Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/09/2010

n° 452 -journal de l'Afghanistan - 01-09 au 23 -09 : -Début - : Mohammad Omar : « Toutes leurs stratégies ont été des échecs ».

n° 452 -journal de l'Afghanistan - 01-09 au 23 -09 : -Début - : Mohammad Omar : « Toutes leurs stratégies ont été des échecs ».



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

n° 452- du 01-09 au 23 -09

C.De Broeder & M.Lemaire



 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site : 

 www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site de eva R-sistons: - http://no-war.over-blog.com/

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

Tiré à part :

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

Paroles & action des bientôt présidents...

l'Afghanistan au cœur des débats.

1 Analyse & déclaration :

Résistance

Occupants:

2 Occupation de l'Afghanistan 

Les forces en présence

Suite

3 Politique

1) collaborateurs afghans

Fin

 2) occupants 



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes



Tiré à part :

11-09

La guerre devient de plus en plus impopulaire dans l’opinion américaine et parmi les membres de l’Otan.

 http://www.lequotidien.re/actualites/france-monde/136915-...

 

Mohammad Omar : « Toutes leurs stratégies ont été des échecs ».

Le message de Mohammad Omar a été envoyé par mail aux médias internationaux à la fin du ramadan. En fuite depuis 2001, Mollah Omar, dont il existe très peu de photos, est le chef des militants fondamentalistes.

Les Etats-Unis lui reprochent d’avoir donné refuge au chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden, puis d’avoir refusé de le livrer après les attentats du 11-Septembre.

« Mettez toutes vos forces  à repousser les envahisseurs et à regagner l’indépendance du pays », lance-t-il aux moudjahidine afghans dans ce message.

« Ces experts militaires qui ont concocté des stratégies pour envahir l’Afghanistan ou qui sont occupés actuellement à réfléchir à de nouvelles stratégies, admettent eux-mêmes que toutes leurs stratégies ont été de lamentables échecs », écrit le chef des talibans.

Aux Etats-Unis, une cinquantaine d’académiciens et d’hommes politiques ont publié un rapport disant que les Etats-Unis devraient revoir en baisse le nombre de leurs troupes et leurs objectifs en Afghanistan car la campagne militaire a eu l’effet contraire à ce qui était attendu, et renforce la position des talibans.

nt d’avoir donné refuge au chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden, puis d’avoir refusé de le livrer après les attentats du 11-Septembre.

« Mettez toutes vos forces (...) à repousser les envahisseurs et à regagner l’indépendance du pays », lance-t-il aux moudjahidine afghans dans ce message.

« Ces experts militaires qui ont concocté des stratégies pour envahir l’Afghanistan ou qui sont occupés actuellement à réfléchir à de nouvelles stratégies, admettent eux-mêmes que toutes leurs stratégies ont été de lamentables échecs », écrit le chef des talibans.

Aux Etats-Unis, une cinquantaine d’académiciens et d’hommes politiques ont publié un rapport disant que les Etats-Unis devraient revoir en baisse le nombre de leurs troupes et leurs objectifs en Afghanistan car la campagne militaire a eu l’effet contraire à ce qui était attendu, et renforce la position des talibans.

11-09

 http://www.lequotidien.re/actualites/france-monde/136915-...

 

Les Etats-Unis ont accumulé les mauvais choix

Malgré l'envoi régulier de renforts occidentaux ces dernières années, dont 30.000 soldats américains par le président Barack Obama, l'insurrection s'est considérablement intensifiée depuis trois ans pour s'étendre à la quasi-totalité du pays.

Et Washington, qui fournit les deux tiers des quelque 150.000 soldats étrangers déployés dans le pays, pour l'essentiel sous la bannière de l'Otan, n'y a jamais autant perdu d'hommes depuis neuf ans.

 

La résistance dresse le bilan de 9 ans de guerre en Afghanistan.

Le commandement de la rébellion afghane, qui n'a cessé de gagner du terrain ces dernières années face aux forces occidentales, a fait samedi le bilan américain des neuf dernières années.

Depuis le 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont accumulé les mauvais choix qui les précipitent vers la défaite en Afghanistan, et leur image d'"envahisseur" met en danger tous les Américains à travers le monde, selon le commandement en fuite de la rébellion afghane.

"Neuf ans après le 11-Septembre, et après avoir tenté toutes les solutions militaires possibles en Afghanistan, ils ont perdu toute chance d'y instaurer la paix".

Moteurs d'une invasion "illégale" et "défaits" militairement, les Etats-Unis "n'ont désormais plus qu'une option, retirer leurs forces d'Afghanistan sans conditions préalables", au lieu de s'enferrer dans une guerre coûteuse qui fragilise l'Afghanistan comme l'Amérique elle-même. "Etre Américain est devenu un danger pour toute personne dans toutes les régions du monde. Cela a enlevé à la nation américaine la bénédiction d'avoir une vie paisible, même chez elle. Leurs maisons, leurs villes, leurs bureaux, leurs aéroports, leurs bases militaires sont devenus des champs de bataille pour eux. Ils ne peuvent plus se sentir à l'abri nulle part", concluent-ils dans un communiqué.

Par AHL avec AFP

 

Les Etats-Unis doivent se retirer.

Les dirigeants de la résistance ont invité les Etats-Unis à se retirer d'Afghanistan et à mettre fin à l'occupation du pays.
"Les neuf ans écoulés depuis les événements du 11 septembre 2001 ont montré que toutes les solutions militaires possibles en Afghanistan étaient épuisées. Les Américains ont perdu la dernière chance de faire triompher la paix dans le pays", lit-on dans une déclaration des talibans diffusée à Kaboul.
Selon les chefs, "une seule solution existe actuellement pour Washington: retirer ses troupes d'Afghanistan sans aucun préalable".
Le document souligne également qu'alors que les alliés des Etats-Unis au sein de l'OTAN quittent le pays, "les Américains sont pris pour cible aussi bien chez eux qu'à l'étranger".
D'après la résistance les Etats-Unis n'ont aucun droit de poser des préalables de quelque nature que ce soit au retrait de leurs troupes: premièrement parce qu'ils ont illégalement envahi l'Afghanistan et deuxièmement parce qu'ils ont subi une défaite.
"Intrépide au départ, la coalition internationale se rend enfin compte de la situation réelle. C'est pour se débarrasser de ce problème qu'elle a entamé le retrait de ses troupes d'Afghanistan", constatent les dirigeants talibans.

11/09

 http://fr.rian.ru/world/

 

Le retrait impossible ?
Sous la pression d'une opinion publique de plus en plus opposée à l'envoi des "boys" en Afghanistan, le président Obama a annoncé que les troupes américaines commenceraient à se retirer du pays à l'été 2011.

La lassitude gagne également ses alliés européens: les Pays-Bas ont retiré leurs troupes en août, et le Premier ministre britannique David Cameron a évoqué récemment la possibilité de rapatrier une partie des forces, également à l'été 2011.

Par AHL avec AFP

 

Une guerre pour la «démocratie et pour les droits des femmes»?

Les Etats-Unis et leurs alliés impérialistes dans l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord) prétendent que le but de leur guerre était de protéger la «démocratie et les droits des femmes» en Afghanistan. Ces deux allégations sont démenties par les réalités du terrain.

Les Etats-Unis ont soutenu le président afghan Hamid Karzai, un représentant de l'élite aisée et corrompue en Afghanistan. Son régime est formé essentiellement de propriétaires terriens, d’hommes d'affaires et de criminels de guerre reconnus et leurs compères. Ils constituent la majorité des représentants dans le parlement afghan.

Leur gouvernement n'a rien fait pour améliorer les conditions de vie des Afghans ordinaires, et il est méprisé par une grande majorité de la population.

La situation des femmes afghanes continue à être aussi tragique qu'elle a toujours été. Depuis 2004, le parlement afghan a remis en vigueur la plupart des politiques anti-femmes qui étaient appliquées avant 2001 sous le gouvernement dirigé par les Talibans. Certaines mesures vont même au-delà de ce qui existait avant. Des exemples d'abus sexuel et d'agressions contre les femmes afghanes sont aussi fréquents qu'avant, et les coupables de ces actes restent impunis. Les suicides de femmes par auto-immolation sont plus fréquents que jamais auparavant.

Un article du New York Times du 31 juillet 2010 par Alissa Rubin rapporte que «les écoles pour filles sont en train de fermer; les femmes qui travaillent sont menacées; des avocates sont attaquées, et des familles terrifiées tendent de plus en plus à confiner leurs filles à la maison.»

Tim Kennelly

(Traduction A l’Encontre; écrit le 25 août)
Tim Kennelly est actif, à Vancouver, dans le Mouvement pour paix et la solidarité avec la population palestinienne.

Articles de Tim Kennelly publiés par Mondialisation.ca

Mondialisation.ca,

Le 8 septembre 2010

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

 

L'Afghanistan commence à extraire du pétrole.

L'Afghanistan a extrait du pétrole pour la première fois de son histoire, annoncent les médias mondiaux citant le ministère afghan des Mines.

"C'est la première fois que nous extrayons du pétrole", a déclaré un porte-parole du ministère.
Le projet prévoit la production de 800 barils/jour dans la province de Sar-i-Pul.
Un gisement de 1,8 milliards de barils a été découvert à la mi-août dans le nord de l'Afghanistan. Le ministère des Mines a l'intention de lancer un appel d'offres pour son exploitation et de signer des contrats sur le raffinage du pétrole extrait.

27/08/2010

http://fr.rian.ru/



Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

Une équipe de Gi's tuait des civils afghans «pour s'amuser» ….

Cinq soldats américains sont accusés d'avoir délibérément tué des civils afghans choisis au hasard et conservé des restes humains comme trophée de guerre.

L'affaire pourrait être un des cas les plus importants de crime de guerre en Afghanistan. Cinq soldats américains sont accusés de meurtre avec préméditation. Deux d'entre eux sont aussi accusés d'avoir conservé des doigts de leur victime en guise de trophée, selon le quotidien britannique The Guardian.

Calvin Gibbs, Adam Winfield, Jeremy Morlock, Michael Wagon et Andrew Holmes ont été inculpés pour le meurtre de trois civils en Afghanistan en janvier, février et mai 2010. Les soldats étaient présents sur le sol afghan depuis juillet 2009, dans une base de la région de Kandahar.

D'après des documents de l'armée américaine révélés mercredi, le sergent-chef Calvin Gibbs, 25 ans, aurait élaboré un plan avec d'autres soldats, dont Jeremy Morlock, 22 ans : ils ont formé une sorte d'équipe secrète de tueurs. D'après les enquêteurs, leur première victime, Gul Mudin, a été délibérément tuée par une grenade et des tirs de fusil lors d'une patrouille, au moment où les GI's entraient dans un village, en janvier. Plus tard dans la journée, Morlock aurait dit à Andrew Holmes, présent au moment des faits, que ces meurtres n'étaient qu'une distraction, «pour s'amuser». Morlock aurait menacé Holmes s'il parlait.

Gibbs a tué leur seconde victime, Marach Agha, le mois suivant. Après lui avoir tiré dessus, le sergent-chef a placé une Kalashnikov près du cadavre pour maquiller son crime. Les soldats ont récidivé en mai en tuant à la grenade et au fusil un troisième homme, Mullah Adadhdad.

Des restes de doigts et un crâne retrouvés

Des restes humains prélevés sur les cadavres de leurs victimes ont été retrouvés chez deux des accusés. Gibbs avait conservé des os de doigts et de jambes, ainsi qu'une dent, en guise de trophée. Michael Wagon a été retrouvé avec un crâne humain.

L'affaire a été révélée au grand jour après qu'un soldat, qui n'a pas été nommé, avait dénoncé à sa hiérarchie ses camarades qui fumaient du haschisch volé à des civils afghans.

Ces derniers l'avaient par la suite violemment agressé afin qu'il se taise.

Le GI's a rapporté l'agression à ses officiers, puis devant les enquêteurs, il a révélé l'existence de l'équipe de tueurs.

Les cinq militaires ont été arrêtés en juin. Le sergent-chef Gibbs a nié toutes les accusations contre lui. Sept autres soldats américains ont été arrêtés le mois dernier. Ils sont accusés d'avoir couvert les crimes de leurs camarades et d'avoir agressé le soldat qui a mis les enquêteurs sur la piste.

Les accusations vont être examinées par un jury militaire qui décidera s'il y a suffisamment de preuves pour un procès en cour martiale. Les meurtriers présumés risquent la prison à perpétuité, voire la peine de mort.

09/09

http://www.lefigaro.fr/international/2010/09/09/01003-201...

 

Afghans tués au cours d'une manifestation.

Deux manifestants ont été tués et quatre blessés".
Les manifestants, 200 à 300 personnes, ont mis le feu à trois barrages de contrôle de la police et tenté d'investir le siège du gouvernorat local.
Les manifestants brandissaient des drapeaux blancs. Ils ont scandé des slogans hostiles aux Américains, a Obama et au gouvernement "fantoche" du président Hamid Karzaï.
Un des manifestants, Mohammad Ifhaq, a fustigé une "conspiration des infidèles contre les musulmans".
La veille, plusieurs manifestants avaient défilé dans la capitale de la province du Logar.

Quatre d'entre eux avaient été blessés lorsque la police avait dispersé la foule.
D'autres manifestations, d'ampleur limitée, avaient eu lieu samedi dans le nord afghan pour protester contre le projet d'un pasteur américain de brûler le Coran à l'occasion de l'anniversaire des attentats du 11-Septembre.

13/09/2010
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=153778&language=fr



Paroles & action du président...

Le président américain se livre ce vendredi à un exercice qu'il goûte peu, mais très attendu dans un contexte défavorable : une conférence de presse depuis la Maison Blanche.

Au menu : comment contrer la crise... et que faire des extrémistes qui menacent de brûler le Coran.

Publié le 10/ 09

http://lci.tf1.fr/monde/asie/2010-09/afghanistan-accusati...

11-09

En décembre dernier, Barack Obama avait annoncé l’arrivée de 30 000 soldats supplémentaires pour amener une cohésion qui faisait grandement défaut, selon les chefs militaires et les responsables politiques.

La plupart des nouvelles troupes ont été envoyées dans le sud, dans les provinces du Helmand et de Kandahar, d’où les résistants lancent leurs attaques vers les autres régions, notamment ces six derniers mois.

http://www.lequotidien.re/actualites/france-monde/136915-...
11-09

Obama a annoncé que les soldats américains amorceraient leur retrait d’Afghanistan à partir de juillet 2011. Le secrétaire général de l’Otan espère lui que les soldats de la coalition internationale pourront commencer à transférer la responsabilité de la sécurité du pays aux forces afghanes à partir de l’an prochain.

11-09

 http://www.lequotidien.re/actualites/france-monde/136915-...



1 Analyse & déclaration

a) Résistance  

L'intensité des combats a régulièrement augmenté depuis fin 2001, les résistants étant en mesure peu à peu de relancer leurs attaques contre les forces occidentales.

Les Etats-Unis et l’Otan comptent maintenant 150 000 soldats dans ce pays.

AFP

09-08

04/09

Les provinces du nord étaient encore récemment considérées comme plutôt calmes, mais les résistants y ont intensifié leurs activités dans la région durant l'année écoulée.

http://www.lefigaro.fr

07-09

Baghlan et la province voisine de Kunduz, longtemps épargnées, sont devenues ces derniers temps des foyers actifs de la résistance. Malgré de récents renforts qui ont porté l'effectif des forces internationales à quelque 150.000 soldats dans tout le pays --américains pour plus des deux tiers--, l'insurrection ne cesse de s'intensifier et de s'étendre à la quasi-totalité de l'Afghanistan.

http://www.lefigaro.fr/flash

 

L’Occident perdra la guerre.

L’Occident est en train de perdre la guerre en Afghanistan et appelle les Afghans à repousser « l’invasion des infidèles », proclame  Mohammad Omar, le chef des talibans, dans un message publié pour la fin du mois de ramadan. Selon Mohammad Omar, les stratèges derrière la guerre d’Afghanistan entamée il y a neuf ans savent qu’ils sont empêtrés dans « l’échec le plus total ».

09/10 -

 http://www.lequotidien.re/actualites/france-monde/136915-occident-en-train-de-perdre-la-guerre.html 


b) Troupes d'occupation : Analyse & déclaration

04-09

Les soldats des Etats-Unis représentent plus des deux tiers des quelque 150.000 militaires des forces internationales, pour l'essentiel sous la bannière de l'Otan.
2010 est déjà devenue l'année la plus meurtrière pour les forces américaines en Afghanistan depuis le début de la guerre il y a neuf ans.

Afp


Otan-Isaf

2010 sera l'année la plus meurtrière pour les Américains.

Avec ‘officiellement’ 323 morts en huit mois, 2010 est déjà l'année la plus meurtrière pour les soldats américains en Afghanistan, selon un décompte basé sur le site Internet indépendant icasualties.org, signe supplémentaire que l'insurrection s'intensifie. Pour la seule journée de mardi, six militaires américains ont été tués. La mort du sixième, tué dans une attaque des talibans dans le Sud, a été annoncée mercredi matin dans un communiqué de la force internationale de l'OTAN (ISAF). En cinq jours, 23 soldats américains sont morts en Afghanistan.

Sur les 80 soldats étrangers morts en août – le troisième mois le plus meurtrier pour les forces internationales en neuf ans de guerre –.

En juin déjà, 102 soldats étrangers — dont 60 américains — avaient été tués,

et 88 en juillet — dont 65 américains.

Avec déjà 490 soldats étrangers tués en huit mois — dont 323 Américains —, 2010 s'annonce comme la plus noire après l'année 2009, déjà la plus meurtrière (521 morts) depuis le début de la guerre fin 2001. En 2009, 317 soldats américains avaient péri.

Plus des deux tiers des quelque 141 000 soldats des forces internationales en Afghanistan, dont l'essentiel sous la bannière de l'OTAN, viennent des Etats-Unis, et les renforts dépêchés essentiellement par Washington depuis plusieurs mois vont porter cet effectif à 150 000 dans les prochaines semaines.

Le général américain David Petraeus, qui commande les troupes américaines et de l'OTAN en Afghanistan, a admis que les résistants gagnaient du terrain, mais il voit dans l'augmentation des pertes étrangères une conséquence de l'effort de guerre accru des Etats-Unis.(…)

Cette hécatombe de soldats américains survient à un moment où, sous la pression d'une opinion publique majoritairement réticente au maintien des "boys" dans ce qu'elle considère de plus en plus comme un "bourbier",  Barack Obama a réaffirmé mardi que le retrait des troupes s'amorcera à l'été 2011.

08 /09

 AFP

 

L’OTAN réclame 2000 soldats supplémentaires.

Les commandements militaires des États-Unis et de l'OTAN en Afghanistan ont demandé l'envoi de 2000 soldats supplémentaires pour rejoindre la force internationale de 140 000 combattants présentement dans le pays, ont rapporté des responsables de l'alliance, lundi.

Les responsables de la coalition ont indiqué que près de la moitié des nouveaux venus seront affectés à l'entraînement des forces de sécurité afghanes, dont certains avec une expertise dans la neutralisation d'engins explosifs.

Les responsables de l'OTAN qui ont ébruité l'information se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat car ils n'avaient pas l'autorisation de discuter de ce sujet avec les représentants des médias.

Ils ont affirmé que le commandement de la coalition avait demandé ces renforts avant même l'entrée en fonction du général américain David Petraeus à Kaboul, en juillet.

Le général Petraeus a récemment réitéré cette demande auprès du commandement de l'OTAN à Bruxelles. L'organisation peine à rassembler plus de troupes pour l'effort de guerre, au moins 450 postes d'agents de formation étant toujours vacants après plus d'un an.

Avec l'escalade des décès en Afghanistan, cette guerre est devenue très impopulaire dans plusieurs des 28 pays membres de l'OTAN. Cela pourrait signifier que ce sont les États-Unis qui devront envoyer leurs soldats. En Europe, les sondages montrent que les électeurs considèrent l'intervention afghane comme une source de dépenses inutiles à un moment où les gouvernements effectuent des coupes dans les programmes publics.

L'ajout d'agents de formation est considéré comme un élément essentiel pour atteindre l'objectif d'augmenter le nombre de membres des forces de sécurité afghane de 300 000 à 400 000 membres d'ici la fin de l'année prochaine. Il s'agit du moment où les troupes internationales devraient commencer à se retirer du pays.

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/2010...

 

javascript:toggleImage('/images/bizphotos/569x379/201009/06/197670-2000-soldats-supplementaires-viendraient-rejoindre.jpg','Afghanistan: l'OTAN réclame 2000 soldats supplémentaires', 0);

 

L'Otan compte évincer les résistants de Kandahar d'ici fin novembre

Les forces afghanes et celles de l'Otan préparent une offensive dont l'objectif est d'éliminer les résistants talibans des environs de la ville de Kandahar d'ici fin novembre, selon le commandant de l'Alliance atlantique pour le sud de l'Afghanistan, le général britannique Nick Carter. /Photo prise le 7 septembre 2010/ REUTERS/Oleg Popov (c) Reuters

 Les forces afghanes et celles de l'Otan préparent une offensive dont l'objectif est d'éliminer les résistants taliban des environs de la ville de Kandahar d'ici fin novembre, a déclaré lundi le commandant de l'Alliance atlantique pour le sud de l'Afghanistan.

De 10 à 12.000 soldats et 5.000 policiers afghans appuyés par d'importantes troupes internationales seront engagés contre un millier d'résistants dans des secteurs situés à l'ouest de la ville stratégique du Sud, a déclaré le général britannique Nick Carter.

"Cela se fera dans les deux ou trois prochains mois, mais nous espérons avoir, d'ici mi ou fin novembre, débarrassé en grande partie ces secteurs des taliban", a-t-il dit d'Afghanistan par visioconférence à des journalistes qui se trouvaient à Bruxelles.

Le général Carter, qui commande une force d'environ 28.000 hommes venus des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Slovaquie, de France, de Belgique, du Canada et de Roumanie, a précise que les troupes internationales combattraient aux côtés de l'armée afghane et assureraient un appui aérien et logistique.

Durant l'année écoulée, a-t-il dit, les forces afghanes et internationales déployées dans la région de Kandahar ont réussi à reprendre l'initiative face aux résistants.

Mais des centaines de rebelles opèrent "avec une relative liberté" au sud de l'autoroute n°1 - principal axe routier traversant le Sud - et l'Otan s'appliquera donc à protéger la rocade routière et les centres de population, a dit Carter.

La clé d'un succès durable sera de veiller à la mise en place d'une administration afghane solide dans les zones libérées de la présence des résistants, a-t-il ajouté

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100907.R...



2 Les forces en présence

Troupes d'occupation

USA

04-09

Les soldats des Etats-Unis représentent plus des deux tiers des quelque 150.000 militaires des forces internationales, pour l'essentiel sous la bannière de l'Otan.
2010 est déjà devenue l'année la plus meurtrière pour les forces américaines en Afghanistan depuis le début de la guerre il y a neuf ans.

Afp


Belgique

03-09

Une centaine de militaires belges sont présents à Kunduz, affectés à deux équipes d'instructeurs de l'armée afghane et à une "équipe provinciale de reconstruction" dirigée par l'Allemagne, dans le cadre de la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF, dirigée par l'OTAN).

http://www.rtbf.be/info/belgique/defense/des-militaires-belges-pris-sous-le-feu-en-afghanistan-251027 


Georgie

05-09

Environ un millier de soldats géorgiens sont déployés dans le pays, principalement dans la province de Helmand, à proximité des Marines américains.

http://www.europe1.fr/International/Afghanistan-Un-soldat-georgien-tue-263914/


Les commentaires sont fermés.