Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/07/2010

n°47 - journal d'Iran - 28-06 au 20-07: - Début - : Contre la désinformation concernant l'Iran

n°47 - journal d'Iran -  28-06 au 20-07: - Début - : Contre la désinformation concernant l'Iran



journal d'Iran   n°47 du 28-06 au 20-07

C.De Broeder & M.Lemaire



 Le "Journal d'Iran" est  visible  sur les blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire :

Tiré à Part

Guerre nucleaire : Les États-Unis, Israël et l'Europe vont la déclencher.

Le diplomate émirati Youssef Al Otaiba plaide pour  l'usage de la force militaire pour le règlement du problème nucléaire.

Les deux chambres du Congrès US ont adopté une série de sanctions contre l'iran.

Sanctions: "conséquences effroyables" pour les relations Iran-UE.

Refus de la Déclaration de Téhéran, un acte irraisonnable.

Qui a peur du nucléaire civil iranien ?

1 Politique

1) Iran

Suite

2 Politique Internationale

1 Usa

2 Les voisins

3 Organisations Mondiales & régionales

4 Le Monde

Fin

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Vidéo : AHMADINAJAD DENONCE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

2-2 Quand la CIA complotait en Iran... 

2-3 L'information sur le refus de ravitailler les avions iraniens est "fausse". 

2-4 Fareed Zakaria : Le monde post-américain et l’essor du reste du monde. 

3 Les brèves

3-1 Contre la désinformation concernant l'Iran et la Corée.

3-2 Le Responsable pétrolier Ali Reza Zeighami: ‘Les sanctions rapprochent l'Iran de l'autosuffisance’.

3-3 téhéran contre-attaque face aux sanctions occidentales.

3-4 Wall Street: l'Iran utilise(rait) une banque en Allemagne pour contourner les sanctions.

3-5 Les Emirats ferment plus de 40 compagnies "violant les sanctions contre l'Iran".

3-6 L'Iran a installé un radar en Syrie pour détecter une attaque israélienne

3-7 Shahram Amiri : L'Iran remet à l'ambassade suisse des "preuves".

3-8 Le chargé d'affaires suisse convoqué au ministère iranien des Affaires étrangère. 

3-9 Le physicien iranien Amiri a été un agent de la CIA pendant des années.

3-10 La CIA payait le physicien iranien Shahram Amiri 5 millions de dollars.

3-11 Hassan Qashghavi: la libération de M. Amiri n'a rien à voir avec la question des trois américains arrêtés en Iran. 

 



Tiré à Part

Guerre nucleaire : Les États-Unis, Israël et l'Europe vont la déclencher.
Quand la Terrible Guerre Nucléaire sera déclenchée, personne ne pourra dire qu'il n'a pas été averti.
Les responsables sont bien ceux qui veulent imposer, par la force, aux habitants de la Terre leur prétendue universalité naturelle.
Cette "universalité naturelle" qui diabolise tous ceux -majoritaires sur la Planète- qui ne partagent pas cette vision égoïste et réductrice de notre Terre n'a qu'un seul but : éliminer par tous les moyens tous ceux qui s'opposent au pillage des ressources par une minorité au détriment du plus grand nombre.
Avec leur subterfuge et leurs armes de destruction massive, ils transforment le Naturel du Paradis en Enfer où ils dominent.
Ils veulent s'imposer à tous les peuples du monde comme des dieux pour lesquels il est normal de travailler toujours plus.
C'est dans cette idéologie de la soumission des autres peuples que repose l'idéologie de l'Esclavage.
Cette idéologie ne supporte pas que les peuples puissent réussir seuls, sans leur soi-disant aide humanitaire.
Les peuples de l'Amérique du Sud, toutes origines confondues, comprennent de plus en plus que ces dieux de la domination ne veulent pas la tranquillité et la quiétude des peuples, ce à quoi tous les peuples aspirent naturellement.
Ces dieux se nourrissent de la guerre, et sans guerre leur idéologie est incapable de prospérer et vouée à l'échec.
Ils le disent bien quand ils affirment que "le capitalisme renaît de ses cendres".
Aujourd'hui, ils sont en crise profonde; ils sentent leur perte; alors ils font tout pour provoquer les conditions draculesques.
Cette fois-ci quand Dracula essaiera de boire votre sang, vous pourrez refuser; vous en avez la possibilité.

3 juillet 2010

 

Le diplomate émirati Youssef Al Otaiba plaide pour  l'usage de la force militaire pour le règlement du problème nucléaire.
L'ambassadeur des Emirats arabes unis aux Etats-Unis Youssef Al Otaiba a publiquement prôné l'usage de la force militaire pour le règlement du problème nucléaire iranien, rapporte le Washington Times.

Le diplomate a préconisé avec une franchise inédite l'usage de la force militaire en cas d'inefficacité des sanctions économiques contre Téhéran, tout en comprenant que l'emploi de la force contre un Etat islamique, d'autant plus le plus proche voisin et partenaire commercial des les Emirats arabes unis, aurait de lourdes conséquences économiques (le chiffre d'affaires du commerce entre les deux pays se montant à 12 mds USD) et provoquerait des protestations massives dans le monde musulman.
"Mais si vous me demandez si je veux vivre aux côtés d'un Iran nucléaire, je répondrai que nous ne pourrons pas coexister avec une telle puissance atomique. Nous sommes prêts à payer ce prix pour garantir la sécurité des Emirats", a expliqué M.Al Otaiba.
Dans un entretien accordé à Jeffrey Goldberg, correspondant de la revue américaine Atlantic, l'ambassadeur émirati a averti que si l'administration du président Barack Obama ne parvenait pas à arrêter l'Iran, de nombreux pays arabes dans la région se détourneraient de Washington pour se rapprocher avec Téhéran.
L'Iran est soupçonné de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, ce qu'il dément formellement. Le 9 juin dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté un nouveau train de sanctions à l'encontre de l'Iran à cause de son programme nucléaire, notamment pour la poursuite de l'enrichissement d'uranium.

http://fr.rian.ru/world/20100707/187024377.html

 

Les deux chambres du Congrès US ont adopté une série de sanctions contre l'iran.

 Jeudi, les deux chambres du Congrès américain ont adopté une série de sanctions destinées à forcer Téhéran à abandonner son programme nucléaire, qui attend désormais la signature du président Barack Obama pour entrer en vigueur.
 Cette nouvelle batterie de contraintes, visant notamment le secteur de l'énergie, tend à perturber l'approvisionnement en essence de l'Iran qui importe une partie de ses besoins. Elle touche des compagnies ou leurs filiales qui font des affaires avec l'Iran en fournissant des produits pétroliers raffinés ou en aidant l'Iran à se doter de capacités de raffinage.
 L'Union européenne a également décidé la semaine dernière de prendre des sanctions contre l'Iran visant aussi le secteur du raffinage du pétrole et du gaz.

24/06/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143867&language=fr

 

Sanctions: "conséquences effroyables" pour les relations Iran-UE.

Le 9 juin dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté un nouveau train de sanctions à l'encontre de l'Iran à cause de son programme nucléaire, notamment pour la poursuite de l'enrichissement d'uranium.
Par ailleurs, les Etats-Unis ont instauré, à titre unilatéral, des sanctions supplémentaires à l'encontre de Téhéran. Réunis en sommet le 17 juin à Bruxelles, les dirigeants de l'UE ont convenu eux aussi d'adopter des sanctions supplémentaires contre l'Iran.

Les nouvelles sanctions prévoient notamment un gel d'investissements dans le secteur énergétique iranien et interdisent tout transfert de technologies, d'équipements ou de services dans ce domaine

Téhéran a envoyé aux chefs de diplomatie des pays de l'Union européenne une lettre pour les mettre en garde contre l'application des nouvelles sanctions susceptibles d'affecter très sérieusement les relations entre l'Iran et l'UE, rapportent mercredi les médias européens.

"Nul doute qu'une telle approche de confrontation peut avoir des conséquences effroyables pour les relations entre l'Iran et l'Union européenne", lit-on dans ce message signé par le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki..

http://fr.rian.ru/world/20100630/186992157.html

 

Refus de la Déclaration de Téhéran, un acte irraisonnable.

La baronesse Sherley Williams, membre de la chambre des Lords, a jugé profondément irraisonnable le refus par l’Occident de la Déclaration de Téhéran qui définit à l’amiable les modalités d’un échange du combustible. « Au lieu de prendre ce texte au sérieux, d’en faire la base d’un dialogue accru avec l’Iran, l’Occident a choisi de le sous-estimer, a-t-elle déclaré lors d’un discours consacré à la politique étrangère de la Grande Bretagne.

La Baronesse a tenu également à rendre hommage à la Turquie et au Brésil pour leur efforts destinés à régler la question de l’échange de combustible indispensable au fonctionnement du réacteur de recherche de Téhéran.

03 Juillet 2010 -

http://french.irib.ir/index.php/info/nucleaire/item/97745...

 

Qui a peur du nucléaire civil iranien ?

Pour Thierry Meyssan, le débat sur l’existence d’un éventuel programme militaire nucléaire iranien n’est qu’un écran de fumée.

Les grandes puissances ont arrêté leur transfert de technologie dès la chute du Shah et la Révolution islamique a condamné le principe de la bombe atomique.

Les prétendus soupçons occidentaux ne sont que des artifices utilisés pour isoler un Etat qui remet en cause la domination, militaire et énergétique, des puissances nucléaires et leur droit de veto au Conseil de sécurité 

http://www.voltairenet.org/article166133.html
Réseau Voltaire, 30 juin



1) Politique Iranienne

Ahmadinejad

Ahmadinejad dénonce les faux défenseurs de la paix. 

"Ceux qui, par leur approche arbitraire et unilatérale, veulent imposer la paix, aux nations du monde, sont, en fait, les plus grands menteurs de l’histoire."  a affirmé le président iranien. "La paix s’instaure sur fond de justice. Une paix qui soit le fruit de l’oppression est une paix imposée qui ne dure pas.", a ajouté, mardi, Mahmoud Ahmadinejad, lors de la cérémonie d’inauguration de l’exposition internationale des ambassadeurs de la paix, à Téhéran, à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre les armes chimiques et biologiques. "Ceux qui stockent des milliers d’armes chimiques ou biologiques ne peuvent pas prétendre à la paix.", a ajouté le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui a fait allusion aux victimes des armes chimiques ou atomiques, à Ypres (en Belgique), à Hiroshima et Nagasaki (au Japon), à Halabcheh (en Irak) et à Sardasht (en Iran), et, aussi, aux blessés de la guerre américaine, au Vietnam, ces cinq villes qui, selon lui, ont été victimes des crimes les plus monstrueux de l’Histoire.

30/06/2010

http://french.irib.ir/

 

Les Etats-Unis sont une dictature planétaire.  

Le président Ahmadinejad : Les Etats-Unis "se proclament chef du monde et tout le monde devrait savoir que l'autorité auto-proclamée c'est la dictature", a affirmé M. Ahmadinejad, devant l'ambassade d'Iran à Abuja (Nigeria, pays d'Afrique occidentale). "L'ère de la dictature est terminée".
"Nous allons mettre un terme aux souffrances du peuple de Palestine". "Les réfugiés palestiniens vont rejoindre leur patrie (...) bientôt nous célébrerons notre victoire", a-t-il ajouté, en référence aux Palestiniens poussés à l'exil par l'usurpation de la Palestine et la création d'"Israël" le 15 mai 1948.  
L'organisation D-8, créée en 1997, dont le siège est à Istanbul, réunit le Bangladesh, l'Egypte, l'Indonésie, l'Iran, la Malaisie, le Nigeria, le Pakistan et la Turquie, soit une population de 930 millions de personnes.
 Elle a pour objectif de promouvoir la coopération économique et la solidarité entre ses Etats membres.

08/07/2010

 http://www.almanar.com.lb

http://www.alterinfo.net/notes/Ahmadinejad-les-Etats-Unis-sont-une-dictature-planetaire_b2214337.html

 

Washington doit renoncer à la logique du cow-boy pour dialoguer

Les Etats-Unis doivent renoncer à la "logique du cow-boy" pour pouvoir dialoguer avec l'Iran de son programme nucléaire, c'est ce qu'a déclaré, ce lundi, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors d'un discours prononcé à Qazvin (nord) et diffusé par la télévision d'Etat.
"Vous adoptez des résolutions pour dialoguer. C'est la logique du cow-boy, qui n'a aucune place en Iran. Si vous agissez avec politesse, nous sommes prêts à dialoguer dans le respect. Nous sommes patients et nous vous observons faire vos galipettes", a déclaré M. Ahmadinejad.  
Il faisait allusion à la résolution américaine adoptée le 9 juin par le Conseil de sécurité, imposant de nouvelles sanctions contre l'Iran à cause de son programme nucléaire.
Le président iranien a expliqué que les responsables américains "n'ont peur ni de la bombe atomique, ni des missiles. Ils sont inquiets du réveil du peuple iranien. Ils disent que l'Iran pourrait produire une bombe dans deux ans. Ce n'est pas vrai. Nous ne voulons pas la bombe".
"Mais, même si c'était vrai, ils n'ont pas peur de la bombe. Les Américains disent eux-mêmes qu'ils ont plus de 5.000 bombes atomiques (...). Comment peuvent-il avoir peur d'une seule bombe?", a-t-il affirmé.
"Ils savent parfaitement que nous ne cherchons pas à avoir la bombe atomique", a-t-il martelé.
Le président iranien a aussi affirmé que les sanctions décidées par le Conseil de sécurité et les Etats-Unis n'auraient pas d'effet sur la détermination de l'Iran à poursuivre son programme nucléaire.
"Ils imposent des sanctions sur les banques et (...) quelques produits et croient que nous allons leur livrer la clé du pays. Ils doivent savoir qu'ils emporteront dans la tombe le rêve que nous renoncions d'un pouce à nos droits" en matière nucléaire, a-t-il insisté.
"Nous sommes favorables à des négociations" a encore déclaré M. Ahmadinejad en ajoutant toutefois que les Occidentaux devaient "s'assoeir" à la table des négociations comme de "bons garçons". 
Dimanche, le chef de la Commission sur la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien (Majlis), Alaeddin Boroujerdi, avait révélé que le Congrès américain a envoyé un message, via l'ambassadrice suisse à Téhéran, dans lequel il demande à l'Iran d'accepter d'entamer des négociations avec les Etats-Unis.

19/07/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=146847&language=fr


Politique intérieure & extérieure

Politique intérieure

Hausse des exportations iraniennes.
L’Iran a annoncé une hausse des ses exportations en général, et de son pétrole en particulier, durant les onze mois derniers.
Selon les chiffres publiés par le ministère iranien de l’information, et rapportées par la chaîne de télévision AlJazira, le montant des exportations iraniennes s’élève à 78,5 milliards de dollars, dont 59,55 milliards d’exportations pétrolières et gazières.

Et ce pour la durée allant de mars 2009 à février 2010.
Quant aux exportations non pétrolières, elles ont inscrit une hausse de 12,7%, avec un montant de 19 milliards de dollars.

28/06/2010  

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=144083&language=fr

 

Croissance de 10% des investissements étrangers en Iran.

"En dépit de l'adoption d'un nouveau train de sanctions contre l'Iran, le plafond des échanges, dans le marché iranien, montre une croissance de 10/%", a déclaré le président de l'Organisation iranienne des investissements. 
Faisant allusion à l'inefficacité des nouvelles sanctions contre l'Iran, le vice-ministre iranien de l'Economie et des Finances, Ali Ashiri, a indiqué que la stabilité de la situation économique de l’Iran, avait retenu l'attention des investisseurs étrangers.
"Selon le récent bilan que vient de présenter le Fonds monétaire international (FMI), l'économie a enregistré une croissance acceptable, parmi les pays moyen-orientaux et africains", a-t-il conclu.

03/07/2010  

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=144873&language=fr

 

L'Iran veut dominer le marché mondial de l'essence

Grâce aux raffineries qu'il envisage de mettre en exploitation d'ici la fin de 2010, l'Iran compte se hisser au rang des principaux exportateurs mondiaux d'essence au cours des deux à trois prochaines années, a annoncé le ministre iranien du pétrole Massoud Mirkazemi.
"D'ici la fin de l'année, une série de raffineries entreront en service conformément au calendrier, si bien que dans deux à trois ans nous figurerons, je pense, parmi les plus grands exportateurs d'essence de la région et du monde entier", a-t-il déclaré jeudi dans une interview à la chaîne de télévision anglophone Russia Today.
Selon le ministre, l'Iran possède beaucoup de raffineries de pétrole et leur nombre ne cesse de croître.
"Nous produisons suffisamment d'essence pour renoncer à son importation", a-t-il ajouté.
D'après M. Mirkazemi, l'achat de ce carburant a été l'unique question non évoquée lors de sa rencontre avec le ministre russe de l'Energie Sergueï Chmatko.
Ce dernier avait annoncé mercredi que les compagnies russes étaient prêtes à fournir des produits pétroliers à l'Iran et que les sanctions supplémentaires de Washington n'entraveraient pas la coopération énergétique russo-iranienne.
En mars dernier l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a interrompu les livraisons d'essence à l'Iran. Son exemple a été imité par les courtiers pétroliers néerlando-suisses Vitol Holding et Trafigura et par la société suisse Glencore. En avril, le groupe pétrolier russe Lukoil a suspendu à son tour les exportations d'essence vers la République islamique. Elles variaient entre 250.000 et 500.000 barils par mois.

Vendredi 16 Juillet 2010

http://fr.rian.ru/

 


Politique extérieure

Ahmadinejad: l'Iran annoncera la semaine prochaine les conditions pour négocier avec le groupe des Six. 

 "La République islamique d'Iran annoncera la semaine prochaine les conditions pour négocier avec les pays qui ont voté une résolution contre notre pays", a déclaré le Président Mahmoud Ahmadinejad.
Le président Ahmadinejad a indiqué par ailleurs, que la tonalité des négociations viserait à faire reconnaître aux interlocuteurs de Téhéran qu'ils avaient "commis une erreur" en adoptant une résolution contre l'Iran.
Immédiatement après l'adoption de la nouvelle résolution, les Etats-Unis et les pays européens ont demandé à l'Iran de reprendre les négociations.
"Ils adoptent une résolution et nous disent ensuite de négocier. Très bien, mais nous allons négocier de telle manière qu'ils vont regretter et n'oseront plus commettre ce genre d'erreur", a-t-il ajouté.
"Ces pays menacent l'Iran et croient que la nation iranienne a peur, mais le peuple iranien va neutraliser ces menaces", a-t-il poursuivi.

25/06/2010

 http://www2.irna.ir/fr/

Ahmadinejad ordonne le boycott des produits israéliens.  

Le Président a ordonné l’application de la loi, votée, au mois de juin, par le Majlis islamique, sur le boycott des produits israéliens. Suite à cet ordre du Président de la République islamique, le Ministère des Affaires étrangères doit proposer le plan de boycott des produits israéliens, aux instances mondiales, y compris, l’Organisation de la Conférence islamique et le Mouvement des Non-alignés.

01/07/2010

http://french.irib.ir/

 

La demande de dialogue des 6 avec l'Iran est une duperie. 

Le Président du parlement iranien, Ali larijani, a déclaré que la demande formulée par les 6 de reprendre le dialogue avec l'Iran est une duperie, "car, a-t-il dit, ils adoptent, d'une part, des décisions illégales, à l'encontre de l'Iran, au sein du Conseil de sécurité, et, de l'autre, ils pratiquent la langue de bois politique, en prétendant vouloir dialoguer avec Téhéran." "D'ailleurs, on peut constater leur manque de sincérité, dans ce qu'ils ont fait avec la Turquie et le Brésil.", a-t-il poursuivi, avant de préciser que Téhéran ne s'est jamais dérobé au dialogue. "Ce sont les Occidentaux et les Américains qui ont quitté la table des négociations ; c’est pourquoi, le nouveau tour de négociations doit prendre forme sur de nouvelles bases." a-t-il conclu.

Mehr News - 

03/07/2010

http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/97790-la-demande-de-dialogue-des-6-avec-liran-est-une-duperie-larijani

 

La RII, porte-étendard de la paix.

Pour le Président de la commission de la sécurité nationale et de la politique extérieur du Parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi, « La RII est le porte-étendard de la paix à travers le monde, ce qui ne signifie nullement qu’elle se résigne aux pressions et à la tyrannie, a-t-il précisé. « Le langage de nos autorités n’est rythmé ni par la menace ni par la violence et notre politique est étrangère à la confrontation et aux sanctions, a-t-il ajouté.

Boroujerdi  a toutefois affirmé que son pays n’autoriserait pas l’inspection de ses bateaux par les puissances étrangères. « La région du golfe Persique est liée directement à l’économie mondiale et si les Occidentaux s’amusent à jouer avec sa sécurité, ce seront eux qui en pâtiront, a-t-il conclu.

03 Juillet 2010

http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/97747-la-rii-porte-etendard-de-la-paix

 

L'Iran prêt à discuter avec le 5+1 sous conditions en septembre

L'Iran est prêt à reprendre en septembre les négociations avec les pays du groupe 5+1 sur son programme nucléaire mais veut un engagement sur l'objectif du dialogue, a écrit le responsable iranien du dossier Saïd Jalili à la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

"Lorsque l'objectif des négociations sera clair l'Iran sera prête à discuter pour renforcer la coopération internationale et lever les inquiétudes communes" à propos du nucléaire, a affirmé M. Jalili.

Mme Ashton avait écrit à la mi-juin à M. Jalili pour demander une reprise des négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne).

06 juillet

http://www.romandie.com/ats/news/100706102119.neal2zn7.asp

 

Le D8 est à même de forger un modèle de coopération extensible à tous les pays amis.  

Pour le Président Ahmadinejad, le D8 est à même de forger un modèle de coopération extensible à tous les pays amis, un modèle capable de contribuer à l'émergence d'un système de gouvernance nouveau, basé sur la justice, l'amitié et la paix dans le monde.
Jeudi, au cours du septième Sommet des dirigeants de huit pays islamique en développement (Iran, Nigeria, Turquie, Pakistan, Bangladesh, Indonésie, Egypte, Malaisie), qui a achevé ses travaux, ce soir, à Abuja, la capitale nigériane, Ahmadinejad a évoqué la situation critique de l'économie mondiale et le mécontentement de l'opinion publique, avant d'appeler à la tenue d'une conférence consacrée à l'élaboration d'un Ordre économique nouveau, basé sur la pensée religieuse.

Ahmadinejad a souhaité que les ministres de l'Economie et les gouverneurs des Banques centrales des pays membres prennent part à cette conférence. D'autres propositions avancées par le président ont porté sur la création d'un fond d'investissement actif, dans le secteur de l'agriculture et de l'industrie, l'échange de nouvelles technologies, la production des énergies renouvelables, l'élaboration de nouvelles voies d'échange commercial, financier, à l'effet de sortir du système monétaire dominé par le dollar. Selon le président, la situation prévalant, en Irak et en Afghanistan, témoigne, de la manière la plus claire, de la politique interventionniste des Etats hégémoniques, telle qu'elle est menée, à l'échelle de la région. "L'une des manifestations les plus désastreuses de cette politique se manifeste à travers le soutien indéfectible des Etats-Unis à Israël, un régime illégal et belliciste, doté, de surcroît, d'un arsenal de 200 ogives nucléaires.", a conclu le président.

IRIB-

08/07/2010

http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/98085-les-propos-dahmadineja


Sur le terrain

Un physicien iranien affirme avoir échappé à des agents US.
La télévision iranienne a diffusé hier une nouvelle vidéo dans laquelle un homme se présentant comme le physicien iranien, Shahram Amiri, affirmait qu'il s'était échappé des mains des agents des services de renseignements américains. « Nous sommes le 14 juin. Je suis Shahram Amiri, ressortissant de la République islamique. Il y a quelques minutes j'ai réussi à m'échapper des mains des agents de renseignements américains en Virginie », déclare l'homme montré sur la vidéo. « À tout moment, je peux être de nouveau arrêté par les agents américains (...).
S'il m'arrive quelque chose et que je ne retourne pas vivant au pays, le
gouvernement américain en sera responsable », ajoute la même voix.
http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Mon...


Préparation à la guerre

Un double attentat-suicide.

Au moins 26 personnes ont été tuées jeudi soir dans un double attentat suicide visant une mosquée chiite dans le sud-est de l'Iran, selon un nouveau bilan fourni vendredi. Plus de 300 personnes ont été blessées par les explosions.

Selon Ali Mohammad Azad, le gouverneur général de la province du Sistan-Balouchistan, dont Zahedan est le chef-lieu, le bilan pourrait être plus lourd. Il a confirmé que deux kamikazes étaient à l'origine des explosions, survenues à quelques minutes d'intervalle.

Le double attentat suicide revendiqué par les rebelles sunnites du Joundollah, a eu lieu jeudi soir tout près de la mosquée Jamia à Zahedan alors que de nombreux fidèles s'étaient rassemblés pour célébrer l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet.

Le Sistan-Balouchistan, région frontalière du Pakistan et de l'Afghanistan, est le théâtre depuis dix ans d'une rébellion meurtrière du groupe sunnite Joundallah (soldats de Dieu).

ats /

16 juillet

 

Les US et l'Otan ont financé les auteurs de l'attentat de Zahedan.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé, dimanche, que "l'attentat terroriste à Zahedan répond, en réalité, aux menaces proférées par le Président américain Obama, le 12 juin dernier, Il a souligné que "le groupuscule terroriste, à l'origine des attentats de Zahedan, était armé et financé, par les Américains et les forces de l'OTAN, en Afghanistan".
M.Ahmadinejad a, en outre, ordonné à son ministre des Affaires Etrangères de suivre de près cette affaire avec le gouvernement d'Islamabad.
Deux plaintes seront déposées, auprès des instances internationales, contre les Etats ou les instances impliqués dans ce crime.
 De son côté, le ministre iranien de l'Intérieur, Mostafa Mohammad Najjar, a assuré que les auteurs et les responsables de ce double attentat terroriste seront, bientôt, châtiés pour le crime qu'ils ont commis. 
"Nous espérons que les pays voisins nous rejoindront, pour adopter des mesures communes de sécurité, afin d'éradiquer le phénomène du terrorisme, dans la région, et d'empêcher les puissances étrangères de la déstabiliser. 
Jeudi dernier, deux kamikazes ont tué au moins 28 personnes et blessé des centaines d'autres, en se faisant exploser à proximité d'une mosquée à Zahedan, capitale de la province du Sistan-Balouchistan.

19/07/201

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=146844&language=fr


Les commentaires sont fermés.