Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/03/2011

n° 472 - journal de l'Afghanistan - 09-02 au 02-03-11 – Fin - Négociations directes entre Washington et les résistants

n° 472  -  journal de l'Afghanistan - 09-02 au 02-03-11 – Fin - Négociations directes entre Washington et les résistants


Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

  n° 472 - du 09-02 au 02-03-11

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

 



 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site : 

 www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :  http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site de eva R-sistons: - http://no-war.over-blog.com/

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

1 Analyse & déclaration :

Résistance

Occupants:

2 Occupation de l'Afghanistan 

Les forces en présence

3 Politique

1) collaborateurs afghans

2) occupants 

4 Lutte pour la libération du territoire

Détails.

L'Afghanistan en chiffre. 

6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

 

6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

6-1 Vidéo : Un ponte de la DGSE nous apprend qu'Al Qaïda n'existe pas.

6-2 Un reportage exceptionnel de 8 minutes consacré à la guerre en Afghanistan.

 


1 Analyse & déclaration

a) Résistance  

Paroles & action des résistants

L'intensité des combats a régulièrement augmenté depuis fin 2001, les résistants étant en mesure peu à peu de relancer leurs attaques contre les forces occidentales.

AFP

09-08

Les Afghans souhaitent un départ rapide des Américains,.

Les Afghans sont plus pessimistes que l'an dernier sur l'avenir de leur pays, croient moins dans la capacité des Etats-Unis et de leurs alliés à leur apporter la sécurité et sont davantage prêts à discuter avec les talibans, indique un sondage réalisé dans les 34 provinces du pays.
Mais les habitants des provinces de Kandahar et du Helmand, où s'est porté l'année écoulée l'essentiel de l'effort militaire américain, estiment que leurs conditions de vie et leur sécurité se sont sensiblement améliorées depuis décembre dernier, révèle ce sondage publié lundi et réalisé pour le compte du Washington Post, de la chaîne ABC, de la BBC et de la télévision allemande ARD.

Cependant, sur le plan national, plus de la moitié des personnes interrogées estiment que les forces américaines et les autres militaires de l'Otan devraient commencer à quitter le pays dans six mois, voire plus tôt, ajoute le journal.  De plus, plus de 25% des Afghans approuvent les attaques contre les forces américaines et étrangères, selon ce sondage fondé sur des entretiens avec 1.691 adultes afghans choisis au hasard dans l'ensemble du pays entre le 29 octobre et le 13 novembre par le Centre afghan pour la recherche socio-économique et d'opinion de Kaboul.

20Minutes.fr,

06.12.10



2 Les forces en présence

 Résistance

Troupes d'occupation

USA

Otan-Isaf

24 /2

Environ 132.000 soldats internationaux sont déployés en Afghanistan..

La coalition, menée par l'Otan, envisage de commencer à l'été 2011 à transférer la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes sur l'ensemble du territoire, un processus qu'elle envisage d'avoir achevé fin 2014.

Le gouvernement afghan a(urait) appelé mercredi les Etats-Unis à poursuivre leur aide en matière de sécurité dans le pays même après 2014.

AFP / 


Allemagne

18-02

L'Allemagne compte 4.900 soldats stationnés dans le nord de l'Afghanistan, ce qui en fait le troisième contingent international en lutte contre l'insurrection des résistant.

AP


Belgique

23-02

Quelque 90 militaires belges, appartenant principalement au 12ème/13ème bataillon de Ligne de Spa, composent ces deux OMLT, chargées d'encadrer respectivement un "kandak" (bataillon) de l'armée nationale afghane (ANA) et l'échelon supérieur, celui de la brigade. Ils accompagnent régulièrement leurs collègues afghans en opérations dans la région de Kunduz.

(Belga)

(Belga) 



3) Politique

a) Les collaborateurs afghans

Sur le terrain

L’Afghanistan négocie avec Washington pour obtenir des bases militaires US permanentes

L’Afghanistan conduit avec le gouvernement à Washington des entretiens sur des bases militaires durables de l’armée américaine dans l’Hindu Kuch.

Karzai déclarait mardi à Kaboul: «C’est un sujet, sur lequel nous sommes en négociations.»

A travers les déclarations des représentants du gouvernement américain, on peut déceler l’intérêt de Washington d’être présent à long terme en Afghanistan avec des unités armées.

 La dernière décision là-dessus revient aux Afghans, est-il dit.

Source: AFP du 8/2/11



b) Les occupants 

1) Usa

Occupation de l'Afghanistan

02-03

Le FBI a recruté les services d'un réseau d'espion privés en Afghanistan pour retracer les auteurs du meurtre de dix travailleurs humanitaires, dont six Américain, en août dernier.

Cette manoeuvre suscite des questions, note le New York Times, puisqu'elle survient alors que le Pentagone enquête justement pour savoir si l'embauche de tels espions est légale ou non. Le FBI ouvre généralement des enquêtes chaque fois qu'un Américain est tué à l'étranger.

La firme en question avait déjà été recrutée par le Pentagone pour l'appuyer dans le suivi de l'activité militante au Pakistan et en Afghanistan. Une enquête préliminaire avait alors conclut que la firme privée avait transmis des informations non autorisées sur des opérations en cours en Afghanistan et au Pakistan.

AP

 

 

Afghanistan : découverte de gigantesques réserves de minerais 

Le New York Times fait état dans cet article publié aujourd’hui en première page de la découverte par les États-Unis de gigantesques réserves de minerais en Afghanistan susceptibles de transformer en profondeur l’économie du pays et peut-être même la guerre qui y perdure. Ces gisements, qui comprendraient notamment du fer, de l’or, du niobium et du cobalt, vaudraient près de 1 000 milliards de dollars et suffiraient pour faire de l’Afghanistan un des premiers exportateurs mondiaux de minerais.
Selon une note du Pentagone, l’Afghanistan pourrait également devenir «l’Arabie saoudite du lithium», ce métal étant un composant indispensable des batteries rechargeables utilisés pour les téléphones, les ordinateurs et les voitures électriques. La photo qui coiffe ce billet montre un paysage de la province de Ghazni, où le lithium serait abondant.
La découverte de ces gisements par une petite équipe de géologues du Pentagone pourrait être une bonne nouvelle pour un pays ravagé par des décennies de guerre. Mais elle pourrait également exacerber les problèmes afghans reliés à la corruption, à l’insurrection et au tribalisme.

Richard Hétu

27/02/2011

AP

 

Prisons, exactions & torture 

P.Baert et E.Parisse : Le général U.S. William Caldwell épinglé pour manipulation psychologique … 

Un général américain en Afghanistan aurait cru bon d'utiliser la manipulation psychologique pour obtenir plus de fonds auprès d'élus pour cette guerre impopulaire, provoquant l'ouverture d'une enquête sur ce nouveau scandale révélé jeudi par le magazine Rolling Stone.
Dans cette affaire digne d'un mauvais polar, à mi-chemin entre la science fiction et le trafic d'influence, l'armée américaine aurait cherché à utiliser illégalement les services de psychologues pour influencer élus et responsables étrangers.
Le but était d'obtenir plus de troupes et de fonds pour l'Afghanistan, notamment des formateurs pour les forces afghanes.
Le journal accuse le général de corps d'armée (trois étoiles) William Caldwell, responsable de la formation des troupes afghanes, d'avoir fait pression en 2010 sur une cellule de «psy-ops», des militaires normalement chargés d'influencer le comportement de l'ennemi par le biais de la propagande. Le haut-gradé aurait exigé de cette cellule qu'elle se concentre sur les personnalités en visite en Afghanistan.
Le principal mobile du général, selon le magazine, aurait été la promotion de sa propre carrière. Les membres de la cellule avaient d'ailleurs surnommé leur mission «opération quatre étoiles», précise l'article.
«Le général David Petraeus, commandant de forces américaines en Afghanistan s'apprête à ordonner une enquête pour déterminer les faits et les circonstances de cette affaire», a indiqué jeudi le colonel David Lapan, porte-parole du Pentagone. L'enquête devra déterminer «ce qui s'est passé et le cas échéant ce qui a été fait de façon impropre ou illégale».
Parmi les personnalités ciblées figuraient le sénateur John McCain, ses collègues Joe Lieberman, Jack Reed, Al Franken et Carl Levin. Rolling Stone cite aussi le chef d'état-major interarmées Mike Mullen, le ministre allemand de l'Intérieur et l'ambassadeur tchèque en Afghanistan.
Le journal s'appuie sur des déclarations du colonel Michael Holmes, chef de la cellule en question. «Mon travail de +psy-op+ est de jouer avec le cerveau des gens, afin d'amener l'ennemi à agir comme nous le souhaitons. Je n'ai pas le droit de faire ça aux nôtres. Si on me demande d'utiliser ces capacités sur des sénateurs ou des représentants, on franchit la ligne rouge», a-t-il déclaré.
Selon le colonel Holmes, son supérieur hiérarchique lui a demandé de réunir des dossiers sur ses visiteurs afin de connaître «les points sensibles sur lesquels nous pourrions agir afin d'obtenir plus de fonds».
«Comment peut-on obtenir de ces types qu'ils nous envoient plus de monde?

Que dois-je leur enfoncer dans le crâne?», aurait demandé le chef d'état major du général Caldwell.
L'article précise que le général Caldwell a demandé en janvier à l'administration deux milliards de dollars pour l'entraînement de 70 000 membres des forces de l'ordre afghanes. Cette stratégie a été vivement soutenue par le sénateur Levin, président de la commission de la Défense.
Dans un communiqué jeudi, M. Levin a rappelé qu'il était un partisan de longue date d'une augmentation des forces armées afghanes et qu'il n'avait pas «besoin d'être convaincu». Le sénateur s'est dit «confiant» dans le fait que l'armée va examiner les allégations publiées jeudi.
Le magazine Rolling Stone avait publié en juin 2010 une interview du général Stanley McChrystal, alors commandant des forces internationales en Afghanistan, dans laquelle le haut-gradé critiquait l'adminsitration Obama. Le général avait démissionné dans la foulée.
P.Baert et E.Parisse 

25/02/2011

http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/international/archives/2011/02/20110224-151536.html



2) Otan-Isaf Rasmussen

Manlio Dinucci

le gouvernement central états-unien annonce que les raids OTAN/Isaf en Afghanistan sont montés à environ 34 milles interventions annuelles (plus du double de 2007), avec utilisation de plus de 5 mille bombes et missiles

 

Occupation de l'Afghanistan - Dans les coulisses 

Extrait de la Déclaration du Sommet de Lisbonne concernant l'Afghanistan.

 Comme l’indique la déclaration des chefs d’État et de gouvernement des pays contribuant à la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) dirigée par l’OTAN sous mandat des Nations Unies en Afghanistan, notre mission menée par la FIAS en Afghanistan demeure la priorité essentielle de l’Alliance, et nous nous félicitons des progrès importants qui ont été accomplis. La sécurité et la stabilité de l'Afghanistan sont directement liées à notre propre sécurité. En rencontrant le président Karzaï, l’ensemble de nos 21 partenaires au sein de la FIAS, les représentants de l'ONU, de l'Union européenne, de la Banque mondiale et du Japon, nous réaffirmons notre engagement à long terme à l'égard de l'Afghanistan, tel qu’énoncé dans notre vision stratégique agréée au sommet de Bucarest et réaffirmée au sommet de Strasbourg-Kehl. Nous saluons les contributions accrues et précieuses de nos partenaires au sein de la FIAS et accueillerions favorablement d’autres contributions. Nous entrons dans une nouvelle phase de notre mission. Le processus de transition, qui verra les Afghans assumer la responsabilité totale de la sécurité et le plein leadership dans certaines provinces et certains districts, devrait commencer début 2011, après une évaluation et une décision conjointes de l’Afghanistan et de l’OTAN/la FIAS. La transition sera soumise au respect de conditions, pas d’un calendrier, et elle n’équivaudra pas à un retrait des troupes de la FIAS. À l’horizon fin 2014, les forces afghanes endosseront pleinement la responsabilité de la sécurité dans l’ensemble de l’Afghanistan. Au travers de notre partenariat durable avec le gouvernement de la République islamique d'Afghanistan, nous réaffirmons notre engagement à long terme en faveur d’un avenir meilleur pour le peuple afghan.

http://www.nato.int/cps/fr/natolive/official_texts_68828.htm



Dans le monde

Canada

Le Canada et son rôle dans la torture de 3 musulmans canadiens.
- Les services d'intelligence du Canada ont remis au moins 3 musulmans canadiens à la Syrie et à l'Égypte où ils ont été torturés pendant des mois.
- Les troupes canadiennes en Afghanistan ont remis des prisonniers afghans aux autorités afghanes en sachant très bien que celles-ci utilisent la torture.
Le Canada fait partie de l'organisation fasciste OTAN, instrument de domination du monde par le bloc impérialiste étatsunien.
LE CANADA DOIT SE RETIRER DE L'OTAN.


France

Les soldats du 2e Rima ont capturé un «chef insurgé»

Partis début décembre en Afghanistan, 500 soldats du 2e Rima, basé à Champagné, ont mené une quinzaine d'opérations avec les forces de sécurité afghanes et assuré 70 escortes de convois. Ces soldats forment le gros des troupes du bataillon Richelieu, qui regroupe plusieurs régiments du grand Ouest.

Dans une interview à paraître dans les pages locales d'Ouest-France Le Mans, ce samedi, un officier explique que ces opérations ont permis de capturer une dizaine de prisonniers, dont un «chef insurgé», jugé comme «important dans la région». L'officier détaille la tactique employé pour «infiltrer» la zone.

Ces «succès» ont toutefois coûté la vie à un caporal-chef, basé à Poitiers, mort au combat le 8 janvier.

Deux autres soldats ont eux été légèrement blessés depuis le début de la mission.

25/2

http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire-video_-En-Afghanistan-les-soldats-du-2e-Rima-ont-capture-un-chef-insurge_40771-1706868-pere-pdl_filDMA.Htm

 

"La France n’enverra pas de renforts, en Afghanistan". 

09/02/2011

« La France n'a pas l'intention d'envoyer de renforts, en Afghanistan, mais déploiera en 2011 les troupes basées dans les zones où la sécurité sera transférée aux autorités afghanes. », a affirmé mardi à Washington le ministre français de la Défense, Alain Juppé.
  « Nous sommes dans une enveloppe globale de 4.000 militaires qui sont sur le terrain et nous n'avons pas l'intention de la dépasser. », a déclaré M. Juppé à des journalistes. « C'est, déjà, un effort considérable, de la part de la France, soutenu, depuis longtemps, puisque nous sommes, en Afghanistan, depuis le début, après le renversement du régime résistant, fin 2001. », a-t-il ajouté. L'influent sénateur républicain, John McCain, que M. Juppé devait rencontrer, dans l'après-midi, a «apprécié l'action des Français», mais souhaité une participation française plus importante.

 http://french.irib.ir

 

 

72% des Français refusent la guerre en Afghanistan.

Ils sont 72% à s'opposer à une intervention militaire.

55% de l'électorat de l'UMP y sont aussi hostiles.

Aux États-Unis le soutien au conflit s'érode.

Les choses sont désormais entendues sauf à l'Élysée et à Matignon.

72 % des Français sont opposés à l'intervention militaire en Afghanistan. Soit 2 % de plus qu'en juillet de l'année dernière. Fait marquant et hautement significatif : une majorité des sympathisants de l'UMP (55 %) affichent désormais leur hostilité à cette guerre.

Nicolas Sarkozy estimera-t-il enfin qu'il y a urgence à prendre en compte l'opinion ultra-majoritaire des Français si aussi dans les rangs de son électorat le soutien à la politique élyséenne en Afghanistan est en voie d'érosion.

Quelles sont les raisons de poursuivre une guerre aussi impopulaire, la grande majorité des sondés estimant la situation sur place très difficile et qu'il existe un véritable risque d'enlisement (88 %). Au fur et à mesure que le conflit s'installe dans la durée sans donner de résultat probant à cette aventure militaire : ni perspective de rétablissement de la paix, ni soutien réel à la population afghane qui paie le prix fort du conflit prise en otage entre les insurgées résistants et les forces occidentales. Quant à l'illusion entretenue par Washington de faire progresser le pays vers la démocratie, les Français n'y croient qu'à 35 %. Et ils ne sont que 44 % à croire que la présence occidentale est nécessaire pour lutter contre le terrorisme international.

Si les Français, comme le fait remarquer Jérome Fourquet de l'IFP, n'ont véritablement jamais été des foudres de guerre dans le conflit afghan, ils n'étaient que 55 % à être favorables à l'intervention d'octobre 2001 en Afghanistan.

Un soutien qui s'est érodé très vite.

Plus encore chez les femmes et chez les jeunes de moins de 35 ans où l'on semble encore plus lucides sur les réalités de la situation sur le terrain. 64 % des femmes rejettent l'idée que la guerre s'impose contre le terrorisme international. Même avis chez les jeunes à 59 % . L'enquête de l'IFOP mesure également l'état d'esprit outre-Atlantique et là encore les surprises sont au rendez-vous. La moitié des Américains sont favorables à l'intervention, mais autre interprétation du sondage : la moitié lui est désormais hostile. Un pourcentage plus élevé d'avis défavorables chez les démocrates (54 %). Comme en France, le camp présidentiel aux États-Unis n'est plus soutenu par une majorité dans ses propres rangs. Même si une partie importante de l'opinion américaine estime encore que la présence des boys en Afghanistan sert la démocratie (54 %). Mais il est de plus en difficile aux autorités occidentales de cacher l'échec patent. Les opinions publiques occidentales ont assimilé avec raison poursuite de la guerre et bourbier. Le syndrome Vietnam joue à plein. Le sondage sanctionne une absence de résultats concrets et tangibles. On est bien loin des grandes déclarations faites par les dirigeants de l'Otan au sommet de Lisbonne en novembre dernier.

La participation de la France à cette guerre américaine est sans issue, sans légitimité politique et sans espoir pour l'avenir du peuple afghan.

Et la majorité des Français ne s'y trompent pas.

L'Élysée et Matignon vont-ils enfin avoir le courage de les affronter en ouvrant un véritable débat public sur cette question ?

N'est-il pas temps que les députés, forts de ce nouveau sondage, puissent enfin intervenir sur le choix d'une politique qui amène notre pays dans un conflit meurtrier pour le compte des États-Unis ? Plutôt que de participer à cet enlisement collectif, Paris pourrait agir plus efficacement en réclamant la convocation d'une conférence internationale, sous égide des Nations unies, propre à définir les véritables voies à suivre pour assurer la reconstruction de l'Afghanistan.

24 Février

http://www.humanite.fr/24_02_2011-72-des-fran%C3%A7ais-refusent-la-guerre-en-afghanistan-465820

 

Kaboul invite la France à participer à l'exploitation des mines afghanes

Le ministre afghan des Finances Omar Zakhilwal a invité mardi à Paris les entreprises françaises à participer à l'exploitation des ressources minières considérables de son pays, a indiqué le secrétariat d'Etat français au Commerce extérieur.
Rencontrant le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pierre Lellouche, M. Zakhilwal a "insisté sur sa volonté de voir des entreprises françaises travailler en Afghanistan dans les secteurs des mines, de l'agriculture et des infrastructures", a précisé le secrétariat d'Etat dans un communiqué.
L'Afghanistan est potentiellement assis sur mille milliards de dollars grâce à de gigantesques réserves de minerais, selon une estimation de géologues américains publiée en juin dernier. Ses gisements de lithium, de fer, d'or, de niobium et de cobalt, seraient suffisants pour faire de ce pays un des premiers exportateurs mondiaux de minerais.
Le secrétariat d'Etat français évoque pour sa part un montant "d'environ 3.000 milliards de dollars".
"Après les mines de cuivre d'Aynak (est de l'Afghanistan) et de fer d'Hajigak (centre), ce sont dorénavant les champs d'hydrocarbures qui sont progressivement mis en exploitation", relève-t-il.
L'Afghanistan a lancé une offensive de charme à l'attention des compagnies minières, espérant qu'elles l'aideront à rebâtir son économie ravagée par la guerre en venant exploiter ses immenses réserves de matières premières.
Toujours selon le secrétariat d'Etat français, M. Zakhilwal a assuré que "son gouvernement souhaitait mettre tout en oeuvre pour garantir aux entreprises internationales les conditions nécessaires au développement de leurs activités".
Ex-représentant spécial français pour la région Afghanistan-Pakistan, M. Lellouche a rappelé que la France avait participé aux efforts de développement de l'Afghanistan pour plus de 80 millions d'euros sur la période 2008/2010.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/afp_00326384-kaboul-invite-la-france-a-participer-a-l-exploitation-des-mines-afghanes.htm

 



4 Lutte pour la libération du territoire &  la victoire de la résistance Afghane

24 /2

Les attaques se sont récemment intensifiées dans la région de Kandahar, ancienne capitale du régime résistant (1996-2001), ceci malgré le renfort de plusieurs dizaines de milliers de soldats étrangers.

Les résistants ont multiplié ces dernières semaines des attaques meurtrières de grande ampleur à travers le pays, faisant au moins 100 morts au total depuis le 28 janvier dans plusieurs grandes villes du pays, de Kaboul à Kandahar (sud), en passant par Khost (sud-est) et Jalalabad (est).

AFP /


Pertes déclarée des occupants.

US & Isaf

09/02

Deux soldats britanniques ont été tués aujourd'hui en Afghanistan

AFP

11-02

Vendredi  trois soldats allemands ont été tués et six autres blessés par un assaillant en uniforme de soldat afghan dans une base de la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF, dirigée par l'OTAN) dans la même province. (GGD)

 (Belga)

14/02

Un soldat britannique a été tué par une bombe artisanale, ce qui porte à trois le nombre de militaires de Sa Majesté tués en un jour dans ce pays.

AFP

15/02

Un soldat finlandais a été tué aujourd'hui en Afghanistan par une explosion au passage de son convoi dans la province de Samangan (nord), a annoncé l'armée finlandaise.

AFP

18/2

Deux soldats allemands de l'Isaf ont été tués lors d'une fusillade dans le nord de l'Afghanistan,.

Dans un bref communiqué, la Force internationale d'assistance à la sécurité déclare qu'un de ses membres a été tué lorsqu'un homme portant un uniforme de l'armée afghane a ouvert le feu sur un groupe de militaires de l'Otan dans la province de Baghlan.

Plus tard, le ministre allemand de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, a annoncé à Berlin le décès d'un deuxième soldat de la Bundeswehr.

La fusillade a fait en outre sept blessés, dont trois graves.

Les soldats de l'Isaf ont riposté et très grièvement blessé l'agresseur.

AP

20/02

Un soldat français a été tué.

"A l'issue d'une opération dans la vallée d'Alasay, la colonne a été attaquée par les résistants à proximité de Landarkhel et son véhicule blindé a été touché par le tir d'une arme antichar", a précisé le communiqué.
Deux autres militaires français ont été blessés lors de l'attaque, a ajouté le communiqué.

 http://french.news.cn/monde/2011-02/20/c_13740661.htm

23/2

Les militaires belges présents dans le nord de l'Afghanistan ont été cette semaine impliqués 3 fois dans des incidents armés avec des résistants présumés, mais sans blessé dans leur rang, a indiqué vendredi le ministère de la Défense.

Tant le dimanche 20 que le lundi 21 et le mardi 22, les unités afghanes assignées aux deux équipes d'instructeurs sont entrées "en contact" avec des résistants dans la région de Kunduz (nord). "Nos équipes OMLT (pour "Operational Mentoring and Liaison Team", dans le jargon de l'OTAN) les accompagnaient mais aucun blessé ni dégâts matériels ne sont à déplorer", a précisé un porte-parole du ministère au cours de son point de presse hebdomadaire sur les opérations à l'étranger.

(Belga) 

 

25/02

Un sous-officier de l'armée française qui servait en Afghanistan est décédé apparemment de mort naturelle dans sa chambre,

AFP  

26/2

Les résistants ont tiré des roquettes sur la base aérienne américaine de Bagram, dans la province afghane de Parwan.
Zabioullah Moudjahid, "porte-parole" des résistants, a annoncé samedi aux journalistes que le pilonnage de la base de Bagram avait fait plusieurs morts et blessés parmi les militaires étrangers.
AP  

01-03

Un soldat britannique de l'OTAN a été tué par balles mardi lorsque sa patrouille s'est retrouvée sous des tirs ennemis au nord de Nahr-e Saraj, dans la province de Helmand, a annoncé le ministère britannique de la Défense.

AP

01-03

Deux autres soldats de l'OTAN ont également été tués lundi dans l'explosion d'une bombe dans l'est du pays, a précisé l'Alliance atlantique qui n'a pas révélé leur nationalité.

AP

01/03

Un soldat britannique a été tué par "un tir ennemi" aujourd'hui dans le centre de l'Afghanistan,

AFP

02/3

Un membre des forces spéciales de la marine française a été blessé . Le militaire aurait été touché à l'épaule par un tir adverse.

AP


Pertes des forces collaboratrice locales   - Province non précisée

21-02

Une attaque a fait 28 morts lundi à Iham Sahib dans le nord de l'Afghanistan, selon le chef de la police locale, Abdul Qayum Ebrahimi.

L'attaque, a-t-il précisé, a été exécuté en milieu de journée devant un bâtiment officiel, abritant notamment les services d'établissement de documents administratifs. "

AP


Pertes des armées privées

24 /2

Un membre des services du renseignement a été tué et 26 autres blessées par un kamikaze à Spin Boldak, bourgade frontalière avec le Pakistan dans le sud de l'Afghanistan, ont indiqué des agents du renseignement, la NDS (Direction nationale de la Sécurité), a déclaré à l'AFP le porte-parole de cette organisation, Luftullah Mashal.

"Nous avions un renseignement (...) La voiture a été localisée, il y avait deux kamikazes à bord. Nos agents ont tiré et tué un des occupants, après leur avoir intimé en vain l'ordre de s'arrêter", a-t-il expliqué.

Le deuxième kamikaze, blessé, a fait détoner sa ceinture d'explosifs, déclenchant également celle de son complice et des bombes à l'intérieur du véhicule", a-t-il ajouté, précisant qu'un des agents de la NDS avait été tué et plusieurs blessés par l'explosion.

Le gouverneur de la province de Kandahar, Toryalaï Wesa, a confirmé à l'AFP la mort de l'agent et ajouté que 26 personnes, membres de la NDS, policiers et civils avaient été blessés.

Le sud de l'Afghanistan est l'un des bastions des résistants dont la rébellion a gagné du terrain et en intensité ces dernières années.

Spin Boldak, dans la province de Kandahar, est situé sur la frontière avec le Pakistan, dont les zones tribales servent de base arrière aux combattants et au commandement des résistants.

AFP



Détails

26-02

L'armée américaine a commencé à se retirer de la vallée de Pech, dans l'est de l'Afghanistan,

les GI's ont commencé à se retirer des positions qu'ils commandaient dans la vallée depuis le 15 février et laisseront d'ici deux mois la conduite des opérations militaires à l'armée afghane. Ce sera "un test de leur préparation au combat", observe le quotidien.

AP


Province de Helmand

1/3 

Quatre policiers afghans ont été retrouvés morts mardi dans le sud de l'Afghanistan, tandis que trois soldats de l'OTAN ont été tués .
Les corps des quatre policiers ont été retrouvés dans un champ à l'est de Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand (sud), a précisé le vice-commandant de la police dans la région, Kumaluddin Khan. Les victimes, portées disparues lundi, ont été mortellement poignardées. "Nous ne savons pas qui les a tuées", a déclaré M. Khan. Quatre autres policiers restent portés disparus, a-t-il ajouté.

AP

 Province de Kandahar (sud) 

13/2

15 policiers afghans ont été tués, et 45 autres personnes, dont des civils, ont été blessées samedi dans une attaque lancée par les résistants à Kandahar, fief des résistants en Afghanistan, a annoncé le gouverneur de la province Tooryali Wesa.

Trois kamikazes ont été tués dans l'attaque et un quatrième a été blessé et arrêté par la police, selon le gouverneur.  

Parmi les personnes blessées, neuf sont des étudiants, selon lui.

AP

24 /2

Un membre des services du renseignement a été tué et 26 autres blessées par un kamikaze à Spin Boldak, bourgade frontalière avec le Pakistan dans le sud de l'Afghanistan, ont indiqué des agents du renseignement, la NDS (Direction nationale de la Sécurité), a déclaré à l'AFP le porte-parole de cette organisation, Luftullah Mashal.

"Nous avions un renseignement (...) La voiture a été localisée, il y avait deux kamikazes à bord. Nos agents ont tiré et tué un des occupants, après leur avoir intimé en vain l'ordre de s'arrêter", a-t-il expliqué.

Le deuxième kamikaze, blessé, a fait détoner sa ceinture d'explosifs, déclenchant également celle de son complice et des bombes à l'intérieur du véhicule", a-t-il ajouté, précisant qu'un des agents de la NDS avait été tué et plusieurs blessés par l'explosion.

Le gouverneur de la province de Kandahar, Toryalaï Wesa, a confirmé à l'AFP la mort de l'agent et ajouté que 26 personnes, membres de la NDS, policiers et civils avaient été blessés.

Le sud de l'Afghanistan est l'un des bastions des résistants dont la rébellion a gagné du terrain et en intensité ces dernières années.

Spin Boldak, dans la province de Kandahar, est situé sur la frontière avec le Pakistan, dont les zones tribales servent de base arrière aux combattants et au commandement des résistants.

AFP

27/2

Explosion de deux bombes qui a fait huit morts dimanche près de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, selon des représentants des autorités.

Le porte-parole des autorités provinciales de Kandahar Zalmai Ayubi a précisé que des déflagrations s'étaient produites dans le district d'Arghandab, d'où les soldats afghans et les forces de l'OTAN tentent de déloger les résistants.

Le chef de la police du district Niaz Mohammad a expliqué que les forces de sécurité avaient été informées de la tenue d'un combat de chiens auquel assistaient les victimes et venaient d'arriver sur place pour tenter de l'interrompre lorsqu'une bombe a explosé. Alors que les policiers descendaient de leur véhicule, un autre engin explosif a sauté. D'après lui, cinq policiers ont été blessés mais aucun n'a été tué.

AP


Province de Khost (sud-est)  

10/2

Un chef de district tué par balles dans l'est de l'Afghanistan

Des hommes ont tué par balles un chef de district dans la province afghane de Khost (est.)
"Syed Mohammad Khan, chef du district de Bak, se rendait à son bureau quand des hommes armés ont ouvert le feu et l'ont tué sur place", a affirmé à l'agence Xinhua le chef de la police du district de Bak, Bakhti Gul.
Selon lui, l'incident a eu lieu vers 10h00 heure locale.
Aucun garde du corp de la victime ni aucun passant n'a été blessé lors de l'attaque, a ajouté M. Gul.
Lors d'un entretien téléphonique avec les médias, Zabihullah Mujahid, (porte-parole), a revendiqué la responsabilité de l'attaque, arguant que les crésistants avaient tué le chef du district de Bak pour son soutien au gouvernement et aux troupes de l'OTAN basées en Afghanistan.

Source: xinhua

18/2

Un kamikaze a attaqué un poste de police et a fait au moins huit morts et 30 blessés vendredi matin dans une province instable du sud-est de l'Afghanistan, a annoncé la police.

L'attaque a été revendiquée par les résistants.

"L'assaillant a précipité sa camionnette contre un poste de police dans la ville de Khost", a déclaré la police. Les lieux étaient couverts de sang et de débris de corps jusqu'à 50 mètres plus loin.

AP

 

18/02

Une attaque à la voiture piégée a fait au moins 5 morts et 14 blessés dans une province du sud-est de l'Afghanistan, frontalière du Pakistan, a annoncé la police.
"L'assaillant a utilisé une camionnette pour attaquer un poste de police dans la ville de Khost", capitale de la province éponyme, a déclaré à l'AFP un responsable local de la police, Abdul Hakim Eshaqzai.
"Un policier et quatre collaborateurs civils ont été tués" et 14 autres personnes blessées.

AfP


Province de Koundouz,

23/2

Les militaires belges présents dans le nord de l'Afghanistan ont été cette semaine impliqués 3 fois dans des incidents armés avec des résistants présumés, mais sans blessé dans leur rang, a indiqué vendredi le ministère de la Défense.

Tant le dimanche 20 que le lundi 21 et le mardi 22, les unités afghanes assignées aux deux équipes d'instructeurs sont entrées "en contact" avec des résistants dans la région de Kunduz (nord). "Nos équipes OMLT (pour "Operational Mentoring and Liaison Team", dans le jargon de l'OTAN) les accompagnaient mais aucun blessé ni dégâts matériels ne sont à déplorer", a précisé un porte-parole du ministère au cours de son point de presse hebdomadaire sur les opérations à l'étranger.

(Belga) 


 Province de Parwan

26/2

Les résistants ont tiré des roquettes sur la base aérienne américaine de Bagram, dans la province afghane de Parwan.
Zabioullah Moudjahid, "porte-parole" des résistants, a annoncé samedi aux journalistes que le pilonnage de la base de Bagram avait fait plusieurs morts et blessés parmi les militaires étrangers.
AP



4-1 L'Afghanistan en chiffre 

Guerre appelée "Enduring Freedom déclenchée en octobre 2001 devenue en mai 2007 : "Force combinée 82 "

Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux


Civils tués                                                               16150 (Voir Dufour-n°196)

Civils blessés                                                     : ? +  4105 (chiffres trop bas) 


Résistants  tués :                                               : ?  +  5.322

Résistant blessés                                               : ?  +  1.863 (chiffres trop bas)

Résistances arrêtés :                                               23.000 prisonniers


Militaires occupants et milice privés occupante tués  :  3257+ X

Militaires et milice privés occupante blessés           : ? + 4.098


Suicides                                                                : 1421 + ?   (voir article)

300.000  souffrent de troubles psychologiques ou de dépression majeure (Afghanistan & Irak) 


 CIA tués :                                                         :       11


Soldats /policiers gouvernementaux tués             : ? + 6.565

Soldats gouvernementaux blessés                     : ?  + 7087 (chiffre trop bas)


Collabo   tués                                                      :  1.936

Collabo   blessés                                               :?   382 (chiffre bien  trop bas)

Collaborateurs disparus                                       : ?  +25 


 

Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux.


                                      The War in Afghanistan Costs

 

relève le 02-03-2011 à 12.03


Cost of U.S. War and Occupation of Afghanistan

                                                          

                                                                       $382.643.751.694

24.07http://www.costofwar.com/

http://www.nationalpriorities.org/costofwar_home
For more details, click here.



6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information.

6-1 Vidéo : Un ponte de la DGSE nous apprend qu'Al Qaïda n'existe pas.

Vidéo dans laquelle un ponte de la DGSE nous apprend tout tranquillement qu'Al Qaïda n'existe pas, eh oui. Comme quoi l'info distillée par les journaux et les télés est vraiment "fiable"... Là on est entre gens sérieux, et c'est un professionnel du renseignement qui commente un rapport au Sénat, pas des délires de journalistes en mal de spectaculaire et de scoop.
En plus ce mec cite Ionesco, comme quoi c'est pas Rambo ou James Bond, gros muscles et petite cervelle : ça ne gâche rien !
 http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video3893.html


6-2 Un reportage exceptionnel de 8 minutes consacré à la guerre en Afghanistan a été diffusé dans le JT de 20h sur TF1 
 Les images qui suivent peuvent choquer les plus jeunes et les plus sensibles » prévient Laurence Ferrari. En effet, Michel Scott et Gilles Parrot ont suivi un groupement de 14 soldats américains en opération sur un terrain rempli de mines antipersonnel et l'une d'entre elles explose au passage du sergent Allen, à la tête du troupeau.
La caméra ne s'est pas arrêtée et les journalistes ont filmé l'intégralité de la scène diffusée dans ce reportage. TF1 a voulu montrer ce reportage, afin de « montrer le vrai visage de cette guerre à laquelle participent près de 4 000 soldats français ».
Les deux journalistes présents sur le plateau ont expliqué leur démarche à
Laurence Ferrari, après la diffusion du reportage. « Je suis tout près, à environ 4 mètres. En une fraction de seconde je me retrouve sous une pluie de terre et de poussière (...) J'ai essayé de garder mon sang froid, les soldats sont intervenus tout de suite, je ne me suis pas vraiment posé de question, j'ai filmé ce qui se passait sous mes yeux », raconte Gilles Parrot.

Michel Scott a, lui, donné des nouvelles du sergent Allen que l'on voit lourdement blessé dans le reportage : « Il a un moral d'acier, il va mieux. Il a été amputé très haut et a pu garder son bras droit ».
VID2O A VISIONNER EN CLIQUANT SUR CE LIEN : http://www.tvmag.com/programme-tv/article/divertissement/59294/afghanistan-reportage-choc-sur-tf1.html

 



Provinces Afghanes

Carte cliquer dans l'image : http://en.wikipedia.org/wiki/Image:AfghanistanNumbered.png 

AfghanistanNumbered.png‎ (181KB, MIME type: image/png 

 



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19


Ce message vous a été envoyé parce que vous faites parties de mes contacts 

Pour ne plus recevoir d'e-mail de notre part, signaler le nous avec si possible un commentaire explicatif.


 

Les commentaires sont fermés.