Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/07/2010

n° 134 - Journal du Liban -- 21-05 au 06-07 - : Suite : - : Le pétrole: Oui, ça existe au Liban.

n° 134  - Journal du Liban -- 21-05 au 06-07 - : Suite  : - : Le pétrole: Oui, ça existe au Liban. 



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal du Liban

n° 134                                        21-05 au 06-07

C.De broeder & M.Lemaire



Le " Journal du Liban" est  visible  sur les blogs : 

a) sur mes blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html


Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.



2  Politique

a) Libanaise  

Michel Sleimane, Hariri  & Nasralah

24-05

M. Hariri : "Nous avons discuté de l'état actuel du processus de paix au Proche-Orient, dossier qui a dominé nos entretiens", "J'ai exprimé ma conviction profonde qu'un Liban stable et prospère dépend en fin de compte d'une solution de paix juste dans la région", a souligné M. Hariri, en saluant l'activisme "évident" du président Obama dans ce dossier.

"J'ai dit au président Obama que nous avions une vraie occasion" de réaliser la paix, a ajouté M. Hariri, affirmant que "les Arabes sont prêts" à une paix avec Israël. "Le temps est venu d'une paix régionale qui permet aux Palestiniens de revenir dans un Etat qui soit le leur, avec sa capitale à Jérusalem", a encore dit le Premier ministre.

"Oui, nous pouvons y arriver", a-t-il ajouté, en clin d'oeil au slogan de campagne "Yes, we can" (oui, nous le pouvons) de M. Obama.

AFP  


2a-5 Les grandes manœuvres

Hariri en visite à Washington.

Le Premier ministre Hariri se rend dimanche à Washington pour sa première visite officielle aux Etats-Unis.
"Le Premier ministre Hariri cherchera à obtenir des garanties de Washington contre une nouvelle aventure israélienne au Liban", a estimé Oussama Safa, directeur du Centre libanais des études politiques. "Il veut s'assurer que les Etats-Unis continuent à réfréner Israël et veut obtenir des garanties de sécurité."

"M. Hariri va dire aux Américains que toute nouvelle opération militaire israélienne ruinerait les perspectives de paix (au Proche-Orient), encouragerait le fanatisme et que personne n'y a intérêt", a déclaré Nabil Bou Monsef, l'expert des questions diplomatiques au quotidien An-Nahar.

AFP
21/05

Assad -Aoun : développements positifs des relations syro-libanaises

Le chef du Courant Patriotique Libre, le député Michel Aoun, a discuté avec le président Bachar al-Assad  les développements positifs des relations syro-libanaises et les efforts déployés afin de les élever aux plus hauts niveaux à travers le renforcement de la coopération des deux pays dans les différents domaines, a rapporté l’agence SANA.
Le président al-Assad et le hôte libanais étaient d'accord sur l'importance du maintien de la coordination et la concertation au sujet des différentes questions intéressant les deux peuples frères.
Le président al-Assad a également passé en revue avec le député Aoun qu'il a reçu aujourd'hui, et le ministre libanais de l'énergie et des eaux, M. Joubrane Bassil, des derniers développements sur les deux scènes régionale et internationale à la lumière des menaces israéliennes continues visant à déstabiliser la région.
La visite du général Aoun en Syrie s'inscrit dans le cadre de la communication permanente entre les responsables syriens et libanais, à tous les niveaux, à la lumière de l'évolution continue des relations entre les deux pays frères, dont la dernière était au niveau du sommet lors de la visite le 15 courant du président Michel Soulaymane en Syrie.
Le général Aoun avait visité la Syrie en décembre 2009 et puis en février 2010.

22/06

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143329&language=fr

Nabil Kaouk: « le Liban a droit à chaque goutte de pétrole au large de ses côtes. »

Le représentant du Hezbollah au sud Liban, cheikh Nabil Kaouk, a réitéré, vendredi, le droit du Liban à chaque goutte de pétrole au large de ses côtes, à l'instar de son droit à chaque grain de sable dans les fermes occupées de Chebaa.
 Lors d'une cérémonie au sud-Liban, cheikh Kaouk a ajouté que les Libanais doivent défendre ce droit lié à la souveraineté libanaise.
S'agissant du retard dans l'approbation du projet de loi de l'exploration des richesses pétrolières au large des côtes libanaises, cheikh Kaouk a affirmé que tout retard sert les objectifs israéliens, qui selon lui, les Etats-Unis cherchent à les propager au Liban.  

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143879&language=fr


26-06

 Le député du Hezbollah, Nawaf Moussawi, a condamné les menaces proférées par le ministre israélien Uzi Landau contre le Liban. Pour Moussawi, ces menaces doivent motiver de plus le gouvernement libanais à se lancer dans les travaux de forage et non pas le contraire.
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143879&language=fr

26-06

Le député Kassem Hachem, il s'est dit inquiet de la présence d'autres raisons derrière l'atermoiement de certains responsables libanais et du retard dans l'approbation du projet de loi relatif aux travaux de forage. Il faisait notamment allusion aux députés du courant "Futur" qui ont boycotté la session parlementaire qui devait discuter de ce projet de loi.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143879&language=fr


2a-6 Sur le terrain.

27/06/2010  
 Les services de renseignements de l'armée libanaise ont arrêté le dénommé (S.Q.), directeur du département de la diffusion et de l'émission à la compagnie de téléphonie mobile "ALFA" pour avoir livré à Israël des informations sensibles liées à la sécurité nationale libanaise. 
Selon le quotidien libanais Ad Diyar, S.Q. a été arrêté jeudi dernier. Il occupait un poste très confidentiel, et pouvait parvenir facilement à des informations privées.  L'armée libanaise poursuit son enquête pour mettre la main sur d'autres collaborateurs du même réseau, et pour savoir qui l'aide à fournir des informations à Israël.
Les services de renseignements de l'armée libanaise ont démantelé ces derniers mois plusieurs réseaux d'espionnage au profit de l'entité sioniste et sont toujours à la recherche de nouveaux traitres à travers le contrôle des entretiens  téléphoniques et des déplacements suspects sur toute l'étendue du pays.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143942&language=fr



b) Israélienne

2b-3 Sur le terrain.

Des Israéliens emportent en Israël de la terre fertile qu'ils prélèvent dans la zone occupée au Liban.

L'opération en cours depuis septembre se déroule en plein jour et a fait l'objet d'un rapport de la FINUL, la Force intérimaire des Nations unies au Liban-Sud. Selon les observations de cet organisme, une vingtaine de personnes ont pris de la terre dans une zone d'environ 300 mètres de long sur 150 de large, soit 4,5 hectares et l'ont emportée en Israël, à quelques kilomètres de là pour en faire des terrasses agricoles.

Depuis plusieurs jours, des hauts dirigeants libanais dénoncent ce «vol» de terre par Israël et appellent la communauté internationale à exercer des pressions pour y mettre fin.

Sources Radio-Canada

Posté par Adriana Evangelizt

http://nom666.over-blog.com/article-israel-vole-de-la-terre-au-liban-51733728.html


2b-4 Les grandes manœuvres

Rapport: le Hezbollah 2010 est différent de celui de 2006.  

Le Mossad vient de publier un rapport concernant diverses capacités du Hezbollah libanais. Le texte affirme que le Hezbollah de 2010 est différent de celui de 2006. " Les missiles à longue portée, les systèmes de défense anti-aérienne dont dispose le Hezbollah et grâce auxquels les combattants du Hezbollah peuvent précisément viser Israël, prouvent tous que les capacité du Hezbollah ont de plus en plus augmenté." C'est ce qu'a indiqué le responsable des renseignements militaires israéliens, le général Yossi Baidatz.

05-06

 http://french.irib.ir/index.php/info/34643-le-rapport-du-regime-sioniste-le-hezbollah-2010-est-different-de-celui-de-2006

http://www.alterinfo.net/notes/Le-rapport-du-regime-sioniste-le-Hezbollah-2010-est-different-de-celui-de-2006_b2076966.html

 

Un nouveau scénario israélien de guerre pour frapper le Hezbollah

«Des sources militaires sionistes ont annoncé que de hauts dirigeants de l’armée de l'occupation israélienne ont élaboré un nouveau scénario de guerre contre le Hezbollah libanais, à travers le ciblage des réserves naturelles du sud Liban, le long de ses frontières avec les territoires palestiniens occupés», a rapporté le journal hébreu Haaretz.
L'armée israélienne a publié récemment un rapport prétendant que le Hezbollah a construit une réserve naturelle près de la base militaire d'Eliakim, afin de camoufler ses forces et ses renforts au sud.

«Ce nouveau scénario vient dans le but d'empêcher les tirs des missiles à courte portée qui peuvent être lancés par le Hezbollah vers le nord d'Israël», a souligné le rapport de l’armée israélienne, en ajoutant que le succès de toute offensive israélienne contre le Liban doit prendre en considération, et de façon très rapide, les résultats militaires terrestres visant les sites très importants libanais (du Hezbollah et de l'armée libanaise).

Le correspondant militaire de Haaretz, Amos Haarel a déclaré que la prétendu réserve naturelle construite par le Hezbollah près d'«Eliakim» comprend des cachettes secrètes et de faux dispositifs militaires.
D’autre sources sécuritaires qui craignent toujours du déclenchement d'une guerre ont averti des conséquences très catastrophiques sur cette région, notamment ses résultats sur les soldats israéliens, tout en confirmant que malgré cela ce scénario pourrait être exécuté.

 04/07

Haaretz

Nouveau scénario de guerre: frapper les réserves naturelles du Liban-sud

Selon le quotidien israélien Haaretz, citant des sources militaires israéliennes, le commandement militaire israélien a élaboré un nouveau scénario de guerre contre le Hezbollah, qui consisterait à frapper « les soi-disant réserves naturelles édifiées par le Hezbollah tout au long de la frontière avec la Palestine occupée »!
Selon un  rapport de l'armée israélienne «  le Hezbollah a construit une réserve naturelle près de la base militaire d'Eliakim pour  cacher ses fortifications et ses sites dans le sud ».
Le rapport indique que « l'objectif de ce nouveau scénario  est d'empêcher les tirs de missiles de courte portée vers le  nord d'Israël, soulignant que  tout succès d’une opération  israélienne contre le Liban devrait être fondée sur l'occupation militaire de la terre et autant que possible frapper les sites importants du Hezbollah et ceux du  gouvernement libanais ».
Amos Haarel, le correspondant militaire de Haaretz, précise que la réserve  naturelle construite prés d'Eliakim est plantée de faux dispositifs militaires  et comprend des cachettes secrètes  que les soldats peuvent découvrir comme des points tirs de missiles.
Le rapport cite le commandant de
la Légion Golani, Cohen Oren,  qui a affirmé qu’en  dépit du grand risque de pertes en  vies humaines du côté israélien, le scénario sera exécuté !
Pour ce qui est des capacités militaires du Hezbollah, Haarel note la préoccupation extrême des responsables militaires israéliens de  la coopération militaire  existante entre le Hezbollah et
la Syrie, soulignant qu’en cas de confrontation sur plusieurs fronts,  la Syrie et le Hezbollah vont certainement s’échanger les données chacun à partir de son front !
Un autre correspondant militaire de Haaretz, Ari Chavit , qui spéculait sur les divers scénarios de guerre entre l’entité sioniste et le Liban a appelé le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le président des Etats-Unis Barack Obama, à empêcher  toute confrontation.
 « Tout le monde sait que ce serait une terrible guerre, seul l’équilibre de la terreur calme le jeu, a-t-il indiqué.

03/07/2010   

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=144886&language=fr


2b-4 En prison

Jugé pour espionnage,  Amir Makhoul accuse les Israéliens de l’avoir torturé

Une figure de la communauté arabe israélienne, Amir Makhoul, accusé d'espionnage pour le compte du Hezbollah, a proclamé hier son innocence devant un tribunal israélien.
« Je suis victime de la calomnie », a déclaré aux journalistes M. Makhoul, 52 ans, directeur de l'ONG « Ittijah » qui défend les droits de la minorité arabe en Israël. Il a affirmé que ses aveux lui avaient été « extorqués sous la torture ».

Mr. Makhoul, passible de très lourdes peines de prison, est accusé de « contacts avec un agent étranger », « aide à l'ennemi en temps de guerre », « espionnage aggravé » au profit du Hezbollah. Ses avocats ont fait savoir qu'ils demanderaient au tribunal de considérer ses aveux comme irrecevables. 

Arrêté le 6 mai, M. Makhoul a affirmé avoir subi de mauvais traitements « physiques et psychologiques » pendant les interrogatoires et avoir été privé de l'assistance de son avocat durant les 12 premiers jours de sa détention. Son procès a été ajourné jusqu'au 11 juillet. 

Le procès d'une autre personnalité arabe israélienne, Omar Saïd, inculpé au même moment pour « contacts avec l'ennemi », doit débuter le 20 juin, ont indiqué ses avocats.  

Sources Lorient le Jour

Posté par Adriana Evangelizt

4 juin 2010

http://palestine.over-blog.net:80/article-juge-pour-espionnage-amir-makhoul-accuse-les-israeliens-de-l-avoir-torture-52211838.html



C) USA

3b-3 Sur le terrain.

Washington: "Les capacités du Hezbollah dépassent celles des forces sécuritaires". 

 L'administration américaine a de nouveau réitéré le refus de dialogue avec le Hezbollah, considérant que le parti en question représente une menace sérieuse pour les Etats-Unis, Israël et le Liban, et refusant l'idée de séparer les ailes politique et militaire.     
Au cours d'une réunion d'une commission affiliée aux affaires étrangères au Congrès américain sous le titre de "l'évaluation de la force du Hezbollah", l'assistant de la chef de la diplomatie d'Etat américaine Jeffrey Feltman et le coordinateur du ministère des affaires étrangères pour la lutte "antiterroriste" Daniel Benjamin ont présenté leurs études sur les capacités militaires du Hezbollah.  
Selon Benjamin, "le Hezbollah reste le groupe terroriste qui détient la plus grande capacité terroriste dans le monde", ajoutant : "Nous admettons que le Hezbollah ne menace pas les Etats-Unis directement, mais nous savons que cette situation pourra changer selon les changements dans la région".  
Il a dit refuser toute distinction entre les branches politique et militaire du Hezbollah.   
Pour Feltman, "tant que le Hezbollah possède une milice terroriste qui commet des actes terroristes dans la région et même à l'extérieur, nous n'allons pas dialoguer avec lui".    
Mais l'ancien ambassadeur américain en Irak et en Syrie Ryan Crocker, a appelé les Etats-Unis à réviser leur politique et à dialoguer avec les politiciens du Hezbollah, surtout les membres du parti dans le gouvernement et le parlement libanais.   
"Ce que j'ai appris de l'Irak est que le dialogue peut avoir une grande importance pour mettre fin à une rébellion.   Nous ne pouvons pas influencer la mentalité de notre adversaire si nous ne dialoguons pas avec lui. Les Etats-Unis doivent réaliser que le Hezbollah fait partie de la scène politique libanaise, et nous devons traiter avec lui directement", a indiqué Crocker.   
Feltman et Benjamin ont précisé que "les capacités du Hezbollah dépassent celles des forces sécuritaires libanaises légitimes et des forces de l'ONU. Les membres du Hezbollah sont estimés à des milliers de personnes, alors que les dirigeants du parti ont révélé qu'ils possèdent plus de 40.000 roquettes. Mais il est important de souligner que le Hezbollah n'est pas un groupe invincible ni imbattable".     
Il semble que les Etats-Unis se concentrent sur la possibilité de vaincre le Hezbollah en renforçant les capacités des forces libanaises officielles afin de prendre en charge la sécurité du pays et affaiblir l'influence du Hezbollah.   
Il s'est abstenu de répondre à une question sur l'éventualité du déclenchement d'un conflit dans la région, mais à la question de savoir si Washington soutient une frappe israélienne contre le Liban, Feltman a répondu: "les Etats-Unis soutiennent le droit d'Israël à l'autodéfense".   
Mais Feltman a enfin reconnu que le Hezbollah possède un soutien populaire important. "Même si cela ne nous plait pas, nous ne pouvons pas le nier".

11/06/2010   

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=141716&language=fr



3 Organisations Mondiales

Nations Unies

Robert Serry : Notice biographique

BAN KI-MOON NOMME ROBERT SERRY, DES PAYS-BAS, COMME COORDONNATEUR SPÉCIAL DES NATIONS UNIES POUR LE PROCESSUS DE PAIX AU MOYEN-ORIENT

M. Robert H. Serry, des Pays-Bas, a été nommé Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant personnel du Secrétaire général auprès de l’Organisation de libération de la Palestine et de l’Autorité palestinienne par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.  C’est en cette qualité que M. Serry sera l’Envoyé du Secrétaire général auprès du Quatuor.

M. Serry était Ambassadeur des Pays-Bas en Irlande.  Au cours de sa carrière, il a occupé plusieurs postes diplomatiques, à Bangkok, en Thaïlande; à Moscou, en Fédération de Russie; auprès de l’ONU à New York; et à Kiev, en Ukraine.  Il a également assumé les fonctions d’adjoint au Sous-Secrétaire général chargé de la gestion des crises et des opérations à l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

M. Serry a aussi dirigé la Division des affaires du Moyen-Orient du Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas.  Au cours de la présidence hollandaise de la Communauté européenne, il a participé aux rencontres et processus qui ont conduit à la tenue de la Conférence de paix pour le Moyen-Orient qui a eu lieu à Madrid en novembre 1991.

M. Serry a publié plusieurs articles sur des questions politiques et de maintien de la paix couvrant les régions du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est. 

Titulaire d’un diplôme en sciences politiques de l’Université d’Amsterdam, obtenu avec mention, Robert Serry est né à Calcutta en 1950.  Il est marié et père de trois enfants.

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2007/SGA1111.doc.htm


4 Le monde

a) Pays Arabes & voisins

La Turquie, la Jordanie, le Liban et la Syrie lancent une zone de libre-échange

Voilà encore un truc qui ne va pas plaire aux sionistes...  

La Turquie, la Jordanie, le Liban et la Syrie ont décidé jeudi à Istanbul de former une zone de libre mouvement des personnes et de libre-échange pour tenter d' atteindre un haut niveau de coopération entre les quatre pays.
La décision a été annoncée par les ministres des Affaires étrangères des quatre pays à la troisième réunion du Forum de coopération turco-arabe organisé au palais de Ciragan à Istanbul.
Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, le ministre libanais des Affaires étrangères Al al-Shami, le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh, et le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Muallem, ont publié
une déclaration politique commune sur l'établissement du conseil de coopération de haut niveau entre les quatre pays lors d'une conférence de presse.
Le secrétaire général de
la Ligue arabe (LA), Amr Moussa, a également participé à cette conférence de presse.
Ahmet Davutoglu a indiqué que la déclaration établit une zone extensive de coopération entre les quatre pays. "J'espère que cette zone s'élargira et inclura d'autres pays de la région", a-t- il ajouté.
La déclaration indique : "Nous avons décidé d'établir un Conseil de coopération de haut niveau quadripartite (HLCC) et
de créer une zone de libre mouvement des biens et des personnes entre nos pays".
D'après cette même déclaration, le HLCC se basera sur les accords bilatéraux existants et les pratiques de libre-échange et d'exonération de visas.
Dans ce contexte,
la Turquie a déjà mis en place un accord d' exonération de visas avec la Syrie, la Jordanie et le Liban. Elle a également signé des accords de libre-échange (ALE) avec la Syrie et la Jordanie, et actuellement des négociations sont en cours pour finaliser un ALE avec le Liban.
Le mécanisme quadripartite ne remplacera pas les engagements bilatéraux entre les parties et sera
ouvert à la participation de tous les autres pays fraternels et amicaux de la région, ont souligné les ministres.
Le conseil sera coordonné par les ministres des Affaires étrangères. Il se réunira au moins une fois par an pour des consultations au niveau des Premiers ministres. Ces consultations seront accueillies par les pays participants chacun leur tour.
Les pays et régions participant à la réunion des ministres des Affaires étrangères aux côtés de
la Turquie et de la Ligue arabe comprennent Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Maroc, les territoires palestiniens, les Comores, le Koweït, le Liban, l' Égypte, la Mauritanie, le Qatar, Oman, la Syrie, la Tunisie, la Jordanie, l'Algérie, Djibouti, l'Arabie saoudite, l'Irak, la Libye, le Soudan et le Yémen.

Sources Mediterranée com

Posté par Adriana Evangelizt

Lundi 14 juin 2010

http://palestine.over-blog.net:80/article-la-turquie-la-jordanie-le-liban-et-la-syrie-lancent-une-zone-de-libre-echange-52212726.html


Egypte

26-04

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a mis en garde le Premier ministre libanais Saad Hariri contre une éventuelle ''aventure'' israélienne contre la Syrie et le Liban, affirme le journal Al Akhbar. Il a souligné que si Israël attaque le Liban, l'Egypte ne s'y opposera pas car une telle situation peut nuire à la sécurité nationale de l'Egypte et des Arabes. Interviewé par la chaîne tv Al-Arabiya, il a toutefois précisé ne pas s'attendre à une conflagration armée prochaine dans la région.

Guysen Israel News

Les commentaires sont fermés.