Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/08/2010

n°544 - Journal de Palestine - : 26-07 au 17-08 :-: Suite : Obama n’a pas changé la politique US au Proche-Orient

n°544 -  Journal de Palestine - : 26-07  au  17-08 :-: Suite : Obama n’a pas changé la politique US au Proche-Orient 


          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°544                    26-07  au  17-08

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire 

Paroles & actions du président cette semaine ...

Obama n’a pas changé la politique US au Proche-Orient

Yahia Gouasmi : Hiroshima, Obama et le nucléaire.

Rashid Al-Khaledi, un ami d'Obama, va envoyer son bateau "l'Audace d'espoir" vers Gaza  

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne




Paroles & actions du président cette semaine ...

Obama n’a pas changé la politique US au Proche-Orient

Comme chaque année, l’institut de sondage Zogby a réalisé une étude sur la perception de la politique des Etats-Unis dans le monde arabe (voir document joint au bas de cette page).
Les résultats 2010 font notamment apparaître que :
 - Les arabes, qui avaient été séduits par Barack Obama et son discours du Caire, sont aujourd’hui désabusés. Ils considèrent que si même la nouvelle administration états-unienne est moins islamophobe, elle n’a pas vraiment changé sa politique régionale. Washington continue à soutenir aveuglément Israël et à occuper l’Irak. (ndlr : et L’Afghanistan et le Pakistan… )
 - Les arabes considèrent que la Shoah est instrumentée pour créer une sympathie à l’égard d’Israël au détriment des arabes. Ils ressentent donc avec inquiétude l’abondance de programmes télé et de films à ce sujet.
 - Une majorité d’arabes ont été convaincus par les médias que l’Iran poursuit un programme nucléaire militaire secret. Cependant, comme ils sont une encore plus grande majorité à penser que Téhéran a le droit de se doter de la bombe et que cela rééquilibrerait le Proche-Orient, il est possible qu’ils expriment là un souhait plus qu’une conviction définitive.
 - La France reste la super-puissance la plus appréciée des arabes.
 - Les trois leaders politiques les plus populaires dans le monde arabe ne sont pas arabes, mais turc (Recep Erdogan), vénézuélien (Hugo Chavez) et iranien (Mahmoud Ahmadinejad).

    - Les trois leaders arabes vivants les plus populaires chez les arabes sont le Libanais Hassan Nasrallah, le Syrien Bashar el-Assad et l’Emirati Sheikh ben Rachid Al Maktoum.

Samedi 7 Août 2010

http://www.voltairenet.org

 

Yahia Gouasmi : Hiroshima, Obama et le nucléaire.

Le 06 août 1945, a eu lieu le premier bombardement atomique de l'histoire, sur la ville d’Hiroshima au Japon. Cette explosion a fait périr immédiatement 140 000 personnes environ, des civils dans leur grande majorité. D’autres devaient mourir, longtemps après, des conséquences des radiations.
Les Etats-Unis n’ont jamais exprimé d'excuses pour la destruction d’Hiroshima. Chaque année, à la date du 06 août, ont lieu des cérémonies pour rappeler ce bombardement. Pour la première fois cette année, un représentant américain, John Roos, ambassadeur des Etats-Unis au Japon, y a participé. Cela a immédiatement été perçu comme un geste symbolique important, dans la lignée du discours d’Obama à Prague, en avril 2009. Il appelait alors à construire « un monde sans arme nucléaire ». Courant mai de cette année, l’administration américaine avait même créé une petite surprise en soutenant, du bout des lèvres, une proposition de plusieurs pays arabes en vue de négociations pour dénucléariser le Proche-Orient. Bien entendu le nucléaire israélien était visé, et certains naïfs ont alors dû penser qu’Obama osait enfin toucher à Israël, État au-dessus de tout droit international depuis sa création, et le seul à être nucléarisé dans la poudrière du Proche-Orient.
Très vite la réalité s’est imposée, et la question du nucléaire israélien est passée sous silence, tandis que de nouvelles sanctions étaient prises à l’encontre de l’Iran pour l’empêcher d’accéder au nucléaire civil. Par ailleurs, alors qu’il recevait le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou le 6 juillet dernier, Obama a soutenu et justifié le nucléaire israélien en ces termes : « Nous croyons fermement que, compte-tenu de sa taille, de son histoire et de la région dans laquelle il se trouve, des menaces existant contre nous, contre lui, Israël a des exigences uniques en matière de sécurité ». L’expression « contre nous, contre lui » confirme bien l’identité des deux éléments constitutifs de ce que nous appelons l’USraël. Obama et les sionistes rêvent peut-être d’un monde sans arme nucléaire… sauf pour les Etats-Unis et Israël, garants des valeurs universelles, c'est-à-dire de leur volonté implacable de domination sur tous les peuples de la planète. Les faits démontrent que leur politique de domination et d’agression n’a pas changé.
Le discours d‘Obama sur le démantèlement des armes nucléaires n’a au fond qu’un seul objectif : endormir les peuples et les dirigeants des autres pays. Il y réussit, sauf à Téhéran, Moscou et Pékin où les dirigeants gardent les yeux bien ouverts, et il ne sera pas facile de les endormir…

Le Présidenti,
Yahia Gouasmi.

6 août 2010

http://www.palestine-solidarite.org:80/analyses.Yahia_Gouasmi.060810.htm

 

Rashid Al-Khaledi, un ami d'Obama, va envoyer son bateau "l'Audace d'espoir" vers Gaza  

Selon l'agence FARS citant l'édition d'hier du quotidien Washington Post, Rashid Al-Khaledi, activiste des droits de l'Homme et l'un des amis du président Obama a fait état de sa décision d'envoyer un bateau nommé "Audace d'espoir" vers la bande de Gaza. Ce bateau transporte des aides humanitaires d'une valeur de 370,000 dollars aux habitants de cette région sous blocus depuis 4 ans. Selon ce quotidien américain, le comité organisateur de ce convoi d'aides a commencé la collecte d'aides et d'argent pour préparer le départ du bateau dans un mois. La Maison blanche a jusqu'à présent refusé de s'exprimer sur cette décision d'Al-Khaledi.

23/07/2010

http://french.irib.ir/



1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Résistance

Le convoi humanitaire de la Ligue arabe est arrivé à Gaza.

Le convoi des aides médicales conduit par la Ligue arabe, est entré hier soir dans la Bande de Gaza par le passage de Rafah qui sépare l'Égypte de la Bande de Gaza.

Le correspondant du Centre palestinien d'information a déclaré que le convoi est accompagné de 7 humanitaires, et se compose de deux camions chargés de médicaments, d'instruments médicaux et de nourriture.

Ce convoi est réservé aux hôpitaux de la Bande de Gaza qui souffrent d'une pénurie importante de médicaments et de pièces de rechange des instruments médicaux à cause du sévère blocus sioniste imposé injustement contre la Bande de Gaza depuis plus de 4 ans au vu et au su du monde entier

CPI

11/08

 

Pertes des Résistants   

Bande de Gaza - Au jour le jour

30-07

Des avions israéliens ont tiré des missiles contre plusieurs objectifs vendredi soir dans la bande de Gaza, selon des responsables et des sources médicales.

Un militant du Hamas, âgé de 22 ans, a été tué par un missile tiré sur une caravane, près du camp de réfugiés de Magazhi, a annoncé un responsable du Hamas, sans préciser l'usage qui était fait de la caravane.

Les avions israéliens ont tiré par ailleurs au moins quatre missiles contre des bâtiments utilisés par les forces de sécurité du Hamas qui, blessant huit personnes, dont plusieurs grièvement, selon le responsable des services d'urgence de Gaza, Muawiya Hassanein.

Il s'agit des anciens bâtiments utilisés par le président palestinien Mahmoud Abbas avant son éviction par le Hamas de la bande de Gaza en 2007.

AFP

31-07

Les Brigades ont confirmé dans un communiqué militaire publié aujourd’hui la mort du responsable Essa Abed Al Hadi Al Batran [âgé de 40 ans] - « Abou Bilal » du camp d’Al Buriej, au milieu de la bande de Gaza. dans un raid aérien israélien ayant fait également huit blessés.

L’épouse et les cinq enfants d’Essa Abed Al Hadi Al Batran avaient été massacrés lorsque l’aviation sioniste avait pris sa maison pour cible pendant la dernière guerre contre Gaza.. 

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9181    

02-08

Au moins 32 Palestiniens ont été blessés dans une explosion visant la maison d’un des chefs du Hamas dans la bande de Gaza, ont annoncé lundi les autorités locales.
Le sort d'Alaa al Danaf reste inconnu pour le moment.
Agence russe

http://fr.rian.ru/world/20100802/187159029.html



2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000)


Civils & résistants tués                                                                            :  7.085

Palestiniens blessés                                                                               :  54.823

Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 38

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies       :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.206

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6626


Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)  



3 Politique

a) Politique Palestinienne

MM Abbas & Haniyeh.

"Les jours du Fatah sont comptés"  

 Mahmoud Abbas, président de l’autorité palestinienne, a prévenu jeudi (22 juillet) que les jours du Fatah sont comptés, si le mouvement n’arrive pas à mettre de l’ordre en son sein.
Les déclarations de Mahmoud Abbas révèlent les problèmes auxquels se heurte le Fatah, qui régresse depuis la mort en 2004 de Yasser Arafat, son leader et l’un de ses fondateurs.
Les faiblesses dont souffre le Fatah ont contribué à l’ascension du mouvement de résistance Hamas, qui gouverne la bande de Gaza depuis trois ans.
Abbas qui a succédé à Arafat à la tête du Fatah, a attaqué son mouvement pour son échec de parvenir à un accord sur les candidats aux élections locales, qui devraient avoir lieu en juillet courant, mais le Fatah a décidé de les reporter sine die, en l’absence d’un accord sur les candidats au scrutin.
Les déclarations de Mahmoud Abbas qui ont été supprimées du texte de son allocution devant la réunion du conseil révolutionnaire, ont été rapportées par un  responsable du mouvement, ayant pris part à la même réunion.
Abou Mazen a encore laissé entendre, avec une franchise peu coutumière, "c’est une épreuve qui n’augure de rien de bon, mais qui est le responsable de Fatah ?…moi-même,  je ne me dédouane pas de la responsabilité".
Fatah a essuyé une défaite devant Hamas aux dernières élections du conseil législatif palestinien, qui ont eu lieu en 2006. En 2007, Hamas, que Fatah accuse de conspiration à son encontre, a pris le contrôle de la bande de Gaza.
Les élections présidentielles et législatives prévues en 2010 ont été annulées, suite aux divisions entre Fatah et Hamas.

Le Hamas a, pour sa part, décidé de boycotter  le scrutin municipal, ajourné jusqu’à nouvel ordre suite à des différends au sein du Fatah.
"Le Fatah souffrirait de faiblesses même en Cisjordanie", craignent certains de ses membres, "sa crédibilité a été écornée, suite à l’échec de Mahmoud Abbas dans sa stratégie de négociations avec Israël".

24/07/2010

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/mahmoud-abbas-les-jours-du-fatah-sont-comptes/id-menu-957.html

 

Mahmoud Abbas : "Si les choses vont mal, je me barre" .

Mahmoud Abbas, président de l’autorité palestinienne, a affirmé, lors d'une conférence de presse au Caire, qu’il fait l’objet de pressions de la part des Etats-Unis, des pays de l’Union européenne, de Ban Ki-moon, SG de l’ONU, en vue de reprendre les négociations directes avec la partie israélienne.
Abou Mazen, qui vient d’avoir le feu vert de la Ligue arabe pour renouer avec les  négociations directes avec Israël, a affirmé qu’il n’accepte pas de passer aux pourparlers directs, que s’il obtienne des garanties écrites, où Israël admet les termes du processus de paix, reconnaît les frontières de 1967, et arrête les implantations.
Il a insinué que l’autorité palestinienne risque de s’effondrer, et le chaos envahirait, le cas échéant, les territoires occupés, si aucune avancée  n’est réalisée dans le processus de paix, et si les pays arabes continuent à ne pas honorer leurs engagements pour soutenir l’autorité financièrement.
Le Président palestinien a laissé entendre que "les pays arabes ont décidé de fournir un soutien financier à l’autorité palestinienne, estimé à 550 millions de dollars par an, mais hélas, nous n’avons reçu jusque-là que 120 millions de dollars uniquement, soit un taux de 10 à 15% de l’aide promise, à l’heure où les Etats-Unis nous versent 450 millions de dollars tous les ans, et l’Europe donne des sommes beaucoup plus importantes, d’une manière régulière".
Le dernier sommet de Syrte a entériné l’engagement pour un appui de 500 millions de dollars au profit du fond d’al-Qods, a-t-il poursuivi, "mais lorsque j’ai demandé à la Ligue arabe dix millions de dollars en vue de l’extension  d’un hôpital d’al-Qods, elle m’a répondu qu’elle n’a pas reçu un seul centime des pays arabes pour le soutien dudit fonds". Et Abbas de s’interroger : "comment pourrais-je appuyer la résistance du peuple palestinien à al-Qods et dans le reste des territoires occupés, à l’heure où un seul juif russe donne près de 1,5 milliard de dollars pour l’extension de la colonie Bab Amoud à al-Qods…appuie-t-on la résistance des Palestiniens par les paroles ?"
Aux dires d’Abou Mazen, la cause palestinienne traverse une mauvaise passe. Il émet l’espoir pour un règlement en vue de l’instauration d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, qui a pour capitale al-Qods-Est, avec une solution au problème des réfugiés.
Et si les négociations indirectes dont la date butoir est le 8 septembre prochain n’aboutissent pas, que fera-t-il ? "Si les choses ne marchent pas, je me barrerais, qu’est-ce qui me lie à l’autorité palestinienne, et j’annonce devant vous que je ne me présenterai à aucune élection de l’autorité palestinienne, quoiqu’il advienne".

Question subsidiaire : "Mais que feriez-vous après l’autorité palestinienne ? Et Abbas de répliquer avec une note d'humour : "je me convertirai en journaliste reporter".
Il a appelé journalistes et rédacteurs en chef égyptiens, arabes et musulmans, et tous les peuples musulmans à visiter les territoires palestiniens et al-Qods en vue de soutenir le peuple palestinien.

"Je vous prie de nous rendre visite, venez pour que vous puissiez voir de vos propres yeux la réalité, celui qui entend n’est pas comme celui qui regarde, et celui qui prétend que la visite d’al-Qods est interdite par la chariâa, ne comprend pas la religion, car le Coran et la Sunna recommandent aux musulmans de se rendre à al-Qods",affirme-t-il,  invoquant un hadith du prophète Mohamed, (paix et grâce sur lui).

30/07/2010

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/mahmoud-abbas-si-les-choses-vont-mal-je-me-barre/id-menu-957.html

 

1-1 Processus de paix.

L'intervention des grandes puissances, source de différends inter-palestiniens

a) Le chef du bureau politique du Hamas a accusé certains pays occidentaux mal intentionnés de faire obstacle au processus de la réconciliation inter-palestinienne.
Cité par l’Agence Qodsna, Khaled Mechaal a fait allusion aux ingérences des Etats-Unis, du régime sioniste et de certains Etats européens, dans le processus de la réconciliation nationale palestinienne.

02-08

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=148751&language=fr

b) Pour le chef du bureau politique du Hamas, l'intervention des grandes puissances mondiales est à l'origine de la poursuite des différends inter-palestiniens.
 "Les parties internationales sont contre le règlement des problèmes des groupes palestiniens car la poursuite des différends inter-palestiniens est plutôt favorable aux Etats-Unis et au régime sioniste.", a dit Khaled Mechaal lors d'une conférence de presse à Doha. "Entre deux options à savoir se plier devant les pressions internationales et régionales pour reconnaître Israël et défendre les droits du peuple palestinien, le Hamas a opté pour la seconde.", a précisé Mechaal

30/07/2

IRIB-

http://french.irib.ir/index.php/info/moyen-orient/item/99278-lintervention-des-grandes-puissances-source-de-diff%C3%A9rends-inter-palestiniens-khaled-mechaal



b) Politique Israélienne

2-3 Sur le terrain.

Cour Suprême.
Présidée par le juge à la retraite de la Cour Suprême, Yaakov Tirkel, la commission est officiellement composée de cinq membres tous israéliens.
Deux observateurs étrangers sans droit de vote lui ont été adjoints, Lord Trimble, ex-Premier ministre protestant d'Irlande du Nord, et Ken Watkin, un ex-avocat général de l'armée canadienne.
Le gouvernement israélien qui a désigné la commission et auquel elle est redevable, a toujours prétendu qu'aussi bien le raid que le blocus imposé sur Gaza étaient conformes au droit international.
La commission n'est pas habilitée à examiner le processus de prise de décisions par la classe politique ni à recommander des sanctions personnelles contre les responsables politiques et militaires qui ont préparé, ordonné ou conduit le raid.
 Le ministre de la guerre Ehud Barak doit être entendu mardi et le chef d'état-major Gaby Ashkenazi mercredi. Il sera le seul militaire à témoigner devant la commission.
Rappelons que neuf  Turcs étaient tombés en martyre suite au raid israélien du 31 mai. Ankara a constitué sa propre commission.

L'ONU en a créée deux: l'une de quatre experts, sous les auspices de son secrétaire général Ban Ki-moon et l'autre relevant du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU de Genève.

09/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=149616&language=fr

 

Justification du Blocus

S'agissant du blocus imposé contre la bande de Gaza, Netanyahu l'a justifié en accusant "le Hamas d'avoir  transformé la bande de Gaza en une enclave terroriste parrainée par l'Iran qui lui accorde une aide politique, militaire et financière".  
"A partir de la bande de Gaza, le Hamas a tiré des milliers de roquettes, de missiles et d'obus qui ont atteint des localités israéliennes (...)

Actuellement le Hamas se fournit en armes capables d'atteindre Tel Aviv", selon lui.   

09/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=149616&language=fr



3 Politique Internationale

Organisations Mondiales & régionales

6 Ue

Arthur Beesley : L’Irlande Bloque Le Plan De Transfert Des Données Personnelles Des Citoyens Européens De L’UE En Israël.

La Commission européenne voulait autoriser le transfert des données personnelles des citoyens européens en Israël. Heureusement l’Irlande est intervenue pour stopper cette mise à disposition inquiète que les Israéliens ne les utilisent pour fabriquer de faux passeports pour que puissent sévir les assassins du Mossad comme cela a été le cas dans le DubaiGate.

L’Irlande Bloque Le Plan De Transfert De Données De L’UE En Israël

Le gouvernement a bloqué une initiative de la Commission européenne d’autoriser le transfert et le stockage en Israël des données personnelles très sensibles des citoyens européens.
L’intervention par le ministre de la justice, Dermot Ahern, reflète « une inquiétude profonde » de transferts effectués à la suite de l’utilisation de 8 passeports irlandais contrefaits par des Israéliens soupçonnés d’avoir assassiner un militant de Hamas, Mahmoud al-Mabhouh.
La police de Dubaï a accusé les services secrets israéliens du Mossad d’avoir orchestré l’assassinat utilisant des passeports contrefaits britanniques, français, allemand, et australiens, en plus des faux passeports irlandais. Israël n’a ni confirmé ni nié son implication.
La Commission voulait que les gouvernements européens approuvent une déclaration comme quoi l’UE reconnaît que la règlementation israélienne sur la protection des données était suffisante pour autoriser les états membres à transférer de telles données personnelles à Israël. Cependant, il y a deux jours, des responsables irlandais ont demandé la fin de la procédure par laquelle les gouvernements européens devaient approuver la déclaration de la Commission. Sans une telle déclaration le transfert de données personnelles à Israël est interdit.
« C’est possible qu’Israël fournisse une protection pour les données correspondant aux normes de l’UE » a dit le porte parole de Mr Ahern.
« Mais le ministre croit que le comité de l’UE doit prendre très sérieusement en compte les passeports européens contrefaits - dont des passeports irlandais - par Israël ces derniers mois.
« Des données personnelles fournies innocemment par des citoyens irlandais à des fonctionnaires israéliens ont été utilisées pour fabriquer de faux passeports. D’autres pays de l’UE, particulièrement la Grande Bretagne, ont eu des expériences identiques et c’est un sujet d’inquiétude des plus graves ».

Le gouvernement, qui le mois dernier a expulsé un fonctionnaire de l’ambassade israélienne à Dublin suite à cette affaire, croit que les données utilisées pour la fabrication de faux passeports ont été récupérées lors de contrôles officiels de voyageurs. A cause de son objection formelle à la déclaration, les gouvernements européens devront discuter de ce sujet au sein d’un comité en charge de la protection des données personnelles.
La Commission voulait faire avancer la déclaration via une procédure écrite après une réunion du comité où il n’y avait pas de quorum. Selon la procédure concernée s’il y avait eu « silence » alors la déclaration aurait pris effet automatiquement à condition qu’aucun membre ne soulève d’objection avant mardi dernier délais. «Maintenant la proposition devra être entièrement examinée au comité où l’Irlande pourra exposer ses inquiétudes profondes sur une telle proposition » a dit le porte parole de Mr Ahern.
L’intervention reflète des inquiétudes sérieuses dans les milieux gouvernementaux car toute décision formelle de l’UE de se déclarer satisfaite des normes de protection des données en Israël serait un point sensible politiquement. Ce serait difficile à comprendre pour l’opinion publique pense le gouvernement.
Bien que les enquêtes menées par Garda et le bureau des passeports n’aient trouvé aucune »preuve supplémentaire « liant les faux passeports irlandais à Israël, le gouvernement a conclu qu’une agence officielle israélienne était responsable de « l’utilisation inappropriée et très probablement la fabrication « des faux passeports irlandais.

- Arthur Beesley

-          08/07/2010 –

-          www.irishtimes.com

http://www.planetenonviolence.org/L-Irlande-Bloque-Le-Plan-De-Transfert-Des-Donnees-Personnelles-Des-Citoyens-Europeens-De-L-UE-En-Israel_a2234.html


Les commentaires sont fermés.