Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2011

n°508 - Journal d'Irak - 02.01au 21/01/11 - Début - 5 millions d’orphelins en Irak.


n°508 -  Journal d'Irak - 02.01au 21/01/11 - Début - 5 millions d’orphelins en Irak.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions des armées occupantes et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!



Journal d'Irak

  n°508                 du 02.01.11                   au 21/01/11

C.De Broeder & M.Lemaire



Le " Journal d’Irak  " est visible  sur ...

a) sur mes  blog :  http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site http://turkmenfriendship.blogspot.com/2007/10/journal-dirak-de-m-lemaire.html

c) sur le site de Eva Resis  :  no-war.over-blog.com

d) Et Sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

e) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

Tiré à part :

Une centaine d'enfants emprisonnés, chaque mois.  

Salehi : les étrangers doivent sortir de l'Irak.

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

De Defensa : 5 millions d’orphelins en Irak

Lutte pour la libération du territoire

La résistance contre l'agresseur

1 Analyse

Des résistants

2 Occupation de l'Irak

3 Politique

1) collaborateurs Irakiens

2) occupants 

4 Libération du territoire

Détails.

L'Irak en chiffre. 

Fin

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Wikileaks et Cantona servent-ils à quelque chose?

5-2 John Pilger : Pourquoi les guerres ne sont-elles pas rapportées honnêtement? –

6 Les brèves

6-1 BP: dépasse ses objectifs à Roumaïla.

6-2 Cercle Finance : BP: dépasse ses objectifs à Roumaïla, en Irak.

6-3 14 maisons de chrétiens visées par des bombes à Bagdad.

7 Dossier & Point de vue

7-1 Pays en ruine mais…

1 Accord international de vente d'armes à 13 milliards de dollars avec l'Irak.

2 L'Irak entend dépenser plus de 26 mds de dollars pour les armements US .

7-2 al-Sadr de retour en Irak,

a) De retour en Irak, al-Sadr fustige le «satan américain».

b) Muqtada al-Sadr de retour en Irak.

c) Accueil mitigé pour l'imam Moktada Sadr en Irak.

d) De retour d'exil, Sadr appelle à la "résistance" contre l'armée américaine.

 



Tiré à part :

Une centaine d'enfants emprisonnés, chaque mois.  

12/01

L'armée américaine a emprisonné, en moyenne, 100 enfants, par mois, depuis avril 2007. 
 Un site d'information, qui l'a révélé, indique qu'en 2006, en moyenne, 25 enfants étaient emprisonnés, par l'armée US, mais que ce chiffre a augmenté, depuis avril 2007, atteignant 100 enfants emprisonnés, par mois. Le Comité internationale de la Croix rouge a fait part, après sa visite, en 2006, de 5 prisons et centres de détention, sous contrôle anglo-américain, en Irak, de l'emprisonnement de 59 enfants. Le CICR a, aussi, annoncé la pratique de toutes sortes de tortures, entre autres, la nudité forcée, le viol, le passage à tabac etc…

Des milliers d'enfants ont perdu leurs parents, ont été mis en errance ou handicapés, depuis l'attaque américaine contre l'Irak et son occupation.

 http://french.irib.ir

 

Salehi : les étrangers doivent sortir de l'Irak.
05/01/2011

Le chef de la diplomatie iranienne par intérim Ali Akbar Salehi a émis l’espoir que toutes les troupes étrangères sortent de l’Irak le plus tôt possible.
«  Nous espérons que l’Irak prendra son destin en main sans aucune ingérence externe », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse en présence de son homologue irakien Hochiar Zibari, durant une courte visite à Bagdad.
En réponse à une question, Salehi a nié toute ingérence de son pays en Irak, assurant que «  l’un des principes de la politiques étrangère de notre pays est de ne s’ingérer dans les affaires des autres états ».
«   Si quiconque voudrait suivre le parcours de la révolution islamique depuis sa victoire, et son comportement avec les pays voisins, il conclurait qu’elle n’interfère jamais dans les affaires internes des autres états », a-t-il insisté.
Et d’ajouter : «  si le pays voisins est privé de sécurité et de stabilité, il va de soi que l’Iran non plus ne se sentira pas sécurisé. La raison et la logique exigent de nous, si nous aspirons à la sécurité de la vouloir pour les autres aussi ».

Interrogé sur l’avenir des relations entre Téhéran et Bagdad, il a opté en faveur de leur consolidation davantage « d’autant plus que les deux pays sont liés par les liens de voisinage, de religion et de patrimoine culturelle riche ».

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=5810


Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

De Defensa : 5 millions d’orphelins en Irak
On sait bien que l’Europe est particulièrement occupée, – que dis-je ? “torturée” serait un mot plus juste, – par le sort des roms qui, horreurs, rappelle, selon la formule extrêmement originale, “les heures les plus noires de la Deuxième Guerre mondiale”. On ne tue pas des gens mais on touche aux principes qui rendent notre civilisation désormais exceptionnelle, et on distingue ces gens, horreur trois cents fois horreur, par “ethnie”.

…Mais tout de même, si l’Europe voulait bien pencher la vertu de ses principes vers d’autres occurrences qui mettent en cause d’autres victime et “acteurs”, ces derniers parmi les plus puissants et sacrés pour notre narrative de référence (nous allions écrire “de révérence”) ? Exemple, l’Irak. L’Europe, qui se mêle de tout lorsqu’il s’agit des principes, pourra s’en préoccuperlorsqu’elle aura trois minutes, avant que le considérable Barroso parte en vacances de Noël. (Les Anglo-saxons ont un mot qui sonne superbe et grandiose dans sa dérision pour cette sorte de personnage : “bombastic”, pour “grandiloquent” et “pompeux”, comme l'on fait sonner une grosse caisse.)
Il y a actuellement 5 millions d’orphelins en Irak, qui vaquent à leurs occupations, dans les bidonvilles et les champs de poubelles. Si l’on était aux USA et tenant compte du rapport des populations, cela ferait plus de 50 millions d’orphelins. Certains font l’hypothèse, – mais quelle audace, en vérité, – que cela aurait un rapport, une autre sorte de rapport, avec l’attaque de l’Irak par les USA, dont Blair nous explique combien elle était fondée, et dont l’ambassadeur français à Bagdad nous dit qu’elle y amena, enfin, la démocratie.Cinq millions d’orphelins, certes… Mais quoi, nul ne les distingue par ethnies, pas de discrimination, et ainsi les principes ne sont-ils pas en cause. Nous voilà rassurés, et l’Europe avec nous…
D’après Azzamam.com, du 13 septembre 2010.

«One in every six Iraqis is an orphan. That is the toll Iraqi children are paying in a country which is supposedly under the occupation and protection of the world’s only superpower. […]»There were unconfirmed reports that Iraq has turned into a country of orphans. But the exact figure only became a reality recently, when the Ministry of Labor and Social Affairs made public its own statistics. The statistics points to dangerous demographics with grave social, health and economic consequences for a country which still lacks basic infrastructure.»These are the voiceless Iraqis. Their U.S. occupiers have almost cut and run and their Iraqi rulers are not so much concerned about their livelihood and well-being. In a violent country like Iraq, where U.S. marines with bullet-proof jackets and thick armor, cannot feel safe, there is not so much room for an orphan.»Hundreds of thousands of them live on the street. There is no social security system to look after them.»As for who killed their parents, that is a totally different question. They could be victims of random or deliberate fire and shelling by U.S. marines, their security guards or the multifarious militia groups which the U.S. helped prosper and mushroom.»If we consider the numbers of Iraqi orphans in terms of U.S. population of
308 million, the five million Iraqi orphans would be the equivalent of nearly 50 million U.S. orphans. Imagine major U.S. cities such as New York,
L.A., Chicago, Houston, Phoenix and Philadelphia all populated completely by orphans…»

traduction

[«Un orphelin sur six : Voilà ce que les enfants irakiens paient dans un pays qui est censé être sous l'occupation et la protection de la seule superpuissance du monde. [...]»Il y avait des rapports non confirmés que l'Irak était devenu un pays d'orphelins. Mais le chiffre exact n'est devenue une réalité récente, lorsque le ministère du Travail et des affaires sociales a rendu publiques ses propres statistiques. Les statistiques pointent le doigt sur les graves répercussions sociales, sanitaires et économiques pour un pays qui manque encore d'infrastructures de base.»Ce sont les Irakiens sans voix. Leurs occupants américains ont presque
parti et de leurs dirigeants irakiens ne sont pas tellement préoccupés par leur survie et leur bien-être. Dans un pays [qui est devenu] violent comme l'Irak, où même les Marines US avec des vestes pare-balles et des armures épaisses, ne peuvent pas se sentir en sécurité, il n'y a pas beaucoup de place pour un orphelin.»Des centaines de milliers d'entre eux vivent dans la rue. Il n'ya pas de système de sécurité sociale pour s'occuper d'eux.»Quant à savoir qui a tué leurs parents, c'est une question totalement différente. Ils peuvent avoir été victimes de bombardements fortruit ou délibérés des marines étatsuniens, de leurs agents de sécurité ou des milices multiples que les États-Unis ont aidé à prospérer comme des champignons.
»Si l'on considère le nombre d'orphelins irakiens en termes de population des États-Unis de 308 millions, cinq millions d'orphelins irakiens serait l'équivalent de près de 50 millions d'orphelins étatsuniens. Imaginez les grandes villes américaines comme New York, LA, Chicago, Houston, Phoenix et Philadelphie, toutes complètement peuplées d'orphelins ... »]

De Defensa,

20 sept.
http://www.dedefensa.org/article-bon_sujet_pour_l_europe_et_ses_principes_5_millions_d_orphelins_en_irak_20_09_2010.html



L'Irak en chiffre: du 02-01 au 22-01-11



 

 

 

Tués

Blessés

 

 

 

 

 

Peuple irakien

x

x

 

 

 

 

 

Usboys/Autres boys + miliciens

2

X

 

 

 

 

 

Policiers, armée et collaborateurs & miliciens

75

83

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Politique des collaborateurs Irakiens

L'Irak et le Koweït sur la voie de la réconciliation.

"Pour la première fois depuis 1990, le Premier ministre du Koweït se rend en visite en Irak", titre le quotidien de Koweït. Le 12 janvier, Nasser Al-Mohammed Al-Ahmed Al-Sabah a été reçu à son arrivée à l'aéroport de Bagdad par son homologue irakien, Nouri Al-Maliki. "L'Irak et le Koweït sont d'accord pour redoubler d'efforts dans le règlement des litiges provoqués par l'invasion du Koweït par l'Irak, en 1990", souligne le journal. Cette invasion avait marqué le début de la première guerre du Golfe (1990-1991).

13.01.2011

http://www.courrierinternational.com/breve/2011/01/13/l-irak-et-le-koweit-sur-la-voie-de-la-reconciliation

 

Petite remarque à propos du soutien des USA à l'Irak pendant la guerre Iran-Irak : on oublie un peu trop systématiquement je trouve l'Iran-gate, la fourniture d'armes à l'Iran pendant cette guerre. Le but était moins de "soutenir" un contre l'autre, mais d'affaiblir les deux, et que la guerre dure le plus longtemps possible - RM


Prisons, exactions & torture

Ziad Aziz demande à Al-Maliki de faire preuve de miséricorde.

   Tarek Aziz n’aurait plus que « deux ou trois mois à vivre », selon Ziad, son fils réfugié à Amman, dans une interview téléphonique accordée par Bloomberg Businessweek.com (1). Son père, affirme-t-il, ne pourrait plus « ni parler, ni marcher ». Il ne sait pas s’il a reçu les médicaments qu’il lui a envoyés.

   Ziad Aziz, conseillé par Maître di Stefano (2), demande au nouveau gouvernement irakien de faire preuve de « miséricorde », comme l’aurait fait la Grande-Bretagne en renvoyant en Libye Abdel Basset al-Megrahi (3), condamné à la prison à vie pour l'attentat, le 21 décembre 1988, contre le vol Pan Am 103 qui s’est écrasé sur la ville de Lockerbie, en Ecosse (439 morts).

   Si un « geste humanitaire » est fait en faveur de Tarek Aziz, ce ne sera certainement pas par « miséricorde », mais à la suite de marchandages sordides au sein du régime de Bagdad et du développement de la campagne multiforme réclamant sa libération.

(1) Iraq’s Aziz may die in months, must be freed, son says (Bloomberg Businessweek.com - 7/1/11)

http://www.businessweek.com/news/2011-01-07/iraq-s-aziz-may-die-in-months-must-be-freed-son-says.html

(2) Giovanni di Stefano, avocat italien controversé, longtemps basé à Londres.

(3) Abdel Basset al-Megrahi, chef de la sécurité de Libyan Arab Airlines, a toujours clamé son innocence. Il a été libéré en août 2009 après 8 ans d’incarcération, des médecins ayant certifié qu’il n’avait plus que trois mois à vivre. Pour de nombreux observateurs, la Libye n’est pour rien dans l’attentat. L’opération contre l’avion de la Pan Am était une réponse de Téhéran aux Etats-Unis qui avaient abattu cinq mois plus tôt un Airbus d’Iran Air au-dessus du Golfe arabe, pendant la guerre Iran-Irak (290 morts).

Gilles Munier

http://www.france-irak-actualite.com:80/article-ziad-aziz-demande-a-al-maliki-de-faire-preuve-de-misericorde-64544928.html


Sur le terrain

Areva et Schneider Electric obtiennent pour 52M$ de contrats en Irak 

Le vice-gouverneur de la province de Bassorah, au sud du pays, vient d'annoncer que deux contrats d'un montant de 52M$ (38,8M€) avaient été attribués aux compagnies françaises Areva et Schneider Electric.
Selon Ahmed Hamid, l'Irak accorde à Areva un contrat de 23M$ (17,17M€), destinés à la construction de sept stations électriques dans la région irakienne, tandis que Schneider Electric obtient 29M$ (21,65M€) pour la construction de huit autres installations. 

Il s'agira pour les deux compagnies de livrer des sous-stations de distribution d'électricité, dont le pays a cruellement besoin. Aucune date de livraison n'est pour l'heure avancée.
On sait déjà que Schneider Electric sera responsable de la maintenance des installations pour une durée d'un an.
Ces projets sont directement financés par les autorités de la province de Bassorah.
L'Irak, qui souffre depuis l'invasion américaine de grandes pénuries d'électricité, envisage de doper sa capacité énergétique à 27000 MW d'ici quatre ans, ce qui nécessiterait des investissements de 3 à 4 mds$ (de 2,24 à 2,98mds€) par an.

http://www.econostrum.info/Areva-et-Schneider-Electric-obtiennent-pour-52M-de-contrats-en-Irak_a4145.html?com

 

Accord Irak-Jordanie sur un oléoduc.

L'Irak et la Jordanie ont conclu un accord de principe sur la construction d'un oléoduc visant à acheminer du pétrole irakien vers une raffinerie jordanienne, ont annoncé les deux pays lundi. Aucune estimation du coût du projet n'a été fournie. L'Irak, qui exporte environ deux millions de barils de brut par jour, en livre pour l'instant 10.000 par jour à la Jordanie par la route.

3 janvier

http://www.europe1.fr/International/Accord-Irak-Jordanie-sur-un-oleoduc-359159/



a)   Les voisins

Iran

Salehi: engagement iranien de non-ingérence en Irak.

Le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi a rencontré jeudi de hauts responsables religieux dans la ville sainte de Najaf en Irak et les a assurés d'un engagement de non-ingérence dans les affaires internes de l'Irak.
"Je suis venu avec une lettre des autorités iraniennes destinées aux autorités religieuses de Najaf", a indiqué M. Salehi, ministre des Affaires étrangères par intérim, lors d'une conférence de presse dans la ville sainte irakienne, à 150 kilomètres au sud de Bagdad.
 "J'ai eu une très bonne rencontre avec le Grand ayatollah Ali Sistani" , a-t-il dit précisant que des rencontres avec d'autres responsables religieux étaient prévues.
 Le message remis aux responsables religieux "dit que la République islamique soutient le nouveau gouvernement et va établir des relations avec l'Irak fondées sur une non-ingérence dans ses affaires internes, conformément aux intérêts des deux pays", a indiqué M. Salehi.
"Nous soutenons la sécurité, les services et la reconstruction en Irak, et resterons au côté de l'Irak jusqu'à ce que le pays sorte de sa détresse", a-t-il ajouté.
M. Salehi est arrivé en Irak mercredi et a rencontré le Premier ministre  Nouri al-Maliki et le ministre des Affaires étrangères Hoshyar Zebari.
"Nous attendons avec impatience que l'Irak retrouve sa pleine souveraineté et sa sécurité", a-t-il déclaré mercredi à la presse.
L'Iran cite régulièrement la présence des forces d’occupation américaines en Irak comme une des principales causes de l'instabilité dans laquelle le pays demeure plongée.

06/01/2011

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=168952&language=fr



3 Dans le monde

Grande-Bretagne

Blair a joué la carte anti-française …

Un ex-conseiller du premier ministre britannique Tony Blair a affirmé que ce dernier avait délibérément mal interprété des propos du Président Jacques Chirac afin de précipiter l'invasion de l'Irak, sans passer par une nouvelle résolution de l'ONU, en 2003. Stephen Wall a indiqué devant la commission d'enquête britannique sur les conditions de l'entrée en guerre du Royaume-Uni que M. Blair avait expressément demandé de "jouer la carte anti-française" à son responsable de la communication, Alastair Campbell.
"Je me souviens avoir reçu un coup de fil de Joyce Quin, ancien ministre à l'Europe, qui m'a dit
Est ce que le Premier ministre et Alastair sont conscients qu'ils prêtent à Chirac des propos qu'il n'a pas tenus?. J'ai répondu Joyce, je pense qu'ils le savent", a déclaré Wall. Dans une interview télévisée, M. Chirac avait indiqué le 10 mars 2003 qu'il s'opposerait "quelles que soient les circonstances" à une nouvelle résolution autorisant le recours à la force contre l'Irak.
La déclaration annonçait des efforts diplomatiques pour éviter l'entrée immédiate en guerre, mais pas fatalement le recours à un veto au conseil de sécurité de l'ONU.
Arguant que la France utiliserait inéluctablement son droit de veto à l'ONU, en sa qualité de membre permanent du conseil de sécurité, Washington et Londres avaient précipité leur entrée en guerre contre l'Irak, le 20 mars. Sans nouvelle résolution de l'ONU et sans faire droit à la demande de plusieurs pays, dont la France, de poursuivre les inspections visant à mettre la main sur les stocks d'armes de destructions massives (ADM) que les Irakiens étaient accusés de détenir.
La présence d'ADM --qui s'est avérée sans fondement-- a été utilisée comme principale justification de la guerre contre le régime de Saddam Hussein.
La déposition de Stephen Wall a précédé de 48 heures une deuxième comparution devant la commission d'enquête de Tony Blair, prié d'apporter des explications complémentaires sur les raisons qui l'ont poussé à envahir l'Irak au côté des Américains. Au cours de sa première audition en janvier 2010, M. Blair avait démenti que son gouvernement ait sciemment mal interprété les propos de Jacques Chirac pour hâter le conflit.

AFP 19/01

 

Blair devant la commission le 21

12/01

L'ancien premier ministre britannique Tony Blair témoignera une deuxième fois le 21 janvier devant la commission d'enquête sur la participation britannique à la guerre en Irak, après une première audition controversée il y a un an, a indiqué aujourd'hui la commission.
L'ancien chef du gouvernement travailliste, qui avait pris la décision très critiquée d'engager son pays en Irak aux côtés des Américains en 2003, témoignera à Londres à partir de 09h30 GMT le vendredi 21 janvier, a précisé la commission sur son site internet. L'audition devrait durer jusqu'à 14h00 "approximativement", a-t-elle ajouté.
M. Blair était déjà apparu devant la commission le 29 janvier 2010. Il avait alors justifié pied à pied sa décision d'entrer en guerre contre Saddam Hussein, avançant une nouvelle fois la menace de recours à des armes "terrifiantes" aux mains de "fanatiques".
"Il n'était pas question de prendre le moindre risque. Tout cela devait s'arrêter", avait martelé l'ancien Premier ministre de 1997 à 2007.
Sa déposition avait été particulièrement critiquée, en particulier parce qu'il avait déclaré n'éprouver "aucun regret".
Expliquant en décembre sa décision de rappeler M. Blair, John Chilcot, président de la Commission, avait indiqué qu'il avait "besoin de détails supplémentaires dans certains domaines" afin de parachever son rapport qui doit être remis cette année. Sir Chilcot n'avait pas donné plus de précisions.
L'ex-ministre travailliste des Affaires étrangères, Jack Straw, devra également à nouveau comparaître, à une date non encore fixée.
M. Straw a déjà témoigné à deux reprises devant la commission, en février et en janvier 2010. Il avait notamment nié avoir ignoré des avis juridiques avertissant que l'invasion de l'Irak serait illégale et expliqué qu'il s'était rallié avec "réticence" à la décision de Tony Blair de participer à la guerre.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/12/97001-20110112FILWWW00426-irak-blair-devant-la-commission-le-21.php



4 Lutte pour la libération du territoire

Pertes déclarée du contingent en fin de mission de combat

Les armées répugnent à donner des chiffres officiels

Pertes déclarée des occupants.

3/1

Deux soldats américains ont été tués dimanche soir dans le centre de l'Irak, annonce leur état-major sans plus de précision.

(Reuters) 

Pertes des forces collaboratrice locales   - Province non précisée

10/1

 Un chef de la police dans l'ouest de l'Irak a été tué par l'explosion d'une bombe artisanale qui a également blessé quatre de ses gardes

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110110.FAP3439/un-chef-de-la-police-tue-par-une-explosion-en-irak.html



Les combats par provinces

1-1 Bagdad

02-01

A Sadr City, (nord-est de la ville), un tireur isolé a abattu un militaire irakien à un point de contrôle.

http://fr.news.yahoo.com/

02-01

Deux voitures ont explosé samedi dans le quartier de Bayaa, dans le sud-ouest de Bagdad, faisant un mort et 21 blessés, dont deux soldats gouvernementaux, annonce la police irakienne.

http://fr.news.yahoo.com/

03-01

Lors de deux incidents distincts survenus lundi, un policier a été tué par des assaillants circulant dans une voiture à Bagdad.

AP


1-2 Province d'Anbar (vaste territoire à l'ouest de Bagdad comprenant les villes de Amiriya, Baghdadi, Diyarah, Falloujah, Habbaniyah, Haditha, Haqlaniyah, Hawija Hit, Houssabayh, Karabilah,  Khaldiyah, Koussaïba, Mahawil, Oubaïdi, Ramadi (capitale de la province d'Al-Anbar,) Kaïm (à la frontière avec la Syrie), Sindjar & Zaidan

Falloudja, à 50 km à l'ouest de Bagdad,

02-01

Un policier a été tué et deux autres ont été blessés vendredi par l'explosion d'une voiture.

http://fr.news.yahoo.com/


1-5 Province de Diyala

al-Hachmyat

08-01

Une bombe a tué les deux garçons âgés de neuf et six ans visait leur père, un éleveur de poulets d'al-Hachmyat, une localité à une cinquantaine de km au nord-est de Bagdad, selon un responsable du commandement des opérations de Baqouba.

Cet homme est membre des "Sahwas" de la province de Diyala, dont Baqouba est la capitale. Ce mouvement composé d'anciens insurgés ralliés à la lutte contre Al-Qaïda a joué un rôle clé dans la baisse des violences constatées sur l'ensemble du territoire irakien à partir de 2007.

(AFP)

20.01

Deux policiers ont péri et 15 personnes ont été blessées dans une attaque jeudi contre le siège de la police de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad.

AP

 

Baqouba,

04-1

Un kamikaze a fait exploser un véhicule devant un bâtiment des services de renseignement à Baqouba, à 60 km au nord de Bagdad, a-t-on appris auprès de plusieurs sources locales.

Un responsable des services de sécurité a ajouté que deux ou trois grenades avaient été lancées contre le bâtiment juste avant l'explosion.

http://www.google.com/

20-01

À Bakouba, une ville située à 60 kilomètres de Bagdad, un responsable du commandement des opérations de la ville rapporte qu'un kamikaze au volant d'une ambulance remplie d'explosifs a précipité son véhicule contre l'entrée d'une base des forces de sécurité.

« Nous avons reçu 13 corps et admis 64 blessés », a déclaré à l'Agence France-Presse le Dr Firas al-Doulaimi, médecin à l'hôpital général de la ville.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/01/19/001-irak-baquba-attentat-suicide-ambulance.shtml

 

Mouqdadiya,

08-01

Diyala demeure une des provinces les plus violentes d'Irak en raison des tensions entre les différentes communautés ethniques qui la peuplent.

Dans cette même province, un soldat a été tué et un autre a été blessé dans un attentat contre leur patrouille qui circulait à Mouqdadiya, une ville à une trentaine de kilomètres de Baqouba, selon la même source.

(AFP)


1-4 Province de Ninive (Mossoul (capitale de la région nord du pays - à 375 km au nord de Bagdad,) Hawijah, Kassak"(70 km au nord-est de Mossoul) & Tall Afar )

Mossoul

20/12

Trois Libyens soupçonnés de se préparer à des actions kamikaze avant Noël ont été tués lundi par l'armée irakienne dans la ville de Mossoul (nord), a affirmé le porte-parole du ministère de la Défense, le général Mohammad al-Askari.

AFP


1-6  Salaheddine, Irak: 50 morts dans un attentat suicide contre la police

18/01

Au moins 50 personnes ont été tuées et 150 blessées mardi à Tikrit dans un attaque suicide contre des recrues de la police, le plus meurtrier en Irak depuis près de trois mois.

Cet attentat, qui n'a pas été revendiqué, illustre la difficulté des forces irakiennes à assurer la sécurité de leur pays, à moins d'un an du départ prévu des derniers 50.000 militaires américains toujours déployés en Irak.

Des recrues avaient commencé dès 06H00 (03H00 GMT) à se rassembler à proximité de ce centre de recrutement du centre de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, en vue de s'engager dans la police, dont l'effectif national est supérieur à 440.000 hommes.

Quatre heures plus tard, un kamikaze a activé sa ceinture d'explosifs au milieu de recrues près du premier point de contrôle menant au centre de recrutement, selon des témoins.

De nombreuses taches de sang et des morceaux de chair humaine étaient visibles par terre, de même que des vêtements et des chaussures éparpillés ici et là, selon un journaliste de l'AFP sur place.

"Cinquante personnes ont été tuées et 150 blessées", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur sous couvert de l'anonymat. Au moins 37 recrues et deux policiers figurent parmi les morts, selon un responsable de la police de Tikrit.

Le département de la Santé de la province de Salaheddine, dont Tikrit est la capitale, a de son côté fait état de 43 morts et 91 blessés.

C’est le premier attentat d'envergure depuis l'investiture le 21 décembre du nouveau gouvernement du Premier ministre Nouri al-Maliki, qui a cité la sécurité comme l'une de ses priorités.

AFP


1-7 Taji

08-01

A Taji, 25 km au nord de Bagdad, des hommes armés ont ouvert le feu samedi matin sur un convoi transportant le général Hatem Ismaïl, un responsable de la lutte antiterroriste travaillant au sein du cabinet du Premier ministre Nouri al-Maliki.

Le général en est sorti indemne mais un de ses gardes a été tué, selon un responsable du ministère de l'Intérieur.

(AFP)



L’Irak en chiffres (depuis le début de la guerre de conquête en mars 2003) 

 

Peuple

 

Civils tués (depuis l'occupation)   

1 367 508 ( chiffre  minimum)

Civils blessés (depuis l'occupation) 

 1.148.441( chiffre très très minimum)

Civils violés (par les troupes d'occupations)

2.507     (voir Ibrahim Allousch

Civils/Résistants arrêtes : (une dizaine par jour...)

8.945   (chiffre minimum)

Résistants (décrit tel quel ) tués

4.133( chiffre minimum)

Résistants (décrit tel quel ) blessés

3.899   (chiffre minimum)

En prison

1.900 (chiffre minimum)

Embargo

750.000 enfants (chiffre minimal)

Embargo

750.000 adultes (chiffre moyen)

 

 

Militaires irakiens tués pendant l'invasion

45.596 (chiffre minimal)

Civils tués pendant l'invasion

120.200 (chiffre minimal)

 

 

Coalition

 

Nombre de Soldats tués (ou morts...) 

34.714

Soldats rapatriés (blessés ou malades)

744..113

(*) dont 10% meurent en cours de route ou à l'hôpital)

 

Disparus (dans la nature)

1.014

Désertions

5.501

Mutinerie

2 corps + 25

Aide psychologique

66.108***

Suicides

Mercenaires tues                                                                                 

5.683 (chiffre très minimal)

986

Mercenaires blessés

7 106

Policiers/soldats/miliciens irakiens  tués

13.760

Policiers /soldats/miliciens irakiens blessés

27.832 (chiffre minimal)

Policiers /soldats irakiens disparus (dans la nature)

13.916

 

 

Autres tués (collaborateur)

5783

Autres blessés (collaborateur)

9.783

 

 

Nombre d'attaques de la résistance de 2003 à 2008:

Oléoducs, les infrastructures pétrolières & d'électricité

164.001,

464 attaques (grand minimum)

Infrastructures du rail

195 attaques (idem)

Hélicoptères

104  ++              (idem)

Avions (& drone)

29 ++


Ces   totaux sont obtenus par le recoupement (si possible) des chiffres des pertes communiqué par la résistance & les médias occidentaux



 


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

 

 

Les commentaires sont fermés.