Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/06/2011

n°514 - Journal d'Irak - 23/04 au 15/06/11 - Fin - "L'Irak devra rembourser aux Etats-Unis les frais engagés pour établir la …démocratie"


Irak,Moqtada Sadr,Obama, résistance, Occupants, Bagdad, bombardements, Al-Qaïda, Américains, Al-maliki, miliciens, Cheney, Rice, Gore, politique mondiale, Pentagone, Crimes de guerre, crime contre l'humanité, génocide, l’occupation de l’Irak, Obama, Iran, Israël, Dossier, Debroeder, Lemaire,


n°514  - Journal d'Irak - 23/04  au 15/06/11 – Fin - "L'Irak devra rembourser aux Etats-Unis les frais engagés pour établir la …démocratie"



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions des armées occupantes et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!


n°514  - Journal d'Irak - 23/04  au 15/06/11 - "L'Irak devra rembourser aux Etats-Unis les frais engagés pour établir la …démocratie"


Journal d'Irak

n°514                 du 23/04                   au 15/06/11

C.De Broeder & M.Lemaire



Le " Journal d’Irak  " est visible  sur ...

a) sur mes  blog :  http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site http://turkmenfriendship.blogspot.com/2007/10/journal-dirak-de-m-lemaire.html

c) sur le site de Eva Resis  : no-war.over-blog.com

d) Et Sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

e) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

5 Dans le monde

6 Extension des guerres ?  

7 Lutte pour la libération du territoire

8 Les brèves.

Les attaques contre les troupes d’occupation

 




5 Dans le monde

a) Corée

Gaz: L'Irak signe un accord préliminaire avec Kogas pour le champ d'Akkaz. 
 L'Irak a finalement signé après plusieurs reports un accord préliminaire avec la compagnie sud-coréenne Korean Gas Corporation (Kogas) pour le développement du champ gazier d'Akkaz (ouest), a indiqué jeudi un responsable du ministère du Pétrole.
Nous avons signé hier (mercredi) avec Kogas le contrat préliminaire pour le développement du champ d'Akkaz pendant 20 ans, a déclaré Abdel Hamid al-Amidi, chef du département des contrats au ministère.
L'objectif de production de ce contrat est d'arriver à 400 millions de pieds cubes/jour (11 millions de m3).
Le gouvernement doit encore approuver cet accord pour qu'il puisse être officiellement signé.
Découvert en 1992 dans la province occidentale d'Al-Anbar, le champ d'Akkaz avait été attribué en octobre à un cartel composé de Kogas et de la société kazakh KazMunai, mais celle-ci s'est retirée du projet le mois dernier.
La signature de l'accord préliminaire avait été deux fois reportée en raison d'un désaccord avec les autorités locales d'al-Anbar, qui exigeaient des deux compagnies étrangères qu'elles lancent des projets pour améliorer les services publics dans la province.
La capacité d'Akkaz, qui s'étend sur 50 km de long et 18 km de large, est estimée à 5.600 milliards de pieds cubes (158 milliards de m3).
Un autre responsable du ministère du Pétrole a par ailleurs indiqué que les contrats de développement des champs gaziers de Siba (sud) et Mansouriya (est), attribués en même temps qu'Akkaz, seraient eux finalisés dans les prochains jours.
02 juin

AFP


b) France

Alstom’ signe un accord préliminaire pour la construction d'un métro à Bagdad .

Le groupe français Alstom a signé lundi un accord préliminaire avec le gouvernorat de Bagdad en vue de la construction d'un métro aérien, qui devrait permettre de fluidifier la circulation dans la capitale irakienne.

La construction de cette ligne d'environ 25 kilomètres pourrait prendre quatre à cinq ans après la signature d'un accord définitif, qui est attendu dans les prochains mois, une fois que le montant du contrat aura été approuvé, a indiqué un responsable du groupe.

"C'est un très bon signe, une étape de plus", a déclaré à l'AFP Gian Luca Erbacci, directeur général d'Alstom pour la région Europe du Sud, Afrique et Moyen-Orient, après la signature de cet accord lors d'une cérémonie à Bagdad avec le gouverneur de la province, Salah Abdelrazzaq.

"Le gouvernorat de Bagdad a désormais environ deux mois pour avoir l'approbation du gouvernement irakien qui va financer le projet et discuter avec nous de son prix de base", a précisé M. Erbacci.

"Après, on verra l'offre définitive", a-t-il ajouté, en espérant la voir conclue "dans six à huit mois".

"Le métro aérien de Bagdad sera un métro construit avec un design éprouvé que nous avons déjà appliqué dans de nombreuses grandes capitales, telles Paris, Le Caire, Istanbul, Singapour ou Shanghai", a-t-il dit.

Le projet d'un métro à Bagdad date des années 1970 mais a été longtemps gelé en raison des décennies de guerres et de sanctions. En novembre 2008, la municipalité avait invité les compagnies internationales à soumettre de nouveaux projets.

Alstom avait annoncé en janvier avoir engagé des négociations exclusives avec la province de Bagdad pour la réalisation d'un métro aérien.

Ce métro doit permettre de désengorger une ville paralysée chaque jour par les embouteillages, lesquels sont dus à l'importation massive de véhicules à la suite de l'invasion de 2003, mais aussi aux innombrables points de contrôle et murs de sécurité qui entravent la circulation.

AFP


c) Jordanie

L'Irak augmente de 50% ses livraisons de pétrole à la Jordanie.

 L'Irak fournira à la Jordanie 50% de plus de pétrole, soit 15.000 barils/jour et 30.000 tonnes de fuel, a affirmé le Premier ministre jordanien au terme d'une visite mercredi à Bagdad.
Nous avons renouvelé l'accord pétrolier avec l'Irak qui fournira dorénavant à la Jordanie 15.000 b/j de pétrole au lieu de 10.000 avec une option de passer à 30.000 lorsque notre raffinerie sera prête à assimiler cette quantité, a déclaré M. Maarouf Bakhit à son retour à Amman tard dans la nuit mercredi.
L'Irak nous fournira en outre 30.000 tonnes de fuel à un prix préférentiel de 88 dollars la tonne, a ajouté M. Bakhit dont les propos sont rapportés par l'agence officielle Petra.
La Jordanie, qui importe 95% de ses besoins énergétiques, avait demandé à l'Irak de tripler son approvisionnement en pétrole à 30.000 barils de pétrole/jour afin de compenser l'arrêt du gaz égyptien après deux attaques à la bombe contre le gazoduc au Sinaï et la volonté du Caire d'augmenter le prix.
La Jordanie importait 6,8 millions de m3 de gaz par jour d'Egypte, soit 80% de ses besoins en électricité.
Le royaume remplace depuis le gaz par du fuel et du mazout pour faire fonctionner les centrales électriques du pays.
Sous le régime du président irakien déchu Saddam Hussein, la Jordanie était entièrement dépendante de son voisin de l'Est pour ses approvisionnements en pétrole, dont elle importait 5,5 millions de tonnes par an, dont la moitié gratuitement et le reste à un tarif préférentiel.
02 juin

AFP



6 Extension des guerres ?  

Russie

Sergueï Lavrov : « L'Irak achètera des armes russes » .

L'Irak a intérêt à acheter des armements russes, a annoncé mardi le président du pays, Jalal Talabani, à l'issue d'un entretien avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, en visite de travail à Bagdad.
"Nous achèterons évidemment des armes russes, car elles sont bon marché et fiables", a-t-il déclaré devant les journalistes russes.
Auparavant, le premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a indiqué pour sa part que Bagdad achetait des armes à Moscou pour les forces armées irakiennes chargées de défendre l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale du pays, de garantir sa sécurité intérieure et de faire face aux défis terroristes.
De son côté, le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari, a relevé que la coopération militaire entre la Russie et l'Irak pouvait s'effectuer tant sous forme d'exercices conjoints que par l'acquisition d'armes et de matériels

http://fr.rian.ru/defense/20110510/189434628.html



7 Lutte pour la libération du territoire

Pertes déclarée du contingent en fin de mission de combat

Les armées répugnent à donner des chiffres officiels

Pertes déclarée des occupants.

06-06

Cinq militaires américains ont été tués ce lundi dans le centre de l'Irak, annonce l'armée américaine, sans autres précisions.

Les médias irakiens ont fait état d'une attaque à la roquette ce lundi à l'aube contre une base militaire américaine à Bagdad.

Avec Reuters

La journée la plus meurtrière en deux ans pour l'armée américaine

A 6/6

— Cinq militaires américains et 20 Irakiens ont péri en Irak lundi, lors de la journée la plus meurtrière en deux ans pour l'armée américaine, à sept mois de la date prévue de son retrait du pays.

Ces violences posent de nouveau la question de la capacité des forces irakiennes à assurer la sécurité, alors que Washington exhorte Bagdad à se décider au plus vite sur une éventuelle demande de prolongation de la présence américaine en Irak, qui est dans sa neuvième année.

Sollicité par l'AFP, le capitaine Dan Churchill, porte-parole de l'armée, s'est refusé à toute précision supplémentaire.

Un responsable du ministère irakien de l'Intérieur avait initialement affirmé sous couvert de l'anonymat que cinq roquettes avaient été tirées à l'aube contre l'immense base américaine de Camp Victory, en périphérie ouest de la capitale.

Mais il a indiqué par la suite que seules trois roquettes avaient été tirées, contre une base de l'est de Bagdad où se trouvaient des militaires américains, sans dire s'il s'agissait d'une base américaine ou irakienne.

AFP


Pertes des forces collaboratrice locales   - Province non précisée

22/05

Un autre attentat a eu lieu à Touz Khourmato, à 170 km au nord de Bagdad, a dit la police. Une bombe fixée à un véhicule militaire a tué trois soldats irakiens.

Les attentats visant l'armée irakienne se multiplient à l'approche du passage de relais entre les forces américaines et irakiennes, prévu à la fin de l'année.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58929


Les combats par provinces

27-05

Le niveau des attaques aurait considérablement baissé en Irak, les attentats et attaques continuent d'être exécuter  jour après jour. Des responsables locaux, des officiers de police et de l'armée sont fréquemment la cible d'assassinats.

http://www.20minutes.fr/ledirect/731626/irak-responsable-debaasification-pays-assassine

 

01-06

Un total de 177 irakiens -102 civils(ou collaborateurs), 45 policiers et 30 soldats- sont morts dans des attaques en mai, selon des chiffres compilés par les ministères de la Santé, de la Défense et de l'Intérieur. (JLS)

http://levif.rnews.be/fr/news/belga-generique/irak-au-moins-10-morts-dans-une-serie-d-explosions-a-l-ouest-de-bagdad/article-1195026284635.htm#



1-1 Bagdad 

04-05

Dans le nord de Bagdad, un employé du ministère des Transports a été exécuté par des inconnus avec des armes munies de silencieux dans le quartier d'al-Chaab, a déclaré un responsable du ministère de l'Intérieur.
AFP

04-05

Un policier, Jassem Abdoulhussein, a été abattu dans des conditions similaires dans le quartier de Qahira, toujours dans le nord de la capitale.
AFP

09- 05:

Au moins 17 personnes ont été tuées dans les affrontements entre les forces de sécurité et des détenus dimanche matin dans un centre de détention à Bagdad, a-t-on appris de source des autorités de sécurité.

"Nous avons six membres des résistants tués, dont le général Mu'yad Salih, chef du département antiterrorisme du district central Karradah de Bagdad", a indiqué aux journalistes le général Qassim Atta, porte-parole du Commandement des opérations de Bagdad.

"11 résistants, dont un leader d'al-Qaïda, Huthaifa al-Battawi, ont été tués dans les affrontements au centre de détention. Les détenus faisent partie des responsables d'une cellule d'al-Qaïda dans la prise d'otages dans une église à Bagdad", a ajouté le général Atta.

Battawi est soupçonné d'être un leader d'al-Qaïda (…) dans la région de Bagdad, et responsable pour des attentats dans la capitale irakienne. Il a été arrêté avec 11 de ses militants le 27 novembre dernier par les forces de sécurité dans le district de Mansour, dans l'ouest de Bagdad.

L'incident a eu lieu lorsque les détenus étaient transférés depuis la salle de détention à la salle d'interrogatoire. Des prisonniers ont pris des fusils des policiers et ont ouvert le feu, tuant six membres des forces de sécurité

xinhua

9/5 

Un civil a été tué et neuf autres personnes blessées lundi matin à Bagdad dans des attentats à la bombe, a indiqué à Xinhua une source au sein du ministère de l'Intérieur.

Un civil travaillant pour le bureau d'un parti politique chiite a été tué dans l'explosion de sa voiture dans le quartier al-Hussieniyah de la capitale irakienne, a précisé la source sous couvert d'anonymat.

Le même jour, une bombe a explosé au passage d'une patrouille de police dans le quartier de Sadr City, dans l'est de Bagdad, blessant un policier et six passants, selon cette même source.

Toujours dans la capitale irakienne, une bombe a blessé deux civils dans le quartier de Doura (sud), a ajouté la source.

 xinhua

 http://french.cri.cn/781/2011/05/09/302s243849.htm

11/5

Yassin Mostafa al-Janabi, membre du Conseil provincial de Bagdad, est sorti indemne de l'explosion d'une bombe placée en bordure de route au passage de son convoi, qui circulait dans le quartier d'Ameriyah, dans l'ouest de Bagdad. Un garde du corps en a été blessé, de même qu'un passant, a révélé la même source.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7376048.html

 

11/5

Bagdad, une bombe au bord de route a frappé le quartier d'al-Shaab, dans le nord de la capitale, blessant deux civils, a dévoilé ce responsable.
Dans la province de Salaheddine, une bombe a explosé près de la voiture transportant le lieutenant-colonel Nadhim Hussien Nasir, chef de la station de police d'al-Shirqat, blessant grièvement celui-ci, a indiqué à Xinhua une source de police provinciale, également sous couvert d'anonymat.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7376048.html

A Bagdad, des hommes munis d'armes équipées de silencieux ont exécuter le colonel de police Iyad Ali Akbar vers 18H30 dans l'est de la ville, a indiqué sous couvert de l'anonymat un responsable du ministère de l'Intérieur.

http://www.aloufok.net/spip.php?article4330

 

22/05

Quatre bombes et une voiture piégée ont visé un commissariat dans le district d'Amil, au sud-ouest de Bagdad, tuant deux civils et blessant 15 personnes dont trois policiers, a dit un responsable des forces de sécurité.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58929

22/05

Dans le centre-ville de Bagdad, une bombe déposée à un carrefour a explosé au passage d'une patrouille de police dans le quartier de Bab al-Mu'adham, endommageant un véhicule de police et blessant deux policiers à bord ainsi que trois civils, a précisé la source sous couvert de l'anonymat.

a blessé deux civils en explosant dans la rue dans le quartier d'Iskan, a-t-on appris de même source.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58929

27.05

Des résistants  ont exécuté jeudi à Bagdad un homme politique irakien, Ali al-Lami, qui a pris part à la «débaassification» du pays - campagne visant à faire en sorte que les membres de l'ex-Parti Baas de l'ère Saddam Hussein ne soient plus présents sur la scène politique.

Les deux agresseurs d'Ali al-Lami ont utilisé des armes à feu munies de silencieux pour l'abattre, alors qu'il circulait en voiture dans l'est de Bagdad, ont précisé des responsables de la sécurité irakienne.

Lami a joué un rôle essentiel au sein de la commission de débaassification qui a été mise sur pied après l'invasion de 2003, pour s'assurer que les partisans de Saddam Hussein ne reviennent pas au pouvoir

http://www.20minutes.fr/ledirect/731626/irak-responsable-debaasification-pays-assassine 

06.06.

 Le leader du groupe parlementaire sunnite de l'Irak, Sheik Majid Jassim al-Obeidi, a été exécuté dimanche près de Bagdad par des hommes armés inconnus, a-t-on appris de source policière.
Les assaillants ont attaqué le convoi d'al-Obeidi avec des armes automatiques, a affirmé à Xinhua la même source sous couvert d'anonymat.
Al-Obeidi est membre du Conseil de réveil, ou al-Sahwa, qui comprend divers groupes parlementaires, y compris des groupes anti- américains, et qui s'élèvent contre le réseau d’al-Qaïda après des meurtres visant les communautés aussi bien chiites et sunnites.
Un assistant d'Al-Obeidi a aussi trouvé la mort dans l'attaque.

Source: xinhua



1-2 Province d'Anbar (vaste territoire à l'ouest de Bagdad comprenant les villes de Amiriya, Baghdadi, Diyarah, Falloujah, Habbaniyah, Haditha, Haqlaniyah, Hawija Hit, Houssabayh, Karabilah,  Khaldiyah, Koussaïba, Mahawil, Oubaïdi, Ramadi (capitale de la province d'Al-Anbar,) Kaïm (à la frontière avec la Syrie), Sindjar & Zaidan

Falloudja, à 50 km à l'ouest de Bagdad,

02-01

Un policier a été tué et deux autres ont été blessés vendredi par l'explosion d'une voiture.

http://fr.news.yahoo.com/


Ramadi

02 juin

Au moins 10 personnes ont péri et 15 ont été blessées dans une série d'attentats à proximité du siège du gouvernorat de la province d'al-Anbar, à Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad, a annoncé à l'AFP un responsable des services de sécurité.

Ce bilan a été confirmé par un commandant de la police de la province, mais le porte-parole du commandement des opérations de la province d'al-Anbar a fait état d'un premier bilan de quatre morts et 14 blessés dans quatre explosions successives. Un journaliste travaillant pour la chaîne al-Masar et qui était présent sur le lieu des attaques, a indiqué à l'AFP que l'explosion d'une bombe artisanale avait été suivie d'un attentat suicide et d'un attentat à la voiture piégée. Ramadi est la capitale de la vaste province d'Al-Anbar, qui couvre les étendues désertiques de l'ouest de l'Irak, une région qui fut un ancien fief de la rébellion. La violence à Al-Anbar a commencé à diminuer lorsque les chefs de tribus, las des attentats d'Al-Qaïda et encouragés financièrement par les Américains, se sont retournés en 2006 contre les jihadistes. Les violences en Irak sont aujourd'hui sans commune mesure avec le niveau qu'elles avaient atteint lors des heurts confessionnels de 2006 et 2007, mais les attentats y demeurent quotidiens. Mai a toutefois été le mois le moins meurtrier pour les Irakiens depuis le début de 2011, selon un bilan publié mercredi par le gouvernement.

http://levif.rnews.be/fr/news/belga-generique/irak-au-moins-10-morts-dans-une-serie-d-explosions-a-l-ouest-de-bagdad/article-1195026284635.htm#



1-3  Province de Babylone (Hilla (chef-lieu de la province de Babylone)

Hilla

06/05/2011

Un kamikaze a fait exploser jeudi matin un véhicule rempli d'explosifs à l'intérieur de l'enceinte d'un poste de police de Hilla, au sud de Bagdad, tuant au moins 21 policiers dans l'attentat le plus meurtrier depuis plus d'un mois en Irak.
"Le kamikaze a profité de la relève de la garde pour attaquer", a déclaré Haidar al-Zazour, responsable de la commission de la sécurité du conseil de la province de Babylone, dont Hilla est la capitale. "Il est parvenu à franchir la porte principale et a fait exploser son véhicule quatre mètres plus loin".
Au total, 21 policiers ont été tués, et 75 autres blessés, dont 30 sont dans un état grave, a précisé un haut responsable du principal hôpital de la ville.
Le président de l'assemblée provinciale, Kazim Majid Toumane, a indiqué de son côté que le véhicule contenait 150 kilos d'explosifs.
La déflagration a fortement endommagé la façade et plusieurs parties du poste de police.
Plusieurs maisons et magasins voisins ont également été touchés, et les forces de sécurité ont bouclé la zone.  Un capitaine et un premier lieutenant figurent au nombre des morts, et trois officiers ont été blessés.
Il est à noter que les dirigeants américains ont plusieurs fois répété qu'ils étaient ouverts à une possible prolongation de la soi-disant « mission militaire américaine en Irak », mais noté que leurs homologues irakiens devaient en faire la demande et que le temps était désormais compté.

 http://www.almanar.com.lb/french/



1-5 Province de Diyala

Baqouba

11/5

Dans la province de Diyala (est), quatre hommes et une femme ont été blessés dans un double attentat à la bombe survenu près du chef-lieu, Baqouba, à 65 km au nord-est de Bagdad, a-t-on appris d'une source du commandement provincial.
Aussi dans la province, les forces de sécurité irakiennes ont mené une opération de recherche dans le sud de Baqouba et arrêté six suspects, dont deux individus recherchés, a précisé la source.
Les attaques sont considérées comme faisant partie de la vague d'exécutions exécuter par des groupes résistants contre des cibles allant des forces de sécurité aux fonctionnaires, en passant par les civils.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7376048.html

 


Tadji

22/05

Au moins 11 militaires irakiens sont morts et 23 ont été blessés dans une attaque kamikaze à Tadji, à 20 km au nord de la capitale, a déclaré le porte-parole des forces de sécurité de Bagdad, Kassim al Moussaoui.

Le kamikaze s'est précipité sur les soldats alors qu'ils venaient d'arriver sur les lieux de l'explosion, un peu plus tôt dans la matinée, d'une voiture piégée.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58929


1-4 Province de Ninive (Mossoul (capitale de la région nord du pays - à 375 km au nord de Bagdad,) Hawijah, Kassak"(70 km au nord-est de Mossoul) & Tall Afar )

Mossoul

02-05

A Mossoul, la deuxième ville du pays située dans le nord, des hommes armés ont abattu deux militaires irakiens à un point de contrôle, selon un responsable des forces de sécurité locales.

http://www.aloufok.net/spip.php?article4330

 

04-05

Deux routiers ont péri quand des hommes armés ont ouvert le feu sur un convoi de camions circulant sur une autoroute menant en Syrie, à l'ouest de Mossoul, une ville située à 350 km au nord de Bagdad, a annoncé un militaire irakien sous couvert de l'anonymat.
AFP

06 mai

A Mossoul, la deuxième ville du pays, un chef tribal, Chahadha Hamad Ahmed, a été abattu vendredi dans la maison de son fils, a indiqué à l'AFP le lieutenant Saoud al-Badrani.
xinhua

20 Mai

De nouvelles attaques en Irak ont fait au moins neuf morts lundi, dont cinq dans la province multiethnique et riche en pétrole de Kirkouk, qui connaît un regain de violences depuis plusieurs jours, a-t-on appris auprès des forces de sécurité.
L'attaque la plus sanglante a eu lieu à al-Rachad, dans le sud de cette province du nord de l'Irak, quand une voiture piégée a explosé au passage du convoi du commandant Ahmed al-Barzanchi, responsable de la police dans le secteur d'al-Rachad.
L'attentat a fait deux morts et 12 blessés, dont le commandant et quatre autres policiers, a-t-on indiqué de source policière.

http://www.aloufok.net/spip.php?article4330

 


Qaiyara, à 230 km au nord de Bagdad,

12 juin .

Un policier a été tué et un autre a été blessé par un engin explosif, a précisé un officier de police.

AFP



1-6 : Province de Salaheddine

Tikrit

11/5

Un policier a été blessé alors qu'il tentait de désamorcer une bombe sur une route au sud de Tikrit, à 170 km au nord de Bagdad, selon la source.
Salaheddine, situé dans le centre-nord de l'Irak, est une province à majorité sunnite. Son chef-lieu, Tikrit, est la ville natale de l'ancien président irakien Saddam Hussein.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7376048.html

06-06

Quatre militaires, dont un colonel et deux autres officiers, ont péri et 18 personnes ont été blessées dans un attentat à la voiture piégée à Tikrit, l'ex-fief de Saddam Hussein au nord de Bagdad.
Il a été perpétré vers 09H30 (06H30 GMT), au moment où un détachement de l'armée venait remplacer une force de police à l'entrée principale d'un complexe de palais présidentiels à Tikrit construits sous l'ancien régime et où se trouvent aujourd'hui les directions locales de nombreux services de sécurité.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58998

06-06
Dans le quartier sunnite d'Azamiya (nord), deux membres des "Sahwa", ces milices formées d'anciens insurgés ralliés à la lutte contre Al-Qaïda, et un militaire ont été tués dans deux attaques distinctes qui ont fait deux blessés.

http://www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=58998



Province du Ta'mim

Kirkouk (Capitale de la province)

20 Mai

À Kirkouk, une bombe magnétique installée sur un véhicule a explosé, suivie quelques minutes plus tard d'un attentat à la voiture piégée dans le parking du quartier général de la police. Ces deux premières explosions et ont été les plus meurtrières. Les trois explosions ont eu lieu en l'espace d'une heure, elles ont fait au moins 27 morts, dont 26 policiers, et 80 blessés. Une heure plus tard, vers 10h30, c'est le convoi du chef du département des enquêtes criminelles de la police locale, le colonel Aras Mohamed, qui a été la cible d'un attentat à la voiture piégée

http://www.eparsa.com/index.php/actus/actualite/2045-i.html

 

20 Mai

De nouvelles attaques en Irak ont fait au moins neuf morts lundi, dont cinq dans la province multiethnique et riche en pétrole de Kirkouk, qui connaît un regain de violences depuis plusieurs jours, a-t-on appris auprès des forces de sécurité.
L'attaque la plus sanglante a eu lieu à al-Rachad, dans le sud de cette province du nord de l'Irak, quand une voiture piégée a explosé au passage du convoi du commandant Ahmed al-Barzanchi, responsable de la police dans le secteur d'al-Rachad.
L'attentat a fait deux morts et 12 blessés, dont le commandant et quatre autres policiers, a-t-on indiqué de source policière.

http://www.aloufok.net/spip.php?article4330


20 Mai

Vers minuit, un capitaine de l'armée et un soldat ont été tués par une bombe artisanale au passage de leur patrouille sur la route entre Kirkouk et Touz Khourmatou, a indiqué le colonel Ali Hamdani, chef de la police de cette ville située à 175 km au nord de Bagdad. Deux militaires ont également été Dans l'ouest de la province, des hommes armés déguisés en militaires ont abattu une femme, Habcha Zyad Ahmed, alors qu'elle se trouvait à son domicile, a-t-on indiqué de source policière.

http://www.aloufok.net/spip.php?article4330



Attentat contre un réservoir pétrolier. 

Une cuve de stockage a été la cible d'un attentat à la bombe dimanche dans le sud de l'Irak mais les exportations n'ont pas été affectées, selon un haut responsable du secteur pétrolier.

L'attaque a déclenché un incendie dans le réservoir sur le site de Zoubaïr 1, qui contient vingt réservoirs, a précisé à Reuters Dhiya Djaffar, dirigeant de la South Oil Company. L'incendie a été éteint au bout de quelques heures.

"Nous avons procédé à des ajustements afin que le niveau de la production quotidienne et celui des exportations ne soient pas affectés", a-t-il dit.

Les gisements pétroliers du sud de l'Irak ont été relativement épargnés par la violence ces dernières années.

De source policière, on précise que quatre cuves de stockage avaient été visées mais que trois d'entre elles étaient vides. Des engins posés sur deux autres cuves ont été désamorcés à temps.

Le champ pétrolifère de Zoubaïr est géré par le groupe italien ENI (ENI.MI: Cotation), l'américain Occidental Petroleum (OXY.N: Cotation) et le sud-coréen KOGAS (036460.KS: Cotation). (Rania El Gamal avec Aref Mohammed à Bassorah et Ahmed Rachid à Bagdad; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

 5 juin

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE7540D820110605


 


                        Cost of U.S. War and Occupation of Iraq

                        http://www.costofwar.com/

                     http://www.nationalpriorities.org/costofwar_home

               783.490110.568



8 Les brèves

Ndlr : la publication de l’article ne signifie nullement que la rédaction partage l’analyses ou le point de vue de l’auteur, mais doit être vu comme information.

Les attaques contre les troupes d’occupation

Des tirs de roquettes et des attentats à travers l’Irak ont tué 21 personnes, dont cinq soldats des États-Unis et neuf soldats irakiens.

Les attaques contre les troupes d’occupation ont diminué en nombre mais elles restent régulières -

Cinq soldats américains ont été tués dans le centre de l’Irak, cette attaque la plus meurtrière pour les forces américaines depuis plus de deux ans.

« Cinq militaires américains ont été tués lundi dans le centre de l’Irak, » selon une une déclaration de l’armée américaine qui ne donne pas plus de détails.

Un officiel du ministère irakien de l’Intérieur et un officier de la police irakienne ont déclaré que cinq roquettes ont frappé la grande base de Camp Victory à côté de l’aéroport international de Bagdad dans la banlieue de la ville, mais plus d’informations n’étaient pas disponibles.

Les deux responsables irakiens ont déclaré que les corps de deux des attaquants ont été retrouvés en dehors de la base américaine, gravement brûlés suite à l’explosion de deux roquettes à l’intérieur de leur véhicule.

Un autre responsable irakien a déclaré à l’Associated Press que les soldats américains servaient sur la base irakienne comme conseillers et que les roquettes ont atteint leur domicile.

L’attentat de lundi a tué le plus grand nombre soldats des États-Unis en une seule journée depuis le 11 mai 2009, quand un soldat américain a ouvert le feu sur cinq de ses collègues sur une base juste en dehors de Bagdad. Ce soldat avait été ensuite arrêté et inculpé pour ces meurtres.

Les décès de lundi portent le nombre total de soldats américains tués en Irak à 4459, selon un décompte fait sur le site web indépendant Iraq Coalition Casualty Count.

Successions d’explosions

Toujours ce lundi, des explosions ont secoué Bagdad et Tikrit, la ville natale de Saddam Hussein, tuant 16 personnes, dont neuf soldats visés par un attentat-suicide à la voiture piégée.

Nuri Sabah al-Mashhadani, un haut responsable du renseignement militaire, est parmi les personnes tués dans l’attaque de lundi à Tikrit. Vingt autres personnes ont été blessées.

L’explosion a frappé à 9 heures 30 heure locale, ciblant la porte principale d’une enceinte fortifiée où se trouvent plusieurs des anciens palaces de Saddam, et qui abrite aujourd’hui des services de sécurité.

A Bagdad, des attaques par armes à feu contre deux postes de contrôle dans la zone à majorité sunnite du nord de Adhamiyah, ont tué trois personnes dont un soldat, a déclaré un responsable du ministère de l’Intérieur.

Une voiture piégée dans l’est de Bagdad a tué une personne et en a blessé 10 autres, a ajouté le même responsable.

Les attaques de lundi sont survenues trois jours après un double attentat à la bombe contre une mosquée de Tikrit après la prière du vendredi, qui a tué 21 personnes et en a blessé plus de 60 autres.

Tikrit, ville natale de Saddam - l’ancien dirigeant qui a été exécuté quelques années après avoir été renversé - a été le lieu d’une bataille importante dans la guerre qui a suivi l’invasion américaine de l’Irak en 2003.

La violence en Irak est en baisse depuis un maximum atteint en 2006 et 2007, mais les attaques restent monnaie courante.

Un total de 177 personnes sont mortes rien qu’au mois de mai en raison de la violence, selon les chiffres officiels et le site web indépendant Iraq Body Count, qui recense les victimes civiles irakiennes depuis l’invasion de l’Irak en 2003, et qui comptabilise un minimum de 101 229 civils tués.

6 juin 2011 –

Al Jazeera

Al Jazeera - http://english.aljazeera.net/news/m...
Traduction : Info-Palestine.net

 7 juin

 



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19


 

 

Les commentaires sont fermés.