Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/09/2010

n° 75 - Journal des Guerres de l'Otan - 30.07 au 03-09 : - Début - : OTAN : Un engagement dangereux.

n° 75 - Journal des Guerres de l'Otan - 30.07 au 03-09 : - Début  - : OTAN : Un engagement dangereux.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources. .

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



  Journal des Guerres de l'Otan.  n° 75 - 30.07 au 03-09

                                                            C.De Broeder & M.Lemaire                                                                      



Le " Journal des Guerres de l'Otan " est  visible :

a)   sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Robert Bibeau :  http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

c) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire.

Tiré à part :

La guerre est la pire des solutions.

Guerres de l'Otan

Au jour le jour

Tbilissi accuse Moscou d'avoir déployé des S-300 en Ossétie du Sud.  

Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos. .

2-1 Vidéo : OTAN : Un engagement dangereux.

3 Brèves

3-1 L'OTAN crée une nouvelle division dédiée aux menaces non-conventionnelles pour la sécurité .

4  Dossiers

4-1 Tsahal en Roumanie.

4-2 Robert Fisk : Il y avait un exercice OTAN-Israël.…

4-3 Paul Craig Roberts : Les derniers mensonges *d’Hillary Clinton.

4-4 Les Américains au Kosovo, un grand frère indispensable.

Suite

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

5-1 F. William Engdahl* : La nouvelle importance géopolitique de Lubmin.

5-2 Ossama Lotfy : L’OTAN : du Gladio aux vols secrets de la CIA.

Fin

6 Annexe

6-1 Préparatifs de la 3e guerre mondiale.

Michel Chossudovsky : Partie I: la guerre globale

Pièce jointe

Extrait

....Inoculer un cancer en Asie centrale.

 



Tiré à part :

La guerre est la pire des solutions.

La guerre est la pire des solutions, elle aggrave les problèmes au lieu de les résoudre.

Elle sème partout ruines, désolation, morts, handicaps, blessures intérieures, stress, douleurs...

Et avec les moyens actuels, elle est redoutablement dangereuse.

Désormais, on parle d'ailleurs ouvertement d'utiliser les armes nucléaires - banalisées !  

Nous sommes prévenus: L'OTAN, que j'appelle l'Organisation Terroriste (terrorisme d'Etat) Anti-Nations (portant atteinte aux souverainetés) appelle à la guerre préventive, permanente, totale, nucléaire. Elle a enrôlé sous sa bannière les Etats européens, acceptant servilement que leur but originel, une Union au service de la paix, devienne désormais une fédération au service des guerres de l'Empire usraélien (Pays anglo-saxons et Israël), au service, donc, de ses ambitions hégémoniques: Dominer la planète, prendre le contrôle de ses ressources - des ressources arrachées aux peuples pour engraisser les Grandes Banques et les Multinationales. C'est un scandale intolérable !

Ces Etats prédateurs, sans foi ni lois, véritablement hors-la-loi et terroristes, ont des porte-paroles zélés: Les Médias. Jour après jour, ils manipulent les consciences pour faire accepter ce dont les peuples ne veulent pas: Les guerres impérialistes, le choc de civilisations (qui a pris le relais de la guerre froide, l'antagonisme USA-URSS étant remplacé par le choc de civilisations, judéo-chrétiens contre Musulmans qui, pour leur malheur, ont souvent un sous-sol fort riche aiguisant les appétits), ou encore le choc Empire-Etats non alignés comme l'Iran, la Russie, la Chine, le Vénézuela.... Ainsi, Marie Drucker ou Benoît Duquesne font-ils, en France, l'éloge des guerres, ils appellent ouvertement à "mourir pour la patrie" - en réalité, pour les multinationales apatrides.
    Les Médias, outrepassant honteusement leur rôle d'information, désignent quotidiennement les adversaires: L'Iran,
la Chine, la Russie, le Vénézuela, Cuba, etc. La désinformation et la propagande sont la règle. Le Nouvel ordre Mondial en gestation, basé sur l'exploitation, l'appauvrissement, destine les humains à deux rôles principaux: L'asservissement ou la guerre. Citoyens, servez vos nouveaux maîtres en tant que chair à canons ou comme esclaves, pour des salaires dérisoires (si vous avez la chance d'avoir encore un emploi), soyez flexibles, pressurables et délocalisables à volonté. Et lorsqu'épuisés vous arriverez, de plus en plus tard, à la Retraite, celle-ci sera remplacée par l'euthanasie - déjà annoncée par Jacques Attali, le plus célèbre apôtre du Nouvel Ordre Mondial (nom donné au Totalitarisme orchestré, en coulisses, par la Haute Finance).

Orwell avait vu juste, et le film Soleil Vert est d'actualité.  

Il faut rappeler que les Médias, en France, sont principalement la propriété des Industriels de l'Armement, cas unique et intolérable.  

Dans son document intitulé "Etes-vous prêts à mourir pour la Patrie ?", Marie Drucker, autre scandale, fait la promotion des guerres en les présentant comme un instrument de libération des femmes: Accomplissant les travaux des hommes enrôlés, il leur est possible, ensuite, de demander une plus grande égalité de droits. Elle oublie simplement de dire que les femmes travaillent à leur malheur, en remplaçant leur mari, fils, frères, cousins, amis... appelés à mourir "pour la patrie".

Elle ajoute, cyniquement:

"Si les femmes arrêtaient de travailler pendant au moins vingt mn à la place des hommes sur le champ de bataille, les guerres s'arrêteraient", en encourageant celles-ci à accomplir leur devoir, à l'arrière. 
   Je retourne cette phrase en incitant les femmes mes soeurs à cesser de remplacer les hommes, à cesser de travailler à leur place. Alors, les guerres s'arrêteraient, et avec elles, les pires souffrances de l'humanité.   

Notre société est mortifère; Les valeurs sont inversées. Ainsi, la mort devient l'idéal suprême, comme la soumission. C'est intolérable.   

Courageusement, la tête haute et en ayant le sentiment du devoir accompli, en défiant les Assassins des peuples - Grands de l'Industrie ou de la Finance, Anglo-Saxons souvent chrétiens néo-conservateurs, ou Israéliens néo-sionistes -, je plaide dans ce blog pour la Vie, la Paix, la communion des civilisations, la Justice, la Fraternité universelle. Ces valeurs devraient être celles de tous, mais des cerveaux névrotiques, psychotiques, d'une avidité maladive, sans scrupules, d'une cupidité effrayante, changent les règles de l'humanité à leur profit. 

Tous unis, nous devons dire non à cette société folle, mortifère, destructrice de vies et de valeurs, nous devons nous opposer aux guerres et cela passe par l'information de nos concitoyens.

C'est ce que je tente de faire dans ce blog dédié à la Vie, à l'humanité, à la paix.

Pour les questions pratiques en cas de guerre, je vous renvoie à mon blog sos-crise, pour la désinformation à mon blog la dénonçant, et d'une façon générale, vous pouvez lire avec profit mon principal blog, le plus connu, r-sistons à l'intolérable.
   Eva r-sistons aux guerres et aux médias qui en font l'apologie ou qui désinforment. 

Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tous temps accepté les versions de l'armée US et ferment les oreilles aux autres sources

13 août

canempechepasnicolas



Guerres de l'Otan

Au jour le jour

Tbilissi accuse Moscou d'avoir déployé des S-300 en Ossétie du Sud.  

Le ministre géorgien des Affaires étrangères Grigol Vachadze affirme que la Russie a déployé un système antiaérien S-300 dans les environs de Tskhinvali, en Ossétie du Sud.
"
La Russie a déployé des S-300 dans l'Abkhazie occupée et en a implanté d'autres dans sa base de Gumri [en Arménie]. Et bien que Moscou ne l'ait pas encore annoncé, vous pouvez être sûrs que des S-300 sont déjà en place dans la région de Tskhinvali", a déclaré M.Vachadze cité par l'agence News-Georgia.
Le commandant en chef des forces aériennes russes, le général Alexandre Zeline, a confirmé, le 11 août dernier, le déploiement d'un système de missiles S-300 en Abkhazie. Moscou a alors déclaré qu'il s'agissait d'une arme strictement défensive et que cette démarche ne violait nullement les engagements internationaux de
la Russie.
Dans
la nuit du 7 au 8 août 2008, la Géorgie a attaqué la capitale sud-ossète Tskhinvali, la rayant pratiquement de la carte. Pour mettre un terme à l'invasion géorgienne, la Russie a lancé une opération visant à contraindre Tbilissi à la paix.
Fin août 2008, Moscou a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. En réponse,
la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec la Russie et déclaré ces deux républiques caucasiennes territoires occupés.

25/08/2010

http://fr.rian.ru/

 

Moscou a démenti le déploiement de S 300 en Ossétie du Sud.  

Le ministre sud-ossète de la Défense Valeri Iakhnovets a formellement démenti mercredi la déclaration du chef de la diplomatie géorgienne Grigol Vachadzé, selon laquelle la Russie aurait déployé un système antiaérien S-300 en Ossétie du Sud.

"Il n'y a pas de systèmes antiaériens russes S-300 sur le territoire de l'Ossétie du Sud car ils n'y sont pas nécessaires. La DCA de la 58ème armée est pleinement suffisante de sorte que le déploiement de tels missiles n'est tout simplement pas nécessaire dans l'immédiat", a déclaré le ministre à RIA Novosti par téléphone depuis Tskhinvali. Le commandant en chef des forces aériennes russes, le général Alexandre Zeline, a confirmé, le 11 août dernier, le déploiement d'un système de missiles S-300 en Abkhazie démenti auparavant.

http://french.irib.ir/info/international/item/100641-moscou-a-démenti-le-déploiement-de-s-300-en-ossétie-du-sud



1  Politique 

Pas d'article



Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos.

Ndlr : La publication de l'article  ne signifie nullement que la rédaction est d'accord avec l'article mais doit être vu comme information.

2-1 Vidéo : OTAN : Un engagement dangereux.

http://www.youtube.com/watch?v=aFZDqRPTycU 



3 Brèves

Ndlr : La publication de l'article  ne signifie nullement que la rédaction est d'accord avec l'article mais doit être vu comme information.

3-1 L'OTAN crée une nouvelle division dédiée aux menaces non-conventionnelles pour la sécurité .

L'OTAN a formé une nouvelle division destinée à faire face aux nouvelles menaces non-conventionnelles pour la sécurité que représentent le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive, les attaques informatiques et d'autres, a annoncé l'alliance mercredi dans un communiqué.
« La nouvelle Division pour les problèmes de sécurité émergents (Emerging Security Challenges Division ou ESCD), a démarré son activité en début août et se concentrera notamment sur le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive, la défense contre les attaques informatiques, et la sécurité énergétique. Cette nouvelle division fournira également à l'OTAN une capacité d'analyse stratégique pour surveiller et anticiper les développements internationaux susceptibles d'affecter la sécurité des pays de l'Alliance », indique le communiqué.
« L'ESCD rassemble différentes branches d'expertise qui étaient déjà présentes dans différents secteurs du siège de l'OTAN/ La fusion de ces travaux en une Division unique renforcera leur concentration et leur visibilité », a-t-il dit.
« La création de l'ESCD souligne la détermination de porter les nouvelles menaces non-conventionnelles pour la sécurité au centre de l'attention des Alliés », conclut-il.

05.08.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7094704.html



4  Dossiers

Ndlr : La publication de l'article  ne signifie nullement que la rédaction est d'accord avec l'article mais doit être vu comme information.

4-1 Tsahal en Roumanie.

Les autorités roumaines ont annoncé un crash d’hélicoptère, lundi 26 juillet 2010 à Braslov, au cours des manœuvres militaires Blue Sky 2010. L’accident a coûté la vie à au moins six Israéliens et un Roumain. 

Rapportant les faits, la presse internationale évoque brièvement des exercices annuels conjoints israelo-roumains. 

Il s’agit en réalité d’une formation dispensée dans le cadre de l’OTAN depuis 2004.

Les Israéliens apprennent aux Roumains —et à d’autres— à maîtriser des opérations de recherche et de secours dans les lignes ennemies ; tandis que les Roumains apprennent aux Israéliens le pilotage d’hélicoptère en haute montagne.

Les forces roumaines, qui sont membres de l’OTAN, sont engagées en Afghanistan et en Irak.

Les forces israéliennes, qui n’ont pas besoin de pratiquer le pilotage en altitude pour la défense de leur territoire lequel est dépourvu de hautes montagnes, sont formées par Alliance pour agresser leurs voisins.

Selon nos informations, d’autres armées participaient à Blue Sky 2010, notamment des officiers moldaves et états-uniens.

Intéressant aussi, et symptomatique, en passant, l'assimilation toute naturelle de l'Union-Européenne avec l'Otan !

http://www.voltairenet.org/article166476.html


4-2 Robert Fisk : Il y avait un exercice OTAN-Israël.…
La mort de cinq soldats israéliens dans un accident d'hélicoptère en Roumanie cette semaine à peine fait les gros titres. 

Il y avait un exercice OTAN-Israël.
Bon, d’accord. Maintenant, imaginez la mort de 5 combattants du Hamas dans un accident d'hélicoptère en Roumanie cette semaine.

Nous serions encore en train d’enquêter sur ce phénomène extraordinaire. 

Maintenant, voyez-vous, je ne compare pas Israël et le Hamas.

Israël est le pays qui a massacré en toute légitimé plus de 1.300 Palestiniens dans la bande de Gaza il y a 19 mois – dont plus 300 étaient des enfants - alors que les vicieux, suceurs de sang et terroristes membres du Hamas ont tué 13 Israéliens (dont trois d'entre eux s’étaient entretués par erreur). 

Mais il y a un parallèle.

Le juge Richard Goldstone, l'éminent juge juif sud-africain, a statué dans son rapport d’enquête de l'ONU de 575 pages sur le bain de sang à Gaza que les deux parties avaient commis des crimes de guerre - il fut, bien sûr, à juste titre, traité de «Méchant» par toutes sortes de supporters d'Israël aux Etats-Unis, à juste titre outrés ; son excellent rapport a été rejeté par sept gouvernements de l'UE - et donc une question se pose : Que fait l'OTAN quand il joue à des jeux de guerre avec une armée accusée de crimes de guerre? 

Ou, plus précisément, que fait l'Union Européenne quand elle essaie de se mettre dans les petits papiers des Israéliens?

Dans un livre remarquablement détaillé – si ce n’est légèrement exaspéré – qui paraîtra en Novembre, l'infatigable David Cronin présentera une analyse au microscope de «nos» relations avec Israël. Je viens de terminer la lecture du manuscrit. Cela me laisse sans voix.

Comme il le dit dans sa préface, "Israël a développé des liens politiques et économiques tellement forts avec l'Union Européenne au cours des dix dernières années qu'il est devenu presque un État membre de l'Union sans le dire."
En effet, c’était Javier Solana, le sordide chef de la politique étrangère de l'UE (anciennement secrétaire général de l'OTAN), qui a effectivement déclaré l'an dernier qu'«Israël, permettez-moi de le dire, est un membre de l'Union Européenne sans être membre de l’institution ".

Pardon?

Etions-nous au courant?

Avons-nous voté pour cela?

Qui a autorisé que cela se produise?
Est-ce que David Cameron – qui soutient maintenant avec tant de force l’entrée de
la Turquie dans l'UE – est d'accord avec cela? Probablement que oui, car il a continué à se déclarer lui-même être un ami "d'Israël" après que ce pays ait fabriqué une excellente série de faux passeports britanniques pour ses meurtriers à Dubaï.

Comme le dit Cronin, "la lâcheté de l'UE envers Israël est à l'opposé de ses positions fermes prises lorsque des atrocités majeures se sont produites dans d'autres conflits".

Par exemple, après la guerre russo-géorgienne en 2008, l'Union européenne a nommé une mission indépendante pour savoir si le droit international avait été bafoué, et a exigé une enquête internationale sur les violations des droits de l'homme après la guerre au Sri Lanka contre les Tigres tamouls.

Cronin n’esquive pas la responsabilité de l'Europe dans l'Holocauste juif et accepte qu'il y aura toujours un "devoir moral" pour nos gouvernements afin de s'assurer que cela ne se reproduise jamais - même si j’ai remarqué que Cameron avait oublié de mentionner l'Holocauste arménien en 1915 quand il a fait de la lèche aux Turcs cette semaine.

Mais ce n'est pas le sujet. En 1999, les ventes d'armes Britanniques à Israël - un pays qui occupe la Cisjordanie (et aussi Gaza) et qui construit des colonies illégales pour les Juifs et seulement pour les Juifs sur une terre arabe – s’élevaient à 11,5 millions de Livres; et en deux ans, cela avait presque doublé et s’élevait à 22,5 millions de livres. Cela comprenait des armes légères, des kits de grenades prêtes à monter et des équipements pour avions de combat et des chars. 

Il y a eu quelques refus après qu’Israël ait utilisé des chars Centurion modifiés contre les Palestiniens en 2002, mais en 2006, l'année où Israël a massacré encore 1.300 Libanais, presque tous des civils, dans une autre croisade contre le « terrorisme mondial » du Hezbollah, la Grande-Bretagne lui a accordé plus de 200 licences d’exportation d'armes.

Bien sûr, certains équipements Britanniques vont en Israël via les États-Unis. En 2002, la Grande-Bretagne a donné un «affichage tête-haute» fabriqué par BAE Systems pour Lockheed Martin qui a été rapidement installé dans les chasseurs-bombardiers F-16 destinés à Israël. L'UE ne s'y est pas opposée. Il faut ajouter que la même année, les Britanniques ont accepté de former 13 membres de l'armée israélienne. 

A l'époque de la guerre du Liban en 2006, des avions américains transportant des armes pour Israël ont été ravitaillés en carburant dans les aéroports britanniques (et, hélas, aussi dans des aéroports irlandais). 

Au cours des trois premiers mois de 2008, nous avons encore accordé des licences d’exportation d’armes à Israël pour un montant de 20 millions de Livres - juste à temps pour l'attaque d'Israël contre Gaza. Les hélicoptères Apache utilisés contre les Palestiniens, dit Cronin, comportent des pièces fabriquées par SPS Aerostructures à Nottinghamshire, Smiths Industries à Cheltenham, Page Aerospace dans le Middlesex et Meggit Avionics dans le Hampshire.

Dois-je continuer?

Cela dit en passant, Israël a été félicité pour son aide "logistique" à l'OTAN en Afghanistan - où nous tuons chaque année bien plus d’Afghans que les Israéliens tuent des Palestiniens en général - ce qui n'est pas surprenant puisque le patron de l’armée israélienne Gabi Ashkenazi s’est rendu au siège de l'OTAN à Bruxelles pour plaider en faveur d'un rapprochement avec l'OTAN.

Et Cronin explique de façon convaincante un arrangement financier en "Palestine" extraordinaire - presque tellement beau que c’en est dégoutant. Les millions de livres de fonds de l'UE destinés à des projets dans la bande de Gaza. Ils sont régulièrement détruits par des armes israéliennes fabriquées aux Etats-Unis. Donc, ça fonctionne comme ça. Les contribuables européens casquent pour les projets. Les contribuables américains casquent pour les armes dont Israël se sert pour leur destruction. Ensuite, les contribuables de l'Union Européenne casquent pour tout reconstruire. Et puis, les contribuables américains ...

Voilà, vous avez compris. A propos, Israël a déjà un "programme de coopération particulier" avec l'OTAN, ce qui permet à Israël de faire partie des réseaux informatiques de l'OTAN.
Tout compte fait, il est bon d'avoir de notre côté un solide allié comme Israël, même si son armée est une canaille et que certains de ses hommes sont criminels de guerre. Alors à ce point, pourquoi ne pas demander aussi au Hezbollah de se joindre à l'OTAN : imaginez comment ses tactiques de guérilla seraient bénéfiques à nos gars dans le Helmand. 

Et puisque les hélicoptères Apache israéliens tuent souvent des civils libanais – par exemple, une ambulance transportant des femmes et des enfants a été détruite en 1996, par un missile air-sol Hellfire AGM 114C de Boeing - espérons que les Libanais peuvent toujours saluer amicalement les gens du comté de Nottingham, du Middlesex, du New Hampshire et, bien sûr, de Cheltenham.
Robert Fisk

 01-08-2010  

Source : http://www.independent.co.uk  
 Traduction : MG pour ISM 
 
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14204&type=analyse&lesujet=Armement%20isra%E9lien


4-3 Paul Craig Roberts : Les derniers mensonges *d’Hillary Clinton.

La BBC a informé le 4 juillet que la secrétaire d’État des Etats-Unis., Hillary Clinton, a dit que la base américaine de missiles balistiques en Pologne n’est pas dirigée contre la Russie.

La finalité de la base a-t-elle dit est de protéger la Pologne contre la menace iranienne.

Pourquoi L’iran constituerait-elle une menace pour la Pologne ?

Que devient la crédibilité des Etats-Unis quand le secrétariat d’État fait une déclaration aussi stupide ?

Est-ce qu’ Hillary croît  tromper les Russes ?

Y a-t-il quelqu’un dans le monde qui la croit ?

Quel est le sens d’un mensonge aussi évident ?

Pour cacher un acte d’agression des Etats-Unis envers la Russie

Au chapitre suivant,   Hillary a mis en garde contre une « répression lente » qui met en cause la démocratie et les  libertés civiles dans  le monde entier. Les journalistes américains pourraient se demander si elle parlait des Etats-Unis. Glenn Greenwald a informé  le 4 juillet que le Service de Garde-côte d’Etats-Unis. qui n’a pas d’autorité législative, a émis une règle qui veut que les journalistes qui s’approcheront à moins de 20 mètres des opérations de nettoiement de BP dans le Golfe du Mexique seraient punis avec une amende de 40.000 dollars et de un à cinq ans de prison. Le  New York Times et de nombreux journalistes ont fait savoir que BP, les garde-côtes des Etats-Unis, la sécurité intérieure et la police locale chassent les journalistes qui photographient les dommages énormes causé par la marée noire continue et les produits chimiques toxiques dans le Golfe.
Le 5 juillet, Hillary Clinton était à Tiblissis, en géorgie, où selon le   Washington Post, elle a accusé
la Russie de « l’invasion et de l’occupation de la Georgie(1)  D’où vient un tel  mensonge ? Mêmes les Etats marionnettes européens ont publié les documents qui montrent que la Géorgie a commencé la guerre avec la Russie, qu’elle a rapidement perdu, en envahissant l’Ossetie du Sud avec la volonté de détruire les sécessionistes.

Il semblerait que le reste du monde et le Conseil de Sûreté de l’ONU ont donné aux Américains leur  approbation à des mensonges sans fin dont le but est l’hégémonie mondiale de Washington.  En quoi cela est-il bon pour le Conseil de Sûreté et pour le monde ? Qu’est-ce qui est ce qui se passe ?

Après que le président Clinton ait menti sur le conflit entre la Serbie et les Albanais du Kosovo et qu’il ait leurré l’OTAN pour que ce dernier porte l’agression militaire contre la Serbie et après  que le président Bush, le vice-président Cheney, le secrétaire d’État, le conseiller national de sûreté et presque tous membres du régime de Bush aient trompé à l’ONU et le monde en disant que Sadam Hussein avait une arme de destruction massive, et après qu’ils aient de la sorte tendu un piège pour obtenir une invasion de l’Iraq: pourquoi le Conseil de Sûreté de l’ONU a-t-il suivi la fausse information  d’Obama qui voudrait que  l’Iran ait un programme d’armes nucléaires ?

En 2009, toutes les 16 agences d’intelligence d’EE.UU. ont publié une information unanime disant que l’Iran avait abandonné son programme d’armes en 2003. Le Conseil de Sûreté ignorait-il cette information ?

Les inspecteurs d’armes de l’Organisme International d’Énergie Atomique sur le terrain en Iran ont informé constament de la non existence d’un détournement de l’uranium du programme énergétique. Le Conseil de Sûreté ignorait-il les informations de l’OIEA ?

S’i l ne les ignorait pas: pourquoi le dit Conseil a-t-il  approuvé les sanctions contre l’Iran alors que ce dernier revendiquait son droit dans le contexte du  Traité de Non prolifération Nucléaire d’avoir un programme d’énergie nucléaire ? Les sanctions de l’ONU sont illégales. Elles violent les droits de l’Iran comme signataire du traité. Est-ce là la « lente répression » dont Hillary a parlé ?

 Aussitôt que Washington a obtenu des sanctions du Conseil de Sûreté, le régime d’Obama a unilatéralement ajouté des sanctions plus sévères de la part des ‘EE.UU. Obama utilise les sanctions de l’ONU comme le véhicule pour ajouter ses sanctions unilatérales. Peut-être c’est ça « lente répression » dont Hillary a parlé ?

Pourquoi le Conseil de Sûreté de l’ONU a-t-il donné feu vert  au régime d’Obama pour entamer encore une guerre dans le Proche Orient ?

Pourquoi la Russie est-elle tombée de ce côté ?

A cause de l’insistance de Washington, le gouvernement russe n’a pas remis le système de défense aérienne acquis par l’Iran(2).Est-ce que la Russie pense  que l’Iran est une plus grande menace que les Américains, qui encerclent la Russie avec des bases de missiles et des armées des EE.UU. et qui financent des « révolutions de couleur » dans les anciennes marches des empires russes et soviétiques ?

Pourquoi la Chine est-elle tombée de ce côté ?

L’économie croissante de la Chine a besoin des ressources énergétiques. La Chine a de grands investissements énergétiques en Iran. Les EE.UU. ont comme politique de contenir la Chine en lui refusant l’accès à l’énergie. La Chine est le banquier d’EE.UU.

 La Chine pourrait détruire le dollar américain dans quelques minutes.

Peut-être la Russie et la Chine ont-elles décidé de permettre que les Américains s’étendent jusqu’à se détruire eux mêmes. 

Par ailleurs, peut-être que tous commettent des erreurs de calcul et en favorisant une mort et une destruction plus importante que celle que tout le monde imagine. 

Comme dans le Golfe du Mexique

Paul Craig Roberts 

* Il y en a quelques autres dont ne parle pas l’article, je citerais dans ces deux derniers jours l’affaire du physicien iranien qui est un véritable florilège mais également l’attentat dans une mosquée Chiite à Téhéran que l’on attribuerait à des « sunnites » et qu’Hillary a dénoncé sur un mode horrifié, alors qu’il est gros comme une maison que c’est une opération de la CIA

 

(1) Je signale que hier 15 juillet, notre marionnette bernard Kouchner était justement à Tiblissis où en écho aux propos d’Hillary Clinton, il a vivement critiqué la Russie pour son attitude à l’égard de la georgie en répétant que l’Ossetie et l’Abakasie faisait partie intégrante de la Géorgie. On sent à quel point, cette bande cherche le moyen d’encercler l’iran et cherche quelques bases de ravitaillement du côté du Caucase… cela dit les Russes ont fait savoir qu’ils pourraient renoncer à acheter « le Mistral ». (NdeT)

(2) Début juin, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution décrétant de nouvelles sanctions contre l’Iran en réponse à son refus d’abandonner la production d’uranium enrichi. Cette mesure  frappe notamment les livraisons de systèmes sol-air S-300 à Téhéran. Après avoir analysé la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) a conclu que « les restrictions et les exigences formulées dans ce document visaient la fourniture de missiles S-300″. Cette conclusion a par la suite été confirmée par le ministère russe Affaires étrangères.Mais ce 15 juillet,nouveau langage, le contrat de livraison de systèmes antiaériens S-300 à l’Iran n’a pas été résilié par Moscou, a déclaré aux journalistes le PDG du conglomérat public russe Rostekhnologuii, Sergueï Tchemezov.A la question de savoir si la Russie respecterait ses engagements envers Téhéran, il a répondu que « la décision devait être prise par le président lui-même ». »Le contrat n’a pas été annulé jusqu’à présent », a souligné M.Tchemezov » (n de T)

Paul Craig Roberts 

 16 juillet

Global Research/Antiwar, traduit par danielle Bleitrach

Paul Craig Roberts a été éditeur du Wall Street Journal et secrétaire adjoint du trésor sous Ronald Reagan. 

Son dernier livre, How the Economy Was Lost, a été publié recemment par CounterPunch/AK Press. On peut le contacter à paulcraigroberts@yahoo.com

Copyright Paul Craig Roberts, Antiwar, 2010

Fuente: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=20117

http://socio13.wordpress.com/2010/07/16/les-derniers-mensonges-dhillary-clinton-par-paul-craig-roberts/#more-24637


4-4 Les Américains au Kosovo, un grand frère indispensable.

Il est impossible de faire quoi que ce soit au Kosovo contre l’avis des Américains”, m’a confié un international en mission à Pristina. Je savais que les Kosovars aiment les Américains, depuis que ces derniers les ont “libérés” des Serbes.

Mais je ne savais pas à quel point les Américains tiennent la plupart des manettes de l’État.

Un autre international m’a dit : “Le Kosovo ne sera jamais un Etat. Sans l’OTAN et les Américains, il ne tient pas debout. Les Etats-Unis ne partiront jamais d’ici”. Et je crois bien qu’il a raison.

Pour les États-Unis, le Kosovo est un pays stratégique : il est musulman modéré, à proximité de la Russie et dans un couloir énergétique. C’est le seul pays musulman à avoir soutenu l’invasion américaine en Irak au printemps 2003. La future autoroute Pristina-Durrës (sur la côte albanaise) représente un enjeu militaire pour les Américains : le camp militaire Bondsteel (la plus grande base des États-Unis en Europe), situé au sud de Pristina, bénéficiera ainsi d’un accès direct à la mer Adriatique, où les Albanais ont donné l’autorisation aux Américains d’utiliser librement les ports. “Les Etats-Unis ont vision régionale du Kosovo, c’est leur pied dans l’Europe”, confie un international. 

Au Kosovo, et dans une moindre mesure en Albanie, la présence anglo-saxonne, se traduit au quotidien, du boulevard Clinton aux drapeaux, en passant par les grosses cylindrées d’expatriés. Il y a un mois, Tony Blair était en visite à Pristina. Il y a trois ans, j’avais croisé George W. Bush en visite à Tirana. Il n’est pas rare de rencontrer des enfants albanais prénommés Toni ou Bill. 

En février dernier, lors de l’inauguration de la statue de Bill Clinton, 10 000 personnes avaient fait le déplacement. Il y a deux jours, une nouvelle cérémonie a eu lieu pour inaugurer l’aménagement réalisé autour de la statue. Bill Clinton est maintenant entouré de jolis pavés et d’un bassin d’eau.

Au-dessus de lui trône son image, entre une publicité pour du café et des antennes satellite. Seul hic, l’inscription sur le mur derrière la statue. Il est écrit : “Non aux négociations. Autodétermination”, du nom d’un parti politique qui prône l’exclusion de tous les internationaux qui encadrent le pays et le droit du Kosovo à se gouverner seul. 

C’est aussi ce que revendique l’ONG “Cohu!” : “Laissez nous échouer!”, dit son président Avni Zogiani. “L’ambassade américaine fait pression sur tout le secteur économique via des conseillers en stratégie.

Ce sont eux les vrais ministres de l’Economie. Même la mission de l’Union européenne EULEX se voit parfois limitée dans son action par l’influence américaine. Chaque semaine, EULEX dit qu’elle va arrêter Fatmir Limaj (ministre des Transports). Or il est toujours libre, parce que les Américains exercent des pressions”.

_http://albanie-kosovo.blog.lemonde.fr/2010/08/21/les-americains-au-kosovo-un-grand-frere-indispensable/


Les commentaires sont fermés.