Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/06/2012

n° 613 - Journal Politique - 8-05 au 09-06 - Internationale de la palestine-

 



613 - Journal Politique - 8-05 au 09-06 - Internationale de la palestine-



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine

n°613                           08-05  au  09-06

C.De Broeder          &   M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez nous contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

1 Politique Internationale

1-1 IRIB : Le MNA a dénoncé les politiques bellicistes d’israel.

2 Monde

Afrique du Sud2-1 L'Afrique du Sud envisage d'imposer la mention ‘Palestine’ sur les étiquettes d'origine.

Arabie Saoudite  2-2Une compagnie saoudienne achète un programme de gestion d'une entreprise.  (1)

2-3  Le Pétrole saoudien est désormais entre les mains des Israéliens...(2)

3 Brésil  3-1 Orientlejour :  Abdel Moneim Aboul Foutouh candidat à la présidence de l'Egypte qualifie Israël d'Etat "raciste".  

5 Iran  Ahmadinejad: pas besoin de faire la guerre pour la "destruction" d'Israël.

6 Tunisie

Rached al-Ghannouchi : "La libération de la Palestine est la question la plus juste".

3 Europe

1 Allemagne IRIB : L’Allemagne a remis le 4ème sous-marin «Dauphin» 

2Une majorité d'Allemands estiment qu'"Israël est un pays agressif". 

3 Belgique 3-1 Algerie1 : La ministre belge, Onkelinx, dénonce l’attitude intégriste del’ultra-orthodoxe ministre israélien Yaakov Litzman.

4 Grande Bretagne

Pour les médias britanniques, "Jérusalem" n’est pas la capitale d’Israël

4 Les brèves

4-1 GB: Le grand supermarché ‘Co-Op ‘étend son boycott des produits de colonies.

4-2 Israël a détruit des projets d'aide aux Palestiniens payés par l'UE… 

4-3Un ministre israélien suggère de couper la fourniture d’électricité à Gaza. 

4-4Gaza : la vie de plus de 400 malades rénaux est en danger. 

 5 Dossier

5-1 Jérusalem: La tension monte à Al-Qods.

5-2 Processus de paix: Israël remet sa réponse à la lettre d'Abbas . 

 6  Analyse - Géopolitique et stratégie– Réflexion.

6-1 Manifestation anti-migrants à Tel-Aviv : «Les noirs dehors !»

7 Annexe

Samiha Nawati : Je  suis le prisonnier palestinien.



1 Politique Internationale

Organisations Mondiales & régionales

Mouvement des non-aligné (MNA)

1-1 IRIB : Le MNA a dénoncé les politiques bellicistes d’israel. 

La 71ème session des ministres des Affaires étrangères du Mouvement des Non-alignés s'est terminée, hier, en Egypte, alors que le texte final a dénoncé les politiques bellicistes du régime sioniste. Jeudi, les ministres des Affaires étrangères du Mouvement des Non-alignés ont soutenu, lors d'une session, en Egypte, les droits des Palestiniens et condamné les politiques bellicistes du régime sioniste. Toujours, dans leur déclaration finale, les ministres des Affaires étrangères du Mouvement des Non-alignés ont souligné: "Le monde actuel est exposé à de grands défis, dans le domaine de la paix, de la sécurité, du développement économique et des progrès sociaux, c'est pourquoi il revient à ce mouvement de promouvoir le pluralisme et de renforcer son rôle, au sein de l'ONU". Hier, jeudi, la session des ministres des Affaires étrangères du Mouvement des Non-alignés s'est terminée, tout en appelant les pays membres à jouer un rôle plus important, sur l'échiquier politique international.

11/05/2012

IRIB



2 Monde

Afrique du Sud

2-1 L'Afrique du Sud envisage d'imposer la mention ‘Palestine’ sur les étiquettes d'origine.  

 L'Afrique du Sud envisage d'imposer l'étiquetage comme tels des produits venant des Territoires occupés palestiniens, au lieu de la mention d'origine Israël comme cela arrive parfois, a-t-on appris samedi au ministère du Commerce et de l'Industrie.
Pour le moment, il n'y a pas de décision mais les gens doivent savoir que l'Afrique du Sud reconnaît Israël dans les frontières admise par l'ONU en 1948, a expliqué à l'AFP Macdonald Netshitenzhe, directeur pour la politique et la législation commerciale au ministère sud-africain du Commerce.
Un avis est paru le 10 mai au journal officiel ouvrant une période de consultation publique de deux mois. Ce n'est pas un appel au boycott des produits israéliens, a précisé M. Netshitenzhe.
En fait, la loi sur la protection du consommateur impose de ne pas induire en erreur sur la provenance exacte du produit. Si par exemple c'est un vin de Bordeaux, il ne peut pas venir de Bretagne, a-t-il ajouté.
Si l'on vient à la question de la Palestine et d'Israël, un produit d'Israël doit être fabriqué ou produit dans les frontières de 1948. Donc pour les biens ou légumes venant de zones où Israël a envahi d'autres pays arabes, l'Afrique du Sud considère qu'il est mieux de les étiqueter comme produits en Palestine ou dans les Territoires occupés palestiniens, selon le haut responsable sud-africain.
Cité par l'agence de presse sud-africaine Sapa, le ministre du Commerce Rob Davies avait expliqué vouloir permettre aux Sud-Africains qui ne soutiennent pas Israël, mais soutiennent les Palestiniens, d'identifier ces produits.
Cela ne signifie, cependant, en aucun cas un boycott des produits d'Israël, avait-il ajouté, selon Sapa.
Interrogé par l'AFP, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor, a qualifié ce projet d'initiative essentiellement raciste, en précisant que l'ambassadeur d'Afrique du Sud en Israël serait convoqué au ministère israélien des Affaires étrangères dans les prochains jours.
Il est choquant de penser que que soit l'Afrique du Sud, entre tous les pays, qui fasse preuve d'une telle insensibilité et emprunte aveuglement la pente glissante du racisme, s'est emporté M. Palmor.
Dans le cadre de leur campagne de résistance populaire, les Palestiniens ont appellé à boycotter les produits fabriqués dans les colonies juives implantées dans les Territoires occupés.
Depuis l'adoption d'une loi à l'initiative de l'extrême droite et du lobby des colons en juillet 2011, il est désormais interdit en Israël d'appeler au boycottage des colonies.
L'ensemble de la communauté internationale --y compris les Etats-Unis--, s'appuyant sur le droit international, considère toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée comme illégales.

19/05/2012

 http://www.romandie.com/news/n/_L_Afrique_du_Sud_envisage_d_imposer_la_Palestine_sur_les_etiquettes_d_origine28190520122229.asp?


Arabie Saoudite

2-2Une compagnie saoudienne achète un programme de gestion d'une entreprise.  (1)

Selon des sources de presse hébraïques, la plus grande compagnie pétrolière de l’Arabie Saoudite, appelée « Yaner » appartenant au Cheikh Abdelaziz Alfeid, a récemment acheté un programme de gestion informatisé.

Selon Al Manar, dans un rapport publié par le journal hébreu" Yediot Aharonot", intitulé « le pétrole saoudien dans nos propres mains », la compagnie saoudienne, qui était, dernièrement, à la recherche d’un moyen pour rationaliser son travail et son activité commerciale, a envoyé deux délégués pour participer à l’Exposition internationale de Melbourne, en Australie, où des sociétés mondiales de Hi-Tech ont exposé leurs produits et programmes de gestion informatisés.La compagnie a décidé, à la fin d’une série de consultations, d’acheter un programme de la compagnie sioniste de Daront dont ses bureaux se trouvent à Ramat Gan, et le centre de soutien, qui lui appartient, fonctionne à partir de la colonie d’Elad, habitée par des colons Haredim ou "Craignant-Dieu".Selon Yedioth Ahronoth, la compagnie saoudienne mentionnée avait acheté un programme appelé TMB qui est utilisé dans la gestion des grandes entreprises, d’une compagnie sioniste, à un prix de 700 mille shekels, tout en sachant qu’après avoir terminé la transaction, les travailleurs de la compagnie saoudienne ont été formés sur le programme, à la ville de Melbourne, en Australie, par une équipe sioniste de 18 personnes.D’autre part, le journal a révélé que l’ambiance de la formation était intime et favorable, toutefois les saoudiens ont exigé de former les équipes de travail de la compagnie pour qu’ils ne soient pas obligés, par la suite, de demander le recours du centre de soutien technique, situé à la colonie d’Elad.Le directeur de la police de l’occupation ; Evi Shpinterski a affirmé que les offres avec l’Arabie Saoudite ne seront pas limitées à cette affaire, car les saoudiens n’ont pas pu cacher, lors des négociations, la bonne impression sur Israël, par contre ils ont indiqué qu’ils seront très heureux de coopérer, dans le futur, avec une technologie sioniste.

IRIB


2-3  Le Pétrole saoudien est désormais entre les mains des Israéliens...(2)

Selon Yediot Ahronot, une société pétrolière saoudienne a acheté un programme informatique d’une société israélienne pour gérer ses activités: la formation a été assurée par les Israéliens!!

> "Le pétrole saoudien est entre nos mains".. Tel est le titre d’un article publié dans le quotidien israélien,  Yediot Aharonot,  ce Vendredi !

> Selon cet article, la plus grande compagnie pétrolière saoudienne Yaner, propriété du cheikh Abdul Aziz al-Fid, un des  quelques hommes modérés en Arabie saoudite, a récemment acheté le programme informatique d’une société israélienne.

> Le journal a précisé que la société saoudienne, qui était à la recherche de programmes informatique pour optimiser la gestion ses travaux et ses activités,  a envoyé ses délégués pour participer à l'Exposition internationale de Melbourne en Australie, où les sociétés mondiales de produits High-tech et de programmation s’étaient donné rendez-vous !

> Suite à  une série de consultations, la société saoudienne a décidé d’acheter un programme informatique, de la société israélienne Daront : une société  dont le siège est situé dans la ville  Ramat -Gan, près de Tel-Aviv, alors que son centre de révision technique fonctionne se trouve dans la colonie Ilaad !

> Selon Yediot Ahronot,  la société mentionnée a acheté un programme informatique israélien appelé TMB,  utilisé dans la gestion des grandes entreprises, d'un montant de 700 mille shekels (prés d’un demi-million de dollars).

> Après la signature du contrat,  les fonctionnaires saoudiens ont suivi un stage de formation sur ledit programme à Melbourne en Australie, assuré  par une équipe de 18 professionnels.

> Toujours selon le journal , une bonne et intime atmosphère régnait lors du stage de formation, sachant  que la société saoudienne avait insisté à ce que ses employés soit formée au préalable par des techniciens israéliens pour  éviter de recourir  au centre de révision technique située dans la colonie Ilaad.

> Selon les déclarations du chef de la police israélienne, Evie Shembreski, les accords avec l'Arabie saoudite ne seront pas limités à cette affaire, car les Saoudiens ont exprimé pendant les négociations leur bonne impression sur l’entité sioniste, ils ont indiqué qu'ils sont intéressés de coopérer avec les Israéliens dans le domaine technologique !!!

Source: Fars News

 



3 Brésil 

3-1 Orientlejour :  Abdel Moneim Aboul Foutouh candidat à la présidence de l'Egypte qualifie Israël d'Etat "raciste". 
L'un des principaux candidats à la présidentielle égyptienne, l'islamiste Abdel Moneim Aboul Foutouh, a qualifié Israël d'Etat "raciste", en estimant que le traité de paix de 1979 entre son pays et l'Etat hébreu devait être révisé. La présence de l'armée égyptienne n'est pas autorisée dans certaines parties du Sinaï depuis les accords de paix de 1979.
M. Aboul Foutouh a dit, lors d'une interview télévisée tard samedi, qu'Israël était "un Etat raciste avec 200 têtes nucléaires" constituant, selon lui, une menace pour l'Egypte.
M. Aboul Foutouh, l'un des favoris des sondages pour le scrutin des 23 et 24 mai, avait déjà décrit Israël comme un "ennemi" jeudi lors d'un débat télévisé avec son principal rival, l'ancien ministre des Affaires étrangères Amr Moussa.
Lors de l'interview samedi soir avec la chaîne satellitaire privée CBC, il a précisé avoir été opposé au traité de paix dès son entrée en vigueur.
"Je considère toujours le traité de paix comme une menace à la sécurité nationale de l'Egypte, et il doit être révisé", a-t-il dit. "Il s'agit d'un traité qui interdit à l'Egypte d'exercer son entière souveraineté sur le Sinaï et permet aux Israéliens d'entrer dans le Sinaï sans visa, alors qu'ils ont besoin d'un visa pour Le Caire", a-t-il ajouté.
Islamiste modéré soutenu par des salafistes comme par certains libéraux, M. Aboul Foutouh a refusé de décrire Oussama Ben Laden comme un terroriste, estimant que le terme avait été utilisé par les Etats-Unis pour "frapper les intérêts musulmans". Il a affirmé que son assassinat en 2011 au Pakistan était un "acte de terrorisme d'Etat" et que le chef d'el-Qaëda aurait mérité un procès équitable, même s'il n'était pas d'accord avec son usage de la violence.
"Si une cour juste l'avait condamné, alors le verdict aurait dû être appliqué", a-t-il dit.
Amr Moussa a lui aussi plaidé pour une révision du traité avec Israël et décrit la politique de l'Etat hébreu envers les Palestiniens comme une "question de sécurité nationale" pour l'Egypte.

13/05/2012

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/758726/Un_candidat_a_la_presidence_de_lEgypte_qualifie_Israel_dEtat_%22raciste%22.html

Revue de presse : Aloufoq (13/5/12)

Source :

http://www.aloufok.net/spip.php?article7449

http://www.france-irak-actualite.com/



5 Iran

Ahmadinejad: pas besoin de faire la guerre pour la "destruction" d'Israël.

Si les dirigeants des pays du Golfe "avaient un peu de cervelle, ils ne vendraient pas leur pétrole pour acheter 60 milliards de dollars d'armes"...
Il n'est pas nécessaire de faire la guerre pour voir la "destruction" d'Israël, a déclaré samedi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad dans un discours rapporté par l'agence officielle Irna.
"La destruction du régime sioniste ne nécessite pas de faire la guerre (...). Si les pays de la région coupent leurs relations avec les sionistes et froncent un peu les sourcils, c'en est fini pour ce régime fantoche", a lancé M. Ahmadinejad, un habitué des commentaires sulfureux à l'égard d'Israël.
Le président iranien, en tournée dans le nord-est du pays, a critiqué dans ce contexte les énormes contrats d'armes signés par l'Arabie saoudite et les autres riches monarchies arabes pétrolières du Golfe avec l'Occident, en particulier les Etats-Unis.
"Si les dirigeants de ces pays avaient un peu de cervelle, ils ne vendraient pas leur pétrole pour acheter 60 milliards de dollars d'armes", a affirmé le président iranien, dont le pays a vu ses relations se dégrader avec les monarchies du Golfe ces derniers mois.
Sa nouvelle diatribe a coïncidé avec la visite en Iran du ministre des Affaires étrangères du gouvernement du Hamas palestinien, Mohammed Ahmed Awad, qui a rencontré le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi et le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Saïd Jalili, selon Irna.
"La Palestine appartient au monde islamique et doit être libérée. Grâce à Dieu la victoire est proche", a déclaré M. Jalili à cette occasion.
"La libération de la Palestine est une promesse de Dieu et il faut déployer des efforts pour la réaliser", a estimé M. Awad, en remerciant l'Iran pour son "soutien concret" à la cause palestinienne.
Les responsables iraniens répètent régulièrement qu'Israël est voué à la disparition. Téhéran refuse toute idée de paix et de partage territorial israélo-palestinien, et soutient les groupes palestiniens islamistes luttant contre l'Etat hébreu, en particulier le Hamas.
13/05/2012

http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/758686/Ahmadinejad%3A_pas_besoin_de_faire_la_guerre_pour_la_%22destruction%22_dIsrael.html



6 Tunisie

Rached al-Ghannouchi : "La libération de la Palestine est la question la plus juste". 

Le leader du mouvement tunisien Ennahda a souligné que la libération de la Palestine est la question la plus juste, pour l'Ummat islamique.

Selon Al-Manar, Rached al-Ghannouchi, qui parlait, à une conférence, sur le soutien à la résistance et contre la normalisation des relations avec le régime sioniste, a ajouté que la mort, sur le chemin de la Palestine, est la plus belle voie du martyre. Ghannouchi, qui parlait, à l'occasion de la journée de la Nakba, a poursuivi, en mettant l'accent sur le fait que la question de la Palestine est la question la plus sainte, pour l'Ummat islamique, "pour laquelle, nous devons mener le jihad". Pourtant, Ahmad al-Kahlavi, chef de la délégation nationale du soutien à la résistance et contre la normalisation des relations avec le régime  sioniste, en Tunisie, a déclaré, en marge de cette conférence : "De même que les Sionistes étaient actifs en Tunisie, avant la révolution, nous sommes toujours témoins de leurs activités".

IRIB

17/05/2012



3 Europe

1 Allemagne

IRIB : L’Allemagne a remis le 4ème sous-marin «Dauphin» 

Le régime sioniste a obtenu de l’Allemagne son  4ème sous-marin «Dauphin» qui est capable de transporter une ogive  nucléaire.

Selon le quotidien sioniste "Haaretz", jeudi, l’Allemagne a livré son  4ème sous-marin  de type «Dauphin» à Israël.  Ce sous-marin sera opérationnel,  à partir de 2013. «Il est complet et pourra rester sous l’eau, pour une durée prolongée», a déclaré une autorité de la marine du régime sioniste.  «Ce sous-marin est capable d’être invisible et visible et poursuivra ses activités, en mer Méditerranée», a-t-il ajouté. «Avant sa mise en opération,  ce sous-marin sera engagé dans des manœuvres, au milieu de 2013», a-t-il indiqué. Le régime sioniste attend ses 5ème et 6ème sous-marins,  de la part de l’Allemagne, dans un proche avenir. Selon ce rapport, ce sous-marin est équipé de missiles de croisière israéliens qui ont une portée de 1.500 km, capables de transporter des ogives nucléaires.

IRIB


2Une majorité d'Allemands estiment qu'"Israël est un pays agressif".  

Une majorité d'Allemands estiment qu'Israël est un pays agressif, selon un sondage à paraître jeudi dansL'hebdomadaire allemand Stern.

Actuellement, 59% des Allemands considèrent ce pays comme "agressif", soit dix points de pourcentage de plus qu'en janvier 2009 --où avait été réalisé un sondage similaire. Seulement 36% jugent ce pays "sympathique", soit 9 points de moins qu'en 2009. Et pour 70% des Allemands, Israël poursuit ses intérêts sans avoir d'égard vis-à-vis des autres peuples --soit 11 points de plus qu'il y a trois ans. Soixante-sept ans après la fin du régime nazi, les Allemands estiment de moins en moins avoir de responsabilité particulière vis-à-vis d'Israël: 60% d'entre eux jugent ne pas avoir d'obligations vis-à-vis de ce pays.Ce sondage, effectué entre les 15 et 16 mai auprès d'un échantillon représentatif de 1.002 personnes par l'institut Forsa, est publié quelques jours avant la visite du président allemand Joachim Gauck en Israël et  dans les territoires palestiniens, entre le 28 et 31 mai. En avril dernier, le prix Nobel de littérature allemand Günter  Grass, 84 ans, avait déclenché un énorme scandale en publiant, sous forme de poème, un plaidoyer pour l'Iran où il accusait Israël et son arme atomique de menacer la paix mondiale.

IRIB



3 Belgique

3-1 Algerie1 : La ministre belge, Onkelinx, dénonce l’attitude intégriste del’ultra-orthodoxe ministre israélien Yaakov Litzman.  

La vice-Premier ministre et ministre belge de la Santé, Laurette Onkelinx, a dénoncé l’attitude intégriste d’un ministre israélien, l’ultra-orthodoxe Yaakov Litzman, qui a refusé de lui serrer la main mardi à Genève parce qu’elle est une femme.
J’ai les mains propres!, a lancé sur sa page Facebook la ministre socialiste francophone.
Pour la deuxième fois de ma vie, un ministre a refusé, parce que je suis une femme, de me serrer la main. La première fois, c’était un ministre iranien et (la seconde), c’était à Genève, le ministre de la Santé israélien, explique Mme Onkelinx.
Ce genre d’attitude intégriste liée à une certaine conception de la religion et de la femme me dérange profondément, poursuit Mme Onkelinx, qui participait à la l’Assemblée mondiale de la Santé qui réunit jusqu’à samedi dans la ville suisse les représentants des États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une institution spécialisée de l’ONU.
Le ministre israélien en question est le vice-ministre de la santé, Yaakov Litzman, leader du parti Yahadut Hatorah, une coalition de deux partis orthodoxes ashkénazes.
Un représentant de l’importante communauté ultra-orthodoxe d’Anvers (nord), Pinchas Kornfeld, a souligné jeudi que Laurette Onkelinx, ancienne ministre de la Justice chargée des cultes, est depuis des années au courant qu’il ne lui serrera jamais la main, pour des raisons religieuses, bien qu’il ait le plus grand respect pour elle et pour les femmes en général.

http://www.algerie1.com/flash-dactu/une-ministre-belge-denonce-lattitude-integriste-dun-ministre-israelien/


4 Grande Bretagne

Pour les médias britanniques, "Jérusalem" n’est pas la capitale d’Israël.  

La plainte, déposée par Honest Reporting auprès de la haute autorité des médias britanniques (British press complaints Commission) contre le quotidien britannique The Guardian qui précisait que tel Aviv est la capitale d'Israël et non pas Jérusalem, a été déboutée.
La Commission a statué que "s'il est correct qu'Israël qualifie Jérusalem de capitale d'Israël, le statut de capitale de cette ville n'est pas reconnu par de nombreux pays qui ont leurs ambassades à Tel Aviv, et par conséquent, les médias britanniques ont le droit de déterminer que Jérusalem n'est pas la capitale d'Israël"...

24/05/2012

 http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/190379-pour-les-m%C3%A9dias-britanniques,-j%C3%A9rusalem-n%E2%80%99est-pas-la-capitale-d%E2%80%99isra%C3%ABl


4 Les brèves

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

4-1 GB: Le grand supermarché ‘Co-Op ‘étend son boycott des produits de colonies.

Après le boycott des produits cosmétiques vendus par une colonie israélienne au Danemark, la décision d'un supermarché britannique de stopper la commercialisation de produits provenant eux aussi des terres palestiniennes occupées sème un vent de colère chez les sionistes.

En effet, le ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué mardi la décision de Co-Op, un important supermarché de Grande-Bretagne de boycotter les distributeurs de produits se fournissant dans les colonies israéliennes, dénonçant « une mesure qui cible le pays tout entier ».

"Ils disent cibler les produits des colonies mais en fait ils ciblent tout ce qui est israélien", a estimé le porte-parole du ministère Yigal Palmor. "Le mouvement Boycott, désinvestissements et sanctions boycotte tout ce qui est israélien".

 A noter que la Co-Op, cinquième détaillant alimentaire de Grande-Bretagne qui n'a pas acheté de produits de colonies depuis 2009, a indiqué que sa récente décision affecterait ses liens avec quatre entreprises, représentant des ventes d'une valeur de 430.000 EUR.

La "Campagne internationale BDS" ("Boycott, désinvestissements, sanctions") a été lancée par la société civile palestinienne pour lutter contre "l'illégalité" de l'exploitation économique par l’entité sioniste des territoires occupés après 1967, selon ses promoteurs.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=19&frid=19&eid=62349


4-2 Israël a détruit des projets d'aide aux Palestiniens payés par l'UE…  

Israël a démoli en 2011 des dizaines de maisons palestiniennes, des citernes et des infrastructures agricoles financées par des fonds européens, a dénoncé un rapport publié lundi par des ONG d'aide humanitaire. Le document ajoute que 110 autres structures sont menacées.

Cette enquête a été réalisée par des ONG locales et internationales et supervisée par le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Selon le rapport de l'organisation Displacement Working Group (DWG), Israël a rasé en 2011 62 structures financées par l'UE (France, Pays-Bas, Grande Bretagne, Pologne, Irlande, Commission européenne).
En avril, la France a protesté auprès de l'ambassadeur d'Israël à Paris après la démolition de deux citernes près de Hébron (sud de la Cisjordanie), dont elle avait financé la construction

14/05/2012

IRIB


4-3Un ministre israélien suggère de couper la fourniture d’électricité à Gaza.  

Un ministre israélien a suggéré dimanche d’interrompre la fourniture d’électricité à la bande de Gaza dans l’hypothèse où Israël serait confronté à une pénurie, probable, d’électricité cet été. La production d’électricité sera plus faible que la demande cet été.
Nous envisageons d’utiliser des moyens de production plus polluants et des sources d’énergie alternatives, comme l’énergie solaire, mais nous devrons peut-être aussi procéder à des coupures d’électricité, a déclaré Gilad Erdan, ministre israélien de l’Environnement, à la radio militaire.
Si nous sommes dans cette situation, il serait absurde que les Israéliens soient les premiers touchés alors que dans le même temps nous continuons à fournir gratuitement de l’électricité à Gaza, a expliqué M. Erdan, membre du Likoud (droite) et considéré comme un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu.
Il a fait part de cette proposition dans une lettre adressée aux ministres qui devaient discuter dimanche des moyens de résoudre une possible pénurie d’électricité pendant l’été lors du conseil des ministres. M. Erdan a précisé que l’arrêt de la fourniture d’électricité à Gaza pourrait permettre à Israël d’économiser 4% de sa production.
La bande de Gaza, territoire palestinien contrôlé par le Hamas, a subi récemment une très grave pénurie d’électricité à la suite de l’interruption de la contrebande de carburant en provenance d’Égypte qui alimentait sa centrale. L’enclave a été privée d’électricité jusqu’à 18 heures par jour. Selon l’ONU, la demande maximale du territoire est estimée à 360 mégawatts, dont 120 fournis par Israël et 22 par l’Égypte.
Les dirigeants israéliens ont à plusieurs reprises dans le passé brandi la menace d’une interruption de la fourniture d’électricité, prévue dans les accords d’Oslo, comme un moyen de rétorsion politique contre le mouvement islamiste au pouvoir depuis 2007 dans l’enclave palestinienne.
Le mois dernier, l’Égypte avait décidé d’annuler ses exportations de gaz vers Israël en invoquant le non-respect de certaines clauses du contrat. Elle fournissait jusqu’alors 43% du gaz naturel consommé en Israël, où 40% de l’électricité est produite à partir de cette source d’énergie.

13/05/2012

http://www.algerie1.com/flash-dactu/un-ministre-israelien-suggere-de-couper-la-fourniture-delectricite-a-gaza/


4-4Gaza : la vie de plus de 400 malades rénaux est en danger.  

Le ministère de la Santé du gouvernement élu de la Palestine a mis en garde contre l'état de  santé de plus de 400 malades rénaux, à Gaza, en danger, en raison du manque de médicaments et d'équipements médicaux.

L'absence d'appareils de dialyse menace la vie des malades rénaux à Gaza. Le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement élu de la Palestine, a appelé le comité de la Croix Rouge, l'Organisation de la sante mondiale, les institutions se secours, sanitaires et juridiques, ainsi que les médias locaux et étrangers, à assumer leurs responsabilités et à entrer en action, pour secourir les malades, notamment, ceux atteints de maladie rénale, à Gaza.

19/05/2012

IRIB



5 Dossier

Ndlr :La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information 

5-1 Jérusalem: La tension monte à Al-Qods. 
Un climat de tension régne dimanche autour de la ville palestinienne d’Al-Qods, où Israël a déployé son armée pour célébrer "l’occupation d’Al-Qods", alors que des dizaines de colons juifs envahissaient l’esplanade d’Al-Aqsa, un acte vivement condamné par les responsables palestiniens le qualifiant de "dangereux".
Ces comportements des autorités israéliennes surviennent après que les membres de la coalition gouvernementale eurent exprimé leur intention d’organiser une "grande marche" vers l’esplanade d’Al-Aqsa pour célébrer ce qu’ils appellent "la conquête et l’annexion de la partie Est d’Al-Qods".
Dans la matinée, des dizaines de colons juifs avaient envahi l’esplanade des mosquées d’Al-Aqsa à Al-Qods occupée sous la protection de la police d’occupation israélienne, soulevant de vives condamnations palestiniennes, ont rapporté les médias.
"Ces extrémistes ont pris d’assaut la Mosquée d’Al-Aqsa sous la protection de l’armée et de la police", a dénoncé la Fondation palestinienne d’Al-Aqsa pour les Waqfs et le Patrimoine.
L’armée d’occupation qui a renforcé sa présence dans la ville d’Al-Qods a transformé en caserne militaire ce lieu saint de l’Islam, pour protéger les colons et leur permettre de manifester à l’occasion de l’annexion de la partie est et ouest de la ville sainte.
Des éléments de la droite extrémiste israélienne et des colons ont scandé des "slogans racistes" incitant à la violence contre les Arabes, et appelant à expulser ces derniers de la ville, selon les médias.
Les autorités d’occupation israéliennes ont sommé les commerçants palestiniens de fermer leurs locaux dimanche pour organiser ces manifestations à Al-Qods-Est, où 78 % de Palestiniens vivent dans la pauvreté, une situation due à la fermeture des milliers de commerces par l’occupant israélien.

Depuis 1967, le tiers des terres palestiniennes à Al-Qods ont été expropriées par Israël pour construire des logements destinés aux colons juifs, alors que 35 % des territoires étaient classés par les autorités d’occupation sous le l’appellation d"Espaces naturels ouverts", selon le journal Haaretz.
Selon des chiffres officiels publiés dimanche, Al-Qods comptait fin 2011quelque 801.000 habitants, dont 407.000 juifs (62%) et 360.000 Palestiniens (35%). La ville sainte tient aussi le record de la pauvreté, seuls 45,7% de sa population active travaillant, contre 57,4% à l’échelon national.
Toutes les décisions prises par Israël depuis l’annexion d’Al-Qods en 1967 "sont injustes et constituent une violation de la loi internationale", a dénoncé le négociateur palestinien Saëb Arekat.
M. Arekat a qualifié de "crimes de guerre" les pratiques israéliennes qui violent la convention de Genève condamnant toute destruction de maisons ou expulsion de Palestiniens ainsi que l’expropriation de leurs propres terres".
"Israël est responsable de la gravité des conséquences de ses politiques extrémistes et racistes", a averti Saëb Arekat.
Les Palestiniens considèrent Al-Qods comme la capitale de leur futur Etat indépendant. Quant à l’occupant israélien, il use de tous les moyens pour la judaiser et la rendre "capitale éternelle et indivisible de l’Etat hébreu", ce que la communauté internationale n’a jamais reconnue.
En réaction aux maniefstations de colons juifs sur l’esplanade des mosquées à Al-Aqsa, le Mufti d’Al-Qods, Cheikh Mohamed Hussein, a dénoncé des "provocations israéliennes qui menacent la sécurité et la vie des citoyens et de leurs biens".
Cheikh Hussein a imputé à Israël la responsabilité de tous les évènements qui secouent la ville sainte. "Al-Qods a besoin d’une action arabo-musulmane et internationale unie face aux incessantes agressions israéliennes", a-t-il ajouté, dénonçant "les atrocités israéliennes".
Pour sa part, le mouvement Hamas a condamné l’incursion des colons juifs à l’intérieur de l’esplanade des Mosquées, dénonçant qu’"Al-Qods et Al-Aqsa subissent une guerre religieuse israélienne contre le peuple palestinien et sa terre".
"Cela nous incite à une troisième Intifadha qui sera une véritable révolution contre l’ennemi israélien pour libérer nos terres spoliées", a déclaré Fawzi Barhoum, porte parole du Hamas.
Quant au Front du combat pouplaire palestinien, il a mis en garde contre le pourrissement de "la situation extrêmment grave dans la ville d’Al-Qods, cible des plans de judaisation israélien".
"Israël poursuit sa politique de colonisation pour changer par tous les moyens l’histoire et la nature islamo-arabe" des lieux saints en Palestine", a-t-il averti, appelant de ce fait "à une action de solidarité populaire arabo-musulmane pour obliger l’occupant d’arrêter ses activités" de colonisation.
Dimanche, les autorités israéliennes ont fermé toutes les entrées menant vers la localité de Beït Amr au nord d’El-Khalil en Cisjordanie, ont rapporté les médias. "Les forces de l’occupation se sont précipitées à la fermeture des accès à Beit Amr pour permettre à des colons juifs d’organiser une marche vers la ville d’Al-Qods", a indiqué un responsable palestinien, Mohamed Awadh en charge de la question de la colonisation, cité par les médias.
D’après des médias, un militant palestinien des droits de l’homme, Bassem Tamimi a été arrêté pour avoir participé à une manifestation anti-colonisation, près d’Al-Qods-est.

20/05/2012

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/129709.html


5-2 Processus de paix: Israël remet sa réponse à la lettre d'Abbas . 
Israël a remis samedi soir sa réponse à une lettre de doléances du président palestinien Mahmoud Abbas, qui stipule à son tour les demandes israéliennes pour reprendre les négociations de paix bloquées depuis septembre 2010.
La lettre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été transmise peu après 21H00 locales (18H00 GMT) par son émissaire personnel Yitzhak Molcho à M. Abbas à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, a-t-on appris auprès du bureau de M. Abbas.
Le contenu de la lettre israélienne n'a pas été rendu public dans l'immédiat mais un porte-parole de M. Netanayahu a confirmé dans un communiqué la remise de la missive.
"Israël et l'Autorité palestinienne sont attachés à parvenir à la paix et les deux partis espèrent que cette échange de lettres entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre Netanyahu y contribuera", ont déclaré les deux parties dans un communiqué commun à l'issue de la rencontre entre MM. Molcho et Abbas.
Selon un responsable israélien cité sur le site internet du quotidien Haaretz, la lettre de M. Netanyahu à M. Abbas appelle à une reprise immédiate des négociations "sans pré-conditions", c'est-à-dire sans arrêt préalable de la colonisation comme l'exigent les Palestiniens, mais ne contient pas de nouvelle proposition.
De son côté, l'agence officielle palestinienne Wafa a rapporté que lors de sa rencontre avec M. Molcho, le président Abbas a appelé Israël à mettre fin à l'épreuve des quelque 1.600 prisonniers palestiniens en grève de la faim et à les libérer, spécialement ceux incarcérés avant les accords d'Oslo en 1993.
M. Abbas a réaffirmé que les négociations ne pourraient reprendre sans un arrêt total de la colonisation juive, y compris à Jérusalem-Est annexée, a précisé Wafa.
Le Premier ministre israélien avait promis de répondre "dans les deux semaines" à une lettre de doléances de M.Abbas, reçue le 17 avril, mais il avait été retardé par le décès de son père puis par l'annonce de la formation d'un gouvernement d'union nationale cette semaine en Israël.
Dans sa lettre, le président palestinien exhortait Israël à reprendre les négociations de paix sur la base des lignes d'avant juin 1967, avec des "échanges de territoire mineurs et mutuellement agréés" et un gel total de la colonisation, y compris à Jérusalem-Est annexée.
Il demandait aussi la libération de "tous les prisonniers palestiniens", en particulier ceux incarcérés avant les accords d'Oslo (1993).
Le négociateur palestinien, Saëb Erakat, avait prévenu que, faute de réponse favorable de la part des Israéliens, M. Abbas relancerait ses démarches pour obtenir l'adhésion à l'ONU d'un Etat de Palestine, "à l'Assemblée générale, au Conseil de sécurité et dans les autres instances de l'ONU".
Le fait que MM. Netanyahu et Abbas ne communiquent plus que par missives interposées marque une étape supplémentaire dans la dégradation progressive des relations entre les deux camps.
Les dernières négociations directes se sont tenues en septembre 2010 avant leur rupture à la suite du refus israélien de prolonger son moratoire sur la colonisation en Cisjordanie.
Elles ont ensuite été remplacées par des discussions indirectes via l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, qui se sont révélés infructueux.
Enfin, en janvier dernier, cinq "rencontres exploratoires" se sont tenues à Amman sous la houlette du Quartette (Etats-Unis, Union européenne, Russie et ONU) pour examiner la possibilité d'une relance du processus de paix, mais sans résultat tangible.

13/05/2012 
http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/758692/Processus_de_paix%3A_Israel_remet_sa_reponse_a_la_lettre_dAbbas.html



6 Analyse - Géopolitique et stratégie– Réflexion.

Ndlr : PS : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

6-1 Manifestation anti-migrants à Tel-Aviv : «Les noirs dehors !»  

-Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce soir à Tel-Aviv en Israël contre la présence dans la ville d'une importante communauté de migrants africains, a annoncé la porte-parole de la police, Louba Samri.

Quelque 60.000 migrants africains, pour la plupart venus du Soudan et d'Erythrée et arrivés clandestinement en Israël via la frontière du Sinaï égyptien, vivent actuellement en Israel.
Selon les médias israéliens, les manifestants ont scandé des slogans xénophobes ou racistes -- "Les noirs dehors" -- et vilipendé "les belles âmes gauchistes" qui défendent ces étrangers. De même source, au moins deux manifestants ont frappé un travailleur étranger, et d'autres ont fait éclater les pare-brise de plusieurs véhicules à bord desquels circulaient des Africains."Le phénomène de l'infiltration illégale à partir de l'Afrique est extrêmement grave et menace les fondements de la société israélienne, la sécurité nationale et l'identité nationale", a estimé dimanche le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

24/05/2012

IRIB



7 Annexe

Samiha Nawati : Je  suis le prisonnier palestinien

Vendredi 25 mai 2012

 

J’ai faim
J'ai soif
Je souffre
Je suis isolé.


Mais , j’ai la patience
la volonté et la foi
Et j’ai un lueur d’espoir
Malgré la vie qui est noire
Ici dans la prison

Je ne suis pas coupable
Ou terroriste
Je suis accusé
De mon amour de la Palestine
De Jérusalem
Et du rameau d’olivier
Je suis accusé
de mon amour de la mosquée Al-Aqsa
Et des lieux saints.

Derrière les barreaux
Je suis menotté
Mon corps est brûlé
Je suis torturé
Personne n’est avec moi
Que Dieu et la foi

Je respire
Bien que je n’ai pas de vie
Parce qu’il n’ya pas de vie
Sans ma famille
Sans ma fille
Sans le soleil de mon pays
Sans son ciel bleu
Sans ma liberté
Il n’y a pas de vie

Je meurs de faim
Pour la liberté
Je lutte
Et je résiste.

C’est moi
Qui ne connait pas l'humiliation,
Le désespoir et la tristesse
qui m'entourent
C’est moi
Le prisonnier palestinien

 

Samiha Nawati
Etudiante-département de français
Université Al-Aqsa Gaza

 

 Source : Ziad Medoukh


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19



Les commentaires sont fermés.