriquées pour les dizaines de milliers de personnes qui ont perdu leur maison du fait des crimes de guerre israéliens à Gaza au début de l’année 2009. Ils apportaient également 500 véhicules électriques pour les personnes handicapées, depuis en particulier le dernier crime de guerre israélien, plus de 600 personnes ont une incapacité permanente, avec des jambes amputées.

La députée israélienne arabe Knesset Hanan Al-Zoubi a parlé en hébreu gr ce à un haut-parleur avec les troupiers israéliens, leur disant de ne pas attaquer les navires transportant des militants pacifistes civils et de l’aide humanitaire. Elle a ajouté que, pendant son appel, les soldats israéliens se sont mis à tirer à balles réelles sur les navires en blessant des civils, parmi lesquels le citoyen arabo-israélien Sheikh Raed Salah touché est maintenant dans un état critique. Elle a ajouté : « les canonnières israéliennes s’approchaient du “Convoi de la liberté” et ont demandé au capitaine du navire de s’identifier et d’identité le navire. Les navires se trouvaient dans les eaux internationales à environ 100 miles de Gaza. À ce moment, les hélicoptères israéliens ont attaqué les navires depuis le ciel. »

Des sources turques et des médias ont révélé un document qui prouve que la liste des gens à abattre avait été préparée à l’avance par les Israéliens. Elle indiquait le nom et la photo des gens à bord des navires qui devaient être assassiné, qui, selon Israël, étaient « impliqués dans l’action humanitaire internationale d’aide pour Gaza. » Selon des sources turques, des centaines de soldats israéliens ont pris d’assaut le navire turc bleu « Marmara » de la flottille et ils avaient des copies de la liste des gens à éliminer. Cette liste comprenait le nom des civils de la flotte dont ils voulaient se débarrasser. L’une des listes a été apparemment récupérée après avoir été perdue pendant l’acte de piraterie par l’un des hommes de main israéliens.

En ce qui concerne la complicité d’autres États dans ce crime, il est ressorti que les parlementaires allemands se trouvant à bord, Annette Groth, Inge et Norman Paech Höger, avaient maintes fois demandé au ministère allemand des Affaires étrangères son appui et sa protection, mais ils ont essuyé un refus et ont été avertis de quitter la flottille à cause de « dangers » non spécifiés.

L’étrange attitude de Chypre, qui n’a ni permis aux navires d’entrer dans le port, ni permis à une délégation de parlementaires de monter à bord des navires, peut rétrospectivement s’expliquer par une connaissance anticipée et une complicité du régime chypriote dans le crime.

 

Finalement, Israël s’est livré à une boucherie horrible, et les victimes sont toutes civiles.

Il reste des questions : Israël a-t-il atteint son but avec la tuerie sur la flottille des navires de la liberté ? La Turquie et les autres pays de la liste secrète de nations haïes par Israël (qualifiées secrètement d’« ennemis hostiles »), ont-ils compris le message d’Israël ?

Quel est le message d’Israël ?

La réponse à la première question est à présent claire, et les jours à prochains permettront d’avoir la réponse à la deuxième question, et si Israël considère vraiment en secret la Turquie comme un ennemi. Quelle que soit la réponse à ces questions, Israël doit reconnaître que l’équation politique a changé dans la région et que lui et ses alliés ne peuvent plus la changer.

Dans le meilleur intérêt de tous, les Israéliens doivent comprendre que tout ce qu’ils font est contre eux et qu’il serait préférable de s’abstenir d’autres actions criminelles. Toujours dans le meilleur intérêt de tout le monde, toute nation doit comprendre qu’Israël n’a plus la moindre légitimité en tant qu’État, et que son existence en tant que tel est indésirable à l’extrême pour tout le monde en dehors de la minuscule « élite » corrompue d’outre-mer qui le soutiennent.

31-05

Original : www.kawther.info/wpr/2010/05/31/flotilla-massacre-is-a-reply-to-the-turkish-iranian-relations

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

05/06

Flottille pour Gaza: plusieurs victimes ont été tuées à bout portant.

Neuf victimes turques du raid israélien contre l'expédition maritime vers Gaza cette semaine ont été criblées de balles, et plusieurs d'entre elles ont été abattues à bout portant, affirme le rapport d'autopsie des autorités turques révélé samedi par le quotidien britannique The Guardian.

Yalcin Buyuk, le vice-président du Conseil turc de médecine légale, qui a réalisé l'autopsie vendredi à la demande du ministère turc de la Justice, a déclaré au Guardian que les neuf victimes ont essuyé en tout 30 balles.

Un homme de 60 ans aurait été atteint à la tempe, la poitrine, la hanche et au dos, alors qu'un ressortissant turco-américain a été touché par cinq balles tirées à bout portant contre le visage, l'arrière du cr ne, le dos et deux fois la jambe, selon le journal britannique.

Deux autres hommes ont essuyé quatre balles et cinq des corps présentaient des impacts dans le dos ou l'arrière de la tête, selon M. Buyuk.

Les autorités israéliennes affirment avoir riposté à l'attaque de militants munis de barres de fer, de couteaux ou encore d'armes à feu lors de l'abordage de leur navire dans la nuit de dimanche à lundi.

Les organisateurs de la flottille qui souhaitaient se rendre à Gaza avec une cargaison d'aide humanitaire malgré le blocus israélien affirment au contraire que les commandos israéliens ont tiré aveuglément sur les passagers, qui se sont défendus avec des barres de fer.

(Source AFP)

http://www.liberation.fr/monde/0101639728-flottille-pour-gaza-plusieurs-victimes-auraient-ete-tuees-a-bout-portant

 

Deux ex-otages témoignent de l'horreur «Un pistolet braqué sur la tête d'un enfant de 2 ans»

Deux ex-otages témoignent de l'horreur «Un pistolet braqué sur la tête d'un enfant de 2 ans»
Le récit de certains membres de la délégation algérienne ayant fait partie de la flottille de la liberté est plus que percutant.

Emprisonnement, humiliation et offense, tel est le sort réservé à des humanistes partis au secours d'une population meurtrie et tenue en otage par l'armée israélienne. Le Temps d'Algérie les a contactés, écoutons-les.

Zine Eddine Ben Medkhen, vice-président du groupe parlementaire du MSP :«Un pistolet braqué sur la tête d'un enfant de 2 ans»
Zine Eddine Ben Medkhen, vice-président du groupe parlementaire du Mouvement de la société pour la paix (MSP) que nous avons pu joindre hier par téléphone, a tenu à témoigner du «cauchemar qu'ont vécu toutes les délégations, notamment algérienne».

Il raconte en ces termes : «Nous avons embarqué à bord du bateau turc Marmara. Les premières heures de la traversée était sous le signe de la paix et de la liberté. Nous avons effectué un voyage de 18 heures à destination du port d’Ashdod des territoires occupés.

A quelque 74 milles des territoires occupés, c'est-à-dire dans les eaux internationales, nous avons été interceptés par l'armée israélienne qui nous a entourés.» Le député Ben Medkhen a été affecté par ce tragique événement commandité par «une armée qui n'a ni loi ni foi». Il reprend son souffle et continue :

«Ensuite, les militaires sont montés à bord du bateau et l'un d'eux a pris le fils du commandant de bord  gé de 2 ans seulement et lui a mis son pistolet sur la tête, une prise d'otage d'un enfant de 2 ans, même dans les films, c'est inimaginable.»

Les autres bateaux qui suivaient étaient dans l'obligation de s'arrêter et de se rendre, faute de quoi l'enfant de 2 ans aurait été tué de sang-froid, comme ce fut le cas pour la délégation turque.

La délégation algérienne a été ensuite transférée vers la prison de Bir Sabaa, à une heure de route du port où elle a été emprisonnée. Zine Eddine Ben Medkhen a relaté dans le détail le traitement qui leur a été réservé : «Arrivés sur les lieux, les militaires nous ont mis dans une seule cellule, nous étions dans un endroit où même les cochons suffoquent, avec des femmes et des enfants.»

«A l'intérieur de la prison, a ajouté le député, nous avons été maltraités, humiliés et brutalisés. Comme notre pays n'a pas de relations avec cette entité, et heureusement d'ailleurs, nous avons eu comme pays intermédiaire la Jordanie qui s'est occupée de nous accueillir sur la frontière au pont du roi Hussein avant-hier. Nous avons pu rejoindre le siège de notre ambassade en Jordanie où un traitement de prince nous a été réservé par nos autorités.»

Latifi Ahmed, député du MSP :«Nous avons représenté dignement le pays du 1,5 million de martyrs»Le député et collègue de Ben Medkhen dans la formation de Bouguerra Soltani, Latifi Ahmed, a aussi apporté son témoignage. Le député s'est dit sidéré et ulcéré par le comportement inhumain des soldats israéliens. «Nous étions ligotés depuis la prise du bateau et de son équipage, mais nous n'avons pas baissé les bras, c'est d'ailleurs le cas de Mustafa Mokri, le fils de Abderazak, chef de la délégation,  gé d’à peine 20 ans qui a cogné un soldat israélien, ce qui lui coûté un traitement plus féroce de la part de cette armée.

Il en est de même pour son père qui s'est vu infliger le même sort et qui a payé pour le geste noble du fils. L'armée israélienne ne respecte ni personne  gée, ni femme, ni enfant. Un vieil homme de 88 ans a été ligoté et malmené, même les médecins qui devaient apporter aide et assistance aux blessés ont subi les affres de ces monstres.

D'ailleurs, sur les 16 morts, beaucoup d'entre eux auraient pu être sauvés s'il y avait eu une assistance médicale adéquate et rapide. Mais les tueurs israéliens n'ont pas tiré pour blesser mais pour tuer. Je vous cite aussi le cas de Gherissi Sabah qui a giflé une militaire israélienne qui a tenté de l'humilier. Pour ce qui est des Turcs, je dois dire que je n'ai jamais vu un tel peuple courageux.

Nous concernant, nous espérons que nous avons représenté dignement le pays du million et demi de martyrs. La délégation algérienne s'est vu confisquer tout ses bagages, téléphones, y compris les passeports ; ils étaient dans l'obligation de sortir de l'hôtel pour s'acheter des habits neufs afin de rentrer au pays. L'arrivée de la délégation algérienne était attendue hier en soirée.

Elias Melbouci

Mercredi 2 juin

http://www.letempsdz.com//content/view/38966/170/

 

Les preuves truquées d’Israël contre "Free Gaza" : des photos prises en 2006 et 2003 !

Les gouvernements de la terre entière mentent quand il s’agit de leurs intérêts, Israël n’en est pas une exception.

En effet, le gouvernement israélien, pour justifier ce qui est humainement injustifiable, a procédé hier à la publication de photos qu’il dit être des photos de « l’équipement militaire » transporté par la flottille d’aide internationale pour Gaza.

C’est le ministère des affaires étrangères qui a publié sur sa page Flickr ces « accablantes » photos qui, semble-t-il, incriminent le navire Marmara, victime de l’assaut sanglant.

Cependant, les fonctionnaires du service informatique du ministère ne semblent pas avoir suffisamment de compétence pour se rendre compte que Flickr enregistre tous les détails techniques concernant les photos qui sont téléchargées dessus, et offre aux utilisateurs la possibilité d’en consulter la fiche. Marque de l’appareil, date et heure exactes de prise, tout y figure.

De même si les photos ont été retouchées par un logiciel type Photoshop, on peut le vérifier et vérifier avec la date de la modification. C’est ce qu’on appelle les données EXIF[i].

Bref, rien ne passe sous la table. Malheureusement pour le gouvernement israélien, plusieurs des photos publiées sur la page citée ci-dessus, ont été prises il y a des années, quelques-unes en 2006, d’autres en 2003 ! C’est le cas de cette photo qui représente ce qui est supposé être des gilets pare-balles et dont la fiche EXIF montre qu’elle a été prise le 7 février 2006. De même pour celle-ci qui est supposée représenter des caméscopes et des jumelles sophistiquées, infra-rouges, peut-être même ultra-violets... Idem ici avec ce disque de coupe.

L’ironie remonte encore loin dans le temps puisqu’on trouve aussi des photos qui datent de 2003, comme ces deux photos montrant une hache et ce qui ressemble à des bombes lacrymogènes cachetées, ici et ici. Ainsi sont les preuves « accablantes », des photos de matériel de bord qu’on trouve sur n’importe quel bateau y compris des bateaux de pêche, avec quelques autres photos tirées des « archives » pour épicer le tout, car peut-être que la flottille avait tenté de lever le blocus sur Gaza en 2003 et en 2006... en cachette ! Et dire que le Hamas attendait impatiemment quelques haches, quelques billes et quelques bombes lacrymogènes pour devenir plus fort ! Scandaleux les humanitaires, scandaleux !

[i] La plupart des appareils photo numériques enregistrent des fichiers JPEG (jpg) comportant des données EXIF (Exchangeable Image File).

L’appareil photo enregistre les paramètres de l’appareil et les informations d’exposition dans le fichier image. Parmi ces informations, on peut citer : la vitesse d’obturation, la date et l’heure, la distance focale, la compensation de l’exposition, les unités de mesure et si oui ou non un flash a été utilisé.

3 juin

Agora Vox

 



b) Manifestations et réaction.

Israël

Un "gouvernement qui coule Israël au lieu de naviguer vers la paix"

Des milliers d'Israéliens, juifs et arabes, ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv à l'appel d'organisations de gauche contre la poursuite de l'occupation des territoires palestiniens, à l'occasion du 43e anniversaire de leur conquête en 1967, selon un journaliste de l'AFP.

Plus de 7.000 manifestants ont défilé dans le centre de Tel-Aviv, dénonçant un "gouvernement qui coule Israël au lieu de naviguer vers la paix", en allusion à l'assaut meurtrier de la marine israélienne contre la flottille d'aide venue briser le blocus israélien de Gaza qui a fait neuf morts civils lundi.

Des incidents se sont produits avec un groupe de quelques dizaines de contre-manifestants d'extrême droite: une grenade fumigène a été lancée contre la manifestation de gauche et l'ex-député Uri Avnery a été violemment pris à partie à la fin de la manifestation. 

Les orateurs ont appelé à cette occasion à lever le blocus de Gaza et à autoriser les bateaux d'aide internationaux à accoster dans l'enclave palestinienne.  

Arborant des drapeaux israéliens et palestiniens, les manifestants ont scandé: "Israël, Palestine, deux Etats pour deux peuples" et "Nous aimons notre pays mais avons honte de son gouvernement".  

La manifestation, autorisée par la police et ‘protégée’ par un important service d'ordre, était organisée par un collectif de mouvements anti-occupation de gauche et d'extrême-gauche, notamment le parti sioniste de gauche Meretz, la liste communiste Hadash et le mouvement anti-colonisation, la Paix Maintenant.

Sources : Le Matin

 

Pixies annule son concert en Israël

Le groupe de rock alternatif américain Pixies a annulé un concert prévu mercredi à Tel-Aviv, selon un communiqué des organisateurs israéliens publié aujourd'hui, qui ne donne pas de raison précise.
"C'est avec grand regret que nous annonçons aujourd'hui la décision des Pixies d'annuler leur venue en Israël le 9 juin", affirme un communiqué du promoteur israélien Shuki Weiss. "Nous voulons présenter nos excuses les plus sincères aux fans mais des événements en dehors de notre contrôle ont joué contre nous", ajoute le communiqué.
Cette annulation survient alors que le raid meurtrier israélien contre une flottille humanitaire internationale, qui a fait neuf morts de nationalité turque lundi, a déclenché un concert de protestations contre Israël dans le monde entier.
Jeudi soir, deux groupes britanniques, Gorillaz et Klaxons, ont annulé au dernier moment un concert prévu hier à Tel-Aviv avec leurs compatriotes de Placebo qui eux se sont produits normalement.
Plusieurs mouvements pacifistes font les avocats d'un boycottage universitaire et culturel d'Israël pour protester contre l'occupation des Territoires palestiniens. L'annulation récente la plus retentissante a été celle d'Elvis Costello, figure intellectuelle influente du rock britannique depuis les années 80, qui a renoncé à présenter son dernier album à la fin juin en Israël en invoquant dans un communiqué "l'intimidation et humiliation" des civils palestiniens.

AFP 06/06

 

 

Autriche

"Israël briseur de vie, Israël briseur de paix",

Entre 2.400 et 5.500 personnes, selon la police et les organisateurs, ont manifesté cette après-midi dans les rues de Strasbourg pour protester contre l'attaque lundi par Israël de la flottille en route vers Gaza, a constaté un journaliste de l'AFP.
A l'appel des trois principales associations musulmanes strasbourgeoises, les manifestants ont défilé sous un soleil estival derrière une banderole proclamant "Israël briseur de vie, Israël briseur de paix", en entonnant des slogans tels que "sionistes terroristes" ou "nous sommes tous des Palestiniens". Plusieurs drapeaux palestiniens ainsi que des pancartes proclamant "Israël sans foi ni loi", "Israël menace la paix mondiale" ou encore "des  mes humaines contre des armes israéliennes" étaient visibles, de même que quelques drapeaux du Hamas.
Le cortège a ensuite rallié le Conseil de l'Europe où plusieurs responsables musulmans ont pris la parole, le président du conseil régional du culte musulman d'Alsace, Driss Ayachour, demandant au Conseil "de peser du poids de son autorité" pour obtenir la levée du blocus de Gaza ainsi qu'une commission d'enquête internationale sur les "violations" des droits de l'homme par Israël.
Une délégation a ensuite été reçue par le directeur de cabinet de Thorbjörn Jagland, secrétaire général de l'organisation paneuropéenne. Les organisateurs avaient mobilisé un service d'ordre de 300 personnes afin d'éviter des débordements similaires à ceux survenus lundi soir, lorsque des échauffourées entre manifestants et policiers avaient éclaté à l'issue d'une manifestation similaire. Cinq personnes avaient alors été interpellées.

AFP 04/06

 

Belgique

Flottille: les victimes flamandes appellent les syndicats à l'action.

"Pour pallier aux lacunes de notre gouvernement, nous, la population civile, pouvons entreprendre des actions créatives avec un message politique clair".

Les deux militantes flamandes qui ont participé à l'action Free Gaza - Inge Neefs et Griet Deknopper - appellent les syndicats à ne pas charger ou décharger des biens à destination ou en provenance d'Israël du 15 au 24 juin.

Les deux Belges ont également indiqué, lundi dans un communiqué, leur déception face à l'attitude du ministère des Affaires étrangères. "Le ministère belge des Affaires étrangères nous a profondément déçues pas son abstention lors du vote au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur la mise en place d'une mission d'enquête internationale sur l'intervention militaire israélienne contre la flottille humanitaire", expliquent-elles.

"Le gouvernement belge ne nous représente pas comme il le devrait et ne s'insurge pas suffisamment contre l'occupation illégitime des territoires palestiniens. Pour pallier aux lacunes de notre gouvernement, nous, la population civile, pouvons entreprendre des actions créatives avec un message politique clair", poursuit le texte.

C'est pourquoi, à l'image des syndicats suédois, les deux Flamandes appellent les syndicats à l'action et les invitent à ne pas charger ou décharger des biens à destination ou en provenance d'Israël du 15 au 24 juin.Les deux Flamandes qualifient encore l'intervention militaire israélienne de "pure piraterie" et regrettent n'avoir pu récupérer que leur portefeuille.

"Tous les appareils électroniques, comme les GSM, les appareils photos, les caméras, les ordinateurs, les clés USB, les cartes mémoires et les téléphones satellites, ne nous ont pas été restitués. Israël tente ainsi de cacher les preuves matérielles de son attaque terroriste et inhumaine", affirment-elles. VOC

07/06/2010

http://www.lalibre.be/actu/international/article/587761/flottille-les-victimes-flamandes-appellent-les-syndicats-a-l-action.html

 

Corée

"Shimon Pires, le meurtrier".  

Des manifestants ont protesté jeudi à Séoul contre la visite du président israélien Shimon Peres venu rencontrer son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak, dénonçant l'attaque contre la flottille pour Gaza.
Un groupe de protestataires, brandissant des drapeaux israéliens maculés de peinture rouge, symbole du sang versé durant l'attaque, ont manifesté devant l'ambassade israélienne, qualifiant Peres d'être un "meurtrier".
"Nous dénonçons l'accueil réservé par le gouvernement de Lee Myung-Bak à un président unanimement critiqué", a déclaré l'un des manifestants, Choi Hun-Kook, à côté d'une banderole dénonçant, "Shimon Pires, le meurtrier".  
"Levez immédiatement le siège Gaza", pouvait-on lire sur une autre banderole.
Dans ce contexte, la prestigieuse Université coréenne de Séoul, qui comptait décerner un doctorat honoraire à Peres, mercredi, a de son côté annulé la cérémonie, a indiqué un responsable de l'université sous couvert d'anonymat.
La visite de Peres en Corée du Sud devait être suivie d'une visite au Vietnam qui a été reportée.
Une source diplomatique du pays communiste avait évoqué samedi une "situation complexe" depuis l'attaque contre la flottille pour Gaza pour expliquer ce report.

10/06/2010

http://www.almanar.com.lb

 

Les protestataires accueillent Peres aux cris de “Assassin !”

Des dizaines de militants pacifistes sud-coréens ont accueilli le président Shimon Peres aux cris de « Assassin ! » alors qu’il était en visite à Séoul jeudi 10 juin pour une rencontre avec son homologue sud-coréen à Séoul.
Quelques 50 manifestants ont encerclé l’ambassade israélienne, surveillés par quatre autobus de policiers antiémeute, pour protester contre le raid mortel de la marine israélienne contre la flottille humanitaire pour Gaza il y a deux semaines.

11-06-2010

(vidéo) http://www.youtube.com/watch?v=XlWF6YkuA48&feature=player_embedded
Par Haaretz

 

 

Égypte

Plus de 20.000 protestataires

Plus de 20.000 Egyptiens ont défilé ce soir pour protester contre le raid israélien contre une flottille humanitaire destinée à la bande de Gaza, qui a fait neuf morts le 31 mai.
Plus de 20.000 personnes ont manifesté à la sortie de la prière du vendredi devant la mosquée Ibrahim, dans le centre-ville d'Alexandrie (nord), selon un correspondant de l'AFP sur place.
Les manifestants ont scandé des slogans anti-israéliens, exigeant la levée du blocus imposé par l'Etat hébreu à la bande de Gaza et réclamant que le terminal de Rafah reste en permanence ouvert.
L'ouverture de ce point de passage, le seul de la bande de Gaza non contrôlé par Israël et que l'Egypte maintenait généralement fermé, a été ordonnée mardi par le président Hosni Moubarak pour l'acheminement de l'aide humanitaire et le passage des malades.
Au Caire, près de 2.OOO personnes se sont en outre rassemblées dans la mosquée d'Al-Azhar pour exiger la levée du blocus, a indiqué à l'AFP un responsable des services de sécurité.

AFP 04/06

 

Espagne

Silence du gouvernement espagnol sur sa complicité avec l’entité sioniste.

Des étudiants qui se solidarisent avec les gazaouites et les pacifistes de la flottille de la "Liberté" agressée par les forces pirates de la marine isrélienne, ont fait échouer une réunion du comité commun entre l’Espagne et « Israël » à l’université de Madrid, le lundi 7/6.  
«La délégation israélienne a été e de l’université sous protection de la police espagnole, suite à des protestations des étudiants qui étaient déterminés de faire échouer l’organisation de la réunion d’une mission militaire pour débattre la vente d’armes espagnoles à l’entité sioniste», a affirmé une source bien informée.  
Les étudiants ont condamné l’assaut israélien criminel en exigeant de boycotter l’entité sioniste et d’expulser sa délégation de l’Espagne.  
Les étudiants qui étaient en colère, ont critiqué fortement le silence du gouvernement espagnol et sa complicité avec l’entité sioniste qui commet des crimes contre l’humanité et le peuple palestinien.
Les protestataires ont salué la position du Hamas en répétant des slogans qui salue la lutte et la patience du peuple palestinien face à l’occupation israélienne.

09/06/2010  

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=141239&language=fr

 

France

Aucune sanction contre Israël.

Les porte-parole de Bernard Kouchner ont déclaré hier lors d’une rencontre au Quai d’Orsay que le gouvernement français ne compte pas prendre la moindre sanction contre Israël, quel que soit son comportement. Ils en outre indiqué qu’il n’exige pas la liberté de circulation pour les ressortissants français et autres internationaux actuellement sequestrés en Israël, mais acceptaient leur expulsion.

Au cours de notre manifestation devant le Quai d’Orsay hier, une délégation d’EuroPalestine (représentée par Olivia Zémor) et de Droits Devant (représentée par Jean-Claude Amara), a été reçue au ministère des affaires étrangères par les conseillers du cabinet de Bernard Kouchner, chargés du dossier Proche-Orient, MM Fabrice Mauries et M. Alexandre Diebold.

Nous avons posé les questions suivantes :

1) Bernard Kouchner s’étant déclaré "très choqué" par l’agression israélienne, quelles sanctions compte-t-il prendre pour faire cesser les crimes israéliens ?

2) Est-ce que vous exigez la libre circulation pour les ressortissants Français actuellement séquestrés par Israël, et qui veulent pouvoir se rendre à Gaza avec le matériel qu’ils ont acheté, collecté et acheminé ?

3) Quelles mesures comptez-vous prendre pour empêcher que le bateau "Rachel Corrie" qui se dirige actuellement vers Gaza, ne soit pas attaqué par Israël, et pour faire respecter le droit international et la libre circulation dans les eaux internationales ?

4) Quelles mesures comptez-vous prendre pour imposer la levée du blocus de Gaza ?

5) Avez-bous l’intention de renvoyer l’ambassadeur d’Israël après ce nouveau carnage et ces nouvelles violations du droit international par l’Etat qu’il représente ? Comptez- vous, comme l’ont fait plusieurs pays, rappeler l’ambassadeur de France en Israël ?

Voici le résumé des réponses qui nous ont été faites :

La France ne prendra aucune sanction contre Israël. Nous sommes des amis d’Israël. Et ce n’est pas la politique de la France. Nous voulons favoriser le processus de paix par le dialogue.

La France n’exige pas la liberté de circulation pour ses ressortissants en Israël et en Palestine. Elle demande leur libération et accepte que ce soit sous la forme d’expulsions

La France ne soutiendra pas le "Rachel Corrie" et lui déconseille de naviguer en direction de Gaza. La France déconseille d’ailleurs tout voyage en direction de Gaza.

A propos du blocus de Gaza : "le blocus n’ayant pas réussi à affaiblir le Hamas, ni à faire libérer Gilad Shalit, et ayant un impact humanitaire sérieux, la France demande le passage sans entrave des marchandises et des personnes, mais s’oppose au trafic illicite d’armes". La France ne compte prendre aucune mesure pour obtenir la levée du blocus. Elle se contente de la demander

Il n’y aura aucune mesure contre les diplomates israéliens et pas de rappel de l’ambassadeur de France en Israël. Nous avons convoqué l’ambassadeur d’Israël qui nous a donné ses explications.

Est-il utile de faire le moindre commentaire après de telles réponses, qui montrent que ce gouvernement n’a aucun respect pour le droit international et qu’il continuera à encourager les crimes israéliens ?

Seule une mobilisation populaire plus importante pourra changer la donne.

CAPJPO-EuroPalestine

4 juin 2010

URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Le-gouvernement-francais-annonce-qu-il-ne-prendra-aucune-sanction-contre-Israel.html

 

Grèce :

Des activistes s'emparent d'une compagnie israélienne à Athènes en protestation contre les crimes israéliens.

Les activistes se sont emparés du siège d'une compagnie gouvernementale israélienne à Athènes, en signe de protestation contre l'agression des forces israéliennes contre la flottille de la liberté la semaine dernière dans les eaux internationales.
D'après la chaîne satellitaire /Al-Jazeera/ les activistes, qui observent un sit-in auprès du siège d'une compagnie israélienne pour la production des instruments d'irrigation dans la capitale grecque, Athènes, réclament l'inculpation des forces de l'armée israélienne pour leur piraterie contre les navires de la flottille de la liberté.
Dans un communiqué rapporté par la même chaîne, les activistes demandent le restitution de tous les navires et des matières confisquées par les forces maritimes israéliennes lors de l'agression, affirmant que les forces d'occupation israéliennes s'efforcent à réprimer le peuple palestinien et sa résistance et à intimider le mouvement de solidarité internationale et l'initiative de la levée du blocus imposé à la bande de Gaza.
Les activistes ont arboré des pancartes de solidarité avec le peuple palestinien et Gaza tout en criant des slogans dénonçant le mutisme des gouvernements du monde à l'égard de la piraterie israélienne contre la flottille de la liberté qui transportait de l’assistance humanitaires à la population assiégée de Gaza.
Citant l'un des activistes grecs, Al-Jazeera a souligné que l'objectif de ce sit-in est aussi d'inciter le peuple grec à boycotter tout ce qui a rapport avec Israël et d'expulser toutes les compagnies et les entreprises en Grèce qui ont des liens avec Israël, puisque, selon l'activiste, le boycottage est l'un des moyens les plus importants du soutien au peuple palestinien.
Parallèlement, l'union des syndicats des ouvriers des ports en Grèce examine la possibilité de boycotter les navires israéliens ou ceux enregistrés en Israël.
N.S. / L.A.

05 Juin 2010

http://www.sana.sy/fra/55/2010/06/05/291626.htm 

 

 

6 militants français portent plainte

L'avocate des Français qui étaient à bord de la flottille abordée par Israël au large de Gaza a annoncé avoir déposé des plaintes en France, notamment pour "enlèvement" et "séquestration".

Trois employés français de CBSP sont arrivés jeudi à l'Aéroport de Roissy. Ils faisaient partie des neuf Français retenus par des autorités israéliennes. (SIPA)

L'avocate du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), dont sont membres les Français qui étaient à bord de la flottille arraisonnée par Israël au large de Gaza, a annoncé avoir déposé des plaintes en France, notamment pour "enlèvement" et "séquestration", vendredi 4 juin.

"Crime de guerre"

Six militants français pro-palestiniens, qui étaient sur les bateaux arraisonnés lundi par la marine israélienne au large de Gaza, avaient fustigé, jeudi à leur arrivée à Paris, l'assaut des commandos israéliens "extrêmement violent et disproportionné".

Parmi ces six Français, cinq sont membres du CBSP et un de la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP).

Me Glock a demandé que l'"on poursuive ceux qui ont donné l'ordre de mener l'opération et ceux qui ont exécuté les ordres parce que les ordres sont illégaux". "Attaquer un convoi humanitaire en haute mer est un crime de guerre. Il appartient à la justice française d'enquêter ou à la France de saisir la Cour pénale internationale" (CPI) de La Haye, a-t-elle insisté.

Et de rappeler que la qualification de "crime de guerre" n'était "pas reconnue en droit français".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100604.OBS5012/flotille-6-militants-francais-portent-plainte.html

 

Italie

"Libérons Gaza" "Israël doit être chassée des Nations unies",

Environ 2.500 personnes ont manifesté aujourd'hui dans le centre de Rome pour protester contre l'attaque par Israël de la flottille humanitaire destinée à la bande de Gaza.
Brandissant des pancartes "libérons Gaza" et "Israël doit être chassée des Nations unies", la foule qui tenait également des drapeaux palestiniens, s'est rassemblée sur
la Piazza del Popolo, l'une des plus grandes places de la capitale italienne. Dans la manifestation, des enfants portaient des keffiehs, tandis que d'autres avaient le visage peint aux couleurs du drapeau palestinien. Mardi, une autre manifestation devant l'ambassade d'Israël à Rome avait rassemblé 150 personnes aux cris de "Boycottons Israël" et "Libérez la Palestine"!"

AFP 04/06

 

"La Palestine appartient aux Palestiniens et Israël doit en sortir".

 Une semaine après l'assaut de la marine israélienne contre la flottille d'aide humanitaire, à destination de Gaza, les manifestations se poursuivent, toujours, dans différentes villes d'Italie, manière de condamner ce crime et de demander la levée immédiate du blocus imposé à Gaza.

A Rome, la capitale, des centaines de personnes sont descendues dans les rues du centre-ville. Pour exprimer leur indignation vis-à-vis du régime usurpateur et criminel sioniste, ils scandaient des slogans comme "Nous sommes tous des Gazaouis", et "Il faut mettre fin aux crimes israéliens" et surtout, "La Palestine appartient aux Palestiniens et Israël doit en sortir".

IRIB

07 Juin 

 

 

 

 

 

 

 

Liban

« Non au blocus contre Gaza »,

Manifestation organisée, le dimanche 6/6, devant l'ambassade américaine, à Beyrouth, pour condamner l'attaque sioniste contre la flottille humanitaire "Liberté" et demander la levée du sévère blocus imposé injustement contre la Bande de Gaza.

Les manifestants qui portaient des drapeaux palestiniens, libanais et turcs, ont répété des slogans qui appellent à la fin du blocus et condamnent les positions américaines et les attaques sauvages sionistes, en se rassemblant près de l'ambassade américaine, à Oker, au nord de la capitale Libanaise, Beyrouth.

Les participants dans cette marche ont porté également des drapeaux sionistes souillés de sang pour rappeler le massacre sioniste exécuté, le 31 mai dernier, par des unités de commandos de la marine de l'occupation israélienne contre la flottille "Liberté" qui portait des aides humanitaires aux habitants de la Bande de Gaza, en tuant et blessant des dizaines de solidaires pacifistes internationaux.

Les manifestants ont brûlé des drapeaux sionistes, alors que d'autres portait des photos de l'activiste pacifiste américaine, Rachel Corrie, qui a été assassinée avec sang froid par un bulldozer israélien lorsqu'elle voulait l'empêcher de détruire une maison palestinienne.

06-06

CPI

 

« Non au blocus contre Gaza »,

Des centaines de manifestants se sont massés hier près de l'ambassade des États-Unis à Awkar pour réclamer la fin du blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.
« Non au blocus contre Gaza », « Palestine libre », « Non à une ambassade américaine au Liban », scandaient les manifestants portant des drapeaux libanais, palestiniens et turcs sous haute surveillance de l'armée libanaise.
Deux drapeaux israéliens et une étoile de David en bois ont été brûlés par des manifestants, alors que d'autres affichaient une pancarte sur laquelle était dessiné le visage de Rachel Corrie, la militante américaine écrasée par un bulldozer israélien en 2003 alors qu'elle protestait contre la destruction de maisons palestiniennes. Son nom a été donné au cargo humanitaire irlandais arraisonné par Israël samedi.
Quelques militants ont enlevé la première ligne de barbelés qui les séparaient des soldats, avant que ces derniers ne leur intiment l'ordre de s'en éloigner.
Traversée Beyrouth-Gaza
Entre-temps, deux ONG propalestiniennes ont lancé à partir de Beyrouth un appel de fonds en vue d'acheter un bateau qui devrait se diriger de la capitale libanaise vers la bande de Gaza la semaine prochaine, avec à son bord de l'aide et des dizaines de journalistes arabes et étrangers.
« Le Mouvement libre Palestine et Reporters sans chaînes ont annoncé qu'un bateau partira de Beyrouth à la fin de la semaine prochaine avec à son bord 50 journalistes et 25 militants européens, dont certains députés », a annoncé Thaër Ghandour, de Reporters sans chaînes, lors d'une conférence de presse. Le bateau transportera également de l'aide, des médicaments et du matériel scolaire « pour les enfants assiégés de Gaza ».
« Nous lançons un appel à tous les personnes libres de ce monde pour qu'elles contribuent au fonds pour l'achat d'un bateau », a ajouté M. Ghandour.
Les organisateurs ont précisé qu'ils étaient en contact avec des journalistes arabes et européens pour « assurer une plus large participation », sans plus de détails. Ils ont également laissé aux journalistes un numéro qu'ils peuvent joindre s'ils veulent faire partie du groupe. Il s'agit du 71/699778.
Rappelons que le secrétaire général du Hezbollah avait appelé vendredi au lancement d'une deuxième édition de la « flottille de la liberté ».
Par ailleurs, le Premier ministre Saad Hariri s'est rendu au cours du week-end auprès du président de
la Chambre Nabih Berry à Aïn el-Tiné pour discuter des derniers développements dans la région, notamment de l'attaque israélienne contre la flottille de la paix.
À ce sujet, le commandant en chef de l'armée, le général Jean Kahwagi, est entré en contact avec Hani Sleiman qui était à bord de la flottille pour le féliciter pour son courage. Un militant libanais qui était également à bord devrait rentrer aujourd'hui d'Istanbul.
Enfin, il convient de noter que l'armée israélienne a lancé hier cinq ballons calorifiques au-dessus du Liban-Sud. Les projectiles sont tombés à Houla. Les FSI en ont récupéré deux. Une enquête a été ouverte. 

07/06/2010

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/66006...

 

Nicaragua

Flottille = Suspension des relations diplomatiques avec Israël.

Pour protester contre l'incident de la "Flottille de la liberté", le Nicaragua a suspendu mardi ses relations diplomatiques avec Israël, rapportent les médias latino-américains, se référant à la porte-parole du gouvernement nicaraguayen Rosario Murillo. 

"A partir d'aujourd'hui (mardi, ndlr) le Nicaragua suspend les relations diplomatiques avec le gouvernement israélien et confirme son soutien indéfectible au peuple palestinien qui cherche à obtenir le droit de vivre dans la paix et la sécurité sur son propre territoire", a déclaré le gouvernement.

Le président nicaraguayen, Daniel Ortega, a pour sa part, exprimé ses condoléances aux familles des victimes et exhorté à lever le "blocus inhumain" de la bande de Gaza".

Selon Managua, ce qui est arrivé à la flottille ne peut être qualifié que d'"attaque criminelle" et de "violation par Israël de la loi et du droit humanitaire international".

Les commandos israéliens ont pris d'assaut lundi la "Flottille de la liberté" qui transportait des milliers de tonnes de cargaisons humanitaires vers Gaza. Six navires avaient à bord au moins 600 défenseurs des droits de l'homme, dans leur majorité des Turcs. Il y avait aussi là des représentants de plusieurs pays occidentaux. Selon les médias internationaux, l'attaque israélienne a fait 19 morts. Israël n'a confirmé que 9 morts.

Les dirigeants de nombreux pays latino-américains, dont l'Argentine, le Brésil, le Bolivie, Cuba, l'Uruguay et le Venezuela avaient déjà également condamné les actions de Tel Aviv.

2 juin –

RIA Novosti

 


 

Russie

Levée du blocus de Gaza.

Dans la foulée des protestations mondiales contre l'attaque criminelle de la marine israélienne contre la "flottille de la liberté", une manifestation a été organisée, devant l'ambassade du régime sioniste, à Moscou. Selon la chaîne de télévision Russia Al-Yaum, les participants à la manifestation, devant l'ambassade du régime sioniste, à Moscou, scandaient des slogans condamnant l'assaut israélien contre le convoi d'aide humanitaire qui se dirigeait, le 31 mai, vers Gaza, dans les eaux internationales. Ils demandaient, surtout, la levée du blocus de Gaza. Des représentants de différents groupes politiques russes et ceux, également, d'associations arabes basées à Moscou, figuraient, dans les rangs des manifestants.

http://french.irib.ir/index.php/info/international/item/9...

 

Suède

Flottille:    "Nous demandons la justice",

Plus d'un millier de personnes ont manifesté vendredi à Stockholm pour dénoncer le raid meurtrier de l'armée israélienne contre la flottille pour Gaza, aux cris de "Boycottez Israël" ou "Vive la flottille", a constaté un journaliste de l'AFP.   
Vers 18H20 de "1.000 à 1.500" personnes, selon la police, étaient rassemblées sur une place du centre de Stockholm, le cortège devant se diriger plus tard vers l'ambassade israélienne.

"Nous demandons la justice", "Israël assassin ou encore "Laissez passer le Rachel Corrie", un bateau irlandais en route vers la bande de Gaza, proclamaient pancartes et banderoles.
Parmi les manifestants, se trouvaient des rescapés de la flottille pro-palestinienne, attaquée lundi par des commandos de l'armée israélienne au cours d'un abordage qui a fait 9 morts.
Lundi soir, plusieurs milliers de personnes, dont 6.000 à Stockholm, avaient manifesté contre le raid israélien, dans les pays scandinaves vivent une importante communauté d'origine arabe, palestinienne notamment.

04/06/2010   

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=140654&language=fr

 

Suède

Les dockers suédois vont démarrer un blocus des navires israéliens.
En raison de l'attaque contre la flottille humanitaire, le syndicat des ouvriers dockers suédois va démarrer un blocus des navires israéliens à partir du 15 juin.
Monsieur B. Borg, président du syndicat a déclaré : "Nous voulons que les responsables soient traduits en justice, le blocus de Gaza doit être levé."
On ne sait pas combien de navires seront affectés, mais selon le syndicat cela concerne surtout  les fruits en provenance d'Israël et les produits industriels exportés depuis
la Suède.
A la télé,  M. Björn Borg a dit qu'ils vont soulever la question avec l'Union internationale des ouvriers portuaires et demander la mise en place d'un blocus international

Les dockers français pourraient les imiter.

Qui peut leur transmettre l'info ?

Source : Fackförbund i blockad mot Israel

GP infos Gaza - 504 & 504 bis -

 

 

Sénégal

"Non à l'impunité d'Israël".

Plusieurs organisations de femmes ont dénoncé, lundi, au cours d'un rassemblement, à Dakar, le raid israélien contre la "flottille de la liberté", à destination de Gaza. "Libérez Gaza!" "Israël, assassin!", ont scandé une cinquantaine de femmes rassemblées devant le b timent du ministère des Affaires étrangères, dans le centre de Dakar, près de l'ambassade d'Israël. Presque toutes habillées en blanc, les manifestantes brandissaient des écriteaux et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "Pour un règlement définitif de la question palestinienne" ou encore "Non à l'impunité d'Israël". La manifestation, à laquelle ont pris part quelques députées et intellectuelles, était organisée par 17 organisations, dont l'Association des femmes de l'Afrique de l'Ouest (Afao), l'Association des femmes juristes sénégalaises et le Conseil sénégalais des femmes (Cosef). A la fin de la manifestation, les femmes ont lu une déclaration demandant "aux Nations unies de prendre des sanctions sévères, pour la levée immédiate du blocus de Gaza".

IRIB –

 

Turquie

04-06

M. Erdogan s'en est pris à Israël, après le raid lundi de commandos israéliens sur l'expédition maritime d'aide à Gaza, au cours de laquelle neuf Turcs ont été tués.

Il a critiqué les puissances occidentales qui refusent selon lui de donner une chance au Hamas de s'engager dans un processus démocratique. 
Le gouvernement israélien est "hypocrite", "paranoïaque" et "il ment", a-t-il lancé.

La Turquie a déjà déclaré plusieurs fois qu'il est impossible de parvenir à la paix au Proche Orient en excluant le Hamas. Elle a aussi demandé au Hamas, qui a appelé à la destruction d'Israël, de renoncer à la violence et de s'engager sur une voix politique pacifique. (belga)

04/06/10 20h26

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/1114422/2010/06/04/Le-Hamas-n-est-pas-un-groupe-terroriste.dhtml



Palestine, Israël, Netanyahou, liberman, livni, colonialisme, gaza, obama,Clinton, netanyahou, abbas, haniyeh, Blocus, Moyen-Orient, sioniste, capitalisme, résistance, palestinien, guerre, occupation. Hamas, Fatah, Cisjordanie, crimes de guerre, "Plomb durci",ONU, Otan, Goldstone, Journal de Palestine.

'La Flottille de la Liberté'


Les commentaires sont fermés.