Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2011

n°564 - Journal de Palestine - 01-12 au 01-02 - Suite - Montée en flèche du nettoyage ethnique

n°564 -  Journal de Palestine  - 01-12  au  01-02 - Suite - Montée en flèche du nettoyage ethnique



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine

n°564                             01-12  au  01-02

C.De Broeder          &   M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

4 Politique internationale des territoires occupés 




1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Au jour le jour

Résistance

La résistance à Gaza a répliqué aux crimes israéliens.
Un soldat israélien a été tué et quatre autres, dont un officier, ont été blessés, vendredi soir, par des tirs d'armes automatiques et d'obus de mortier de Palestiniens près de la frontière avec la bande de Gaza.
C'est le premier soldat de Tsahal à être tué en opérations dans ce secteur depuis mars dernier.
La chaîne de télévision israélienne 10 a précisé que deux des soldats touchés ont été transférés à l'hôpital Soroka de Beersheva (sud des territoires occupés) à bord d'un hélicoptère, tandis que les deux autres étaient soignés sur place.
Or peu après, l’armée israélienne a prétendu que les soldats ont été touchés un soi-disant "tir ami" lors d'un accrochage avec des militants palestiniens vendredi.
"Les soldats ont été atteints par un obus de mortier tiré par les forces israéliennes qui affrontaient des militants palestiniens le long de la frontière", a prétendu un porte-parole de l'armée d’occupation.
Des habitants du territoire palestinien ont précisé avoir vu des résistants s'approcher de la frontière et avoir ensuite entendu des échanges de tirs.
Un porte-parole du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP) a revendiqué l’attaque précisant que les résistants ayant participé à cette opération  sont sains et saufs.
Des témoins ont également fait état de l'intervention d'hélicoptères israéliens qui ont ouvert le feu sur des objectifs non identifiés à Gaza.

08/01

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=169190&language=fr


Pertes des Résistants 

Bande de Gaza - Au jour le jour

La tension monte à Gaza

26/12/2010   

 La situation continue de se dégrader à la frontière entre l’entité sioniste et la bande de Gaza, où deux résistants du Jihad islamique palestinien ont été tués dimanche par des tirs israéliens.
 Deux résistants du Jihad islamique ont trouvé la mort dimanche matin à l'est de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, lors d'échanges de tirs avec l'armée israélienne, ont indiqué les Brigades d'Al Qods, la branche armée du mouvement islamique, ainsi que des témoins.
Quelques heures après ces combats, des tanks israéliens ont tiré au moins dix obus en direction de Khan Younès, selon un photographe de l'AFP, endommageant trois maisons sans faire de nouvelle victime.
Ce regain de violence survient à la veille du deuxième anniversaire de la dévastatrice offensive israélienne "Plomb durci" contre le Hamas dans la bande de Gaza, qui a fait 1.400 morts palestiniens, selon des sources médicales palestiniennes, et 13 morts côté israélien.
 L'armée israélienne a multiplié ces derniers jours les raids aériens contre les groupes de la résistance  palestinienne de Gaza, y compris contre des installations du Hamas.
La tension est brusquement montée le 18 décembre lorsque l'aviation israélienne a tué cinq résistants palestiniens.
 Le Hamas, a avertit qu'il était prêt à la guerre, tout en affirmant respecter la trêve militaire en vigueur depuis la fin de l'opération "Plomb durci".
 "S'il y a la moindre agression israélienne sur la bande de Gaza, nous répondrons vigoureusement", a prévenu samedi Abou Obeideh, un porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=167439&language=fr


Gaza : l’occupation exécute deux raids aériens ont sur Deir el-Balah et Rafah.

Des sources de sécurité palestiniennes ont affirmé que le premier raid a visé, par un missile tiré à partir d'un avion de type "F16", un poste des  "Brigades Izz al-Din al-Qassam, l'aile militaire du Hamas, dans l’ouest de la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza, causant des dégâts considérables, mais aucune blessure n’a été signalée. 
L'aviation israélienne a également bombardé un tunnel sur la frontière égyptienne, dans la région « Al Choaut »,  au sud de Rafah, blessant légèrement un citoyen qui a été transporté à l'hôpital Abou Youssef Al Najjar, perpétrant de lourds dommages à un certain nombre de tunnels voisins. 
Il est à noter que l’occupation israélienne a escaladé dernièrement ses raids aériens contre les Gazaouis.

05/01/2011  

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=168780&language=fr

 

10/01

L'aviation de l'armée d’occupation israélienne a mené deux raids contre la bande de Gaza dans la nuit de dimanche à lundi.
Selon les prétentions du porte-parole de l’occupation, ces frappes ont visé des cibles servant de "centres d'activités terroristes qui ont été touchées". 
Des membres du gouvernement israélien, dont Sylvan Shalom, le vice-Premier ministre ont laissé planer dimanche la menace d'une nouvelle offensive contre la bande de Gaza si les tirs de roquettes à partir de ce territoire contre le sud des territoires occupés devaient se poursuivre.  
Trois personnes, dont deux thaïlandais ont été blessés samedi par des tirs revendiqués par la branche armée de du Jihad islamique, les Brigades d'Al-Qods, à Gaza, en riposte aux agressions israéliennes qui ont fait une dizaine de martyrs ou blessés palestiniens, cette dernière semaine.

 http://www.almanar.com.lb v

 

 

12/01/

L'aviation de l'armée d’occupation israélienne a intensifié ses raids contre la bande de Gaza. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’occupation a mené trois raids contre le centre du territoire palestinien. 
Mardi, une frappe aérienne israélienne a visé un jeune Palestinien, qui circulait sur sa moto, près de Khan Younès (sud de la bande de Gaza), le tuant sur le coup.   
Un autre Palestinien a été blessé au cours du raid aérien, ont indiqué des sources médicales palestiniennes.
Selon un communiqué du Jihad islamique publié à Gaza, le Palestinien tombé en martyre, Mohammed Jamil Al-Najar, 25 ans, faisait partie des Brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad Islamique.
"Le sang des martyrs ne sera pas versé en vain et la réponse viendra. Au bon moment et au bon endroit", a affirmé le communiqué.
Une porte-parole de l'occupation a confirmé que le raid mené par l'armée de l'air en collaboration avec le Shin Beth, le service de sécurité intérieure, visait un activiste du Jihad islamique "impliqué dans la préparation d'une attaque terroriste massive au cœur d'Israël". 
Le porte parole a justifié cet assassinat par le fait que "Cette organisation a été responsable du tir de roquettes vers israel.
Rappelons que lundi, un fermier palestinien est également tombé en martyre suite à un raid contre le nord de la ville de Beit Hanoun.

 http://www.almanar.com.lb
 

22/01/2011   
Un Palestinien a été tué et deux autres blessés samedi dans la bande de Gaza par des tirs de l'artillerie israélienne, ont indiqué les services d'urgence palestiniens.
Le mort et les deux blessés, tous âgés d'une vingtaine d'année et dont les identités n'étaient momentanément pas disponibles, ont été évacués vers l'hôpital Shifa de Gaza.
L'incident s'est produit dans un secteur situé à l'est de la ville de Gaza.
 Selon les services d'urgence palestiniens, l'armée israélienne a ouvert le feu à la suite de tirs palestiniens d'obus de mortier contre le sud du territoire hébreu.
 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=17...


Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 : Au jour le jour

Palestinienne tuée par des lacrymogènes: un "crime de guerre". 

L'Autorité palestinienne a condamné samedi la mort d'une Palestinienne décédée après avoir inhalé des gaz lacrymogènes lors d'une manifestation contre la barrière israélienne en Cisjordanie, dénonçant "un crime de guerre" commis par Israël. 
  "Nous condamnons ce crime abominable commis par l'armée de l'occupation israélienne à Bilin contre les participants à une manifestation pacifique", a déclaré à l'AFP Saëb Erakat, le principal négociateur palestinien.  
 "Il entre dans le cadre des crimes de guerre que commet Israël contre notre peuple", a-t-il dénoncé, appelant la communauté internationale à appliquer la quatrième Convention de Genève sur la protection des civils en temps de guerre.  
  Le porte-parole de l'Autorité palestinienne Nabil Abou Roudeina a fait assumer au gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu "l'entière  responsabilité de ce crime", dans une déclaration à l'AFP depuis Londres dans laquelle il a dénoncé "l'escalade de la violence israélienne contre des manifestations pacifiques".

01/01  

http://www.almanar.com.lb

Affrontement à Naplouse  

13/01

Les colons  et les Palestiniens se sont affrontés, près de Naplouse.

Des dizaines de colons  se sont affrontés aux Palestiniens, lors de leur attaque, pour confisquer les terres des Palestiniens, dans le village de Assirah, au sud de Naplouse, en Cisjordanie. Les forces israéliennes sont intervenues, en encerclant la région, et après avoir arrêté un Palestinien, elles l'ont transféré, dans un lieu inconnu

 http://french.irib.ir



2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000)



Civils & résistants tués                                                                            :  7.097

Palestiniens blessés                                                                               :  54.844

Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 38

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies   :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.210

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6633


Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)  



3 Politique

a) Politique Palestinienne

MM Abbas & Haniyeh.

"Israël a ruiné toute chance" de reprise des négociations de paix.

En détruisant un ancien hôtel à Jérusalem-Est, "Israël a mis fin à toute chance d'un retour aux négociations", estime l'Autorité palestinienne.

 Des Palestiniens rassemblés à Jérusalem-Est, pour protester contre la destruction de l'hôtel (AFP)

La démolition, dimanche 9 janvier, par Israël d'un ancien hôtel à Jérusalem-Est dans le cadre de sa politique de colonisation "a ruiné toute chance" de reprise des négociations de paix, a déclaré le porte-parole de l'Autorité palestinienne.

"En opérant de la sorte, Israël a ruiné tous les efforts américains et mis fin à toute chance d'un retour aux négociations", a déclaré dans un communiqué Nabil Abou Roudeina, le porte-parole du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Les autorités israéliennes ont commencé à détruire dimanche matin toute une aile de l'ancien hôtel Shepherd dans le quartier palestinien de Cheikh Jarrah, situé dans la partie orientale de Jérusalem annexée après son occupation en 1967 pour construire sur le site des logements destinés à des colons juif.

Les négociations de paix, brièvement relancées en septembre à Washington après une suspension de 20 mois, sont à nouveau suspendues. Les Palestiniens exigent la prolongation d'un moratoire de la colonisation israélienne, à laquelle le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est refusé.

De son côté, le mouvement islamiste Hamas a dénoncé dans un communiqué distribué à Damas la démolition de l'hôtel qui constitue, selon lui, "une tentative de judaïser la ville et d'isoler la Vieille ville des quartiers arabes voisins". Le communiqué appelle les Palestiniens "à faire face à la politique de colonisation sioniste dans la Ville sainte" et demande à l'Autorité palestinienne de "cesser toute négociation avec Israël et de ne plus poursuivre les résistants du Hamas pour qu'ils défendent Jérusalem et les droits palestiniens".

http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/monde/20110109.OBS5949/israel-a-ruine-toute-chance-de-reprise-des-negociations-de-paix.html

 

 


b) Politique Israélienne

Netanyahu & Lieberman

Netanyahu

 

Lieberman juge irréaliste tout accord avant au moins une décennie

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a jugé irréaliste tout accord politique

avec les Palestiniens avant "au moins une décennie" et a reproché à la communauté internationale d'en "faire trop", et ce, dans un entretien mardi avec l'AFP.
"Nous avons une bonne coopération économique et sécuritaire. Nous devons poursuivre la coopération à ces deux niveaux et reporter la solution politique à au moins une décennie", a déclaré Lieberman, qui a plaidé pour un "accord intérimaire à long terme" avec les Palestiniens.
Lieberman a en outre reproché à la communauté internationale d'"en faire trop" à propos des négociations israélo-palestiniennes.
"Cela crée toutes sortes d'espoirs et d'attentes et ensuite des frustrations qui mènent à la violence et à des affrontements", a estimé Lieberman, en critiquant nommément le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, ONU et Russie).

05/01/2011

 

 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=168765&language=fr


Sur le terrain.

« Israël » rejette catégoriquement les critiques de l'UE… !  

 « Israël » a rejeté, ce lundi, catégoriquement les critiques de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, à la suite de la destruction par les autorités d’occupation d'un bâtiment historique palestinien au coeur d'un quartier à l’Est de Jérusalem AlQuds occupée.  
"Appeler Jérusalem une colonie constitue un contresens, une insulte contre l'histoire de la ville", a prétendu le porte-parole des Affaires étrangères Yigal Palmor.  
"Il est incompréhensible que l'on mélange des questions de droit privé, de droit international et la politique", selon ses propres propos.  
Dans un communiqué publié à Bruxelles, Mme Ashton a condamné "fermement" la destruction d’un batiment historique palestinien appartenant au mufti Amin Husseini, dans le quartier palestinien de Cheikh Jarrah, et le projet de construction d'une nouvelle colonie illégale.  
Ashton a rappelé que "les colonies sont illégales au regard du droit international".  
Les colonies "minent la confiance entre les parties et constituent un obstacle à la paix", a-t-elle assuré soulignant que "Jérusalem-Est fait partie des territoires palestiniens occupés" par Israël et que "l'UE ne reconnaît pas son annexion".

10/01/2011  

http://www.almanar.com.lb

 

«On est désolé du départ de notre ami Ben Ali »
Le vice-Premier ministre israélien a affirmé que ce qui s’est passé en Tunisie aura des conséquences fâcheuses sur Israël (..), ajoutant dans son entretien, accordé à la Radio israélienne, que le danger est que le même scenario tunisien pourrait être réédité dans d’autres pays arabes, limitrophes avec Israël, ce qui pourrait nuire à ses intérêts de manière directe.
Le vice-Premier ministre israélien a exprimé son appréhension que le monde connaisse une situation très délicate et il dit : « Ce qui s’est passé en Tunisie pourrait mener à une forte recrudescence au pouvoir de manière démocratique dans d’autres pays arabes, ce qui constituerait une menace à la sécurité d’Israël. Cela, parce que dans ce cas là, « il se pourrait que des régîmes élus démocratiquement et qui détestent Israël, auront un impact important sur la menace de la sécurité d’Israël.»
Le même orateur a parlé des intérêts communs existant entre Israël et quelques pays arabes, affirmant que la présente coopération entre Israël et les États arabes, sur les plans sécuritaire et le renseignement, qu’elle soit directe ou indirecte, est précédée par « une pensée commune contre les courants islamistes extrémistes » Le responsable israélien a déclaré que « c’est avec une très grande inquiétude que j’ai suivi les affrontements en Tunisie, surveillant l’évolution des faits en Tunisie » Il a ajouté qu’il a même tenu des séances d’ordre sécuritaire et politique au sein du gouvernement israélien afin de suivre le cours des événements en Tunisie, avec des responsables israéliens présents en Tunisie et avec les grands chefs des ressortissants juifs en Tunisie. »
La dixième chaîne de télévision israélienne a rapporté que des responsables israéliens avaient émis « leur crainte pour le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et pour l’avenir de son régime quelques jours avant sa fuite vers l’étranger. »
La même chaîne a indiqué : « Israël considérait Ben Ali comme l’un des plus importants présidents des pays arabes, soutenant secrètement sa politique dans la région. » Elle a ajouté : « la fuite du président tunisien, le vendredi dernier, à destination de Djeddah en Arabie Saoudite, à cause de la révolte populaire, a fait que les milieux politiques israéliens s’inquiètent de la venue d’un autre président qui changera la politique tunisienne, et verra Israël comme un ennemi et non pas comme un pays ami, comme le considérait Ben Ali auparavant.. »
18/01/2011
http://www.echoroukonline.com/fra/international/7696-israel-on-est-desole-du-depart-de-notre-ami-zine-el-abidine.html


Situation dans les geôles israéliennes

Le régime sioniste arrête un quatrième député du Hamas 

Un député du mouvement palestinien Hamas a été arrêté mardi à l'aube par l'armée de l'occupation israélienne près de Hébron, en Cisjordanie, a-t-on appris de sources palestiniennes et israéliennes. 
Mohammad al-Til, libéré par "Israël" il y a près d'un an après trois années de détention, a été arrêté par des soldats israéliens à son domicile au sud de Hébron, ont précisé à l'AFP son frère Osmane al-Til et des témoins. 
En soirée, un porte-parole de l'armée israélienne a confirmé à l'AFP que "Mohammad al-Til, un parlementaire du Hamas, a été arrêté mardi à l'aube".
Cette arrestation porte à quatre le nombre de députés du mouvement récemment détenus par l'entité sioniste, selon des sources au sein du Hamas.   
Le dernier en date, Nayef Rajoub, frère de Jibril Rajoub, un dirigeant du Fatah, parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, avait été arrêté le 1er décembre près de Hébron.  
Le 10 novembre, un autre député du Hamas, Mahmoud al-Ramahi, avait été arrêté à son domicile à El-Bireh, localité limitrophe de Ramallah (Cisjordanie), moins d'un mois après un autre parlementaire du mouvement à Hébron, Hatem Qafaich.  
Tous les quatre faisaient partie des dizaines de parlementaires et ministres du Hamas arrêtés par le régime sioniste. 

29/12/2010

http://www.almanar.com.lb

350 ouvriers palestiniens dont 22 mineurs arrêtés par l’occupation

02/01

La police d'occupation israélienne a arrêté et agressé plus de 350 ouvriers palestiniens dont 22 mineurs de la Cisjordanie occupée, sous prétexte qu’ils sont interdits de travailler dans les territoires palestiniens occupés en 1948. 
20 femmes et 22 mineurs figurent parmi les ouvriers arrêtés, a notamment souligné la fédération.
Il est à noter que les autorités d'occupation israélienne essaient d'extorquer les ouvriers palestinien en leur proposant des permis de travail en échange de leur collaboration avec les services de renseignements, ce qui les a contraint à travailler sans permis, faute d'autre alternative.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=168338&language=fr

Les commentaires sont fermés.