Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/11/2010

n°464 - Les dossiers 'Géopolitique, Réflexion et Stratégie' de l'Afghanistan - 23/11 : Fin - : Le Sommet de l'OTAN à Lisbonne consacre le militarisme du XXIe siècle.


n°464 - Les  dossiers 'Géopolitique, Réflexion et Stratégie' de l'Afghanistan - 23/11 : Fin  - : Le Sommet de l'OTAN à Lisbonne consacre le militarisme du XXIe siècle.



                          Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix

                              Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre



Les  dossiers 'Géopolitique, Réflexion et Stratégie' de l'Afghanistan

   n°464                                                                                                                             23/11/10

                   C.De Broeder    &   M.Lemaire                       



Le Dossier " 'Géopolitique, Réflexion et stratégie' de l'Afghanistan " est visible  sur ...

a)   sur nos blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

c) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

d) un sommaire à :  http://www.palestine-solidarite.org/journaux.CathyetMarc....

cette page est accessible depuis la page d'accueil ( http://www.palestine-solidarite.org/ ) colonne de gauche.

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 


Sommaire :

3 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

3-1 Une guerre insensée entame sa dixième année….

3-2 Ben Laden, terroriste bon teint bon œil exhibé selon les besoins !

3-3 Roger Romain : 2008: 78 millions d'euros (plus de 3 milliards de f. belges) à la poubelle pour leur saloperie de guerre en AFGHANISTAN ...

3-4 Antonio Artuso : Le gouvernement sous la direction deStephen Harper a consacré 22 milliards de dollars en dépenses militaires.

3-5 Accords militaires Franco-britanniques: quand la France et la Grande-Bretagne rament à contre-sens au mépris de la sécurité de la planète.

3-6 Afghanistan : les "toubibs" s'expriment dans le Quotidien du médecin.

4 Annexe

4-1 Les familles de militaires à la loupe de la sociologie.




3 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

3-1 Une guerre insensée entame sa dixième année….

Voici un discours à la Nation du Président Barack Obama…. tel que rapporté par Michael Moore 

" Mes chers concitoyens américains, 

Il y a aujourd’hui neuf ans, nous avons envahi l’Etat-nation afghan. Je venais d’avoir 40 ans. J’avais un discman, je roulais en Oldsmobile (1) et je m’intéressais vraiment au LiveJournal (2). C’était il y a bien longtemps.  C’est si loin, quelqu’un se souvient-il encore des raisons qui nous ont poussés  à aller là-bas ? Je crois que tout le monde voulait capturer Oussama Ben Laden pour le traîner devant la Justice. Mais il a filé à un moment ou un autre dès le mois suivant. Il s’est tiré. Nous sommes restés. Maintenant, quand on y regarde de plus près, cela n’a aucun sens.

Puisque nous devions trouver une autre raison pour la mission, nous avons décidé de renverser les extrémistes religieux qui s’occupaient de l’Afghanistan. Et c’est ce qu’on a fait. Enfin… à peu près. A la différence d’Oussama, eux ne sont jamais partis. Pourquoi ? Eh bien… ils étaient afghans, c’était leur pays. Et – quoi de plus étrange – beaucoup d’autres Afghans les soutenaient. A ce jour, les Taliban n’ont que 25000 combattants armés. Pensez-vous vraiment qu’une armée aussi minuscule pourrait contrôler et anéantir une nation de 28 millions d’habitants contre leur volonté ? Qu’est-ce qui cloche là-dedans ? Mais p… ain qu’est-ce qui se passe vraiment là-bas ?

La vérité, c’est que je ne trouve pas de réponse. Mes généraux ne savent pas très bien me dire quelle est notre mission. Si nous sommes allés là-bas pour déloger Al-Qaïda, bon, ils sont partis aussi. La CIA me dit qu’il en reste moins de 100 parmi eux dans tout le pays ! (3)

Mes généraux ont aussi reconnu devant moi les points suivants :

1/ Nous ne pouvons vaincre les Taliban d’aucune manière. Ils bénéficient d’un soutien populaire bien trop important dans les zones rurales, qui représentent la majorité du territoire.

2/ Même si nous sommes là depuis neuf ans, la vérité est que ce sont les Taliban, pas nous, pas le gouvernement afghan, qui contrôlent le pays.  Au bout de neuf ans, nous avons complètement délogé les Taliban… de 3% de l’Afghanistan. Trois pour cent !!! (juste pour mémoire, il nous a fallu onze mois après le Débarquement pour battre complètement les nazis dans toute l’Europe).

3/ Nos troupes et leurs commandements essayent toujours d’apprendre la langue, la culture, les coutumes de l’Afghanistan. Le fait est que nos troupes n’ont pas la confiance des gens de la rue (surtout après avoir tué tant de civils, soit par imprudence, soit "pour le sport").

4/ Le gouvernement afghan que nous avons installé est corrompu au-delà de l’imaginable. La population n’a pas confiance en lui. Le président Karzaï est sous antidépresseurs et nos conseillers nous apprennent qu’il est souvent imprévisible et loufoque. Son frère a des relations cordiales avec les Taliban et est soupçonné d’être un important trafiquant de pavot (héroïne). Les fleurs de pavot sont la ressource numéro un de l’économie afghane.

La guerre en Afghanistan est un vrai "b… el". L’insurrection grandit – et pourquoi en serait-il autrement : les troupes étrangères ont envahi et occupé leur territoire ! Les personnes responsables du 11-Septembre n’y sont plus. Alors pourquoi y sommes-nous toujours ? Pourquoi exposons-nous les vies de nos fils et filles chaque jour un jour de plus – pour des raisons que personne n’est capable d’expliquer.

En fait, la seule raison que je vois, c’est que cette guerre permet aux contractants de la Defense d’empocher des milliards de bénéfice. Est-ce là une bonne raison de rester que de permettre à Halliburton de publier des profits trimestriels encore plus énormes ?

Pour moi, il est temps de ramener nos troupes à la maison – tout de suite. Plus un seul Américain ne doit mourir là-bas. Leur mort ne nous rend pas la vie plus sûre, et n’apporte pas la démocratie en Afghanistan.

Ce n’est pas notre mission que de vaincre les Taliban. C’est le boulot du peuple afghan – si c’est ce qu’il choisit de faire. Il y a beaucoup de groupes ou de dirigeants critiquables dans le monde. Nous n’allons pas envahir trente pays et renverser tous ces régimes. Ce n’est pas notre boulot.

Je ne vais pas rester en Afghanistan simplement parce que nous y sommes déjà, et que nous n’avons pas encore "gagné". Il n’y a rien à gagner. Personne, de Gengis Khan à Leonid Brejnev, n’a été capable de l’emporter là-bas. Alors les troupes doivent rentrer à la maison.

Je refuse de contribuer à effrayer le peuple américain avec une stupide "guerre contre la terreur". Les terroristes existent-ils ? Oui. Frapperont-ils encore ? Malheureusement, oui. Mais ces actes terroristes sont isolés et sporadiques, et ne devraient pas nous dicter notre façon de vivre au quotidien, ou nous pousser à ignorer des droits constitutionnels (4). Ils ne devraient pas nous distraire de ce que doivent être nos vraies priorités pour rendre notre pays plus sûr et mieux sécurisé : que chacun ait un bon travail, que les familles aient la possibilité de posséder leurs propres maisons et d’envoyer leurs enfants à l’école, qu’un système de santé universel soit coordonné par vos représentants élus au gouvernement – pas par des compagnies d’assurances cupides et avides de profits. C’est CELA qui constituerait une vraie sécurité intérieure (5).

Et au sujet d’Oussama Ben Laden ? Neuf années et nous ne sommes pas foutus de retrouver un homme arabe d’ 1 mètre 93 ("6 feet 5 inches") qui apparemment est sous dialyse ? Même après avoir offert 25 millions de dollars à quiconque nous dirait où il est ? Vous ne pensez pas que quelqu’un aurait cafté là-dessus depuis tout ce temps ?

Voilà ce que je sais : Oussama Ben Laden est un multimillionnaire – et s’il y a bien quelque chose que j’ai appris sur les riches, c’est qu’ils ne vivent pas dans des grottes pendant neuf ans. Ben Laden est soit mort, soit planqué dans un endroit protégé par son argent. Ou peut-être est-il simplement rentré à la maison.

Et nous devrions faire de même. Tout de suite. Mes condoléances vont aux familles de tous ceux qui sont morts dans cette guerre. La plupart d’entre eux ont signé après le 11 Septembre (6) et voulaient accomplir leur devoir parce qu’ils avaient été attaqués. Mais nous n’avons pas été attaqués par un pays. Nous avons été attaqués par une poignée d’extrémistes religieux. Et vous ne venez pas à bout d’une bande de voyous (NdT: !) en expédiant à l’autre bout du monde des milliers de véhicules blindés et des centaines de milliers de soldats. C’est complètement idiot.

Et cela prend effet ce soir.

Que Dieu soit avec vous.

Je ne suis pas un musulman."

(fin du discours, tel que transcrit par Michael Moore).

Jeudi 7 octobre 2010, par Micheal Moore,

 sur michaelmoore.com 

 

Lu sur le site de MichaelMoore:

  • U.S. Military Deaths (Afghanistan) 1245
  • U.S. Military Wounded (Afghanistan) 7266
  • U.S. Military Deaths (Iraq) 4424
  • U.S. Military Wounded (Iraq) 31951
  • Excess Iraqi Deaths 655000

 

Notes de traduction

(1) la marque Oldsmobile, filiale de General Motors, n’existe plus depuis la restructuration du géant de Détroit suite à la crise de 2000 / 2001. La dernière Oldsmobile sortie des chaines fut une Alero le 29 avril 2004.

(2) liveJournal est un ancien site pour créer des blogs proposant en ligne des fictions au sens large, d’apprentis-écrivains. Nous pensons que Moore oppose cette utilisation raisonnée de l’expression directe sur le net, à l’hyperréalité instinctive d’un réseau comme Facebook qui monopolise les internautes parfois de façon frénétique depuis les années 2000..

(3) en France, M. Alain Chouet, ancien de la DGSE a dressé exactement le même constat le 29 janvier 2010 devant la commission des affaires étrangères du Sénat. Il a même appuyé sa conférence d’un article de haut vol paru dans la revue mensuelle militaire "MARINE".

(4) en cause ici la polémique juridique qui entoure aujourd’hui encore la légitimité internationale mais aussi constitutionnelle des lois américaines du Patriot Act (qui continuent d’essaimer dans le monde). Ceci dit, ces mots résonnent en France avec beaucoup d’écho au moment même où nos ressortissants sont attaqués de toutes parts (Afghanistan, Niger, Mali), et où notre Mère-patrie est menacée sur son sol aux dires des experts anglos-saxons, et donc "vigipiratée" jusqu’au fond de nos chaussures, tout ceci dans l’indifférence ou presque de nos concitoyens dont nous ne savons pas si c’est de la lucidité, le bon sens ou l’inertie du peuple, ou le fruit d’une anesthésie générale provoquée par ailleurs par les mêmes qui ne savent pas doser leurs injections de tension.

(5) allusion au Homeland Security Act, la plus grande réforme administrative et juridique américaine en matière de sécurité intérieure, qui inclut le Patriot Act, et dont s’est inspiré notre président français lors de sa prise de fonction en 2007 pour réorganiser nos propres services de renseignement (création de la DCRI), notre administration militaire (divers regroupements et redécoupages) et nos forces de police (regroupement avec la gendarmerie autrefois militaire).

(6) une donnée fondamentale de cette pseudo-guerre, que le clairvoyant David Ray Griffin a parfaitement mise en avant dans un long article sur la justification de la guerre en Afghanistan (en cours de traduction), est que cette pseudo-guerre ne repose pas sur la conscription, comme  la Seconde Guerre Mondiale ou la guerre du Vietnam, mais sur l’engagement volontaire:

David Ray Griffin: "Bien qu’il y ait beaucoup de ressemblances [entre la guerre du Vietnam et la guerre en Afghanistan], il y a aussi une énorme différence : cette fois, il n’y a pas de conscription.  S’il y avait la conscription, de sorte que  les étudiants de l’Université et leurs amis de retour à la maison, soient envoyés en Afghanistan, il y aurait d’énormes manifestations contre cette guerre sur les campus dans tout le pays. Si les fils et les filles de parents aisés des classes moyennes revenaient dans des cercueils, ou avec des blessures à vie, ou avec des syndromes de stress post-traumatique, cette guerre aurait été stoppée il y a bien longtemps. Les gens ont souvent demandé: "Avons-nous appris quelque chose des leçons du Vietnam?"

Le gouvernement américain en a appris une: Si vous ne voulez pas mener une guerre impopulaire, ne recourez pas à la conscription – embauchez des mercenaires ! "

En lien avec cet article: 

Published on octobre 10, 2010 par Blue Rider

traduction et mise en forme Bluerider

http://www.reopen911.info/News/2010/10/10/Afghanistan-rien-ne-va-plus-4-par-michael-moore/


3-2 Ben Laden, terroriste bon teint bon œil exhibé selon les besoins !

Depuis bientôt 10 ans, on nous le sort comme un guignol qu’on nous exhibe pour servir et valoir ce que de droit …

Logiquement un guignol c’est pour faire peur certains enfants et en faire rire d’autres. On nous le montre dans une photo datant de plus de 12 ans, pouponné … paraissant jeune et en très bonne santé, alors qu’on le savait déjà vieillissant et en santé défaillante.

Hijack 

Ben Laden par ci, Ben Laden par là ... et si ça se trouve, il est déjà dans l'au-delà !
Qu’on se le dise … B.L n’a jamais revendiqué les attentats du 11/09 !!!
Toutes les cassettes vidéos soit disant authentifiées l’ont été uniquement par la CIA … et démenties par des experts indépendants.
Alors comme ça, B.L parle de la France … wow !!! Chouette !!! On existe alors !!! Je n’en sais rien, s’il est mort ou vivant, maisprobablement mort ou alors réduit à l’état de SDF en planque, malade, plus vieux (on se permet de nous le présenter bien jouflu et en bonnesanté … parce qu’il le vaut bien ! … veulent-ils nous faire croire.
Les services secrets américains et autres, capables de suivre une mouche par satellite n’importe où sur la planète … échouent dès qu’ils’agit du dit terroriste bon teint bon œil, tous leurs moyens technologiques, humains ne parviennent pas à mettre la main dessus, même dans un dessin animé ça ne passera pas … mais pourtant, nos médias y croient … j’espère pour eux qu’ils tentent juste de faire peur, autrement, je les plains sincèrement.
Faire tout ce tapage avec des faux est méprisable … la France passe pour une conne et les français pour des cons !
La vraie histoire de Ben Laden ne vaut pas plus que la version des guignols !
La cassette ben Laden vue par les Guignols
Vidéo :
http://www.reopen911.info/video/la-cassette-ben-laden-vue-par-les-guignols.html


3-3 Roger Romain : 2008: 78 millions d'euros (plus de 3 milliards de f. belges) à la poubelle pour leur saloperie de guerre en AFGHANISTAN ...

En 2008, jouer à la guerre en Afghanistan AFGHANISTAN a coûté au trésor belge la bagatelle de 76 millions d'euros: 40,8 millions pour les frais de logistique et 34,7 millions pour la solde des 485 petits soldats. Le coût par soldat engagé est de 156.700 euros. Ces chiffres ont été transmis à la Cour des comptes par le ministre de la "Défense". Une piste, peut être, pour combler un peu le trou béant du budget ?   Les Afghans nous en seraient reconnaissants, les Amerloques un peu moins...
LA BELGIQUE en guerre en AFGHANISTAN !

Des soldats belges sous le feu des résistants Afghan...

Sous les ordres de nos gouvernants belgo-européens, ricanisés et otanisés, la BELGIQUE participe à une guerre d’agression et d'occupation en AFGHANISTAN.

Des soldats belges sont en ce moment sous le feu des Résistants et doivent maintenant participer aux combats.

Dans l'indifférence générale, sans déclaration de guerre, contre un pays souverain membre de l'Onu, à des milliers de kms de nos frontières.

Pas question pour cela "de réduire les dépenses publiques".  Ce sont les Ricains qui commandent pour cette guerre déclenchée par Bush et amplifiée par Obama.

Un seul mot d'ordre: RETRAIT IMMEDIAT des soldats belges d' AFGHANISTAN et dissolution de l' alliance impérialiste otanienne !

Assez de guerres pour l’Amérique et enrichir les marchands de canons !

La Belgique doit cesser d'être une colonie ricaine depuis plus de 60 ans et de participer à des aventures de conquêtes colonialistes !

RoRo


3-4 Antonio Artuso : Le gouvernement sous la direction deStephen Harper a consacré 22 milliards de dollars en dépenses militaires.

Comme le camarade Roger Romain, qui dénonce la Belgique, nous dénonçons le Canada et les puissances impérialistes, qui mènent la guerre criminelle d'invasion et d'occupation de l'Afghanistan et les préparatifs d'une 3ème guerre mondiale entre blocs impérialistes et contre les peuples.

Voici un petit aperçu des politiques fascistes du Canada, au Canada même et dans les autres pays.

Et, en conclusion, un aperçu sur la nécessité pour les communistes de renforcer ou de reconstruire le Parti communiste dans tous les pays et le Mouvement communiste international.

Le gouvernement conservateur du Canada, sous la direction du premier ministre Stephen Harper ont consacré 22 milliards de dollars en dépenses militaires seulement pour l'Afghanistan.

Le gouvernement conservateur du Canada a l'appui total de la soi-disant oposition, dirigée par le Parti libéral.

Le parti conservateur et le parti libéral du Canada dirigent l'État canadien, machine de répression de la bourgeoisie contre les travailleurs et le peuple canadiens.  

Le Canada est membre de l'OTAN, organisation fasciste, qui vise l'hégémonie mondiale du bloc de pays sous la direction des États-Unis.

Le Canada, pays impérialiste, connu dans le monde comme exemple de pays démocratique, est un allié fidèle de l'impérialisme états-unien.

En même temps l'impérialisme canadien se développe rapidement en Afrique, en Amérique latine, en Asie dans le secteur minier.

Les capitalistes canadiens sont de plus en plus responsable de destructions écologiques, de zones cultivables et poissonnières, de massacres d'indigènes, de corruption de gouvernements, d'appui à la répression et aux assassinats de leaders qui luttent contre les destructions et les crimes de ces compagnies canadiennes.

Quelques exemples récents des politiques canado-états-uniennes :

(1) Le Canada a bombardé, pendant 90 jours, hôpitaux, réseaux d'électricité, d'eau, de routes d'un pays pacifique qui a disparu, la Yougoslavie;

(2) Le Canada, conjointement avec les États-Unis et la France, a participé au renversement le président Aristide, élu en Haïti et constamment attaqué;

(3) Le Canada est un allié inconditionnel de l'État sioniste et un ennemi des droits du peuple palestinien;

(4) Le Canada a intégré ses armées avec celles des États-Unis;

(5) Le Canada collabore avec les services d'intelligence des États-Unis, et au moins 4 citoyens canadiens d'origine arabo-musulmanes ont été mis en prison et torturés (cas de Maher Arar) par les États-Unis;

(6) Le Canada a appuyé totalement le 1er coup d'État d'Obama au Honduras;

(7) Le Canada appuie toutes les politiques visées par les États-Unis, pour le Canada et pour l'étranger : démantèlement de la Commission canadienne du blé qui commercialisait le grain produit par les agriculteurs canadiens pour appuyer 5 monopoles états-uniens, démantelement des services de santé, d'éducation, les services sociaux comme aux États-Unis;

(8) Le Canada et le Mexique ont déjà signé des mesures en vue de leur intégration aux États-Unis sous la domination des capitalistes états-uniens;

(9) Le Canada a refusé de signer les documents internationaux reconnaissant les droits des nations autochtones;

(10) Le Canada a refusé de signer les accords en vue de la réduction des émissions.

Stephen Harper, premier ministre du Canada, fondamentaliste chrétien, laquais de l'impérialisme états-uniens, est le plus fasciste de l'histoire du Canada.

Comment expliquer que les peuples votent contre leurs intérêts?

1)  Le développement, au cours des 50 années du révisionnisme :

- du révisionnisme en URSS (mort de Staline, rôle du traître révisionniste Khrouchtchev, 20ème Congrès du PC de l'URSS, démantèlement de la planification en URSS, théorie révisionniste de la voie pacifique vers le socialisme, abandon total du marxisme-léniniste (1) ligne idéologique; (2) ligne politique; et (3) ligne organisationnelle des Partis communistes devenus révisionnistes et du Mouvement communiste international);

- du révisionnisme chinois (alliance du PC chinois avec la bourgeoisie nationale chinoise, prise de contrôle de la bourgeoisie au sein du Parti et de l'État).

2) Le révisionnisme a permis le développement de l'impérialisme sur les plans idéologique, politique et organisationnel.

Aujourd'hui l'impérialisme, stade suprême du capitalisme (depuis 1890), a trois caractéristiques :

(1) crise économique capitaliste mondiale (accompagnée de crises écologique, alimentaire, migratoires, etc.);

(2) montée du fascisme dans tous les pays; et

(3) multiplication des guerres civiles et locales, ainsi que préparatifs d'une troisième guerre mondiale

La guerre "froide" était une 3ème guerre mondiale non-déclarée, qui a causé entre autre la mort de 6 millions seulement au Viêt-Nam, au Cambodge et au Laos, et qui visait le génocide de la gauche et du mouvement ouvrier en Amérique latine, en Asie, en Afrique).

Les États-Unis multiplient les bases militaires, préparent de nouvelles armes (drones, véhicules militaires télécommandés, nouveaux types d'armements et de systèmes logistiques) en plus de 700 bases à travers le monde.

La Chine, puissance montante, est un danger mortel pour les États-Unis, alors qu'elle contrôle de plus en plus de mines en Afrique et dans le monde, et s'implique dans les luttes locales.  Les États-Unis ne vont pas attaquer directement la Chine mais affaiblir et attaquer les pays alliés à la Chine.  Les États-Unis, animal blessé à mort, sont prêts à mettre le monde à feu et à sang pour sauver les intérêts des capitalistes états-uniens.

Que faire?

Les communistes doivent renforcer ou reconstruire les Partis communistes et renforcer le Mouvement communiste international.

Les communistes doivent se baser sur le marxisme-léninisme, et adopter les 2 volets du programme de 1903 de Lénine, au 2ème Congrès du POSDR :

A) le programme maximal : la tâche essentielle du Parti de la classe ouvrière (1) la révolution socialiste et (2) l'instauration de la dictature du prolétariat; et

B) le programme minimal : les tâches immédiates du Parti avant le renversement de l'ordre capitaliste, avant l'instauration de la dictature du prolétariat : le renversement de l'autocratie tsariste, l'instauration d'un gouvernement démocratique, l'application de la journée de 8 heures pour les ouvriers, la suppression de tous les vestiges du servage à la campagne, etc.

(Pages 44 et 45 - Histoire du Parti communiste (bolchévik) de l'URSS - Éditions en langues étrangères - Moscou, 1949)

Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada –

7 novembre 2010


3-5 Accords militaires Franco-britanniques: quand la France et la Grande-Bretagne rament à contre-sens au mépris de la sécurité de la planète.
Communiqué - Mouvement de la Paix
Vendredi 5 novembre 2010

Le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron ont annoncé mardi 2 novembre à Londres la signature de deux traités de coopération militaire.
« A l’aube du 21ème siècle, il faut de nouvelles idées. (…) Il faut provoquer des changements. (…) il faut une vision et une grande ambition » ont-ils indiqué en ouverture de leur conférence de presse. Pourtant, leurs annonces s’inscrivent dans des conceptions bien anciennes de la sécurité.
Si l’argument principal avancé est le coût, il n’en demeure pas moins qu’il faut s’interroger sur la finalité de tels traités.
En effet les deux traités signés portent sur la création d’un corps expéditionnaire commun de plusieurs milliers d’hommes, la construction d’un centre de simulation des armes nucléaires, le lancement de nouveaux programmes de missiles ainsi que la fabrication de drones européens.
Pour quoi faire ?
Pour le Mouvement de la Paix, cet accord annoncé comme historique comporte deux traités anachroniques, à contre-sens du contexte international, marqué par l’inefficacité et le rejet massif de solutions purement militaires, ainsi que par la dynamique planétaire en faveur de l’abolition des armes nucléaires.
Cette manière dominatrice de concevoir la sécurité de la Planète, s’appuie sur une arrogance à l’égard du monde, qui ne manquera pas d’isoler encore un peu plus la France et la Grande-Bretagne sur la scène internationale. Au contraire, les pays européens auraient un rôle majeur à jouer pour bâtir la paix par la construction d’un monde plus juste, moins discriminant, plus démocratique.
En poursuivant dans la voie d’armes toujours plus sophistiquées, la France et la Grande-Bretagne tournent le dos à cette aspiration majoritaire des peuples de résoudre autrement que par la guerre et par la force les problèmes du monde.
Aucun des deux pays n’est menacé sur son territoire. Quelle menace clairement identifiée justifie donc un corps expéditionnaire commun, si ce n’est l’objectif politique d’être des gendarmes du monde ? A quelques jours du sommet de L’Otan à Lisbonne qui doit valider le nouveau concept stratégique de l’alliance, Paris et Londres confirment leur vision d’une alliance atlantique à forte vocation politique, en concurrence directe avec l’Onu.
Alors que les puissances nucléaires (dont la France et la Grande-Bretagne) se sont engagées, lors de la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire, en mai dernier à l’Onu, à présenter en 2014 un rapport sur leurs engagements en matière de désarmement, voilà qu’elles annoncent une mesure de prolifération verticale par la création d’un centre d’expérimentation commune à Valduc (Côte d’Or) et à Aldermaston (Grande-Bretagne).
Le Mouvement de la Paix considère au contraire que la France et la Grande-Bretagne auraient tout à gagner à agir ensemble pour mettre en œuvre les engagements du TNP, accepter les contrôles de l’AIEA imposés à tous les pays non dotés d’armes nucléaires, et agir pour une zone exempte d’armes de destruction massives au Moyen-Orient.
Oui, il y a du nouveau à inventer au 21ème siècle. Notre planète dispose de suffisamment de richesses pour permettre à tous d’y vivre décemment et dignement, en intelligence et en coopération avec ses voisins. « Une grande vision et une grande ambition » seraient l’action résolue de la France et de la Grande-Bretagne pour répondre aux objectifs du Millénaire pour le développement ainsi que des initiatives pour la prochaine conférence de Cancun sur le Climat.
Les sommes colossales consacrées aux projets militaires communs y seraient bien plus utiles pour prévenir les guerres et construire la paix.
Pour Le Mouvement de la Paix, l’enjeu est le dépassement de la vieille culture de guerre – héritage d’un passé de dominations, d’obscurantisme et d’ignorance – par une culture de la paix, du quartier à la planète, comme un ensemble de valeurs, d’attitudes, de comportements et de modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs causes profondes et en résolvant les problèmes par la voie du dialogue et de la négociation entre les personnes, les groupes et les nations.
Oui, les peuples du monde ont à inventer les formes et les chemins de civilisations de paix.
A l’opposé de ces enjeux, Nicolas Sarkozy et David Cameron ont endossé les habits étroits de fantassins désuets.
Source : Mouvement de la Paix
http://www.mvtpaix.org/...


3-6 Afghanistan : les "toubibs" s'expriment dans le Quotidien du médecin.

Le Quotidien du médecin publie aujourd'hui une enquête sur les médecins militaires français face à l'Afghanistan. Voici des extraits de leurs témoignages.

«Un départ pour Kaboul fait réfléchir tout médecin militaire. Plus jeune, avec une certaine inconscience, je suis moi-même parti pour Sarajevo un peu la fleur au fusil. (...)

Aujourd’hui, je considère une mission à Kaboul avec une appréhension légitime. On ne peut pas ne pas se demander : qu’est-ce que je viens f... dans ce m... ? C’est un théâtre où l’on ignore qui sont les amis et qui sont les ennemis; pour aller récupérer un blessé, il faut traverser des check-points en risquant de se faire tirer dessus. Cela dit, nous sommes formés à l’urgence et aux conditions opérationnelles de soutien de nos forces. »

« Nous observons une raréfaction du nombre des médecins disponibles, conséquence de la féminisation du service. La pression se fait sentir d’autant plus sur les médecins hommes. Maintenant, si pour remplir sa mission de médecin militaire, je dois exposer ma vie et être tué, il faut l’accepter par avance. Sans être une tête brûlée, cela fait partie du contrat à honorer. »

« Pour éviter de se retrouver en Afghanistan, certains mettent en avant des problèmes de conjugopathie, ainsi que des soucis liés aux enfants. Mais cela ne fait que repousser le départ de quelque temps. D’autres se font mettre en congé-maladie. Deux cas de démission ont aussi été évoqués."

"Le problème le plus massif découle de la féminisation du SSA. Ceux d’entre nous qui partent en OMLT (Operational Monitoring Liaison Team) sont susceptibles d’être intégrés à l’armée afghane et les femmes en sont exclues. D’autre part, dans les missions de GTIA (groupement tactique interarmes), assez physiques, les femmes sont peu nombreuses. On ne sollicite donc, principalement, que le vivier masculin. Et ce sont toujours les mêmes qui s’y collent. Cela crée un problème, sur lequel nous avions alerté la direction centrale il y a dix ans, en demandant l’instauration de quotas, ou d’épreuves de sélection physique au concours. Maintenant, c’est trop tard, nous avons le nez dedans. »

« J’ai servi précédemment dans la Légion et dans les paras. J’ai fait la guerre du Golfe. En Afghanistan, le niveau de risque est supérieur à celui de la Nouvelle-Calédonie, l’éventualité de revenir d’un théâtre comme celui-là entre quatre planches n’est pas exclue. Mais nous sommes formés pour le prendre et l’assumer. Si un médecin militaire n’est pas d’accord, il faut qu’il change de métier. »

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/


4 Annexe

4-1 Les familles de militaires à la loupe de la sociologie.

C'est un rapport fort utile qu'ont livré à la direction des ressources humaines du ministère de la Defense la sociologue Carine Le Page et le statisticien Jérôme Bensoussan.

Titré Les militaires et leur famille, ce copieux document de 172 pages visite en profondeur un aspect mal connu de ce groupe social qui fait encore, par bien des aspects, figure d'énigme. Bourrée de statistiques, de tableaux et de chiffres, cette étude, qui doit être publiée la semaine prochaine, s'intéresse successivement à la situation conjugale des militaires, à leurs enfants et aux modes de garde qui leur sont réservés. Les structures familiales dans lesquelles vivent les militaires sont également étudiées, leurs conjoints sont passés à la loupe et leurs logements au microscope.

Sans oublier leurs ressources, leurs diplômes et leur origine familiale. Bref, une somme !

La première leçon que l'on peut tirer de la lecture du document, c'est que les militaires sont très largement des Français comme les autres, et se différencient pour l'essentiel par leur âge (60 % ont moins de 35 ans) et leur sexe (85 % sont des hommes).

Leur vie familiale est sans surprise : 75 % vivent en couple, mais ce chiffre monte à 85 % après 35 ans. Rien de surprenant non plus dans le mode de relation du couple : 70 % des jeunes militaires vivent en concubinage et à partir de 30 ans, 66 % des couples sont mariés. À partir de 45 ans, plus de 90 % des hommes militaires et 80 % des femmes sont parents. À en croire l'étude, les couples sont majoritairement stables : "Le modèle familial dominant est composé des deux conjoints et de leurs enfants (65 %), vient ensuite celui restreint au couple (26 %). Les autres formes familiales composées soit d'un seul parent et de ses enfants (3 %), soit d'un couple avec des enfants issus d'une précédente union (6 %) sont largement minoritaires."

Les divorces en augmentation

La jeunesse des militaires est une composante imposante de leur statut familial, qui évolue avec l'âge : "Plus les militaires appartiennent à une catégorie hiérarchique élevée, plus ils sont âgés, et moins souvent ils sont célibataires. Ainsi, moins d'un quart des officiers se trouve dans cette situation, contre plus d'un tiers des sous-officiers et plus des trois quarts des militaires du rang." On notera aussi que les familles nombreuses (quatre enfants et plus) sont en nombre plus important au service de santé des armées, où 9 % des militaires concernés sont parents de familles nombreuses, contre 5 % dans l'armée de terre, 6 % dans la marine, 3 % dans la gendarmerie et 2 % dans l'armée de l'air.

S'agissant du Pacs, les auteurs notent que "parmi les unions enregistrées pour l'année 2007, 36 % des militaires se sont pacsés et 64 % se sont mariés ; en 2008, les proportions sont proches, passant à 41 % pour le Pacs et 58 % pour le mariage. Comme pour le reste des Français, ces deux types d'union sont désormais presque aussi fréquents l'un que l'autre et dans les deux populations, on se rapproche d'un Pacs pour deux mariages. Le rapprochement des régimes fiscaux du Pacs et du mariage en 2005 est de nouveau une piste explicative. Mais une dimension sociologique manque dans cette analyse : le nombre de Pacs conclus entre personnes du même sexe. Il aurait été intéressant de connaître la similarité de ce chiffre, ou pas, avec celui concernant reste de la population. Il semble que la rumeur concernant le nombre des divorcés dans l'armée française, qui serait en augmentation notamment en raison de la multiplication des opérations extérieures, prenne quelque consistance : 4 % des militaires étaient divorcés en 2001. Et 6 % en 2009. Une augmentation presque de moitié, c'est énorme !

Origines familiales

Autre donnée intéressante : le statut professionnel des conjoints : "Plus la catégorie hiérarchique des hommes militaires est élevée, moins leurs conjointes exercent un emploi. L'écart est particulièrement net entre les conjointes d'officiers supérieurs et celles des militaires des autres catégories : la moitié d'entre elles seulement travaille, contre les deux tiers des femmes d'officiers subalternes, et plutôt les trois quarts au sein des autres catégories. La part de femmes au chômage restant relativement similaire d'une catégorie à l'autre, c'est donc la part d'inactives qui augmente de façon sensible."

Arrêtons-nous aussi sur l'origine des militaires : pour plus de 30 % d'entre eux, un membre au moins de leur famille d'origine est lui-même militaire. Dans ce tiers de militaires, 63 % ont un père militaire, et 53 % de ceux qui sont membres d'une fratrie ont un frère ou une soeur dans le même cas : "Quelle que soit l'armée, un tiers des militaires a évolué dans un environnement militaire (un des membres de la famille est militaire). De même, que le militaire soit officier supérieur ou militaire du rang, la proportion de militaires présents dans l'environnement familial ne se distingue pas de manière significative, variant entre 31 % et 39 % d'une catégorie hiérarchique à l'autre."

Des insatisfactions

L'étude se penche aussi sur les "insatisfactions qui impactent le moral" et relève les principales.

Les auteurs notent ainsi que "l'inadéquation entre les tâches demandées et les moyens octroyés, ainsi que l'état du matériel et la réduction d'effectifs, qui entraînent une difficulté à remplir les missions et une dégradation des conditions de travail. Cette situation a un effet néfaste sur le moral, qui peut conduire à une démotivation". Mais l'insatisfaction porte aussi sur "les restructurations, qui impliquent la dissolution de certaines unités et entraînent des craintes pour l'avenir."

Par ailleurs, "certains militaires sont démotivés car ils ont peu de perspectives de carrière en termes d'avancement de grade (...) Des militaires du rang, mais surtout des sous-officiers, se plaignent du manque de considération qui leur est accordé dans l'institution." Enfin, la politique d'incitation au départ n'est pas bien acceptée : "certains anciens ne comprennent pas la politique menée actuellement. Pour eux, celle-ci consisterait à recruter beaucoup de jeunes et à écarter les plus expérimentés. Ceci leur semble en contradiction avec la volonté de mettre en place une armée professionnelle."

29/10

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/les-familles-de-militaires-a-la-loupe-de-la-sociologie-29-10-2010-1256121_53.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20101030



Tout individu i a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19


Ce message vous a été envoyé parce que vous faites parties de mes contacts 

Pour ne plus recevoir d'e-mail de notre part, signaler le nous avec si possible un commentaire explicatif.


Les commentaires sont fermés.