Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2011

n°1 - Dossier Ben Laden - 03-05 : Début- : Ben Laden: Une mort sans cadavre, sans témoin, sans preuve !


n°1  - Dossier Ben Laden - 03-05 : Début- : Ben Laden: Une mort sans cadavre, sans témoin, sans preuve ! 



       L'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources 

                                                       



 Dossier Ben Laden

 n°1                                                  03-05

                                                                            C.De Broeder & M.Lemaire   

 



Vous retrouverez ce journal 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis  :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

c) sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

d) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

e) sur le site de Robert Bibeau :   http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



 

Sommaire

Tiré a part

Eva R-sistons : Ben Laden: Une mort sans cadavre, sans témoin, sans preuve !  

Le Pentagone prolonge

Les zones d’ombre autour de la mort de Oussama Ben Laden

Pour Ben Laden comme pour James Bond, on ne vit que deux fois ! 

Marwan Bishara : Oussama : la fin d’un alibi.

Paroles & action du président... … au cœur des débats.

Après le certificat de naissance d’Obama, le certificat de décès d’Oussama!

Elias Davidsson :  L’assassinat de Ben laden est un crime et Obama doit en répondre devant la loi.

Dommages Collatéraux... 

Patrick Martin et Alex Lantier : Le meurtre d’Oussama ben Laden.

Réaction

Israêl

L’élimination de ben Laden met l’eau à la bouche d’’Israël’

Fin

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 vidéo : Ben Laden se cachait dans une résidence sécurisée .

2-2 Photo de Ben Laden mort, un faux.

2-3 Hassan Allibi : Sans blague : Ben Laden serait mort.

3 Les brèves

3-1 Le corps supposé de Ben Laden jeté en mer.

4 Dossier 

4-1 Oussama Ben Laden est-il mort il y a sept ans – et la Grande-Bretagne et les USA ne cachent-ils pas ce fait pour continuer la guerre contre la terreur ?

5 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage.

5-1 Badi BALTAZAR : BUSH est MORT !

6 Analyse - Géopolitique et stratégie – Réflexion.

6-1 Ben Laden est mort en décembre 2001, selon des vétérans américains.



Tiré a part

Eva R-sistons : Ben Laden: Une mort sans cadavre, sans témoin, sans preuve !  

Mort de Ben Laden: Après le show anglais, voici le show américain !

Par eva R-sistons

Cocorico ! On l'a eu !

Les télespectateurs sont gâtés, pas moyen de penser un seul instant à la crise du capitalisme financier !

Après le mariage princier en Angleterre, le show du foot français, voici la mort de l'ennemi public N°1 des citoyens conditionnés par les médias aux ordres !

Et ce n'est pas un poisson d'avril, mais de mai ! 

Moi, j'en étais restée à la mort de Ben Laden, confirmée d'ailleurs par Mme Benazir Bhutto juste avant sa mort. Ah, les bavards, on n'aime pas !

Savez-vous quel est le point commun de la Princesse Diana, de Kennedy, de Mme Bhutto, de Jackson ? Trop bavards ! Ils connaissaient le vrai visage du Nouvel Ordre Mondial paradisiaque qu'on nous prépare, tous pucés, tous pressurés, tous esclaves, tous nucléarisés, tous génocidés... Et de surcroît, le chanteur venait de se convertir à l'Islam, un acte impardonnable à l'heure où l'on prépare pour les veaux un juteux choc de civilisations pour la Haute Finance ! 

Or donc, tout le monde est content. Nous, parce qu'on s'amuse bien, on a le film des opérations, des polémiques sur une fausse photo de visage tuméfié (déjà), et puis Bush parce qu'on a eu Ben Laden "mort ou vif", et plus mort que vif, Obama parce que lui qui reprochait la guerre d'Irak alors qu'il fallait, disait-il, capturer Ben Laden, a eu ce qu'il voulait. Et ça tombe bien, un bonheur ne venant jamais seul, au moment où il commence sa campagne électorale de 2012. Déjà, les médias se pâment : "L'Amérique saura se souvenir qu'Obama a eu Ben Laden !". "C'est un grand moment d'unité que tout le monde célèbre aux Etats-Unis" ! Il est pas formidable, Obama, hein ?

D'ailleurs, on se charge de le rappeler: Obama est le Commandant en chef de la glorieuse Amérique ! Fiers d'être Américains, qu'on vous dit !!!! "La Communauté internationale - laquelle, au fait ? - salue cette action des Etats-Unis" (France24) ! Et pour enfoncer le clou, Obama lance un historique : " L'Amérique arrive toujours à ses fins ! La prospérité pour tous (qu'en pensent le tiers des Américains réduits à la pauvreté ?), la sécurité pour tous, répandre les valeurs de Justice dans le monde (et ce n'est pas de l'ironie !), parce que nous sommes une Nation avec la Liberté, la Justice, sous le patronage de Dieu !" Et pour qu'il n'y ait pas de malentendu, Obama ajoute : "Il ne s'agit pas de guerre contre l'Islam (vraiment ?), Ben Laden n'était pas Musulman mais un meurtrier sanguinaire". Un meurtrier que les Américains ont quand même soutenu en Afghanistan lors de la guerre menée par l'URSS (d'ailleurs sur incitation fallacieuse de la CIA, pour embourber le pays rival de l'Amérique)... 

Or donc, on apprend maintenant que la mission officielle de la CIA, planquée en Virginie, n'était pas de capturer Ben Laden, mais de le tuer. Et alors, c'est ça la démocratie américaine ? "Irréprochable" comme celle de Sarkozy, sans doute !  Et en plus, à peine tué, Ben Laden est englouti dans la mer. Personne n'a rien vu, on nous annonce quand même que l'ennemi public N°1 du monde s'est défendu, qu'il a reçu une balle dans la tête après un échange de tirs ("à priori", commente prudemment France24), et que pour respecter les rites musulmans, on s'est dépêché de procéder aux "funérailles". 

Un Musulman à l'eau, dare-dare, sans cérémonie, sans témoin, aucune preuve, tout est englouti dans la mer, et l'autopsie a été faite à la vitesse éclair... "Aucun autre pays ne voudrait de sa dépouille " se justifie le Gouvernement US. Et on va croire à cette fable ? Il est vrai que capturé vivant, il aurait été loquace, et justement, les bavards on n'aime pas. Et pour corser le tout, c'est un prisonnier de Guantanamo (vous savez, la base qu'Obama avait promis de fermer) qui a donné le nom d'un messager (?) permettant de localiser la cache de Ben Laden, et même une jolie jolie photo circule, présentant le visage tuméfié de Ben Laden, photo déjà identifiée comme fausse, la tragi-comédie est complète !

Pourquoi tout ce cirque ?

Alors, pourquoi tout ce cirque ? Un cirque qui, d'ailleurs, permet aux incrédules de se remémorer la tragédie du 11 Septembre, au cas où ils l'auraient oubliée, avec les deux avions remplis de terroristes barbus fonçant sur les tours les plus célèbres du monde. Boum ! Sont pas méchants, les Islamistes ? Bonnes gens, envoyez vos enfants venger l'affront !

Il faut d'abord sinon amuser la galerie, du moins l'occuper. Fastes du mariage anglais pour rêver, coulisses du foot français, et maintenant une page de western typiquement hollywoodienne, sauf que le cadavre a disparu. Envolé ! Ni vu ni connu. Juste une jolie jolie rumeur pour unir le monde autour de la grande menace du siècle, au cas où il l'aurait oubliée. Coup double: On distrait, on occupe, et... on fait oublier au peuple ses malheurs, on détourne son attention des VRAIS problèmes du moment. Avec encore et toujours une préoccupation : Bonnes gens, les auteurs de vos malheurs ne sont pas tout en haut, mais près de vous, très près de vous ! Du boulot pour Marine Le Pen qui a besoin d'arguments pour faire parler d'elle et pour gagner les coeurs des citoyens désabusés. Et pour tous les populistes qui, à travers le monde, assoient leur popularité sur la prétendue menace des Musulmans. 

La "crise" est là, et bien là. Et pendant que les Parlements abrogent toutes les lois protectrices, les unes après les autres, pendant qu'on privatise tout et qu'on programme l'austérité pour les peuples, via les Strauss-Kahn ou les Ouattara du FMI, ou tout simplement pendant que, dans une extrême discrétion, on met en place le Codex Alimentarius qui achèvera de nous ruiner la santé, voici une jolie page de Far-West. Il s'agit, bonnes gens, de détourner notre attention des questions essentielles et des auteurs de nos malheurs.

Tous unis pour résister au Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! C'est ce que je ne cesse de réclamer. Mais là, justement, les Médias courtisans nous disent, eux : "Tous unis, tous soudés contre le terrorisme... islamiste !". Et le terrorisme d'Etat, alors ?

D'autres buts ? Bien sûr. Obama prépare sa réélection. Et d'autres guerres pour mériter son prix Nobel. Tous unis sous la bannière américaine contre les terroristes, continuons les glorieuses aventures impériales à travers le monde ! C'est du spectacle, de l'émotion, de l'information, et pendant ce temps les Patrons de multinationales ou de Médias scélérats s'en mettent plein les poches. Tant pis pour les ruines, les blessés, les morts, les orphelins, les veuves... et les futurs malformés.

Il faut justifier les prochaines guerres, au Pakistan, en Syrie ou ailleurs ! Amis Lecteurs, la guerre contre le terrorisme est relancée ! Eclipsée par le foot ou par les mariages royaux, elle prenait du plomb dans l'aile. Voilà de quoi la raviver, images du 11/9 et portraits de Ben Laden à l'appui ! Et alors quoi, vous trouvez qu'il n'y a pas trop de guerres ?? Mais voyons, il n'y en a jamais trop contre les méchants terroristes qui infestent la planète ! Hein, vous trouvez qu'on n'a rien à faire en Afghanistan ou en Afrique ? Mais bonnes gens, nous protégeons vos libertés ! (Il y a de quoi faire, on est en train de les perdre toutes les unes après les autres). Nous protégeons les civils ! (Mais pas au Bahrein !).

Allez, l'industrie de l'armement, qui est celle qui rapporte le plus à nos gentils dirigeants, a encore de beaux jours devant elle ! D'ailleurs, on annonce déjà que la guerre contre le terrorisme doit continuer, plus que jamais. Par exemple, Shimon Peres, qui ne manque jamais une occasion de l'ouvrir, nous dit : "Le monde sera MEILLEUR sans terrorisme ! Mais cela ne signifie pas la fin du terrorisme, de tous les dangers !"

Puisqu'on nous le dit... Ils sont si sincères, nos dirigeants !

Et maintenant que Ben Laden a disparu, et sans laisser la moindre trace svp, si on traduisait devant la Cour Pénale Internationale les vrais auteurs des malheurs des peuples ? 

Et si la vraie guerre était celle... contre le terrorisme d'Etat ?

Il est temps, enfin, de ne pas se tromper de cible...

 (eva R-sistons, humour)

Eva R-sistons

02 mai, 2011 by GeantVert

http://r-sistons.over-blog.com


 


Le Pentagone prolonge

Les zones d’ombre autour de la mort de Oussama Ben Laden

http://www.rtbf.be/info/monde/detai…

Oussama Ben Laden a été tué dans la nuit du dimanche 1 au lundi 2 mai 2011 lors d’une opération des services spéciaux américains près d’Islamabad au Pakistan. Les détails de l’opération ne sont pas clairement connus.

Et cela laisse plusieurs zones d’ombre. Aucune image du corps d’Oussama ben Laden n’a été diffusée, mis à part un photomontage montré par les télévisions pakistanaises et reprises par plusieurs médias avant d’être identifiée comme un faux.

Aucune photo du corps donc. Corps qui a été immergé dans la mer, selon un responsable américain, dans le respect de la tradition musulmane et pour éviter que sa tombe ne devienne un lieu de pèlerinage. Or plusieurs institutions musulmanes nient que cette pratique soit compatible avec l’islam.

Mais au fait, comment être certains qu’il s’agit bien d’Oussama Ben Laden ? Selon l’agence Reuters, Oussama ben Laden a été identifié par des techniques de reconnaissance faciale et des tests ADN sont en cours.

Voilà qui ne devrait pas satisfaire les plus curieux et donner du grain à moudre aux théoriciens du complot…

J.C.

 

Ben Laden comme pour James Bond, on ne vit que deux fois ! 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2745 

Oussama Ben Laden étant mort le 13 décembre 2001, il est 'amusant' de le voir mourir aujourd’hui une seconde fois.

C’est sans doute ce qui explique qu’on ait essayé de faire passer une photo truquée pour celle de son cadavre. Et c’est sans doute aussi pourquoi, une fois ce subterfuge dénoncé grâce à internet, il a fallu immerger son prétendu cadavre en haute mer afin d’être sûr que personne ne puisse prouver définitivement la supercherie.

La mort de Ben Laden le 13 décembre 2011 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article490


Marwan Bishara : Oussama : la fin d’un alibi.

Washington se prive d’une raison ou justification de la guerre menée en Afghanistan.

Le meurtre d’Oussama ben Laden est plus une victoire symbolique pour l’administration Obama qu’un changement stratégique du jeu américain dans le « Grand Moyen-Orient ».

Après 10 ans de poursuite du chef d’Al-Qaïda, présenté comme responsable des attentats du 11 Septembre 2001, les États-Unis ont fermé un chapitre, mais pas le livre, dans sa guerre contre al-Qaïda et le « terrorisme international ».

Depuis les attaques sur New York et Washington, « Al-Qaïda central » qui a été mis en place à la frontière pakistanaise en Afghanistan, a muté en un réseau mondial avec de multiples filiales.

Les « experts en terrorisme » des États-Unis [effectivement, les Etats-Unis disposent d’une grande expertise et d’une grande pratique en terrorisme - N.d.T] ont été divisés sur la pertinence de défendre l’existence d’un « al-Qaïda central » sous le commandement direct de Ben Laden et de ses lieutenants, face à un réseau mondial de cellules plus petites et de combattants très déterminés qui font allégeance à la direction, ou pour dire les choses crûment, à la marque : « al-Qaïda ».

Ceux qui limitent la pertinence de « l’approche d’un débranchement » des chefs d’Al-Qaïda à la frontière du Pakistan et de l’Afghanistan soulignent en contrepartie l’importance de la décentralisation du groupe.

Ils se réfèrent à al-Qaeda sous le vocable de SPIN (segmenté, polycentrique, idéologiquement en réseau), où les combattants d’Al-Qaïda dans diverses parties du monde agissent de plus en plus de leur propre initiative sans ordres directs ou soutien logistique et financier d’un quelconque « « al-Qaïda central ».

De ce point de vue, al-Qaïda est plus une création mondiale et post-moderne qu’un phénomène religieux.

Et maintenant

Bien qu’il ait continué d’invoquer l’Islam et le Djihad pour gagner des soutiens et inciter contre les non-musulmans, en réalité, son organisation et son influence, que ce soit par le Web ou par l’utilisation d’autres technologies modernes, ont été au cœur de sa stratégie pour la construction d’un réseau mondial .

Quoi qu’il en soit, la mort physique de Ben Laden va sans doute conduire à un sérieux revers psychologique pour les combattants d’Al-Qaïda et les causes qu’ils défendent.

Mais pour le monde musulman, Ben Laden n’a pas d’importance au vu du printemps [insurrection] arabe dont le développement souligne que le pouvoir du peuple se gagne à travers des moyens pacifiques.

Il convient également de rappeler que l’al-Qaïda de Ben Laden et de ses affiliés ont tué bien plus d’Arabes et de Musulmans que d’Occidentaux. Et c’est seulement après avoir échoué à obtenir un soutien réel dans le monde arabe qu’ils se sont repliés vers l’Afghanistan et ont commencé à cibler l’Occident.

Après de longs dévoiements des causes arabes et musulmanes à travers ses attaques sanglantes contre des cibles occidentales, al-Qaïda a été discréditée après le 9/11, et sa capacité organisationnelle en Occident a diminué du fait des mesures anti-terroristes.

L’al-Qaïda de Ben Laden a fourni à l’administration Bush le prétexte attendu pour lancer ses guerres désastreuses et coûteuses au Moyen-Orient.

Comme il était prévisible, les guerres de Washington en Irak, en Afghanistan et au Pakistan ont continué d’alimenter al-Qaïda en nouvelles recrues et en divers soutiens dans le monde musulman, et de perpétuer un cycle de violence qui a dévasté la région toute cette dernière décennie.

Toutefois, ce sont les efforts plus discrets et moins coûteux des États-Unis et des services de renseignement occidentaux qui auraient réussi dans une large mesure à réduire les activités d’Al-Qaïda, limitant les mouvements de ses dirigeants, et conduisant finalement conduit l’assassinat de Ben Laden.

Qu’est-ce que cela signifie pour la guerre américaine contre l’Afghanistan et contre le Pakistan ? En fait, Washington a moins de raison ou de justification pour une guerre en Afghanistan maintenant que Ben Laden a disparu.

Cela pourrait faciliter les choses pour certains dirigeants des Talibans - en pouvant mettre de côté l’épineuse question d’Al-Qaïda - de façon à conclure un accord qui assurerait un partage du pouvoir en faveur des Talibans, en échange de l’arrêt de l’utilisation de l’Afghanistan par Al-Qaïda comme base du « terrorisme ».

Ben Laden va continuer à être une alibi dans le court terme, surtout si certains des groupes d’al-Qaïda prennent l’initiative d’attaques de représailles.

Mais sur le long terme, ce sont en réalité les transformations politiques et historiques dans le monde arabe et musulman qui finiront par fermer le chapitre d’al-Qaïda.

Marwan Bishara

Marwan Bishara est le principal analyste politique sur le Moyen-Orient pour Al-Jazeera ; écrivain et journaliste palestinien, il est également chercheur à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris) et enseignant à l’université américaine de Paris. Il a écrit : Palestine/Israël : la paix ou l’apartheid ? paru aux Editions La Découverte.

2 mai 2011 –

Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à : http://english.aljazeera.net/indept...
Traduction : Info-Palestine.net



Paroles & action du président... … au cœur des débats.

Après le certificat de naissance d’Obama, le certificat de décès d’Oussama!

Après avoir échoué à assassiner Mouammar Kadhafi, en réussissant cependant à tuer un de ses fils, Saif  al-Arab et trois de ses petits enfants, il vient d’annoncer que ses forces armées ont tué Oussama ben Laden au cours d’une opération menée au Pakistan.

Et tenez vous bien le terroriste le plus recherché au monde se planquait à seulement quelques kilomètres de la capitale pakistanaise avec une vingtaine de collaborateurs ou parents.

Pour continuer dans le foutage de gueule, on apprend que la maison où il se trouvait, une grande bâtisse qualifiée de « compound » pour faire plus guerrier, se trouve dans une zone résidentielle où logent surtout des officiers Pakistanais à la retraite.

Pour renforcer tous ces éléments de discrétion, la maison de Ben Laden n’était que huit fois plus grande que les autres!

Bon, si vous ne le saviez pas, le président US Barack H. Obama est déjà en pleine campagne électorale pour un deuxième mandat. Et après avoir dû produire son certificat de naissance comme preuve incontestable de sa citoyenneté mise encore en doute après plus de deux ans de mandat (!), voilà qu’il se croit obligé d’exhiber le certificat de décès d’Oussama ben Laden!

2 Mai

http://www.alterinfo.net/Apres-le-certificat-de-naissance-d-Obama-le-certificat-de-deces-d-Oussama_a58258.html


 

Elias Davidsson :  L’assassinat de Ben laden est un crime et Obama doit en répondre devant la loi.

Nous relayons ici une lettre d’Elias Davidsson, spécialiste du 11-Septembre et auteur d’articles de référence notamment sur la problématique de l’identité des pirates de l’air du 11/9. M. Davidson remarque très justement que malgré la liesse générale relayée par les médias occidentaux, l’assassinat de Ben Laden, jamais jugé coupable de crime par aucune cour, relève du crime pur et simple, et en cela, devrait déclencher des poursuites devant la justice nationale et internationale.

A noter que sa "Déclaration contre l’incitation à la haine raciale et la diffamation" continue de recueillir d’illustres signatures.

Communiqué d’Elias Davidson sur le meurtre d’Oussama Ben Laden .

Reçu par email le 2 mai 2011

Traduction GV pour ReOpenNews

D’après les grands médias, Oussama ben Laden a été tué hier, 1er mai 2011. Il a été abattu en même temps que « d’autres membres de sa famille », dont l’identité est toujours inconnue. Le Président des États-Unis d’Amérique s’est attribué le mérite de cet assassinat. [Pourtant], l’assassinat est un acte condamné par toutes les juridictions, et est considéré comme une action criminelle par les lois nationales et internationales. Le Président Obama devrait par conséquent être poursuivi pour avoir ordonné un crime puni par la loi.

1-    Les mass-médias américains « se réjouissent » du meurtre d’Oussama Ben Laden. CNN a rapporté qu’une foule chantait « God Bless America » tout près de Ground Zero, et que des gens « manifestaient leur joie » devant la Maison Blanche. D’autres auraient entonné l’hymne national américain, comme si un meurtre pouvait être un acte patriotique. Célébrer un meurtre est une pratique barbare. Les peuples civilisés ne tolèrent pas les meurtres, et les célèbrent encore moins.

2-    Oussama Ben Laden n’a pas été accusé pour les attentats du 11-Septembre. Les autorités US ne lui ont pas attribué directement les crimes du 11/9. En mars 2002, le président George W. Bush a expliqué lors d’une conférence de presse qu’il ne se préoccupait plus du sort d’Oussama Ben Laden (OBL). Mentait-il, ou bien Ben Laden était-il déjà mort à l’époque, comme l’ont rapporté les médias pakistanais ? Le FBI a reconnu en 2006 n’avoir aucune preuve du lien entre OBL et les événements du 11-Septembre. Cet aveu fut fait après qu’un journaliste eut découvert que le FBI n’avait pas ajouté le 11-Septembre à la fiche de Ben Laden figurant sur son site Internet. Les médias ont délibérément ignoré cette absence de preuve, de façon à maintenir le soutien du public pour la guerre en Afghanistan et la « guerre contre le terrorisme ». Le Président Obama a dévoilé sa propension au mensonge en suggérant qu’Oussama Ben Laden était responsable des crimes du 11/9. Si vous lisez attentivement son discours dans lequel il annonce le meurtre de Ben Laden, vous noterez qu’il ne le lie pas directement au 11-Septembre. Il suggère vaguement ce lien par des moyens rhétoriques, comportement typique d’un maître-escroc.

3-    Même les personnes soupçonnées de crimes ont droit à un procès équitable. À la limite de ce que l’on peut considérer comme une conduite « civilisée », des personnes coupables de crimes horribles peuvent être condamnées à mort une fois jugées coupables au-delà de tout doute raisonnable par une cour impartiale. Ben Laden a été accusé de bien des crimes. Mais aucune cour n’a prouvé sa culpabilité dans aucun de ces crimes. Il n’a pas été accusé d’avoir participé aux attentats du 11/9. On l’a largement soupçonné d’être un islamiste radical, mais agissant en réalité pour les services secrets occidentaux pour discréditer l’Islam. Quels qu’aient été ses propos, ou ceux qu’on lui a prêtés, il n’y avait pas matière à l’assassiner. Et le fait de chasser et d’abattre un fugitif – si c’est bien ce qu’il était – ferait de cet assassinat un crime particulièrement odieux.

4-    L’une des personnes abattues hier est censée être Oussama Ben Laden. Mais rien n’est moins sûr. D’après CNN, un officiel US dont on ne connaît pas le nom a indiqué que Ben Laden avait été « inhumé en pleine mer ». Il a expliqué que cela avait été fait dans le « respect de la tradition islamique. » Comment ceux qui commettent des crimes osent-ils dire qu’ils respectent des traditions religieuses, sans même parler de l’islam ? Les musulmans jettent-ils les corps dans l’océan ? Un autre [officiel] a affirmé que le corps avait été jeté à la mer pour éviter que son tombeau ne devienne un lieu de pèlerinage, comme si Oussama Ben Laden était perçu comme un héros ! La disparition rapide de son corps laisse plutôt penser que les meurtriers étaient inquiets que le public puisse découvrir que le corps avait été mutilé ou bien qu’il n’appartenait pas à Ben Laden.

5-    Le silence entourant l’identité des autres « membres de la famille » qui ont été aussi abattus montre bien le mépris des USA pour la vie humaine. Même si leur mort n’était pas voulue directement, elle est bien réelle. Leur assassinat doit être considéré comme un meurtre pour lequel le Président Obama devrait rendre des comptes à la justice.

6-    Le fait que des dirigeants se félicitent de ce crime lâche devrait inquiéter toute personne douée d’humanité. Lorsque les grands de ce monde expriment leur satisfaction devant un tel assassinat, ils perdent leur droit à rester au pouvoir. Les personnes sensées du monde entier devraient exiger la démission de leurs fonctions publiques de tous ceux qui font l’éloge d’un meurtre.

7-    L’assassinat d’une personne comme ben Laden est évidemment une tentative de raviver le monstrueux mensonge selon lequel des musulmans ont commis le meurtre de masse du 11-Septembre, un mensonge qui grandit au fur et à mesure que le 10e anniversaire des attentats approche. Le gouvernement US a décidé de renforcer cette fable par un acte lâche et par de nouveaux mensonges. Cette tentative doit échouer. Cet épisode diabolique devra être démasqué et la justice devra être faite. Les meurtriers d’Oussama Ben Laden devront être accusés, jugés et condamnés de façon à ce que ce type d’acte ne se répète pas.

Le texte ci-dessus a été rédigé sous le choc lorsque l’auteur a appris la nouvelle de ce meurtre lâche et des conséquences barbares de ce crime. Les personnes qui doutent des affirmations faites plus haut peuvent demander les sources à l’auteur.

Elias Davidson

Traduction GV pour ReOpenNews



 Dommages Collatéraux... 

Patrick Martin et Alex Lantier : Le meurtre d’Oussama ben Laden.

EXTRAIT : Rien dans les remarques d’Obama n’a laissé entendre que le meurtre de ben Laden entraînera un changement significatif de la politique étrangère américaine – et encore moins la fin de l’expansion incessante des interventions militaires.

Les trois guerres dans lesquelles les Etats-Unis sont actuellement engagés– en Afghanistan, en Irak et en Libye – n’on rien à voir avec la lutte contre Al Quaïda et la capture de ben Laden. Le régime de Saddam Hussein en Irak, pays que les Etats-Unis ont envahi en 2003, et le régime de Mouammar Kadhafi en Libye, pays actuellement bombardé par les forces américaines et de l’OTAN, étaient tous deux opposés à Al Qaïda. En Afghanistan, les forces d’Al Qaïda sont politiquement et militairement insignifiantes.

Le discours d’Obama et les commentaires de presse cherchaient tous deux clairement à mobiliser un soutien public pour des guerres qui sont devenues profondément impopulaires. Obama a demandé aux Américains de « se rappeler le sentiment d’unité qui a prédominé après les événements du 11 septembre 2001. Je sais que de temps à autre il a faibli. » Les commentateurs de presse ont à plusieurs reprises exprimé l’espoir que le meurtre de ben Laden rétablira le moral des soldats combattant en Afghanistan et justifier la perte de milliers de vies humaines. »

Ben Laden est, de façon indélébile, lié à un crime monstrueux, le meurtre, le 11 septembre 2001, de près de 3.000 personnes, la plupart mortes lors de la destruction des tours du World Trade Center à New York City, ainsi que lors d’autres attentats terroristes sanglants partout dans le monde. Mais, il n’a pas été la cause de l’explosion du militarisme américain qui a suivi les attentats du 11 septembre, il n'en a été que le prétexte.

Une chose est certaine: le meurtre de ben Laden ne mettra fin ni à la « guerre contre le terrorisme » pour laquelle il a servi de bête noire, ni aux guerres impérialistes en Afghanistan, en Irak et en Libye où les forces armées américaines ont été déployées pour garantir des positions stratégiques et des ressources pétrolières qui sont d’un intérêt vital pour l’impérialisme américain.

(Article original paru le 2 mai 2011)

http://www.wsws.org/francais/News/2011/mai2011/blad-m03.shtml



Réaction

Israêl

L’élimination de ben Laden met l’eau à la bouche d’’Israël’

Les médias israéliens comparaient mardi l'élimination du chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden tué au Pakistan par un commando américain aux opérations de "liquidations ciblées" menées depuis des dizaines d'années par « Israël » contre ses ennemis.
"Les Etats-Unis ont réussi une opération de liquidation ciblée par excellence", relève un commentateur de la radio publique qui comme l'ensemble des médias applaudit à cette action.

"Israël pourrait considérer que d'un point de vue légal la liquidation de Ben Laden hors des frontières des Etats-Unis lui donne un blanc seing pour agir contre des terroristes hors de ses frontières", écrit le quotidien Israël Hayom.
"Toutefois, il serait prématuré de se réjouir vu que ce que le monde accepte des Etats-Unis, il ne l'accepte pas forcément d'Israël", souligne le journal proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu.
"J'imagine qu'elle aurait été la réaction de la communauté internationale si Israël avait tué Ben Laden sans procès!" comme l'ont fait les Etats-Unis ironise le quotidien à grand tirage Yediot Aharonot.
La presse relève par ailleurs que l'élimination de Ben Laden renforce le prestige du président américain Barak Obama auprès de son opinion publique, alors que ses relations avec le Premier ministre de droite israélien se sont dégradées depuis plusieurs mois.
"Barak Obama s'est mué en une nuit de looser en héros américain. Sur le plan des relations israélo-palestino-américaines, c'est une mauvaise nouvelle pour un Netanyahu qui voulait jouer la carte du Congrès contre le président lors de sa visite aux Etats-Unis dans trois semaines", souligne notamment le quotidien Haaretz (gauche).

« Israël » a tué dans le passé outre les centaines de civils plus de 200 Palestiniens dans la bande de Gaza et la Cisjordanie lors "d'opérations de liquidation", qui ont visé des chefs militaires et politiques du Hamas.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=13733&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=22&s1=1

3 mai


Les commentaires sont fermés.