Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/01/2011

n°507 - Journal d'Irak - 01/11 au 01-01-11 :- Fin - Premier pas : La Grande-Bretagne quitte l’Irak…

n°507 - Journal d'Irak - 01/11  au 01-01-11 :- Fin -  Premier pas : La Grande-Bretagne quitte l’Irak…


Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions des armées occupantes et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!



Journal d'Irak

n°507                 du 01/11                   au 01/01/11

C.De Broeder & M.Lemaire



Le " Journal d’Irak  " est visible  sur ...

a) sur mes  blog :  http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site http://turkmenfriendship.blogspot.com/2007/10/journal-dir...

c) sur le site de Eva Resis  :  no-war.over-blog.com

d) Et Sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

e) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

3 Politique

2) occupants 

4 Libération du territoire

Détails.

L'Irak en chiffre. 


b) Les occupants 

1) Usa

Prisons, exactions & torture

Cinq millions de dollars cash pour les tortionnaires de la CIA.  

La CIA a accepté de financer à hauteur de 5 millions de dollars la défense de Jim Mitchem et Bruce Jasen, deux fondateurs des méthodes de tortures employées au sein de cette Organisation. 

Ces deux psychologues ont, entre autre, inventé la méthode de « WaterBoarding » ou simulacre de la noyade, constamment utilisées dans les prisons américaines en Irak et en Afghanistan.

Après le scandale provoqué par la révélation de ces méthodes, la justice américaine a lancé des poursuites contre certains agents de la CIA dont ces deux psychologues.

18/12/2010

 http://french.irib.ir


b) Les alliés (des Usa)

1 Onu

Des milliers de chrétiens fuient vers le nord du pays, selon le HCR.

Des milliers de chrétiens irakiens fuient les provinces centrales du pays pour gagner le nord, sous contrôle kurde, où la situation sécuritaire est meilleure, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Un millier de familles ont quitté Bagdad et la province de Mossoul depuis l'attaque du 31 octobre contre une Eglise de la capitale qui avait fait 68 morts, a précisé Melissa Fleming, porte-parole du HCR. 

20/12 

 (AP)



3 Dans le monde

Israël

Selon Al-Dhari, des entreprises israéliennes opèrent en Irak.

25/12

Le chef d'une association irakienne, Harith al-Dhari, affirme que des entreprises affiliées au Mossad, l'agence d'espionnage israélienne, travaillent librement dans tout l'Irak.

Al-Dhari, le chef de l'Association des oulémas musulmans, affirme que les entreprises israéliennes sont particulièrement concentrées dans le nord du pays, dans la région du Kurdistan.

Selon Al-Dhari, la personnalité religieuse sunnite anti-zunienne la plus influente et éminente de l’Irak, « les entreprises travaillent directement avec les agences d'espionnage sionistes. »

« Opérant sous des noms arabes, anglais et turcs, ces entreprises israéliennes s’infiltrent en Irak, » a-t-il ajouté.

Des rapports disent qu’au moins 70 entreprises israéliennes opèrent en Irak, en utilisant une procuration de compagnies arabes ou européennes.

Plus tôt, cette année, des agents des douanes syriennes ont saisi plusieurs camions se dirigeant vers l'Irak chargés de produits israéliens.

En 2008, l’agence de presse irakienne Yaqen a dévoilé que plus de 55 sociétés israéliennes travaillent en Irak sous des noms d’emprunt.

L'agence a ajouté que ces entreprises sionistes travaillent dans divers domaines, incluant les infrastructures et le marketing.

Elle a aussi indiqué qu’Israël exporte pour plus de 300 millions de dollars de marchandises par an en Iraq.

Ces entreprises, selon le rapport, ont obtenu des contrats pour des projets de construction en Iraq, grâce à l'aide « de l'Agence zunienne pour le développement international qui supervise l'attribution

http://www.lepost.fr/article/2010/12/25/2351289_selon-al-dhari-des-entreprises-israeliennes-operent-en-irak.html



4 Lutte pour la libération du territoire

Perte civile

12/12

Onze personnes, dont six policiers, une femme et un caméraman d'une chaîne locale Omar Rassem al-Qaïssi, 24 ans, ont été tuées dans une attaque kamikaze  près du siège du gouvernorat à Ramadi, capitale de la province d'Al-Anbar, à 100 km à l'ouest de Bagdad, a-t-on indiqué à l'hôpital de la ville.

La même source a précisé qu'il y a eu 41 blessés, dont des femmes et des enfants.

(AFP)

 

Pertes  des résistants

20/12

Trois Libyens soupçonnés de se préparer à commettre des actions kamikaze avant Noël ont été tués lundi par l'armée irakienne dans la ville de Mossoul (nord), a affirmé le porte-parole du ministère de la Défense, le général Mohammad al-Askari.

AFP

27/12

Deux kamikazes se sont fait exploser dans un poste de police de Mossoul, dans le nord de l'Irak, tuant quatre policiers, dont un lieutenant-colonel, selon un bilan fourni par un responsable du ministère de l'Intérieur.

Une troisième personne équipée d'une ceinture d'explosifs a été abattue par la police avant de pouvoir activer sa bombe.

AP


Pertes déclarée du contingent en fin de mission de combat

Les armées répugnent à donner des chiffres officiels

12/12

L'armée américaine a annoncé qu'un de ses hommes avait été tué dans le sud de l'Irak,

AP)


Pertes des forces collaboratrice locales   - Province non précisée

10-12

Dans le secteur d'Al-Aouja, ville natale de l'ancien président Saddam Hussein, deux policiers ont été tués par des hommes armés qu'ils avaient pris en chasse, a indiqué un responsable de la police locale.

AFP

12/12

Deux policiers ont trouvé la mort dans des attaques dans le nord du pays.

AP)



Les combats par provinces

10-12
Le mois de novembre, au cours duquel 171 Irakiens ont péri dans les violences selon des chiffres officiels, a cependant été le moins meurtrier depuis un an pour la population irakienne.

AFP


1-1 Bagdad

10-12

Dans le sud-est de la capitale, une bombe a explosé près d'un café du secteur de Howeirij, faisant un mort et sept blessés, selon un responsable du ministère de l'Intérieur. Deux policiers ont été blessés par l'explosion d'une autre bombe, dans le quartier d'al-Ahlam (sud-ouest).

AFP

24-12

"Deux membres de la police fédérale qui effectuaient une patrouille dans le quartier de Qadissiya ont été abattus par des inconnus", a affirmé ce responsable de la police qui a tenu à garder l'anonymat.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/24/97001-20101224FILWWW00335-irak-deux-policiers-tues.php


1-5 Province de Diyala

Bourouz,

10-12

A Bourouz, à 10 km au sud de Baqouba, dans la province multiconfessionnelle de Diyala, un engin artisanal a explosé près du domicile d'un dirigeant local des Sahwa, ces milices constituées d'anciens insurgés ralliés à la lutte contre des résistants. Son épouse et deux de ses enfants ont été blessés.
Si la localité de Bourouz est contrôlée par les forces de sécurité et les Sahwa, ses alentours demeurent des bastions de la résistance.

AFP


1-4 Province de Ninive (Mossoul (capitale de la région nord du pays - à 375 km au nord de Bagdad,) Hawijah, Kassak"(70 km au nord-est de Mossoul) & Tall Afar )

Mossoul

20/12

Trois Libyens soupçonnés de se préparer à commettre des actions kamikaze avant Noël ont été tués lundi par l'armée irakienne dans la ville de Mossoul (nord), a affirmé le porte-parole du ministère de la Défense, le général Mohammad al-Askari.

AFP

27/12

Deux kamikazes se sont fait exploser dans un poste de police de Mossoul, dans le nord de l'Irak, tuant quatre policiers, dont un lieutenant-colonel, selon un bilan fourni par un responsable du ministère de l'Intérieur.

Le lieutenant-colonel Ogla pourrait avoir été visé parce qu'il avait commandé la semaine dernière une opération contre une cellule d'Al-Qaïda au cours de laquelle un dirigeant de la branche irakienne du réseau avait péri, a-t-il ajouté.

Trois autres policiers ont péri dans l'attaque, selon le responsable du ministère de l'Intérieur.

Une troisième personne équipée d'une ceinture d'explosifs a été abattue par la police avant de pouvoir activer sa bombe.

AP




L’Irak en chiffres (depuis le début de la guerre de conquête en mars )

Peuple

 

Civils tués (depuis l'occupation)   

1 367 508 ( chiffre  minimum)

Civils blessés (depuis l'occupation) 

 1.148.441( chiffre très très minimum)

Civils violés (par les troupes d'occupations)

2.507     (voir Ibrahim Allousch

Civils/Résistants arrêtes : (une dizaine par jour...)

8.945   (chiffre minimum)

Résistants (décrit tel quel ) tués

4.133( chiffre minimum)

Résistants (décrit tel quel ) blessés

3.899   (chiffre minimum)

En prison

1.900 (chiffre minimum)

Embargo

750.000 enfants (chiffre minimal)

Embargo

750.000 adultes (chiffre moyen)

 

 

Militaires irakiens tués pendant l'invasion

45.596 (chiffre minimal)

Civils tués pendant l'invasion

120.200 (chiffre minimal)

 

 

Coalition

 

Nombre de Soldats tués (ou morts...) 

34.712

Soldats rapatriés (blessés ou malades)

744..113

(*) dont 10% meurent en cours de route ou à l'hôpital)

 

Disparus (dans la nature)

1.014

Désertions

5.501

Mutinerie

2 corps + 25

Aide psychologique

66.108***

Suicides

Mercenaires tues                                                                                 

5.683 (chiffre très minimal)

986

Mercenaires blessés

7 106

Policiers/soldats/miliciens irakiens  tués

13.688

Policiers /soldats/miliciens irakiens blessés

27.532 (chiffre minimal)

Policiers /soldats irakiens disparus (dans la nature)

13.916

 

 

Autres tués (collaborateur)

5780

Autres blessés (collaborateur)

9.783

 

 

Nombre d'attaques de la résistance de 2003 à 2008:

Oléoducs, les infrastructures pétrolières & d'électricité

164.001,

464 attaques (grand minimum)

Infrastructures du rail

195 attaques (idem)

Hélicoptères

104  ++              (idem)

Avions (& drone)

29 ++


Ces   totaux sont obtenus par le recoupement (si possible) des chiffres des pertes communiqué par la résistance & les médias occidentaux + XINHUANET


Ces   totaux sont obtenus par le recoupement (si possible) des chiffres des pertes communiqué par la résistance & les médias occidentaux + XINHUANET


Rapts à Kirkouk…

Des inconnus ont kidnappé la belle-soeur d'un haut gradé kurde de la police et ce rapt a été suivi par l'enlèvement d'un chef tribal et de sa fille dans la région multiethnique de Kirkouk, a indiqué dimanche la police.

Samedi soir à Gharnata, un quartier du sud de la ville pétrolière de Kirkouk, à 240 km au nord de Bagdad, quatre hommes vêtus d'uniforme militaire, ont fait irruption dans la maison d'un policier kurde Hamed Taher al-Barzanchi.

Ils l'ont bâillonné et menotté avant d'enlever sa femme Haïfa Abdel Saheb, 25 ans. Ce policier est le frère du chef du département des affaires internes de la police de Kirkouk, le colonel Mohammad Taher al-Barzanchi, a affirmé cette source qui soupçonne le groupe d'insurgés Ansar al-Sunna d'être l'auteur du rapt.

Deux heures plus tard à Abou Mohammad, un village à 35 km au sud de Kirkouk, un autre groupe armé a pénétré au domicile du chef de la tribu sunnite d'Ezza et ont enlevé cheikh Sayyah Thabet al-Ezzi, 52 ans, et sa fille Rima, 18 ans.

Le chef de la police de la province de Kirkouk, le général Jamal Taher Baker, a confirmé le rapt de la femme du policier et a accusé "les criminels de chercher à susciter un conflit ethnique au sein des communautés de Kirkouk".

"La police ne doit pas échanger des personnes enlevées contre des détenus car cela encourage les terroristes et le troc qui a eu lieu récemment était une erreur", a-t-il ajouté. Le colonel Mohammad al-Barzanchi et cheikh al-Ezzi avaient négocié un tel échange il y a deux mois.

Le 28 octobre, La police de Kirkouk avait accepté, pour la première fois, d'échanger cinq insurgées proches d'Al-Qaïda contre deux filles d'un notable kurde kidnappées quelques heures plus tôt.

"Nous avons joué un rôle pour que soient relâchées cinq femmes arabes, arrêtées pour leur implication dans des crimes terroristes, en échange de la libération des deux filles", âgées d'une vingtaine d'années, avait affirmé à l'époque le colonel kurde Arras al-Kaki, chef des unités anti-terroristes à Kirkouk.

"Deux des cinq criminelles libérées sont les femmes de deux chefs d'Ansar al-Sunna actuellement détenus", avait-il ajouté en affirmant avoir voulu ainsi éviter des troubles dans la ville.

Quatre insurgés d'Ansar al-Sunna avaient enlevé les deux filles de Walid Jalal al-Kaki, un homme d'affaires kurde de 55 ans proche du Parti démocratique du Kurdistan (PDK de Massoud Barzani).

Les ravisseurs avaient proposé d'échanger les deux filles, contre cinq femmes et deux hommes arrêtés deux semaines plus tôt dans un maison du centre de Kirkouk, où se trouvaient des armes et des documents d'Ansar al-Sunna. Mais finalement, l'échange n'avait concerné que les cinq prisonnières.

Fondé en 2003, Ansar al-Sunna est une coalition de groupes salafistes surtout actifs dans le nord de l'Irak..

Kirkouk est une province multi-ethnique .

AFP |

12.12.



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

Les commentaires sont fermés.