Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/01/2009

n°417 - Journal de Palestine - 11-01- 16eme jour –Début - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


n°417 - Journal  de Palestine - 11-01- 16eme jour –Début - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


Journal de Palestine                                  

N°417                                      11-01  

C.De Broeder & M.Lemaire 



 NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré a part

a) Le suivi de la situation au Proche-Orient

b) L’indignation du monde entier

Paroles & actions du bientôt président cette semaine ...

Obama promet d’agir vite au Proche-Orient

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

3 Politique

Palestinienne

Suite

Politique Israélienne

4 Politique internationale des territoires occupés 

Fin

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Les médias de la guerre : gare à la manipulation !

5-2 Bombardement

1 Bombardement sur Gaza par Israël

2 L'Horreur

3 Un diaporama de 10 photos des destructions peut être trouvé à l'adresse

4 Pour Roland Dumas, Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

5 Plus d’un million de manifestants à Alger en soutien à Gaza et contre Israël et les 6 vidéo manifestation à Lyon du 10/1

7  manifestation à Montréal

8 Massacres à Gaza ! Manif de soutien à Brest

5-3  "Peace, Propaganda and the Promised Land"

5-4 Yeshayahou Leibowitz - "Israël judéo-nazis" Yeshayahou Leibowitz, né à Rīga

5-5 Israël and international law.

5-6 Roland Dumas : Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

5-7 "Peace, Propaganda and the Promised Land"

6 Les brèves

6-1 Belgique: 5,4 milions d'euros d'armes vers Israël en 2007.

6-2 Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.

6-3 Gaza: les munitions au phosphore blanc est "toléré en principe selon le droit humanitaire international".

6-4 Des médecins évoquent l’usage "d’un nouveau type d’arme" à Gaza.

6-5 Manifestations en Europe, au Canada et aux Etats-Unis pour Gaza.

6-6 Norvège Des manifestations se sont tenues dans déjà au moins 28 villes !

7 Pièce jointe

7-1 Thierry Meyssan : 3 DOSSIERS



                          11-01 : Peuple Palestinien : 34 tués   -  64 blessés 

                                        Occupants              :  0 tué     -   x blessé



Tiré a part

a) Le suivi de la situation au Proche-Orient

16 eme Jour : La barbarie continue !

(Chronique de Gaza, par Chérif BOUDELAL - vice président du Collectif « Paix Comme Palestine » - dimanche 11 janvier 2009)

L’armée israélienne avance vers Gaza-ville

dimanche 11 janvier 2009.

De violents combats ont opposé dimanche les soldats israéliens à des militants palestiniens dans un faubourg de la ville de Gaza, alors que Tsahal continue de progresser vers les grands foyers de population de la Bande de Gaza.

Les combats ont éclaté dans le quartier de Cheikh Ajleen peu avant l'aube et se sont poursuivis dans la matinée, alors que les chars et l'infanterie israéliennes avançaient vers la ville de Gaza et ses 400.000 habitants, selon des témoins palestiniens.

Le Hamas et le Djihad islamique ont affirmé avoir tendu une embuscade aux Israéliens alors qu'ils avançaient. Les combats qui ont suivi sont parmi les plus violents signalés dans la Bande de Gaza depuis qu'Israël a envoyé ses troupes au sol le 3 janvier.

Au moins 14 personnes ont été tuées dans le quartier de Cheikh Ajleen et aux alentours, selon les responsables médicaux palestiniens, sans qu'on sache combien étaient des civils.

Au total, au moins 20 Palestiniens avaient été tués dimanche midi dans la Bande de Gaza, selon ces mêmes sources, qui ont précisé que la plupart n'étaient pas des combattants.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=5312

 

Le génocide continue à Gaza !

Israël utilise les armes prohibées

La barbarie israélienne entre dans sa troisième semaine mais le but visé par le gouvernement israélien n’est atteint, et le sera probablement jamais, car la résistance résiste bien et les pertes sont de plus en plus nombreuse au sein de l’armée israélienne. Et comme les israéliens veut tuer les Palestiniens sans être tués eux-mêmes, ils s’acharnent sur les populations avec des bombardements par air, mer et par terre, sans interruptions nuit et jour. Même les 3 h de répit promises par Israël pour laisser les secours faire leur travail et permettre à la population de s’approvisionner, elles ne sont pas respectées. Ils n’épargnent ni les civils, ni les secouristes, ni les journaliste (7 secouristes et 4 journalistes sont morts et une vingtaine de blessés depuis le début de cette barbarie).

Rien que ce matin 24 personnes ont été tuées par les bombardements aveugles. Nous voyons des hélicoptères et F 16 faire leurs ballets toute la journée lâchant une bombe par seconde – comme dans un jeu électronique !

Chérif BOUDELAL

 11 janvier 2009)

Les autorités médicales signalent l’utilisation des bombes au phosphore blanc et d’autres produits non identifiés par les armées israéliennes contre les populations. Ils signalent que la peau brûle et la chair des blessés s’effrite.

L’armée terrestre israélienne encercle Gaza et toutes les villes de Gaza, essaie d’y pénétrer avec une couverture aérienne, mais sans succès car la résistance se bat bien. Le cynisme des dirigeants israéliens atteint son paroxysme. Avec leurs trois armées et armes sophistiquées qu’elles possèdent, la barbarie qu’elles ont commise contre les populations civiles, ils trouvent une explication de l’échec. Le porte-parole de l’armée, accuse les dirigeants politiques palestiniens et les résistants de « se cacher sous terrain et parmi la population » ! C’est le comble des combles.

Un médecin norvégien travaillant à l'hôpital Al Shifa de Gaza, Mads Gilbert, a déclré à « Sky news » que le nombre de civils blessés et tués à Gaza prouve qu'Israël attaque délibérément la population.

Chérif BOUDELAL

11-01

Six civils, dont quatre enfants, ont été tués dimanche dans le bombardement israélien d'une maison du nord de la bande de Gaza et dix corps ont été découverts dans des décombres dans le sud de Gaza-ville, ont rapporté des sources médicales et des témoins.

Des témoins ont déclaré qu'une maison de Beit Lahya avait été touchée par un tir israélien qui a tué deux femmes et quatre enfants, selon des sources médicales.

Dix corps ont également été découverts dans des décombres dans les quartiers de Tal al-Hawa et Cheikh Ajiline, à la périphérie sud de Gaza-ville, où de violents combats ont eu lieu dimanche à l'aube, selon une autre source médicale.

Cinq des corps seraient ceux de membres du Hamas, selon cette source.

 http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=5312

11-01

dimanche 11 janvier 2009) ; Le dernier bilan de la guerre meurtrière d’Israël contre les populations de la bande de Gaza, donné par la chaîne de télévision Aljazeera ce dimanche à 23 h, est de 888 morts et 4.080 blessés recensés par les autorités médicales (le bilan est probablement beaucoup plus lourds car ceux qui sont ensevelis sous des millions de tonnes de décombres ne sont pas comptabilisés).

12-01

L'armée a mené cette nuit des raids contre douze objectifs à Gaza, soit le nombre le plus bas d’attaques depuis le début de l'offensive. Par ailleurs et pour la troisième nuit consécutive, aucune roquette n’a été tirée contre Israël.

10h34: Selon le chef des services d’urgence de la bande de Gaza, le bilan de l’offensive israélienne fait désormais état de plus de 900 morts.

7h30: L’aviation israélienne a mené des raids contre douze objectifs dans la bande de Gaza au cours de la nuit, soit le nombre le plus bas d’attaques depuis le début de l’opération contre le Hamas il y a dix-sept jours, selon l’armée. L’aviation «a visé des sites de stockage d’armes dans des maisons d’activistes du Hamas, des tunnels de contrebande et des éléments armés», a précisé un porte-parole militaire. Depuis le début de l’opération «Plomb durci» le 27 décembre dernier, l’armée israélienne a mené en moyenne une quarantaine de raids par nuit dans la bande de Gaza. Pour la troisième nuit consécutive, aucune roquette n’a été tirée depuis la bande de Gaza contre le territoire israélien.

(Source AFP)

http://www.liberation.fr/monde/0101311170-heure-par-heure-le-suivi-de-la-situation-au-proche-orient

11-01

L'envahisseur,  poursuit son œuvre dont le bilan à ce 16eme  jour est : 901 martyrs et plus de 4080 blessés dont la moitié sont des enfants, de femmes et de personnes âgés

11-01

Un million de personnes dans la bande de Gaza vivent sans électricité, 750.000 sont sans eau et les hôpitaux fonctionnent grâce à des générateurs de secours, selon l'ONU.

Sources : AFP


Lire la suite

n°417 - Journal de Palestine - 11-01- 16eme jour –Suite - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


n°417 - Journal  de Palestine - 11-01- 16eme jour –Suite  - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


Journal de Palestine                                  

N°417                                      11-01  

C.De Broeder & M.Lemaire 


Sommaire

Politique Israélienne

4 Politique internationale des territoires occupés 



2-3 Sur le terrain .

Gaza: le chef de l'opération "Plomb durci" réclame son extension.

Le commandant de la région sud d'Israël, le général Yoav Galant, en charge de l'opération "Plomb durci" contre le Hamas, a réclamé une extension de l'offensive, rapporte dimanche le quotidien Yediot Aharonot.

Le général Galant a demandé au Premier ministre Ehud Olmert et au ministre de la Défense Ehud Barak de donner leur feu vert à la "phase trois" de l'opération engagée le 27 décembre, qui implique l'engagement de dizaines de milliers de réservistes rappelés depuis une dizaine de jours sous les drapeaux.

"Nous avons une occasion unique de régler le problème que pose le Hamas. Si nous ne le faisons pas nous allons rater une occasion historique", a affirmé le général.

Il a préconisé la réoccupation provisoire de secteurs entiers de la bande de Gaza, principalement la bande frontalière avec l'Egypte d'où des armes passent en contrebande par des tunnels, selon cette source.

Lors d'une rencontre avec MM. Olmert et Barak en tournée dans le sud d'Israël à la fin de la semaine, il a appelé la direction politique du pays à rejeter une trêve aussi longtemps qu'Israël n'aurait pas parachevé son opération en s'assurant de la fin de la contrebande d'armes.

Il a estimé que dans le cas contraire, Israël serait frustré de sa victoire militaire sur le terrain et devrait se préparer à une nouvelle opération contre le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, après un retrait de ses troupes.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=5312

 

Lire la suite

n°417 - Journal de Palestine - 11-01- 16eme jour –Fin - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


n°417 - Journal  de Palestine - 11-01- 16eme jour –Fin - : Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.


Journal de Palestine                                  

N°417                                      11-01  

C.De Broeder & M.Lemaire 


Sommaire

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Les médias de la guerre : gare à la manipulation !

5-2 Bombardement

1 Bombardement sur Gaza par Israël

2 L'Horreur

3 Un diaporama de 10 photos des destructions peut être trouvé à l'adresse

4 Pour Roland Dumas, Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

5 Plus d’un million de manifestants à Alger en soutien à Gaza et contre Israël et les 6 vidéo manifestation à Lyon du 10/1

7  manifestation à Montréal

8 Massacres à Gaza ! Manif de soutien à Brest

5-3  "Peace, Propaganda and the Promised Land"

5-4 Yeshayahou Leibowitz - "Israël judéo-nazis" Yeshayahou Leibowitz, né à Rīga

5-5 Israël and international law.

5-6 Roland Dumas : Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

5-7 "Peace, Propaganda and the Promised Land"

6 Les brèves

6-1 Belgique: 5,4 milions d'euros d'armes vers Israël en 2007.

6-2 Gaza au 16ème jour : laboratoire d’expériences pour de nouvelles armes chimiques.

6-3 Gaza: les munitions au phosphore blanc est "toléré en principe selon le droit humanitaire international".

6-4 Des médecins évoquent l’usage "d’un nouveau type d’arme" à Gaza.

6-5 Manifestations en Europe, au Canada et aux Etats-Unis pour Gaza.

6-6 Norvège Des manifestations se sont tenues dans déjà au moins 28 villes !

7 Pièce jointe

7-1 Thierry Meyssan : 3 DOSSIERS




5 Médias/Vidéos 

5-1 Les médias de la guerre : gare à la manipulation !

Alors que le JT de 13h de France 2 vient de commettre une grave erreur en diffusant dans l’un de ses reportages sur Gaza des images censées illustrer le conflit actuel mais datant en réalité de 2005, la vidéo ci-dessus synthétise quelques-unes des manipulations, volontaires ou involontaires, dont les médias peuvent être les vecteurs en temps de guerre. Un montage accablant qui invite à la plus grande vigilance

vidéo: http://www.dailymotion.com/video/k7gA5s5MWKXRPsTZwv


5-2 Bombardement

1 Bombardement sur Gaza par Israël

vidéo gaza

http://www.ikhwantube.org/video/2395/

 

2 L'Horreur

Ayons le courage de dépasser l'évènement et de faire triompher en nous la lucidité de l'esprit, la raison et la détermination à nous battre pour que plus jamais ça

La vidéo qui suit est formellement interdite aux moins de 18 ans et aux personnes sensibles ou susceptibles

visionner la vidéo: http://libanresistance.blogspot.com:80/2009/01/lhorreur.html

 

3 Un diaporama de 10 photos des destructions peut être trouvé à l'adresse

http://fr.rian.ru/photolents/20090111/119420318_5.html

 

4 Pour Roland Dumas, Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères était interrogé par « Radio-Orient », ce jeudi 8 janvier 2009.
Au micro de Marie-Jo Sader, il a dénoncé la politique française au Proche-Orient, affirmant que " Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak ont manœuvré avec leurs va-et-vient pour laisser le temps à l’armée israélienne de commettre le nettoyage humain à Gaza. C’est une terrible catastrophe quand on voit les résultats des massacres intervenus (…) sans qu’il y a une révolte autre que verbale (…). Des gens qui ne voulaient absolument pas arrêter le conflit immédiatement et qui laissaient le temps à Israël de faire son massacre (…)."

" L’attitude de Monsieur Moubarak avec son complice, le président de la République française consiste à laisser le temps de la discussion, par des allers-retours, à l’armée israélienne de faire son travail, comme elle a l’habitude de le faire tous les deux ou trois ans, c’est-à-dire le nettoyage ethnique et inadmissible, je trouve que c’est amuser la galerie pour rien (…). La diplomatie est complice de l’administration américaine et de l’administration égyptienne… ".

08-01

Mecanopolis

Sources : Radio-Orient et Médiarabe.info

(1) Son père, Georges Dumas, a été une des grandes figures de la Résistance française. Membre du Parti socialiste clandestin et de l’Armée secrète, il sera dénoncé à la Gestapo, puis fusillé fin mars 1944.

http://www.alterinfo.net/Pour-Roland-Dumas,-Nicolas-Sarkozy-est-complice-du-nettoyage-ethnique-organise-par-Israel-audio-_a28252.html 

 

5 Plus d’un million de manifestants à Alger en soutien à Gaza et contre Israël et les gouvernants arabes‏

Par Bled Miki (avec vidéo)

http://www.youtube.com/watch?v=QSxv5PScJy0&eurl=http://www.alterinfo.net/Plus-dun-million-de-manifestants-a-Alger-en-soutien-a-Gaza-et-contre-Israel-et-les-gouvernants-arabes

Manifestations pour Gaza en Algérie et a traver le Monde

http://www.youtube.com/watch?v=QVKLb_EXjlg&NR=1

 

6 vidéo manifestation à Lyon du 10/1

http://fr.youtube.com/watch?v=dkwVOLD0yhI

 

7  manifestation à Montréal

2009 01 11 19 13 30

VIDEO http://fr.youtube.com/watch?v=Rl1lvqb-ghk

 

8 Massacres à Gaza ! Manif e soutien à Brest

Vidéo

http://www.dailymotion.com/video/k6HhnhvDHhm6yhTATJ


5-3  "Peace, Propaganda and the Promised Land"

A VOIR ! Une vidéo concise et très explicative sur la stratégie médiatique d'Israël - tirée du film "Peace, Propaganda and the Promised Land" / "Propagande pour la Paix et Terre promise"

http://www.dailymotion.com/video/k53yTP1uaqOyvAU940


5-4 Yeshayahou Leibowitz - "Israël judéo-nazis" Yeshayahou Leibowitz, né à Rīga en 1903 et mort en 1994 était un chimiste, philosophe et écrivain israélien, considéré comme l'un des intellectuels les plus marquants de la société israélienne, et l'une de ses personnalités les plus controversées pour ses avis tranchés sur la morale, l'éthique, la politique, et la religion. Le chef d'orchestre et compositeur René Leibowitz était son cousin.

 Dans cet extrait, Leibowitz qualifie certains juifs de Judéo-nazis et accuse Israël d'utiliser la torture sur les prisonniers arabes. 

Une phrase mémorable et peut-être prémonitoire : lors d'un meeting, à une foule de sionistes qui scandent "vive le peuple d'Israël !", Leibowitz rétorque : "Avec des gens comme vous, il ne vivra pas longtemps !"

http://www.youtube.com/watch?v=qA2LA1Zm8Do&eurl=http://futurquantique.org/

 


5-5 Israël and international law.

L’ex-pilote de combat israëlien Yonatan Shapira passe sur Al Jazeera. Il dit n’avoir aucun espoir en Obama, après avoir rencontré des membres de son équipe. Il appelle ceux qui ont voté pour lui à faire pression sur lui pour faire entendre raison à Israël. “Les morts à Gaza sont tués par des armes étatsuniennes, je le dis en tant qu’ancien pilote de combat. Il faut arrêter de regarder la télé, il faut manifester, rejoindre des groupes militants, appeler au boycott et aux sanctions.”

Il met toute la responsabilité de la situation actuelle sur le gouvernement israélien. Il est tout à fait contre la guerre contre Gaza, bien qu’il travaille lui-même sur la frontière et risque donc d’être frappé par une roquette.

Il parle des crimes de guerre israéliens et appelle juifs et arabes à lutter ensemble contre le gouvernement israélien.

Après des larmes versées sur des images d’enfants en pleurs, ces paroles m’ont mis du baume au coeur. Yonatan Shapira a fondé Combatants for Peace avec l’ancien résistant et prisonnier palestinien Souliman Khatib.

FQ : Le 6 janvier 2009, Yonatan Schapira a déclaré à BBC News 24 :

"Mon gouvernement est engagé dans un Gigantesque Crime de Guerre"

vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=O0LS_La2ar0&eurl=http://futurquantique.org/

http://www.youtube.com/watch?v=VDmLrOUKnpE&eurl=http://www.robertbibeau.ca/palestine.html


5-6 Roland Dumas : Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël (audio)

Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères était interrogé par « Radio-Orient », ce jeudi 8 janvier 2009.
Au micro de Marie-Jo Sader, il a dénoncé la politique française au Proche-Orient, affirmant que " Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak ont manœuvré avec leurs va-et-vient pour laisser le temps à l’armée israélienne de commettre le nettoyage humain à Gaza. C’est une terrible catastrophe quand on voit les résultats des massacres intervenus (…) sans qu’il y a une révolte autre que verbale (…). Des gens qui ne voulaient absolument pas arrêter le conflit immédiatement et qui laissaient le temps à Israël de faire son massacre (…)."

" L’attitude de Monsieur Moubarak avec son complice, le président de la République française consiste à laisser le temps de la discussion, par des allers-retours, à l’armée israélienne de faire son travail, comme elle a l’habitude de le faire tous les deux ou trois ans, c’est-à-dire le nettoyage ethnique et inadmissible, je trouve que c’est amuser la galerie pour rien (…). La diplomatie est complice de l’administration américaine et de l’administration égyptienne… ".

08-01

Mecanopolis

Sources : Radio-Orient et Médiarabe.info

(1) Son père, Georges Dumas, a été une des grandes figures de la Résistance française. Membre du Parti socialiste clandestin et de l’Armée secrète, il sera dénoncé à la Gestapo, puis fusillé fin mars 1944.

http://www.alterinfo.net/Pour-Roland-Dumas,-Nicolas-Sarkozy-est-complice-du-nettoyage-ethnique-organise-par-Israel-audio-_a28252.html 


5-7 "Peace, Propaganda and the Promised Land"

A VOIR ! Une vidéo concise et très explicative sur la stratégie médiatique d'Israël - tirée du film "Peace, Propaganda and the Promised Land" / "Propagande pour la Paix et Terre promise"

http://www.dailymotion.com/video/k53yTP1uaqOyvAU940


Lire la suite

12/01/2009

n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Début- : Afghanistan : la "guerre orpheline".


n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Début- : Afghanistan : la "guerre orpheline".


dossiers de l'Afghanistan 231 du 11-01

C.De Broeder & M.Lemaire                                                                                     



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :  

Tiré à part :

La résistance a t’elle le dessus ?

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Interview de Michel Colon : Moyen Orient.

2 Brèves

2-1 La visite en Afghanistan des états-uniens.

3 Dossier & Point de vue

3-1 Tom Eley : Le « surge » américain en Afghanistan est une menace de guerre plus étendue.

3-2 Afghanistan, Pakistan : la nouvelle donne.

3-3 Guantanamo : Les dossiers

1 John McCain, Donald Rumsfeld, ex secrétaire à la Défense,Condoleezza Rice, ex-conseillère à la Sécurité nationale et future ex-secrétaire d’Etat et Bush : Tous coupables.

2 Menace d'actions en justice pour plusieurs membres de l'administration Bush.

Suite

4 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

4-1 Abdelbari Atwan : Message à Obama : l'Afghanistan n'est pas l'Irak.

4-2 Claude Gauvreau : faut-il poursuivre la guerre?

4-3 Proposition d'organiser une pétition exigeant que Ban Ki Moon, soit destitué de ses fonctions.

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

Afghanistan : la "guerre orpheline".

5-2 Karzai est-il vraiment prêt à quitter le pouvoir ?

5-3 S’il faut dire la vérité sur le fascisme.

5-4 Opération Sarkozy 



Tiré à part :

La résistance a t’elle le dessus ?

Les résistants contrôlent-ils les trois quarts de l'Afghanistan ?

C'est ce qu'avance le Conseil international pour la Sécurité et le Développement, un centre de réflexion européen qui publie un document intitulé «Lutte pour Kaboul : l'avancée des talibans». Principale conclusion de ce rapport : les résistants sont présents non plus de manière sporadique mais en permanence sur 72% du territoire afghan, cette année, contre 54% en 2007.

Dans un nombre croissant de petites villes et villages du Sud, ils seraient même considérés par les habitants comme l'autorité de fait.

Quant à Kaboul, la sécurité de trois des quatre axes qui y conduisent serait très compromise par les activités des résistants qui resserrent leur étau autour de la capitale, où se multiplient les attaques et les enlèvements.

Une stratégie d'encerclement qui fait redouter aux auteurs du rapport un coup de force sur Kaboul. Toujours selon le rapport, les résistants ont désormais le dessus en Afghanistan, sur le plan militaire et politique.
Cette conclusion est vivement contestée par les forces de la coalition internationale et le gouvernement afghan. «Les médias ont une fâcheuse tendance à mettre toute la criminalité et la violence sur le dos des talibans», s'agaçait, il y a une semaine, en visite à Paris, Fazlullah Wahidi, le gouverneur de la province du Kunar, où l'insurrection est très implantée. Pourtant, pour lutter contre les Ouzbeks ou les Tchétchènes dont ses «services secrets entendent les voix sur leur radio», il demande aux pays de l'Otan d'envoyer plus de troupes : «Un sacrifice nécessaire si vous ne voulez pas bientôt avoir un 11- Septembre dans chaque pays européen...».

29-12-2008
http://www.afghana.org/1015/index.php?option=com_content&task=view&id=376&Itemid=41


Lire la suite

n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Suite- : Afghanistan : la "guerre orpheline".


n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Suite- : Afghanistan : la "guerre orpheline".


dossiers de l'Afghanistan 231 du 11-01

C.De Broeder & M.Lemaire                                                                                     



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire (suite) :  

1 John McCain, Donald Rumsfeld, ex secrétaire à la Défense,Condoleezza Rice, ex-conseillère à la Sécurité nationale et future ex-secrétaire d’Etat et Bush : Tous coupables.

2 Menace d'actions en justice pour plusieurs membres de l'administration Bush.

4 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

4-1 Abdelbari Atwan : Message à Obama : l'Afghanistan n'est pas l'Irak.

4-2 Claude Gauvreau : faut-il poursuivre la guerre?

4-3 Proposition d'organiser une pétition exigeant que Ban Ki Moon, soit destitué de ses fonctions.

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

Afghanistan : la "guerre orpheline".

5-2 Karzai est-il vraiment prêt à quitter le pouvoir ?



4 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

Ndlr :La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

4-1 Abdelbari Atwan : Message à Obama : l'Afghanistan n'est pas l'Irak.
Le nouveau président Barack Obama prévoit de retirer les forces US d'Irak.et d'envoyer 20 000 hommes de plus en Afghanistan.Il croit que la situation peut y être réglée militairement en toute facilité.

Mais les résistants viennent de brûler plus de 100 véhicules destinés au ravitaillement des 60 000 soldats de l'OTAN éparpillés dans le pays. Cet incendie révèle la difficulté de la tâche du nouveau président face aux priorités à choisir.
Le mouvement de résistance soutenu par la tribu des Pachtounes, considérée, avec ses 40 millions de ressortissants entre Afghanistan et Pakistan, comme la plus grande tribu au monde dépourvue d'État, contrôle 70% du territoire afghan et s'apprête à frapper aux portes de la capitale au printemps prochain. Il est en train de concentrer ses troupes en prévision de la grande offensive.
La force de ce mouvement vient essentiellement des facteurs suivants :
1° - Sa direction en Afghanistan, symbolisée par le Mollah Mohamed Omar, l'homme fort au-dessus de toutes les contingences - il refuse d'être photographié ou filmé -, qui vit comme un ermite. Il a déclaré dans son discours prononcé pour l'Aïd qu'il refuse toute médiation et toute réconciliation, tant que le pays sera occupé et qu'il s'en tiendra à la résistance comme choix unique pour en finir avec l'occupation.
2° - Ce mouvement a ouvert un nouveau front au Pakistan sous le nom de "Talibans du Pakistan", sous la direction du Beyaa' (chef désigné par la choura) Allah Massoud. Ce mouvement a quatre millions de supporters dont 80 000 armés, prêts au martyre contre les Usaméricains.
3°- Ce mouvement a tiré profit de l'expérience en matière militaire et de communication acquise par Al Qaïda en Irak. Cela se reflète bien dans le grand nombre de soldats de l'OTAN tués (800) soit par des attentats-suicide soit par des bombes télécommandées explosant au passage de troupes de l'OTAN.
4°- Les bombardements aériens US sur les cibles talibans et d'Al Qaïda en territoire pakistanais dans les provinces tribales font souvent des morts parmi les civils innocents, ce qui accroît la colère de la population, facilite la circulation des talibans et leur apporte de nouvelles recrues.
5° - Dans l'instabilité interne et face à la corruption de leurs dirigeants, la majorité des Pakistanais soutiennent Al Qaïda et les talibans. Le président pakistanais a passé plus de 13 ans en prison pour corruption.
6° - Les services de renseignement pakistanais soutiennent en secret les talibans. Il est vrai que les dirigeants de ces services sont liés aux dirigeants politiques du pays et soutiennent la guerre US contre le terrorisme mais il est aussi vrai que la plupart des officiers et des sous-officiers sympathisent avec les talibans.
7° - La faiblesse du gouvernement central de Kaboul, pourri jusqu'à la moelle. Des journaux US ont évoqué le frère du président Karzaï, mouillé dans le trafic de drogue.Les seigneurs de guerre qui avaient été écartés par les talibans se sont tous recyclés au parlement ou à de hauts postes au gouvernement. Ils sont connus pour leur passé de bandits de grands chemins, de gangsters et de narcotrafiquants.
On dit que la tactique du général Petraeus - qui vient d'être nommé chef du CENTCOM, le commandement militaire US pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale - en Irak, consistant à créer la "Sahwa " (brigades de supplétifs de l'armée US chargées de la lutte contre Al Qaïda, NdT) a entraîné une baisse des actes de résistance et a éliminé Al Qaïda de l'Irak (l'auteur sous-entend que Petraeus pourrait appliquer la même tactique en Afghanistan).
Guerriers pachtounes, XIXe siècle
La comparaison entre l'Afghanistan et l'Irak ne tient pas la route, pour plusieurs raisons, qui ont à voir avec la démographie, la géographie et l'histoire, que nous résumerons ainsi :
1° - Les terres montagneuses et le climat afghans sont rudes, les hivers glaciaux, tout le contraire de l'Irak.
2° - L'Afghanistan est comme le nombril de l'Asie, entouré de sept Etats, dont la plupart ne sont pas en conflit entre eux, et on peut donc circuler entre ses frontières, faire passer armes et combattants en toute facilité, tout le contraire de l'Irak, entouré de pays opposés à sa résistance et à Al Qaïda, pro-US pour la plupart (Arabie saoudite, Koweït, Jordanie, Iran, Turquie). La seule exception était
la Syrie, mais les Usaméricains sont arrivés à fermer ses frontières aux volontaires pour la résistance et la Syrie a rouvert son ambassade à Bagdad.
3° - Les talibans sont dans leur espace naturel. La grande majorité des Afghans sont des islamistes extrémistes qui suivent la doctrine sunnite hanéfite et sont proches de la vision wahhabite rigoureuse, alors que la résistance islamique et Al Qaïda en particulier ont trouvé en Irak un pays régi par des règles laïques depuis plus de cent ans, où l'islamisme n'a jamais été toléré et à même été combattu par les moyens les plus féroces.
Défilé de harkis des brigades de la "Sahwa "
4° - Il est pratiquement impossible de créer des brigades "Sahwa" en Afghanistan; le peuple afghan n'en veut pas. Il refuse de coopérer avec les occupants et il reste attaché aux hautes valeurs de l'Islam. Il n'est jamais arrivé qu'un seul combattant arabe ou taliban ait été livré aux occupants. Les Pachtounes ont un code d'honneur, le pachtounwali1, qui interdit de livrer un Musulman venu demander asile chez eux. C'est pourquoi il a été impossible à ce jour de tuer ou d'arrêter les deux cheikhs, Oussama et Mollah Omar, et que toutes les tentatives pour tuer le troisième, le Dr. Ayman Zawahiri, ont échoué. Il faut rappeler que le Mollah Omar a préféré perdre le pouvoir que livrer son hôte, le dirigeant d'Al Qaïda, alors que les "zaïms" (présidents) du "nouvel" Irak, qu'ils soient sunnites, chiites ou kurdes, se sont comportés comme des chiens face à l'occupant pour avoir des postes dans le nouveau gouvernement.
Obama va au-devant de jours difficiles en Afghanistan. Les forces d'occupation y ont subi de graves pertes et une déroute amère. Ce qui est arrivé aux Britanniques deux fois et aux Soviétiques une fois attend aussi les Usaméricains. Hamid Karzaï mendie une réconciliation aux talibans. Il est pour cela même prêt à quitter le pouvoir qu'il n'a pas.Il se prépare même à retourner dans son exil occidental, après avoir été l'enfant gâté de l'Occident et de l'Usamérique. Le seul point commun entre l'Afghanistan et l'Irak, à part l'occupation US, c'est que les pouvoirs mis en place par l'Usamérique n'y resteront pas un seul jour en place une fois que celle-ci sera partie. Quiconque vi site Londres ces jours-ci peut s'y rendre compte que les dirigeants irakiens sont en train d'arranger leurs affaires familiales, financières et immobilières.
1 - Le pachtounwali est l'ancestrale loi orale des Pachtounes, qui régit leurs actions et les rapports au sein de la tribu. Il repose sur 3 principes : l'hospitalité due à tout vi site ur; la protection pour tout individu qui la demande; la réciprocité pour tout acte (y compris, en cas d'offense subie, l'application de la loi du talion. « OEil pour oeil, dent pour dent ») [NdT]

Abdelbari ATWAN
Traduit par Tafsut Aït Baamrane, Tlaxcala


Lire la suite

n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Fin - : Afghanistan : la "guerre orpheline".


n°231 - dossiers de l'Afghanistan -11-01- Fin - : Afghanistan : la "guerre orpheline".


dossiers de l'Afghanistan 231 du 11-01

C.De Broeder & M.Lemaire                                                                                     



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire (Fin) :  

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion (suite)

5-3 S’il faut dire la vérité sur le fascisme.

5-4 Opération Sarkozy 



5-3 S’il faut dire la vérité sur le fascisme.

S’il faut dire la vérité, c’est en raison des conséquences qui en découlent pour la conduite de la vie.

 Comme exemple de vérité dont on ne peut tirer aucune conséquence, ou seulement des conséquences fausses, nous pouvons prendre l’idée très répandue selon, laquelle le régime barbare qui règne dans certains pays provient de la barbarie.

D’après cette conception, le fascisme est un déferlement de la barbarie qui s’est abattu sur ces pays avec la violence d’un élément naturel. ou encore une sorte d’élection divine face à laquelle on va répétant des contes de bonne femme: il y a eu le ghetto de varsovie, il y a celui de gaza.

Et voici l’exception incompréhensible qui nous est infligée. Tout provient de dieu.
C’est là évidemment la thèse fasciste, une capitulation devant le fascisme.

Le fascisme est une phase historique dans laquelle est entré le capitalisme; c’est-à-dire qu’il est à la fois quelque chose de neuf et d’ancien.

Dans les pays fascistes, le capitalisme n’existe plus que comme fascisme, et le fascisme ne peut être combattu que comme la forme la plus éhontée, la plus impudente, la plus oppressive, la plus menteuse du capitalisme.
Dés lors, comment dire la vérité sur le fascisme, dont on se déclare l’adversaire, si l’on ne veut rien dire contre le capitalisme, qui l’engendre?
Comment une telle vérité pourrait-elle revêtir une portée pratique? Ceux qui sont contre le fascisme sans être contre le capitalisme, qui se lamentent sur la barbarie issue de la barbarie, ressemblent à ces gens qui veulent manger leur part du roti de veau, mais ne veulent pas qu’on tue le veau. Ils veulent bien manger du veau mais ne veulent pas voir le sang. Il leur suffirait, pour être apaisés, que le boucher se lave les mains avant de servir la viande. Ils ne sont pas contre les rapports de propriété qui engendrent la barbarie, ils sont seulement contre la barbarie. Ils élèvent la voix contre la barbarie dans des pays où règnent les mêmes rapports de propriété, mais où les bouchers se lavent les mains avant de servir la viande.
Ils approuvent à grand cris la protestation de Einstein de 1948 qui dénonce l’arrivée de Begin et des fascistes israéliens aux Etats-unis mais ils ne veulent pas voir que les Etats-unis avaient justement besoin de cet Israël là et pas d’un autre, que ça allait avec le mac carthysme déjà à l’oeuvre, avec Orwell rédigeant des listes de communistes, notant qu’ils étaient juifs et homosexuels. Cela allait avec la guerre froide avec l’arme atomique, cela ira encore mieux avec la monarchie saoudienne et les petrodollars, la répression des communistes, ce n’était pas un hasard, Begin et Truman étaient faits pour s’entendre pour défendre les rapports de propriété. Comme le fascisme d’israêl contre les Palestiniens convient parfaitement aux fascistes arabes. Vous voulez manger le veau pétrolier ne vous plaignez pas de voir couler le sang palestinien.
Si l’atrocité a lieu dans la bande de Gaza c’est pour que l’Occident et ses valets continuent à piller le Moyen orient, cela va avec Guantanamo, avec l’irak, avec ce qui se prépare au pakistan… Et ils sont tous d’accord pour que l’exemple ait lieu.
Alors les Petras, les Bricmont, tous ceux qui veulent manger du veau mais ne pas voir le boucher ont besoin d’inventer des boucs émissaires, ce serait le judaïsme qui dominerait le capitalisme, le dévoierait, ferait de la démocratie étasunienne l’otage de la volonté de puissance judaïsante, ils ne disent rien d’autres.

Ils lavent les mains des Etats-Unis et crient que le boucher israélien a les mains tâchés de sang.
Amis français, soyez un peu voltairiens. Voltaire combattit la croyance de l’Eglise au miracles en écrivant un poème galant sur la pucelle d’Orléans.Il décrivit les miracles que Jeanne dut en effet accomplir, selon toute vraisemblance, pour demeurer vierge au muilieu d’une armée, d’une cour et de moines. Au lieu de brâmer sur le ghetto de Gaza et celui de Varsovie, et de créer une exception juive éternelle et maudite. Il faut dégager une vérité dont on puisse faire quelque chose, le fascisme n’est pas une catastrophe naturelle, voulue par Dieu pour un peuple élu, ce sont là des fariboles mystiques destinées à nous masquer la véritable nature du fascisme, la catastrophe engendrée par les possesseurs des Moyens de production à la masse énorme de ceux qui travaillent sans moyens de production à eux. Et tous ceux qui vont colportant le caractère exceptionnel, divin, du fascisme juif, ne font qu’empêcher de voir les causes réelles et donc les moyens d’agir dessus.
Récriminer bien haut contre des mesures barbares peut avoir de l’effet provisoirement, tant que ceux qui vous écoutent s’imaginent que ces mesures sont impensables dans leur propre pays. Certains pays sont encore à même de maintenir leurs rapports de propriété par des moyens moins violents. La démocratie leur rend encore les services pour lesquels d’autres doivent faire appel à la violence à savoir: garantir la propriété privée des moyens de production. Le monopole des ressources énergétiques engendre partout un régime de barbarie; mais il est plus ou moins visible. La barbarie ne devient visible que lorsque le monopole ne peut plus être protégé que par la dictature ouverte.
Regardez la réalité du monde dans lequel nous sommes, nous avons tous acceptés d’être dirigés par des fascistes, aux Etats-unis, dans l’union Européenne, dans les pays arabes et nous nous étonnons de la barbarie de la boucherie…
Inspiré par berthold Brecht

http://www.alterinfo.net/S-il-faut-dire-la-verite-sur-le-fascisme_a27726.html?voir_commentaire=oui


Lire la suite

11/01/2009

n° 230 - journal de l'Afghanistan - 01-01 au 10-01-09 : - Début- Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.


n° 230 -  journal de l'Afghanistan - 01-01 au 10-01-09 : - Début- Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.



journal de l'Afghanistan n° 230 - du 01-01 au 10-01-09

          C.De Broeder & M.Lemaire                                                                             

 



Sommaire.

Tiré à part :

Frappes aériennes et fouilles nocturnes en Afghanistan - La Commission des droits de l'homme critique l'OTAN.

Paroles & action des bientôt présidents...

Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.

L'Afghanistan au cœur des débats.

La situation internationale après l'ascension de Barack Obama.

1 La résistance contre l'agresseur

Résistance :

Analyse & déclaration

1 La résistance contre l'agresseur

Résistance :

Analyse & déclaration

2 Occupation de l'Afghanistan 

Suite 1

Les forces en présence

3 Politique

1) collaborateurs afghans

2) occupants 

4 Lutte pour la libération du territoire

Détails.

L'Afghanistan en chiffre.

Fin.

7 Les Brèves

7-1 Vers la fermeture de Guantanamo. 

7-2 Un accueil des prisonniers de Guantanamo n'emballe pas l'Europe.

8 Dossiers

8-1 Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.

8-2 Jean-Guy Allard : L'Administration Bush ordonne le développement de forces militaires «irrégulières».

8-3 Frappes aériennes et fouilles nocturnes en Afghanistan .

8-4 Prendre le mal à la racine.



L'Afghanistan en chiffre du 01 -01 au 10/01/09

 

 

 

tués

blessés

 

 

 

Usboys / Autres boys

10

 5

 

 

 

Policiers, armée et collaborateurs

 22

 x

 

 

 

Peuple Afghan

 30

 x

 



Lire la suite

n° 230 - journal de l'Afghanistan - 01-01 au 10-01-09 : Suite 1 - : Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.

journal de l'Afghanistan n° 230 - du 01-01 au 10-01-09

          C.De Broeder & M.Lemaire                                                                             

 



Sommaire.

Les forces en présence

3 Politique

1) collaborateurs afghans

2) occupants 

4 Lutte pour la libération du territoire

Détails.

L'Afghanistan en chiffre. 



2 Les forces en présence

Troupes d'occupation

USA

30 000 soldats supplémentaires d'ici l'été, en sus des quelque 70 000 militaires étrangers déjà déployés dans le pays sous bannière américaine ou de l'Otan.

 03 -01


Belgique

De Crem exclut l’envoi de soldats au sud

05 janvier 

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a une nouvelle fois exclu tout envoi de troupes belges dans le sud de l’Afghanistan, au moment où la Belgique s’apprête à déployer une équipe d’instructeurs dans le nord du pays.

« Nous n’avons pas l’intention d’envoyer des troupes dans le sud de l’Afghanistan », a-t-il affirmé à la presse à l’aéroport militaire de Melsbroek, peu avant l’envol pour Kaboul d’une petite cinquantaine de militaires belges, dont l’avant-garde d’une équipe chargée d’encadrer un bataillon de l’armée nationale afghane (ANA).

Les autres passagers de l’Airbus militaire à destination de Duchanbe (Tadjikistan) étaient une trentaine de membres du détachement qui met en œuvre les quatre chasseurs F-16 basés à Kandahar (sud), dans le cadre d’une relève.

Cette équipe d’instructeurs – baptisée « Operational Mentoring and Liaison Team » (OMLT) dans le jargon de l’OTAN – ne sera pas déployée dans le sud, a insisté le ministre.

L’OMLT doit prendre en charge un « kandak » (bataillon) afghan en cours de constitution à Kaboul d’abord, avant de se déployer ensuite à Kunduz (nord) début avril, après l’arrivée prévue de ses 53 autres membres.

M. De Crem (CD&V) a d’autre part assuré que la Belgique n’avait reçu aucune nouvelle demande de la part de l’OTAN ou des Etats-Unis pour un engagement accru en Afghanistan, alors que le président élu Barack Obama – qui prendra ses fonctions le 20 janvier – a fait de ce pays une des priorités de sa politique étrangère.

« Jusqu’ici, aucune demande supplémentaire n’a été formulée envers la Belgique », a-t-il dit en rappelant l’effort déjà fourni par l’armée belge en Afghanistan, où elle sera bientôt présente avec plus de 500 hommes, sur les 52.000 que compte la force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l’OTAN.

« Une présence considérable », a souligné M. De Crem, rappelant que depuis début septembre quatre chasseurs-bombardiers F-16, mis en œuvre par une centaine de personnes, opéraient aussi au profit de l’ISAF depuis la grande base de Kandahar. Le gouvernement a encore donné le feu vert le 30 décembre à l’envoi de l’OMLT et de sa septantaine de militaires à Kaboul d’abord, à Kunduz ensuite.

La plupart des autres Belges sont chargés de la protection de l’aéroport international de Kaboul (KAIA), une installation vitale pour les troupes étrangères de l’ISAF et de l’opération « Liberté immuable » (« Enduring Freedom », OEF) dirigée par les Etats-Unis depuis 2001.

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/afghanistan-de-crem-exclut-l-2009-01-05-678935.shtml


Lire la suite

n° 230 - journal de l'Afghanistan - 01-01 au 10-01-09 : Fin - : Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.

n° 230 -  journal de l'Afghanistan - 01-01 au 10-01-09 : Fin - : Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.



journal de l'Afghanistan n° 230 - du 01-01 au 10-01-09

          C.De Broeder & M.Lemaire                                                                             

 



Sommaire.

7 Les Brèves

7-1 Vers la fermeture de Guantanamo. 

7-2 Un accueil des prisonniers de Guantanamo n'emballe pas l'Europe.

8 Dossiers

8-1 Afghanistan : la montée en impuissance - l'engagement des armées occidentales en Afghanistan ne fait que commencer.

8-2 Jean-Guy Allard : L'Administration Bush ordonne le développement de forces millitaires «irrégulières».

8-3 Frappes aériennes et fouilles nocturnes en Afghanistan .

8-4 Prendre le mal à la racine.



7 Les Brèves

Ndlr : PS : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information

7-1 Vers la fermeture de Guantanamo. 

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a demandé à son équipe de préparer un plan pour fermer le centre de détention controversé de Guantanamo, a annoncé jeudi son porte-parole Geoff Morrell.
M. Gates, maintenu dans ses fonctions par le président élu américain Barack Obama, "a demandé à son équipe de formuler une proposition sur la manière de fermer" la prison de Guantanamo, a déclaré le porte-parole au cours d'une conférence de presse. Cette proposition devra porter sur "ce qui serait requis pour fermer (la prison) et pour retirer les détenus de cet endroit tout en s'assurant que nous protégeons le peuple américain de certains individus très dangereux", a ajouté M. Morrell.
M. Obama ayant fait connaître son intention de fermer le camp de détention de la base navale américaine de Guantanamo, à Cuba, "le secrétaire à
la Défense veut être prêt à l'aider à trouver une solution à cet épineux problème", a-t-il souligné.La légitimité du centre de Guantanamo est très contestée depuis son ouverture en janvier 2002.
Destiné aux personnes soupçonnées par Washington de liens avec Al-Qaïda ou les talibans, il compte encore quelque 250 détenus, et est devenu le symbole des excès de la "guerre contre le terrorisme" déclenchée par Bush

.(belga)

18/12/08 2

 Envhttp://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/561444/2008/12/18/Vers-la-fermeture-de-Guantanamo.dhtml


7-2 Un accueil des prisonniers de Guantanamo n'emballe pas l'Europe.

L'accueil de prisonniers de Guantanamo en Europe doit faire l'objet d'une action "concertée" entre pays européens, estiment Paris et Berlin, mais les Pays-Bas et le Danemark ont déjà prévenu qu'ils n'accepteraient pas de recevoir de prisonniers du camp de détention américain.
Une initiative portugaise
L'idée d'accueillir des détenus de ce centre controversé, que le président américain élu Barack Obama a promis de fermer, a été relancée début décembre par le ministre portugais des Affaires étrangères, Luis Amado. Ce dernier a fait savoir que son pays était prêt à aider le nouveau gouvernement américain en accueillant des détenus, et a appelé les autres pays européens à en faire autant.
Le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack s'était félicité mardi d'une "nouvelle attitude de la part de pays européens et de l'UE", et la veille, la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, avait elle aussi salué l'initiative de M. Amado. Mais d'autres pays européens se sont montrés plus prudents face à une telle éventualité.
Prudence de
la France, niet des Pays-Bas
"Nous pensons que cette question doit faire l'objet de consultations entre Européens (...) il est naturel qu'il y ait une réponse discutée et concertée entre Européens", a déclaré mercredi à l'AFP Eric Chevallier, le porte-parole du chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner. "Nous, on a toujours été demandeurs de la fermeture de Guantanamo, du coup évidemment, on se félicite du fait que le président élu (américain, ndlr) ait annoncé son souhait de fermer" le camp, a-t-il précisé.
Lundi, le gouvernement allemand a fait savoir qu'il pourrait envisager d'accueillir des prisonniers de Guantanamo mais uniquement après le départ du président George W. Bush le 20 janvier et dans le cadre d'une action concertée avec les autres pays de l'Union européenne. Mais certains pays ont d'ores et déjà annoncé leur refus d'accueillir des détenus de Guantanamo.
Les Pays-Bas n'accueilleront pas de prisonniers de Guantanamo", a indiqué mardi à l'AFP un porte-parole du ministère néerlandais des Affaires étrangères. "S'ils ne doivent plus être jugés mais ne peuvent pas rentrer dans leur pays, c'est avant tout de la responsabilité du pays qui les a arrêtés et les a mis en prison: les Etats-Unis", a souligné le porte-parole. Le porte-parole a toutefois précisé que les Pays-Bas étaient prêts à aider à réfléchir aux moyens de "garantir un procès équitable" à ceux qui devront néanmoins être jugés.
Chacun ses responsabilités
"Les Etats-Unis ont la responsabilité de leurs prisonniers", a déclaré pour sa part la porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, Miriam Mannbro, précisant que
la Suède n'avait reçu aucune demande officielle de Washington. Le Danemark avait déjà exclu cette possibilité fin novembre, arguant que certains prisonniers pouvaient représenter "une menace sécuritaire potentielle", selon le chef de la diplomatie, Per Stig Moeller.
Guantanamo compte quelque 250 détenus sur les 800 qui y sont passés depuis son ouverture en janvier 2002. Guantanamo est devenue le symbole des excès de la "guerre contre le terrorisme" lancée Bush. (afp:acx)

24/12/08 14h20

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/572244/2008/12/24/Un-accueil-des-prisonniers-de-Guantanamo-n-emballe-pas-l-Europe.dhtml


Lire la suite

10/01/2009

n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 –Début - : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 –Début - : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


               Les Dossiers d'Irak

                             N° 413                                09/01/09 

                                     C.De broeder & M.Lemaire



Sommaire :

Tiré à part :

Des dizaines milliers de manifestants défilent en Irak pour Gaza.

Le lancer de chaussures sur Bush : l’adieu qui convient à un criminel de guerre

3 Dossier & Point de vue

3-1 René Naba : Mountazar Al Zaïdy, le plus célèbre lanceur de chaussures de l’histoire de l’humanité, le nouveau Spartacus des temps modernes.

3-2  Dave Lindorff : La Maison Blanche a menti sur l’achat de yellowcake par l’Irak, mais ce n’est pas le plus gros scandale.

3-3 Jean-Guy Allard : L'Administration Bush ordonne le développement de forces militaires «irrégulières».

Suite

4 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

4-1 L'assemblée générale de l'ONU approuve une résolution pour approfondir scientifiquement les effets des armes à l'uranium.

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

5-1 Paul Craig Roberts : Obama a trompé ses électeurs en choisissant ses conseillers.

6 Annexe

6-1 Stephen Sniegoski : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.

Fin

6-2 Obama, l’armée et la menace de la dictature aux Etats-Unis.

6-3 Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (1)



Avant propos

Les militaires américains usent d’un terme générique- Al Qaida- pour désigner les résistants qui osent leur résister...


Tiré à part :

 Des dizaines milliers de manifestants défilent en Irak pour Gaza.

 Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes d'Irak pour dénoncer l'offensive israélienne dans la bande de Gaza et Moktada Sadr a réclamé des représailles contre les Etats-Unis, alliés indéfectibles d'Israël.

Dans Sadr City à Bagdad, les manifestants ont brandi des drapeaux palestiniens et brûlé des emblèmes israéliens frappés de l'étoile de David.

"Mort à Israël, mort à l'Amérique, complice d'Israël dans l'agression contre Gaza", a scandé la foule à Sadr City.

Moktada Sadr a appeler à la solidarité avec les Gazaouis : "Je souhaite une noble réaction et des représailles contre le principal partenaire de l'ennemi sioniste (l'Amérique), je vous demande d'être main dans la main avec les combattants du soulèvement palestinien".

D'autres manifestations, se sont déroulées dans le quartier d'Adhamiya, ainsi qu’à Falloudja et Nadjaf.

09-01

Base : Reuters

Lire la suite

n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 -1- : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 -1- : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


               Les Dossiers d'Irak

                             N° 413                                09/01/09 

                                     C.De broeder & M.Lemaire



Sommaire :

4 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

4-1 L'assemblée générale de l'ONU approuve une résolution pour approfondir scientifiquement les effets des armes à l'uranium.

5 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

5-1 Paul Craig Roberts : Obama a trompé ses électeurs en choisissant ses conseillers.

6 Annexe

6-1 Stephen Sniegoski : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.

6-2 Obama, l’armée et la menace de la dictature aux Etats-Unis.

6-3 Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (1)



4 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

 

4-1 L'assemblée générale de l'ONU approuve une résolution pour approfondir scientifiquement les effets des armes à l'uranium.

141 pays soutiennent la résolution de l’ONU réclamant une recherche scientifique approfondie sur les effets sur la santé des armes à l’uranium–

La Belgique s’abstient.  

L’uranium appauvri est environ utilisé par 18 pays dans le blindage de blindés et le blindage de projectiles de pénétration. Le métal lourd est utilisé pour sa haute densité – co mparable à l’or – et pour son caractère auto-inflammable. Les matériaux auto-inflammables s’enflamment à la température ambiante quand ils sont dans la situation d’être finement moulus. Quand des projectiles d’uranium appauvri frappent des tanks de guerre, se dégagent des volumes de particules toxiques radioactivement et chimiquement qui dépassent les normes permises internationalement. Ces particules micros co piques co ntaminent les champs de bataille et les terrains d’exercice militaires. Il est presque impossible de dé co ntaminer les zones co ntaminées et de les assainir. La co ntamination suite à des co nflits est mise en rapport avec une forte augmentation de l’occurrence de leucémies, de lymphomes, de cancers et de défauts de naissance dans des régions d’Irak où des armes à l’uranium ont été utilisées pendant les guerres de 1991 et de 2003.

Le 2 décembre, l’Assemblée générale de l’ONU a approuvé avec une majorité co nsidérable de voix une résolution demandant aux agences de l’ONU de co mpléter leur point de vue sur les effets sur la santé et le milieu de l’utilisation d’armes à l’uranium appauvri.

La résolution qui déjà le 31 octobre avait été adoptée par 127 voix co ntre 4 dans une première co mmission, demande à trois agence de l’ONU – l’Organisation mondiale de la santé, l’Agence internationale de l’énergie atomique et le Programme pour l’environnement de l’ONU – de mettre à jour leurs positions sur les armes à l’uranium. (1)

L’énorme soutien pour le texte de la résolution témoigne de l’inquiétude internationale grandissante sur l’impact à long terme de la co ntamination à l’uranium dans les régions de post- co nflits et les terrains d’exercice militaires.

Pendant 17 ans, après la première utilisation à grande échelle dans la Guerre du Golfe de 1991 un volume énorme de recherche scientifique peer-reviewed ( ???) a mis en lumière des directions précédemment in co nnues d’après lesquelles l’exposition à l’uranium peut nuire à la santé des gens.

Dans le monde entier, des représentants y ont réagi en soutenant des appels pour un mémorandum ou une interdiction. Ils se sont adressés aux appareils militaires et aux gouvernements pour appliquer le principe de précaution (2) (3) Malgré cela, l’Organisation mondiale de la santé et l’Agence  internationale de l’Energie atomique ont été lents à réagir à cette surabondance de nouvelles indications scientifiques. On espère que cette résolution de l’ONU approuvée entraînera un déblocage de la situation. (4)

Le texte invite en même temps les trois agences de l’ONU à co llaborer étroitement avec des pays qui ont été co ntaminés par l’usage d’armes à l’uranium pour la co mposition de leur recherche. Jusqu’ici, la plus grande partie de la recherche effectuée par les états-membres de l’ONU a été consacrée à l’exposition de vétérans et pas sur la population civile qui vit dans les régions co ntaminées. En outre une étude récente de la littérature des recherches sur les vétérans US a démontré que ces études étaient insuffisantes au niveau des données scientifiques utilisables. (5)

Le texte de la résolution approuvée de l’ONU répète la demande aux états-membres de remettre au Secrétariat général de l’ONU les rapports et les prises de position officielles sur les armes à l’uranium, co mme cela a été demandé dans la résolution de 2007. Jusqu’ici 19 pays ont répondu à cette demande. Beau co up de ces pays demandent qu’on agisse co ntre les armes à l’uranium et soutiennent le principe de précaution. (6)

La résolution demande de placer la question à l’agenda de la 65e session de l’Assemblée générale, à savoir en septembre 2010. Le vote du 31 octobre a montré d’importantes modifications de vote par rapport au vote d’une résolution précédente sur les armes à l’uranium en 2007. C’est ainsi que des pays de l’UE et de l’OTAN, les Pays-Bas, la Finlande, la Norvège et l’Islande ont modifié leur vote au profit de l’appel  d’agir en co re autour de la problématique des armes à l’uranium. (7) Cette modification de vote se présenta de nouveau devant l’Assemblée générale de l’ONU. La résolution a de nouveau reçu le soutien du Japon, un pays où le gouvernement subissait une forte pression de la part de militants.

Des cinq membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, les USA, la GB et la France ont voté co ntre. Israël aussi. La Russie s’est abstenue et la Chine a refusé de voter.

La Belgique qui en 2007 avait co mme premier pays décidé une interdiction légale sur les munitions et le blindage à l’uranium appauvri, s’est abstenue lors du vote de la résolution parce que le gouvernement a officiellement déclaré vouloir adopter pour le moment une attitude neutre. Le gouvernement belge ne veut pas prendre des initiatives diplomatiques avant que ne soit évaluée la situation internationale au printemps de 2009.

Willem Van den Panhuysen de la Coalition belge « Stoppez les armes à l’uranium ! » réplique ci-dessous  : 

« Le soutien du texte de cette résolution peut difficilement être vu co mme une initiative diplomatique. Nous trouvons que la Belgique par la possession d’une loi co ntre les armes à l’uranium ne peut plus être co nsidérée depuis pas mal de temps co mme un pays « neutre » par la co mmunauté internationale. Nous estimons que la suite logique devrait être que le gouvernement soutienne pleinement une résolution qui demande une recherche scientifique large et approfondie. Nous trouvons de plus inacceptable que des gouvernements co ntinuent à baser leur point de vue sur les armes à l’uranium sur des co nclusions politiquement manipulées d’agences de l’ONU ou sur des recherches tout à fait dépassées. »  

Le Danemark et la Suède se sont aussi abstenus lors du vote, tout co mme les pays européens la Pologne, l’Espagne et la Tchéquie. Et ceci malgré qu’en mai 2008, 94% des parlementaires européens aient lancé un appel pour une interdiction des armes à l’uranium. Beau co up des 34 pays qui se sont abstenus sont des pays candidats à l’UE/OTAN – des pays de l’ex-Union soviétique co mme le Kazakhstan.

La résolution qui a été approuvée avait été introduite par Cuba et l’Indonésie au nom du Mouvement des pays non-alignés.

Ma réaction est la suivante  : il est tout à fait absurde de s’abstenir ou de voter contre une résolution qui demande un approfondissement d’une recherche scientifique. C’est d’ailleurs plus que cela  : de la mauvaise foi.

Si c’est-ce pour cela que la Chine a refusé de voter, on ne peut que la féliciter !

Le vote négatif des membres occidentaux du Conseil de sécurité devrait rappeler leur caractère impérialiste et aussi qu’ils sont les plus gros vendeurs d’armes de la planète alors qu’ils sont censés diriger une institution, l’ONU, dont le rôle est d’éviter des guerres, ce qui est particulièrement contradictoire. .

Les abstentions des pays européens ne sont pas vraiment en leur honneur !

Très amicalement, Edith

Références

(1) Effects of arms and ammunitions co ntaining depleted uranium, A.C.1/63/L.26. http://www.bandepleteduranium.org/en/docs/77.pdf
(2) European Parliament passes far reaching DU resolution in landslide vote
http://www.bandepleteduranium.org/en/a/181.html
(3) Belgium bans uranium weapons and armour
http://www.bandepleteduranium.org/en/a/118.html
(4) WHO DU position criticised, BBC Today Programme, Nov 2006
http://tinyurl.com/2do8yw
(5) US Institute of Medicine study finds US veteran epidemiology study design wanting
http://www.bandepleteduranium.org/en/docs/59.pdf
(6) UN Secretary General publishes report on uranium weapons
http://www.bandepleteduranium.org/en/a/188.html
(7) United Nations First Committee overwhelmingly backs new uranium weapons resolution
http://www.bandepleteduranium.org/en/a/204.html 

Sur l’ICBUW (International Coalition to Ban Uranium Weapons)

La co alition internationale pour l’interdiction des armes à l’uranium mène campagne pour une interdiction de l’uranium dans le système d’armes co nventionnelles. L’ICBUW œuvre pour une suite médicale, une co mpensation et une remise en état des environnements de groupes de population atteints. C’est un réseau de 104 ONGs dans 28 pays.

 voir www.bandepleteduranium.org

December 30, 2008


Lire la suite

n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 -Fin- : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


n°413- base Les Dossiers d'Irak - 09-01-09 -Fin- : Obama et les projets de guerre néoconservateurs pour le Proche-Orient.


               Les Dossiers d'Irak

                             N° 413                                09/01/09 

                                     C.De broeder & M.Lemaire



Sommaire :

6 Annexe. (fin)

6-2 Obama, l’armée et la menace de la dictature aux Etats-Unis.

6-3 Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (1)


 

Lire la suite

09/01/2009

n° 412 -Journal d'Irak - 27/12 au 08/01/09 - Début - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


n° 412 -Journal d'Irak -  27/12 au 08/01/09  - Début - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


               Journal d'Irak   

                                        n°412    27/12/08 au 08/01/09

                              C.De broeder   &   M.Lemaire



Sommaire :

Tiré à part 

2009: l'Irak tourne le 1er janvier 2009 la page de l'occupation.

Paroles & action du bientôt président...

USA: 4 anciens membres de l'administration Clinton nommés au Pentagone par Barack Obama.

Lutte pour la libération du territoire

La résistance contre l'agresseur

Résistance :

1 Analyse

Des résistants

2 Occupation de l'Irak

3 Politique

1) collaborateurs Irakiens

Suite

2) occupants 

4 Libération du territoire

Détails.

L'Irak en chiffre. 

Fin

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Les médias de la guerre : gare à la manipulation !

5-2 Regardez comment les médias vous trompent.

5-3 La  journaliste Hadil Imad a été blessée par des soldats US.

5-4 L'Irak reste le pays du monde où les journalistes risquent le plus d'être tués.

5-5 Livre : Quand la guerre rend fou 

5-6 Vidéo : 9 ans de prison aux États-Unis

6 Les brèves

6-1 Les Irakiens maîtres de la "zone verte" à Bagdad et ... un peu de leur pays...

6-2 Reporters sans Frontières : négligence criminelle face à la cruelle détention, à Guantánamo,

6-3 Irak : le crime contre l' esprit.

7 Pièce jointe

7-1 Juan Chingo : La guerre en Irak a représenté l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


n° 412 -Journal d'Irak - 27/12 au 08/01/09 - Suite - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


n° 412 -Journal d'Irak -  27/12 au 08/01/09  - Suite - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


               Journal d'Irak   

                                        n°412    27/12/08 au 08/01/09

                              C.De broeder   &   M.Lemaire



Sommaire :

3 Politique

1) collaborateurs Irakiens

2) occupants 

4 Libération du territoire

Détails.

L'Irak en chiffre. 



c) Sur le terrain

Manifestations pour Gaza en Irak, la passivité arabe fustigée.

28-12

Des milliers de manifestants ont défilé dimanche dans des villes d'Irak pour dénoncer les raids aériens israéliens à Gaza et la passivité des pays arabes.

À Baladiyat, un quartier de Bagdad où vivent de nombreux réfugiés palestiniens qui avaient été accueillis par le régime de Saddam Hussein, des centaines de personnes ont défilé sous des banderoles et brûlé des drapeaux de l'État juif.

"Cela fait près de soixante ans que nous attendons que les dirigeants arabes fassent quelque chose. Mais tous nos efforts ont été vains", a déclaré Djalil al Kassous, le délégué palestinien en Irak.

À Samarra, localité sunnite au nord de la capitale, et à Falloudja, dans la province d'Anbar, les manifestants ont également dénoncé l'impuissance des pays arabes. "Derrière les bombardements, il y a le silence des Arabes", proclamait une banderole.

Ali Sistani, a condamné dans un communiqué la "sauvagerie" de l'attaque israélienne contre Gaza.

"Le monde arabe et le monde musulman exigent plus que jamais que des mesures soient prises pour mettre fin à cette offensive qui n'en finit pas", a-t-il dit.

Moktada Sadr, ennemi juré des Etats-Unis, a critiqué les liens entre Washington et l'État juif.

"Le massacre des innocents à Gaza est la preuve de ce que nous avons toujours dit. Tout cela se passe avec l'accord du gouvernement américain et des États coloniaux", a-t-il dit.

Avant l'invasion américaine de 2003, 30.000 réfugiés palestiniens vivaient en Irak. À la chute de Saddam Hussein, beaucoup d'entre eux, considérés comme favorables au "raïs", ont été pris à partie par les collaborateurs irakiens.

Certains ont fui, d'autres se sont repliés sur des camps proches de la frontière avec la Syrie, où ils attendent de pouvoir partir à l'étranger.

28-12

Reuters

Asil Kami et Sabah al Bazi


d) Finances

L'Irak lance un nouvel appel d'offre pour des champs pétroliers et gaziers.

Le ministre irakien du Pétrole Husseïn Chahristani a lancé mercredi un nouvel appel d'offre international pour l'attribution de 11 champs pétroliers et gaziers, afin d'augmenter la production irakienne stagnante en attirant des grandes compagnies étrangères.

Ces énormes champs, comprenant ceux de Kifil, Majnoun et West Qurna, devraient augmenter la production irakienne de pétrole de près de 2,5 millions de barils par jour, selon M. Chahristani.

"Les nouveaux champs de pétrole brut peuvent augmenter la production de 2 à 2,5 millions de barils par jour dans les trois ou quatre années qui suivront la signature des contrats", a déclaré le ministre à la presse.

Cet appel d'offre est lancé six mois après un premier appel d'offres, qui portait sur l'attribution de six champs pétroliers et deux gisements de gaz.

M. Chahristani a indiqué qu'il espérait voir les contrats du second appel d'offres signés en 2009.

Le ministre a espéré que, grâce à ces deux appels, l'Irak serait capable de produire un total de 6 millions de barils par jour de pétrole brut d'ici quatre à cinq ans.

Membre fondateur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Irak possède les troisièmes réserves connues de pétrole brut au monde, avec plus de 115 milliards de barils, derrière l'Arabie Saoudite et l'Iran.

Avant l'invasion américaine de mars 2003, le pays exportait au maximum 3 millions de barils par jour.

Mais à cause de ses installations délabrées et du manque d'investissements, l'Irak ne produit plus aujourd'hui que 2,18 millions de barils par jour, dont 1,6 million sont destinés à l'exportation, selon des chiffres de l'Opep.

(AFP )

 31 décembre.

Lire la suite

n° 412 -Journal d'Irak - 27/12 au 08/01/09 - Fin - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


n° 412 -Journal d'Irak -  27/12 au 08/01/09  - Fin - : La guerre en Irak représente l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


               Journal d'Irak   

                                        n°412    27/12/08 au 08/01/09

                              C.De broeder   &   M.Lemaire



Sommaire :

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Les médias de la guerre : gare à la manipulation !

5-2 Regardez comment les médias vous trompent.

5-3 La  journaliste Hadil Imad a été blessée par des soldats US.

5-4 L'Irak reste le pays du monde où les journalistes risquent le plus d'être tués.

5-5 Livre : Quand la guerre rend fou 

5-6 Vidéo : 9 ans de prison aux États-Unis

6 Les brèves

6-1 Les Irakiens maîtres de la "zone verte" à Bagdad et ... un peu de leur pays...

6-2 Reporters sans Frontières : négligence criminelle face à la cruelle détention, à Guantánamo,

6-3 Irak : le crime contre l' esprit.

7 Pièce jointe

7-1 Juan Chingo : La guerre en Irak a représenté l’apogée de l’influence des néo-conservateurs de Washington.


Lire la suite

08/01/2009

n°416 - Les Dossiers 'Géopolitique et stratégie' de Palestine - 05-01 - Début- : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.


n°416 - Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine - 05-01 - Début- : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.



Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine

416 du 06 01            

C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré à part

1 Analyse - Géopolitique et stratégie

1-1 Dr Oren Ben-Dor : le suicide par l’autodéfense.

1-2  Comaguer : Les défauts de la cuirasse.

1-3 William Sieghart : Comprendre ce qu’est le Hamas.

Suite

1-4 Thierry Meyssan : La guerre israélienne est financée par l’Arabie saoudite.

1-5 Tribune : l’indifférence des responsables arabes.

1-6 Sayyed Nasrallah: Gaza est entrain de vaincre.

1-7 Petit meurtre de nuit : Comment les dirigeants israéliens tuent des gens pour gagner des voix.

1-8 Silvia Cattori : Ceux qui ont le pouvoir de condamner se taisent.

1-9 La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.

– Fin –

2 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

2-1 Gaza : la faim, le froid, la mort.

2-2 Silvia Cattori : Israël mène depuis onze jours une guerre atroce contre une population civile.

2-3 Pourquoi Israel a-t-il agresse Gaza ? Un responsable de l'ONU répond.

3 Brèves

3-1 Le n°2 d'Al-Qaïda accuse Obama et Moubarak.

4 Annexe

4-1 Olivier Bonnet : La bise aux criminels de guerre.

4-2 Lettre ouverte à  Nicolas Sarkozy,

4-3 S’il faut dire la vérité sur le fascisme.



Tiré à part

Mardi 6 janvier, 23h46

L'armée israélienne a intensifié mardi ses bombardements contre la bande de Gaza, frappant trois écoles de l'ONU où au moins 40 Palestiniens ont péri, Israël persistant dans son refus d'un arrêt de l'offensive malgré la multiplication des appels à une trêve.

Gaza: 660 Palestiniens tués en 11 jours, raids meurtriers contre des écoles

Afp

L'envahisseur reconnaît avoir perdu un haut cadre de ses parachutistes sur Al Jabal Al Kachef à Gaza
La Résistance annonce la perte de deux des siens à l'est de Deir El Balah
L'aviation de l'ennemi survole
la Bekaa et les chaînes montagneuses du Liban à basse altitude
La Résistance pulvérise un véhicule de transport de troupes dans la quartier Al Touffah

L'ennemi reconnaît avoir perdu 3 nouveaux soldats à Gaza
3 missiles de
la Résistance frappent l'ouest d'Al Naqab

Des missiles de la Résistance frappent à nouveau Sdirot
la Résistance dénonce le soutien du Président Français à l'entité sioniste

La Résistance rejette la proposition d'envoi de troupes étrangères à Gaza et promet à ces forces le même sort que subit actuellement l'envahisseur

Bilan à ce jour : 573 martyrs et 2700 blessés

FLASH NUMERO 34
Mardi 6 Janvier 2009 - 12h57 (heure de Paris)
 


Lire la suite

n°416 - Les Dossiers 'Géopolitique et stratégie' de Palestine - 05-01 – Suite 1- : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.


n°416 - Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine - 05-01 – Suite 1- : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.



Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine

416 du 06 01            

C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

1-4 Thierry Meyssan : La guerre israélienne est financée par l’Arabie saoudite.

1-5 Tribune : l’indifférence des responsables arabes.

1-6 Sayyed Nasrallah: Gaza est entrain de vaincre.

1-7 Petit meurtre de nuit : Comment les dirigeants israéliens tuent des gens pour gagner des voix.

1-8 Silvia Cattori : Ceux qui ont le pouvoir de condamner se taisent.

1-9 La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.



1-4 Thierry Meyssan : La guerre israélienne est financée par l’Arabie saoudite.

Depuis le samedi 27 décembre 2008, à 11h30 (heure locale), les forces armées israéliennes ont lancé une offensive contre la bande de Gaza, d’abord aérienne, puis aussi terrestre à partir du 3 janvier 2009, 18h30 (heure locale).

L’opération « Plomb durci »
L’attaque israélienne contre Gaza, est une option préparée de longue date. La décision de l’activer a été prise en réponse aux nominations de l’administration Obama. Les changements stratégiques à Washington sont défavorables aux visées expansionnistes de Tel-Aviv. Israël a donc cherché à forcer la main de la nouvelle présidence états-unienne en la plaçant devant le fait accompli. Mais pour organiser son opération militaire, Israël a dû s’appuyer sur de nouveaux partenaires militaires, l’Arabie saoudite et l’Égype, qui constituent désormais un paradoxal axe sioniste musulman. Riyad finance les opérations, révèle Thierry Meyssan, tandis que Le Caire organise des paramilitaires.

Les autorités israéliennes déclarent viser exclusivement des sites du Hamas et prendre le maximum de précautions pour épargner les vies des civils. Dans la pratique, viser « des sites du Hamas » signifie détruire non pas seulement les sites de ce parti politique, mais aussi les logements de ses cadres et, surtout, tous les bâtiments officiels. En d’autres termes, l’opération actuelle vise à anéantir toute forme d’administration dans la bande de Gaza. Le général Dan Harel, chef d’état-major adjoint, a précisé : « Cette opération est différente des précédentes. Nous avons mis la barre très haut et nous allons dans cette direction. Nous ne frappons pas uniquement les terroristes et les lance-roquettes, mais aussi l’ensemble du gouvernement du Hamas. Nous visons des édifices officiels, les forces de sécurité, et nous faisons porter la responsabilité de tout ce qui se passe sur le Hamas et ne faisons aucune distinction entre ses différentes ramifications. »
Par ailleurs, « faire son possible pour épargner les vies des civils » ressort de la pure rhétorique et n’a aucune concrétisation possible : avec environ 3 900 habitants au kilomètre carré [1], la bande de Gaza est un des territoires à plus forte densité de population au monde. Il est matériellement impossible d’atteindre les cibles choisies sans détruire en même temps les habitations voisines.

Les autorités israéliennes affirment agir en légitime défense. Selon elles, des tirs de roquette ont repris contre l’État juif depuis la rupture unilatérale du cessez-le-feu par le Hamas, le 19 décembre 2008.
Or, le Hamas n’a pas rompu de trêve. Une trêve de six mois avait été conclue entre Israël et le Hamas par l’intermédiaire de l’Égypte. Israël s’était engagé à interrompre le blocus de la bande de Gaza ; l’Égypte s’était engagée à rouvrir le point de passage de Rafah ; et le Hamas s’était engagé à stopper les tirs de roquette contre Israël. Cependant, Israël et l’Égypte ne remplirent jamais leurs engagements. Le Hamas interrompit les tirs de roquettes durant des mois. Il les reprit en novembre à la suite d’une incursion israélienne meurtrière. Tirant le bilan de la duplicité de ses interlocuteurs, le Hamas a jugé inutile de renouveler un accord à sens unique.
Des tirs de roquette ont lieu depuis 2001 contre Israël. Prés de 2 500 tirs ont été recensés en 7 ans. Ils ont tué au total 14 Israéliens jusqu’au lancement de l’offensive. Ils n’ont fait aucune victime entre la fin de la trêve et la dernière attaque israélienne.
Or, la notion de légitime défense suppose une proportionnalité des moyens, ce qui n’est évidemment pas le cas. Tsahal a activé une soixantaine de bombardiers et au moins 20 000 hommes suréquipés face à des résistants armés de roquettes rudimentaires et d’adolescents munis de pierres.

Il est impossible d’estimer actuellement les dégâts matériels et humains. Au dixième jour de bombardements, les hôpitaux et services d’urgence ont dénombré 530 morts. Ce chiffre ne tient pas compte des victimes décédées avant l’arrivée des secours, dont les corps sont directement récupérés par les familles sans transiter par les services de santé. Les blessés se comptent par milliers. Faute de médicaments, ils ne pourront pas recevoir les soins nécessaires et seront pour la plupart handicapés à vie. Les destructions matérielles, quand à elles, sont considérables.

L’opération a été lancée au cours de la fête d’Hanoukka, un jour de shabbat. Elle a été dénommée « Plomb durci » par référence à une chanson d’Haïm Nahman Bialik que l’on entonne durant les huits jours d’Hanoukka. De la sorte, Israël, qui s’affirme comme « l’État juif », élève cette opération au rang de cause nationale et religieuse.
Hanoukka commémore le miracle de l’huile : pour rendre grâce à Dieu, les juifs qui avaient repoussé les Grecs, allumèrent une lampe à huile dans le temple sans prendre le temps de se purifier ; mais alors que la lampe ne contenait de l’huile que pour une journée, elle brûla durant huit jours. En liant l’opération militaire actuelle au miracle de l’huile, les autorités israéliennes indiquent à leur population qu’il n’est pas impur de tuer des Palestinens.

La guerre israélienne a suscité des protestations dans le monde entier. Les manifestations les plus importantes ont eu lieu en Turquie, où elles ont rassemblé 700 000 personnes.
Le National Information Directorate, nouvel organe de propagande rattaché aux services du Premier ministre, a alors appelé les divers leaders israéliens à développer un autre argument. L’opération « Plomb durci » serait une bataille dans la « guerre mondiale au terrorisme » déclarée par les États-Unis et soutenue par le monde occidental. En effet, le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, même s’il ne l’est pas formellement par l’Union européenne. Le gouvernement israélien tente de relancer la thématique du « choc des civilisations » chère à l’administration Bush, alors que l’administration Obama qui entrera en fonction le 20 janvier a clairement annoncé qu’il l’abandonnerait.

Ce glissement rhétorique laisse entrevoir les motivations réelles de l’opération. Celles-ci sont à la fois à rechercher dans la nature de l’affrontement et dans la particularité de l’actuelle opération.
La logique du mouvement sioniste est de s’approprier cette terre en la nettoyant ethniquement ou, à défaut, d’y imposer un système d’apartheid. Les Palestiniens sont alors parqués dans des réserves, sur le modèle des bantoustans sud-africains ; actuellement
la Cisjordanie d’une part, la bande de Gaza d’autre part. Tous les 5 à 10 ans, une importante opération militaire doit être déployée pour casser les velléités de résistance de cette population. De ce point de vue, l’opération « Plomb durci » n’est qu’un massacre de plus, perpétré par un État qui jouit d’une immunité totale depuis soixante ans.
Ainsi que l’a révélé Haaretz, le ministre de
la Défense Ehud Barack n’a accepté la trêve de six mois que pour pousser les combattants du Hamas à sortir de l’ombre. Il a mis a profit cette période pour les cartographier dans le but de les anéantir dés que l’occasion se présenterait [2].

 

Le flou de la nouvelle administration US

Reste que cette opération prend place durant la période de transition de la présidence états-unienne. Depuis septembre 2008, les observateurs avisés prévoyaient que Barack Obama accèderait à la Maison-Blanche grâce au soutien d’une coalition hétéroclite comprenant le complexe écolo-financier, le mouvement sioniste, les généraux en révolte et les partisans de la Commission Baker-Hamilton. Pour ma part, j’avais annoncé ce résultat dès le mois de mai.

Or, cette coalition n’a pas de position définie sur le Proche-Orient. Les généraux en révolte et les partisans de la Commission Baker-Hamilton considèrent avec leur maître à penser, le général Brent Scowcroft, que les États-Unis ont surdéployé leurs armées et doivent impérativement limiter leurs objectifs et reconstituer leurs forces. Ils se sont opposés à une guerre contre l’Iran et ont au contraire affirmé la nécessité d’obtenir l’aide de Téhéran pour éviter la débâcle en Irak. Ils déplorent les tentatives de remodelage du Grand Moyen-Orient (c’est-à-dire de modification des frontières) et appellent à une période de stabilité. Certains d’entre eux vont même jusqu’à préconiser de faire basculer la Syrie et l’Iran dans le camp atlantique en contraignant Israël à restituer le Golan et à résoudre partiellement la question palestinienne. Ils proposent d’indemniser les États qui naturaliseraient les déplacés palestiniens et d’investir massivement dans les Territoires pour les rendre économiquement viables. Cette perspective signifie la fin du rêve d’expansion sioniste tout autant que la fin de certains régimes arabes soutenus jusque-là à bout de bras par Washington.
De leur côté, les sionistes états-uniens qui ont lancé Barack Obama en politique il y a seulement douze ans, auxquels se sont joints les Clinton, depuis qu’Hillary s’est convertie au sionisme chrétien et a adhéré à
la Fellowhip Foundation, soutiennent la poursuite du projet d’apartheid. Dans la foulée de la lettre de George W. Bush à Ariel Sharon et de la conférence d’Annapolis, ils veulent achever la transformation des Territoires en bantoustans. Un ou deux États palestiniens seraient reconnus par les États-Unis et leurs alliés, mais ce ou ces États ne seraient pas souverains. Ils seraient privés d’armées, leur politique étrangère et leurs finances resteraient sous contrôle israélien. Si l’on parvenait à y éradiquer la Résistance, ils se fondraient à terme dans le paysage comme les réserves indiennes aux États-Unis.

Inquiets pour leur avenir commun, des délégations égyptienne, israélienne et saoudienne se sont réunies en Égypte en septembre et octobre 2008. Selon une source de la Résistance, à l’issue de ces négociations, il a été convenu qu’en cas d’évolution défavorable à Washington, Israël lancerait une vaste opération militaire à Gaza, financée par l’Arabie saoudite, tandis que l’Égypte ferait entrer des paramilitaires à Gaza. Si de nombreuses fois par le passé des gouvernements arabes ont laissé le champ libre à Israël, c’est la première fois qu’ils participent à la planification d’une guerre israélienne, constituant ainsi un axe sioniste musulman.

Informés en temps réel par le chef de cabinet Rahm Emanuel (double national israélo-US et officier de renseignement militaire israélien) des rapports de force au sein de l’équipe Obama, la troïka Israël-Égypte-Arabie saoudite a appris la répartition des fonctions.
Les postes importants au secrétariat d’État seront confiés à des protégés de Madeleine Albright et d’Hillary Clinton. Les deux secrétaires d’État adjoints, James Steinberg et Jacob Lew sont des sionistes convaincus. Le premier avait été un des rédacteurs du discours d’Obama à l’AIPAC.
Le Conseil national de sécurité échoit à des atlantistes inquiets que les provocations israéliennes débouchent sur une perturbation de l’approvisionnement énergétique de l’Occident, le général Jones et Tom Donilon. Jones, qui était chargé du suivi de la conférence d’Annapolis, a plusieurs fois exprimé son agacement face à la surenchère israélienne.
Le secrétariat à
la Défense reste aux mains de Robert Gates, un ex-adjoint de Scowcroft et un membre de la Commission Baker Hamilton. Il s’apprête à remercier les collaborateurs dont il a hérité de Donald Rusmfeld et qu’il n’avait pu virer plus tôt comme il l’a déjà fait avec deux maniaques anti-Iraniens, le secrétaire à l’Air Force Michael Wynne et son chef d’état-major le général T. Michael Moseley. En outre, Gates a réussi à imposer son ami Léon Panetta, comme lui membre de la Commission Baker-Hamilton, à la tête de la CIA.
En
résumé, la troïka peut toujours compter sur l’appui diplomatique des États-Unis, mais plus sur son aide militaire massive.

 

L’Égypte, l’Arabie saoudite et 10 000 paramilitaires arabes avec Israël

C’est là le point nouveau au Proche-Orient. Pour la première fois, une guerre israélienne n’est pas financée par les États-Unis, mais par l’Arabie saoudite. Riyad paye pour écraser le principal mouvement politique sunnite qu’il ne contrôle pas, le Hamas. La dynastie des Séoud sait qu’elle doit anéantir toute alternative sunnite au Proche-Orient pour se maintenir au pouvoir. C’est pourquoi elle a fait le choix du sionisme musulman. L’Égypte quand à elle craint une extension via les Frères musulmans de la révolte sociale.
La stratégie militaire reste cependant états-unienne, comme lors de la guerre de 2006 contre le Liban. Les bombardements ne sont pas conçus pour éliminer les combattants, ce qui je l’ai indiqué plus haut n’a pas de sens en milieu urbain, mais de paralyser la société palestinienne dans son ensemble. C’est l’application de la théorie des cinq cercles de John A. Warden III.

En définive, toujours selon Haaretz, Ehud Olmert, Ehud Barack et Tzipi Livni ont pris la décision de la guerre le 18 décembre, c’est-à-dire la veille de l’expiration de la trêve.
Le National Information Directorate a organisé une simulation, le 22 décembre, pour mettre au point les mensonges qui serviraient à justifier le massacre.
L’opération a débuté le 27 décembre de manière à éviter que la papauté puisse s’en mêler. Benoît XVI a néanmoins évoqué dans son message de Noël « un horizon qui semble redevenir sombre pour les Israéliens et les Palestiniens ».

Revenons-en au théâtre d’opération. L’aviation israélienne a préparé le terrain à une pénétration terrestre, laquelle ouvre la voie à des paramilitaires arabes. Selon nos informations, environ 10 000 hommes sont actuellement massés prés de Rafah. Entraînés en Égypte et en Jordanie, ils sont placés sous le commandement de l’ex-conseiller national de sécurité de Mahmoud Abbas, le général Mohammed Dahlan (l’homme qui organisa l’empoisonnement de Yasser Arafat pour le compte des Israéliens, selon des documents rendus publics il y a deux ans). Ils sont appelés à jouer le rôle qui avait été dévolu à la milice d’Elie Hobeika à Beyrouth lorsque les troupes d’Ariel Sharon encerclèrent les camps de réfugiés de Sabra et Chatila.

Cependant, la troïka sioniste hésite à lancer ses « chiens de guerre » tant que la situation militaire à l’intérieur de la bande de Gaza reste incertaine. Depuis deux ans, de nombreux résistants palestiniens ont été formés aux techniques de guérilla du Hezbollah. Bien qu’ils soient en théorie dépourvus des armes nécessaires à ce type de combat, on ignore quelles sont leurs capacités exactes. Une défaite au sol serait une catastrophe politique pour Israël après la défaite de son armée de terre au Liban, en 2006, et de ses instructeurs en Géorgie, en 2008. Il est toujous possible de retirer rapidement ses blindés de Gaza, il n’en sera pas de même pour retirer des paramilitaires arabes.

L’Union européenne a appelé à une trêve humanitaire. Israël a répondu que cela n’était pas nécessaire car il n’y avait pas de crise humanitaire nouvelle depuis le début des bombardements. Pour preuve de sa bonne foi, le soi-disant « État juif » a laissé pénétrer quelques centaines de camions d’aide alimentaire et médicale… pour 1 400 000 habitants.

Dans chacune des guerres qu’Israël a conduit en violation du droit international, une avant-scène diplomatique a été organisée pour lui permettre de gagner du temps, tandis que les Etats-Unis bloquent toute résolution du Conseil de sécurité. En 2006, c’était Romano Prodi et la conférence de Rome. Cette fois, c’est le président français, Nicolas Sarkozy, qui produit le divertissement. Il a annoncé qu’il consacrerait deux jours de son précieux temps pour régler un problème où les autres ont échoué depuis 60 ans. Ne laissant guère de doute sur sa partialité, M. Sarkozy a d’abord reçu à l’Élysée la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, et le leader sunnite saoudo-libanais Saad Hariri, et s’est entretenu par téléphone avec le président égyptien Hosni Moubarak, le président fantoche de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et le Premier ministre israélien Ehud Olmert.

Thierry Meyssan

Analyste politique, fondateur du Réseau Voltaire. Dernier ouvrage paru : L’Effroyable imposture 2 (le remodelage du Proche-Orient et la guerre israélienne contre le Liban).

http://www.voltairenet.org/article158933.html


Lire la suite

n°416 - Les Dossiers 'Géopolitique et stratégie' de Palestine - 05-01 – Fin - : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.


n°416 - Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine - 05-01 – Fin - : La diplomatie et la guerre de Gaza, ou le ballet des hypocrites.



Les  Dossiers   'Géopolitique et stratégie' de  Palestine

416 du 06 01            

C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

2 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage

2-1 Gaza : la faim, le froid, la mort.

2-2 Silvia Cattori : Israël mène depuis onze jours une guerre atroce contre une population civile.

2-3 Pourquoi Israel a-t-il agresse Gaza ? Un responsable de l'ONU répond.

3 Brèves

3-1 Le n°2 d'Al-Qaïda accuse Obama et Moubarak.

4 Annexe

4-1 Olivier Bonnet : La bise aux criminels de guerre.

4-2 Lettre ouverte à  Nicolas Sarkozy,

4-3 S’il faut dire la vérité sur le fascisme.



2 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage.

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information 

2-1 Gaza : la faim, le froid, la mort.

Depuis quelques jours, la tragédie de Gaza fait l’objet de nombreux articles sur AV. Celui-ci a pour seul but de donner un éclairage particulier sur Gaza : les souffrances d’une population martyre.
 Hatem Shurrab est un aide-soignant de 24 ans qui travaille à l’hôpital Al Shifa de Gaza. Voici son témoignage, daté du 31 décembre.

Il n’y a pas assez de place pour les blessés. Ils sont mis à l’extérieur de l’hôpital avec les morts. Le premier jour, j’ai vu d’horribles blessures sur des hommes et des enfants qui ont été amenés ici. Certains ont subi de terribles amputations. J’ai vu un homme qui cherchait des membres de sa famille. Il a vu son frère parmi les corps et l’a serré dans ses bras. Il pleurait, il était très en colère. J’ai vu aussi une mère qui a trouvé son fils parmi les corps.
Il y a une terrible pénurie de médecins, de bandages et d’appareils médicaux. Nous essayons de trouver des produits de base. Nous avons reçu des provisions de sang envoyées par des associations caritatives jordaniennes. Presque tous les équipements de l’hôpital sont vieux et auraient besoin d’être réparés. Nous n’avons pas de pièces de rechange pour nos appareils. La plupart du temps, il n’y a pas d’électricité. Les groupes électrogènes ne fonctionnent pas très bien et s’arrêtent souvent.
Dans la rue, on manque cruellement de nourriture et de combustible. Les gens font la queue devant les boulangeries pour essayer d’avoir du pain. Les raids de l’aviation israélienne se succèdent tous les quarts d’heure, avec toujours plus de morts et de blessés. Le premier jour, ce sont des policiers qui ont été tués. Or les policiers sont des civils, pas des militaires. Les commissariats de police ont été évacués. Dorénavant il est impossible d’appeler la police. Nous ne savons pas ce que seront les prochaines cibles. Les Israéliens visent les mosquées, les maisons d’habitation, les voitures dans la rue.
Je vis avec ma famille dans le centre de Gaza. Toutes les vitres ont été brisées par les explosions, des portes et des fenêtres ont été arrachées. Nous vivons comme des sans-abri. Le vent souffle dans toute la maison et il n’y a pas d’électricité. Je n’ai dormi que trois heures pendant les deux dernières nuits. Nous écoutons la radio et nous essayons de nous entraider. Chacun de nous connaît des personnes qui ont été tuées ou blessées.
L’hôpital Al Shifa, qui compte 585 lits, est le plus grand hôpital de Gaza. Son directeur, le docteur Hussain Ashaur, annonce qu’une centaine de blessés sont actuellement dans une situation critique, faute de recevoir des soins intensifs. C’est samedi qu’ils ont accueilli le plus grand nombre de blessés. La pression a diminué lundi et mardi, mais l’hôpital est au bord de la rupture, car, dit-il, « on manque de tout ». Le docteur Nabil Shawa, chef du service orthopédique de l’hôpital, explique : « nous n’étions pas préparés pour recevoir un si grand nombre de blessés. Beaucoup ne peuvent pas être transportés d’une chambre à l’autre. De plus j’ai une famille ; mes enfants étaient à l’école quand les raids ont commencé. J’ai aussitôt essayé de les joindre pour savoir s’ils étaient sains et saufs. Vous ne pouvez pas imaginer nos efforts, nos soucis. Nous sommes épuisés. »

2 jan 2009 ...

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=49419 


Lire la suite

07/01/2009

n°415 - Les Dossiers ‘Médias et Manipulation de l’opinion’ de Palestine - 05-01 –Début - : Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.


n°415 - Les  Dossiers  ‘Médias et Manipulation de l’opinion’  de  Palestine - 05-01 –Début - : Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.



Les  Dossiers  ‘Médias et Manipulation de l’opinion’  de  Palestine 

415- Par C.De Broeder & M.Lemaire



Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré à part

Les médecins norvégiens découvrent des traces d’uranium appauvri dans les secteurs ayant été occupés par l’envahisseur.

Un journal Bulgare confirme les nouvelles de l'écrasement d'un avion israélien près de Rafah.1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1        Vidéo : Ce qu’Israël ne veut pas que vous-voyiez.

1-2        Anaëlle Verzaux : Analyse du traitement de Gaza par les médias: Hamas, Fatah, quelques contre-vérités.

1-3        Les médias occidentaux au secours de l’agresseur israélien à Gaza.

1-4        Désinformation, secret et mensonges : comment fut décidée l’offensive contre Gaza.

Suite

1-5        Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.

1-6        Médias Français: complicité de crimes contre l'humanité.

1-7        7 Vidéos

1-8 Photos : massacres en Palestine

2 Les brèves

2-1 Méchaal a affirmé être sûr de la victoire:"

Fin

3 Dossier

3-1 Génocide à L'Uranium Appauvri à Gaza Grâce Aux GBU 39 Fournies Par Les USA.

3-2 Tomana HIBAKUSHA : Le Four Crématoire, Tout en Un.

3-3 Tom Segev : L’erreur fondamentale de vouloir donner une leçon au Hamas.

3-4 Allain Jules : Gaza : l’étourdissant silence de Barack Hussein Obama !

3-5 Israël N'A Rien Appris, Va-T-il Commettre La Même Erreur Avec Le Hamas Que Celle Faite Avec le Hezbollah ?



Tiré a part

Les médecins norvégiens découvrent des traces d’uranium appauvri dans les secteurs ayant été occupés par l’envahisseur.
Ces GBU 39, dites Smart Bombs (Bombes Intelligentes) sont de petites bombes, bon marché, développées par l'industrie militaire américaine pour frapper des cibles en profondeur du type bunkers. Le congrès américain a donné son accord en Septembre pour la fourniture de 1000 de ces bombes à l'armée israélienne, et la première livraison a eu lieu début Décembre.
Ces GBU 39 ont été utilisées samedi contre des cibles souterraines et dimanche pour détruire des tunnels sur la frontière égyptienne. Elles sont réputées être très précises et pèsent
113 Kg, avec une charge explosive de 22,7Kg et ont les mêmes capacités de pénétration que les bombes de 900 Kg.
Leur petite taille permet d'augmenter le nombre de bombes transportées par les avions de combat F15 ou F16 et par conséquent le nombre de cibles visées ce qui explique la violence des attaques de samedi principalement sur la ville de Gaza surpeuplée.
Le dard de ces bombes est à l'Uranium Appauvri, UA 238, multipliant sa force de pénétration, elles peuvent être utilisées par mauvais temps et ont une portée de 110Km. l'UA est un redoutable poison chimique et radiologique qui brûle aisément à l’impact et se réduit à 90% en particules radioactives extrêmement petites (particules nanométriques de quelques milliardièmes de mètre) qui échappent à tout type de masque à gaz.
Ces combustions répétées d’uranium voyagent avec les mouvements d'air contaminant l’atmosphère et pénétrant dans les organismes via la respiration. Donc presque tout l’uranium dont se servent les aviateurs se retrouve en quasi totalité sous forme « de gaz métallique radioactif invisible dans la biosphère » que les populations respirent. Ce n’est pas difficile d’imaginer les conséquences catastrophiques que de tels bombardements avec des bombes GBU 39 à l’UA auront sur la population de Gaza : cancers, malformations congénitales, maladies du système immunitaire... et ce d'autant plus que la population souffre de malnutrition chronique et de manque de soins à cause du blocus israélien. Les conséquences de l'utilisation de bombes à l'UA en Afghanistan et en Irak sont très bien documentées, notamment par des photos insoutenables de nouveaux nés malformés.
En larguant des bombes GBU 39 à l'UA sur des zones densément peuplées de Gaza, Israël procède à un «nettoyage ethnique» lent de la population palestinienne qui sera automatiquement contaminée, et à une destruction de l'environnement.
Le gouvernement sioniste de Tel Aviv n’a pas de chambres à gaz, pas de gaz Zyklon, il a des Bombes «Intelligentes» pour exterminer le peuple palestinien, un véritable crime contre l'humanité.
A noter : Les armements à l'UA sont illégaux.
http://libanresistance.blogspot.com:80/2009/01/gbu39-cont...


Un journal Bulgare confirme les nouvelles de l'écrasement d'un avion israélien près de Rafah.

Le journal quotidien Bulgare "Télégraphe" a publié, dimanche 4/1, sur sa première page d'accueil qu'un avion de guerre de l'occupation s'est écrasé près de Rafah.
Le journal a publié que son envoyé à Gaza, Dechy Rezova, qui se trouve dans les environs de Rafah, en Egypte, a confirmé avoir vu le pilote israélien qui sautait de son avion à l'aide d'un parachute, et que le cameraman qui l'accompagnait a pris des photos lors de l'atterrissage de ce pilote.

Rezova a confirmé lors d'une conversation téléphonique avec le site de la chaîne Al Jazzera que l'atterrissage du pilote prouve l'écrasement de son avion, en ajoutant qu'il ne portait pas l'uniforme des parachutistes lors de son atterrissage.

Il est à noter que les Brigades des martyrs Ezzeddine Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, avaient affirmé que leurs résistants ont ciblé, dimanche à l'aube, un avion avec leurs armes anti-aériennes.

CPI

05-01


Lire la suite

n°415 - Les Dossiers ‘Médias et Manipulation de l’opinion’ de Palestine - 05-01- Suite 1 - : Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.


n°415 - Les  Dossiers  ‘Médias et Manipulation de l’opinion’  de  Palestine - 05-01- Suite 1  - : Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.



Les  Dossiers  ‘Médias et Manipulation de l’opinion’  de  Palestine 

415- Par C.De Broeder & M.Lemaire


Sommaire

Tiré à part

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos  (suite)

1-5        Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.

1-6        Médias Français: complicité de crimes contre l'humanité.

1-7        7 Vidéos

1-8 Photos : massacres en Palestine

2 Les brèves

2-1 Méchaal a affirmé être sûr de la victoire:"



1-5 Stuart Littlewood : La machine à mentir d’Israël travaille d’arrache-pied.

Alors que les agressions meurtrières à Gaza se poursuivent, je remarque qu'il y a un document d'information sur le site internet de l'ambassade d'Israël à Londres avec un mensonge par ligne.
Les médias traditionnels occidentaux les répètent, et même les plus grands journalistes de la télévision et de la radio ne prennent pas la peine de les contester.
Le document est une transcription de la déclaration du ministre des Affaires Etrangères, Tzipi Livni, à la presse israélienne en date du 27 Décembre 2008 : une journée qui restera d'une triste notoriété.
C’est un parfait exemple des mensonges destinés non seulement à nous tromper, nous les Occidentaux, mais aussi la propre population d’Israël. La déclaration montre comment le point de vue du régime lui-même est construit sur un tissu de malhonnêteté et d'auto-illusion.
Par exemple :
"Les citoyens israéliens sont menacés quotidiennement d'une attaque de la bande de Gaza depuis des années."
Les Palestiniens vivent sous une dure occupation israélienne depuis 60 ans.
"Rien que cette semaine, des centaines de missiles et d'obus de mortiers ont été tirés sur les communautés civiles israéliennes."
Une seule roquette Qassam sur les 500 tirées ont fait une victime.

Combien de milliers de bombes israéliennes, de missiles, de roquettes, de grenades et de bombardements de tanks ont été tirés sur les villes surpeuplées de la bande de Gaza avec les armes de dernière technologie israéliennes?
"Jusqu'à présent, nous avons fait preuve de retenue. Mais aujourd'hui, il n'ya pas d'autre option qu’une opération militaire."
La seule option légale pour Israël est de mettre fin à l'occupation et de se retirer derrière la frontière de 1967, comme l'exige le droit international et la résolution de l'ONU. Israël a assassiné 8 Palestiniens pour 1 depuis 2000, et 12 enfants pour 1 (chiffres de B'Tselem). Est-ce que cela est un semblant de retenue?
"Nous devons protéger nos citoyens des attaques par une riposte militaire contre l'infrastructure terroriste dans la bande de Gaza."
La légitime défense n'est pas un droit exclusif d'Israël. Les Palestiniens ont aussi le droit de protéger leurs citoyens contre les stratégies terroristes d'Israël.
"Israël a quitté Gaza afin de créer une chance pour la paix".
Israël n'a jamais quitté Gaza. Il occupe encore l'espace aérien et les eaux côtières et contrôle toutes les entrées et les sorties de Gaza.
"En retour, l'organisation terroriste du Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza et se sert de ses citoyens comme couverture alors qu'il vise délibérément les communautés israéliennes et refuse toute chance de paix."
Le Hamas a été élu au pouvoir comme le gouvernement légitime de
la Palestine. Israël a choisi de ne pas accepter le choix du peuple, ce qui équivalait à un déni de leurs droits de l'homme, et il a immédiatement tout fait pour le détruire.
«Nous avons tout tenté pour parvenir au calme sans recourir à la force. Nous avons accepté une trêve négociée par l'Égypte qui a été violée par le Hamas qui continue de cibler Israël, de détenir Gilad Shalit et de fabriquer ses armes."
Essayez de parler. Le siège actuel et le blocus économique des Israéliens qui a commencé peu après l’élection du Hamas début 2006, n'allait jamais générer le calme.
Et pourquoi Shalit est-il considéré comme plus important que les 9.000 Palestiniens enlevés et détenus par Israël ?
Dès que le gouvernement du Hamas a été formé, les troupes israéliennes ont arrêté 8 ministres du Hamas et 20 autres parlementaires, ce qui rend impossible le travail du gouvernement.
«Israël continue d'agir pour empêcher une crise humanitaire et réduire au minimum les dommages aux civils palestiniens."
Tous les organisations opérant dans la bande de Gaza ont prévenu de l'aggravation de la crise humanitaire et protesté contre la famine et les souffrances, en particulier des enfants dont beaucoup montrent des signes de retard de croissance.
"Le Hamas est responsable des dommages faits aux civils."
Faux selon la quatrième Convention de Genève.
"Le Hamas est une organisation terroriste, soutenue par l'Iran, qui ne représente pas les intérêts nationaux légitimes du peuple palestinien, mais un agenda islamiste radical qui refuse la paix pour les peuples de cette région."
Le Hamas est le choix populaire des Palestiniens lors de la dernière élection. Il a le droit, en vertu du droit international, de prendre les armes contre un occupant illégal et un envahisseur. Il est soutenu par l'Iran, et alors ? Israël reçoit un méga-soutien des États-Unis. Quand au terrorisme, c'est la conduite d’Israël qui correspond parfaitement à la définition américaine du terrorisme –

 voir l’Ordre exécutif 13224 de Bush, article 3
«Tout en se confrontant au Hamas, Israël continue de croire à la solution de deux États et reste attaché aux négociations avec l'Autorité Palestinienne légitime dans le cadre du processus de paix, lancé à Annapolis."
Israël est occupé à établir des faits irréversibles sur le terrain qui rendent impossible tout Etat palestinien viable. Comme chacun le sait, le régime est revenu sur le processus de paix et continue la construction de colonies illégales et le mur illégal, et les démolitions des maisons palestiniennes.
Il y a quelques mois, le Hamas a accepté un Etat palestinien sur la base des frontières internationalement reconnues (d’avant 1967), conformément aux résolutions de l'ONU, avec une pleine souveraineté et Jérusalem comme capitale, mais cela a été ignoré. Le Hamas a également offert 10 ans de trêve, ce qui a également ignoré.
Plus tôt, Arafat et l'OLP avaient reconnu l'État d'Israël dans l'accord d'Oslo, mais que cela a-t’il apporté ? Aujourd’hui, l’Autorité Palestinienne contrôlée par le Fatah et soutenue par les États-Unis n'est pas représentative du peuple palestinien.
"Israël attend le soutien et la compréhension de la communauté internationale, car il affronte le terrorisme, et il fait avancer les intérêts de tous ceux qui souhaitent que les forces de la paix et de la coexistence déterminent l'agenda de cette région."
Israël, aux côtés des États-Unis, le plus grand pourvoyeur de terrorisme dans la région, ne fait que promouvoir ses propres intérêts. Il peut obtenir le soutien des lobbies fantoches d'Israël dans d'autres gouvernements occidentaux, mais il gagne rapidement le mépris de tout le monde.
D'une déclaration datée du 22 Décembre 2008 :....
"Le Hamas, soutenu par l'Iran, a régulièrement affirmé son désir de voir la destruction totale d'Israël."
Israël est lui-même un destructeur et est actuellement engagé dans une tentative d'éliminer le Hamas et les habitants de Gaza. Ahmadinajad, en Iran, a cité le feu Ayatollah Khomeini en disant que «Ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de l’histoire de notre époque» - un commentaire juste étant donné que Jérusalem, ainsi que Bethléem, était une «ville internationale», dans le cadre du Plan de Partage des Nations Unies.
La propagande israélienne a déformé les paroles de l’Iranien en disant : "
Israël doit être rayé de la carte".
Des sources sionistes et ses manifestes des partis politiques israéliens ont mis en évidence depuis longtemps qu’Israël avait prévu de rayer la Palestine de la carte, et tous les actes et les mensonges sont dirigés vers cet objectif.
«Notre combat n’est pas contre la population de Gaza, mais contre les extrémistes du Hamas."
Alors, pourquoi la marine israélienne harcèle-t-elle et tire-t-elle sur des paisibles pêcheurs de Gaza qui travaillent dans leurs propres eaux territoriales ?
Pourquoi Israël empêche-t-il les étudiants palestiniens de prendre leur place dans des universités étrangères et bloque-t-il l’entrée dans Gaza des pièces de rechange pour les hôpitaux, des médicaments, des denrées alimentaires et des médecins étrangers ?
Pourquoi la marine israélienne a-t’elle foncé sur un bateau d’aide humanitaire dans les eaux internationales qui amenait des médecins et de médicaments à Gaza ?
Les dernières frappes aériennes ont visé l'Université Islamique et le ministère de l'éducation. Ce sont des attaques directes sur la société civile de Gaza et ses infrastructures.
"Le Hamas a commencé ce conflit, et il est responsable de tout dommage aux civils des deux côtés."
Le conflit, commencé par des terroristes juifs, a lieu depuis 60 ans, soit des décennies avant la naissance du Hamas.
"La seule responsabilité d’Israël est de protéger les citoyens israéliens."
En tant que puissance occupante, Israël a le devoir de veiller à ce qu’il n’arrive rien de mal à la population des territoires occupés.
«Tout comme Israël cherche à défendre sa population civile, le Hamas cherche à les tuer."
Cela se lit beaucoup mieux dans l'autre sens: «Tout comme le Hamas cherche à défendre sa population civile, Israël cherche à les tuer."
"Les attaques à la roquette durent depuis des années et sont maintenant quotidiennes. Combien de temps la communauté internationale pense-t’elle qu’Israël attendra avant de se défendre ?"
Les attaques à la roquette se termineront quand Israël mettra fin à l'occupation et cessera de terroriser ses voisins.
"Dans le sud d'Israël, les citoyens israéliens vivent quotidiennement avec les sirènes des raids aériens - parfois toutes les heures. Leur situation est intolérable."
Ce n’est même pas la moitié de ce que vivent les Gazaouis, qui vivent dans la peur constante des raids aériens et d’une ré-invasion et sont constamment surveillés par des drones contrôlés par ordinateur pouvant tirer des missiles depuis un fauteuil du quartier général israélien.
«Pendant des années, la communauté internationale a fermé les yeux sur cette attaque. Ce n'est que lorsqu’Israël cherche à mettre fin aux roquettes qu’elle le remarque".
Pendant des années, la communauté internationale a fermé les yeux sur les violations du droit international et des droits de l'homme commises par Israël, ce qui explique pourquoi le problème demeure non résolu.
«Le Hamas n'est pas seulement l'ennemi d'Israël - il est l'ennemi de tous les Palestiniens qui croient en la paix."
Les Israéliens n’arrivent tout simplement pas à accepter le choix démocratique des Palestiniens et sont déterminés à l’annuler.
"Ce sont les attaques du Hamas – et non les réactions d'Israël - qui détruisent toutes les occasions que nous avons pour la paix».
Le monde a réussi à établir aujourd'hui qu’Israël ne veut pas la paix tant qu'il n'aura pas volé toutes les terres et l'eau, il doit transformer son Etat raciste en un "Grand Israël". Il est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif et ne sera pas contrarié dans sa tentative.
"Les militants palestiniens visés par Israël ne sont pas seulement les ennemis du peuple israélien, ce sont des criminels en vertu du droit international, et des ennemis de la paix».
Israël n'est pas en position de prêcher le droit international.
"Qu'est-ce qu’une punition collective ?"

 Une punition collective, c’est une ville - des écoles, des hôpitaux, des maisons - des civils qui sont bombardés chaque jour par des roquettes et de mortiers."
Une punition collective, c’est maintenir l’ensemble d’une population enfermée, assiégée et interdire l’entrée de marchandises et des exportations, démolir leurs infrastructures et détruire leur économie et affamer leurs enfants. Tenter d’assimiler Sderot à ce qui se passe dans la bande de Gaza est idiot.
"Aujourd'hui, le Moyen-Orient est divisé entre les extrémistes et les pragmatiques. Le Hamas, soutenu par l'Iran, appartient aux extrémistes, qui doivent être vaincus pour le bien de l'avenir du Moyen-Orient .... Le principal objectif d’Israël est la paix."
Le principal objectif d’Israël est l'expansion d'Israël en rendant permanente l'occupation de
la Cisjordanie et en mettant à genoux les habitants de Gaza.
La principale question dans cette lutte est l'illégalité de la brutale occupation d'Israël. Israël fait de gros efforts pour éviter et supprimer toute mention et joue le rôle de la victime pathétique. Comme le montrent les déclarations officielles (ci-dessus), la stratégie est d'encadrer et de définir la situation dans les propres termes d’Israël, quelle que soit la vérité.
Il utilise avec beaucoup d’habileté la propagande et le réseau élaboré de groupes de pression israélien, pour persuader les hommes politiques et les médias occidentaux à accepter la version israélienne des événements (et même à utiliser langage pro-israélien) et sans remettre en question ses motifs.
En termes de relations publiques politiques, cela fonctionne merveilleusement bien. Les dirigeants fous de mon propre gouvernement répandent joyeusement le poison et ne semblent pas intéressés à mettre fin à l'agression israélienne et au démembrement et à l'écrasement de la population de Gaza. En termes de relations publiques humaines, c’est une catastrophe.
J'ai écouté des journalistes de
la BBC ces derniers jours. Aucun n'a eu la jugeote de poser au porte-parole israélien la seule question importante : la question "qui tue" et qui est la clé de la paix :
QUAND ISRAEL METTRA-T-IL FIN A SON OCCUPATION ET RENDRA-T-IL AUX PALESTINIENS LEURS TERRES ET LEUR LIBERTE?

Stuart Littlewood

Traduction : MG pour ISM Source : http://www.uruknet.de/

http://www.alterinfo.net/La-machine-a-mentir-d-Israel-travaille-d-arrache-pied_a27871.html


Lire la suite